Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Marsac sur L'Isle teste les nouveaux rythmes scolaires

08/09/2013 | En Dordogne, 121 communes ont opté pour la semaine de 4,5 jours avec la mise en place de nouvelles activités. Exemple dans une commune de 3000 habitants.

la commune de Marsac a organisé des réunions d'information sur les nouveaux rythmes scolaires

Marsac -sur -L'Isle, 3 000 habitants pour 300 enfants scolarisés, a fait le choix, comme les autres communes de l'agglomération périgourdine, de passer à la semaine de 4,5 jours avec classe le mercredi matin. A partir de la semaine prochaine, les enfants vont pouvoir découvrir et pratiquer de nouvelles activités périscolaires. Cette réforme qui se met progressivement en place suscite de nombreuses interrogations de la part des familles en termes d'organisation. Elle n'est pas, non plus, sans incidence sur les finances municipales.

Deux jours après la rentrée scolaire, les parents d'élèves des écoles maternelle et primaire de Marsac sur L'Isle étaient conviés à une réunion d'information sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Les 300 enfants scolarisés sur la commune ont désormais cours le mercredi matin et de nouvelles activités leur sont proposés de manière facultative dans le cadre des TAP (Temps d'activités périscolaires). "Nous avons fait choix de la réforme dès cette rentrée. Nous avons souhaité nous inscrire dans une logique de territoire, les communes de l'agglomération ayant fait ce choix. Les premières réunions de concertation et d'organistation ont débuté dès février, avec le personnel, les écoles, le centre de loisirs, l'association de parents d'élèves," détaille Alain Chastenet, adjoint au maire. 

Gratuité des activitésLa municipalité a posé plusieurs principes : l'amplitude d'accueil des enfants par les services communaux ne change pas : elle va de 7 h  à 19 heures, les nouvelles activités proposées sur le temps périscolaire sont gratuites, moyennant une adhésion modique ( 5 €)  au centre de loisirs, le service de transport scolaire  du soir et du matin communal ne varie pas. La question des transports, notamment ceux du mercredi, fut l'une des questions les plus posées par les parents. A partir de lundi, les petits Marsacois vont pouvoir découvrir de nouvelles actitivités. De 11 h 45 à 12 h 30, jeux de motricité, une activité autour des droits de l'enfant, des contes, vont être proposés aux grandes sections de maternelle. Les petites et moyennes sections voient quant à eux leur temps de repos allongé. Chez les primaires, les cours se terminent chaque soir à 15 h 45. Le choix est beaucoup plus large : activités artistiques, éveil musical, bricolage, atelier d'expression orale ou d'écriture, jeux de société, informatique, multimédia, atelier photo ou encore radio, jeux collectifs, en fonction des âges,. "Ces activités sont facultatives et gratuites, mais une certaine assiduité est exigée pour ceux qui sont inscrits, rappelle Alain Chastenet.

Pour un coût entre  70 000 et 90 000 euros  Dire oui à cette réforme a nécessité une réorganisation au niveau du personnel "Nous avons 16 animateurs. Certains contrats ont été augmentés,  tous les emplois du temps ont été modifiés. Nous avons du recruter quelques personnes en plus, pour quelques heures. Elles doivent être diplomées," observe le maire Jean Marie Rigaud. Les élus savent déjà que la réforme des rythmes scolaires aura une incidence sur le budget communal, et cela malgré l'aide de l'état promise. "Entre les charges de personnel, les circuits de transports qui ont été allongés, nous estimons l'impact de cette réforme entre 70 000 et 90 000 euros sur notre budget, c'est important dans le contexte actuel," indique Alain Chastenet.

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
747
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !