Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/18 : L'Hermione est arrivé hier à Pasaia, au pays basque espagnol, où elle restera jusqu'au 27 mai.

24/05/18 : "Accords commerciaux : CETA, Mercosur... où en sommes-nous?" C'est le thème de la conférence qu'organise dans ses locaux agenais la Maison de l'Europe 47. Elle sera animée par V.Rozière, députée européenne Sud-Ouest et J.Louge, conseiller au CESER.

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/18 | Regardez voler les fusées à Biscarosse

    Lire

    Du 24 au 27 mai à Biscarrosse, 40 équipes s'affrontent au sein du Rocketry Challenge, le concours amateur international de fusées. Les jeunes collégiens et lycéens ont pour objectif de construire une fusée qui doit voler jusqu’à une certaine altitude sur un temps défini avec à son bord un œuf cru devant revenir au sol intact! Cette année, l’événement sera pour la première fois ouvert gratuitement au grand public le samedi 26 mai de 14h à 18h au Centre Culturel et Sportif de l’Arcanson. A voir!

  • 24/05/18 | Bordeaux: un projet de territoire numérique intelligent

    Lire

    Bordeaux Métropole vient de confier à SPIE ICS, filiale de services numériques du groupe SPIE, la conception, la fourniture et la maintenance d'un système de télégestion d'équipements connectés dans le quartier du stade Matmut Atlantique. Objectif de ce projet pilote de territoire numérique intelligent : « réduire les consommations énergétiques et collecter des informations sur les équipements publics afin d'optimiser les services proposés aux usagers ». Exemple : évaluer le taux de remplissage des containers permettra de rationaliser les tournées de relève et ainsi diminuer la pollution et le trafic.

  • 24/05/18 | Les huîtres du Bassin d'Arcachon toujours bloquées

    Lire

    Nouveau coup dur pour les huîtres du Bassin d'Arcachon : l'interdiction provisoire de la pêche et de la consommation de tous les coquillages prononcée vendredi par la préfecture de la Gironde n'a pas été levée, même après de nouvelles analyses effectuées par IFREMER ce lundi. En cause : la présence, toujours à un seuil supérieur à la norme, d'une micro-algue (dinophysis) pouvant potentiellement provoquer des troubles gastriques. Pour que l'interdiction soit levée, les ostréïculteurs du Bassin doivent attendre deux tests négatifs avant de reprendre la commercialisation, sauf en cas de stockage avant l'interdiction.

  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture, la ville vue par ses habitants

05/08/2008 |

Port de Marseille

Les façades de la mairie, de la préfecture, du conseil général, bref de tous les grands acteurs institutionnels de la ville, témoignent amplement du soutien pour le projet. Des affiches « Marseille-Provence 2013 » on en voit d'ailleurs un peu partout, non seulement sur les bâtiments les plus emblématiques. Toutes les rames du tramway sont notamment décorées. Les Marseillais donnent cependant l'impression de ne pas se sentir trop concernés. On pourrait même parler d'indifférence alors que la majorité semble préoccupée, avant tout, par des problèmes de propreté, de sécurité ainsi que de l'état de leur portefeuille, qui devient de moins en moins épais.

« C'est bien d'ouvrir les bras à tout le monde, mais il faudrait vraiment régler d'abord nos problèmes à nous. » constate Michel, 50 ans, assistant public. Ces problèmes tournent tous autour de la baisse du pouvoir d'achat, et de la détérioration du cadre de vie qui va avec. Un état de fait qui surprend personne, étant donné qu'il constitue actuellement la préoccupation majeure de tous les Français, et pas seulement des Marseillais. Les commerçants des brasseries du Vieux Port vont encore plus loin. Ils n'hésitent même pas à se servir du projet de capitale européenne pour s'attaquer directement au gouvernement, en commençant par les pouvoir locaux.

Des commerçants qui ne regardent que leurs poches
« Nos recettes sont tombées jusqu'à 50% dans les dernières années. » s'injure un propriétaire de restaurant. « Les gens n'ont plus de fric, et la première chose qu'ils font dans ces cas là, c'est d'arrêter les sorties au resto. » souligne un autre. Malgré le titre de capitale européenne de la culture, qui augmenterait inévitablement le nombre de visiteurs à Marseille, les commerçants demeurent sceptiques quant à un effet quelconque sur leur clientèle et sur les éventuelles recettes qui s'en suivraient. « Ça va rien changer, qui est-ce qui va en profiter de ces nouveaux arrivants ? Les hôtels, les musées, autres installations culturelles, mais pas nous qui offrons un menu à 15€. » remarque Thierry. « Ça va apporter de la gloire aux hommes politiques, et pas pour nous. »

Capitale européenne de la culture ? Rien avoir avec une coupe du monde de rugby
marseille nocturneOutre les problèmes de pouvoir d'achat, les commerçants ne sont pas prêts à compter sur de grosses recettes pour une autre raison. « Ces gens qui viendront, ce n'est pas le genre de clientèle à s'installer dans nos bars. » constate Alain. « C'est pas comme pendant la coupe du monde de rugby ou l'euro, quand les supporters venaient en masse pour faire la fête ; c'était vraiment convivial, je doute que ce soit pareil avec des amateurs de culture. » L'on se rend compte assez vite que c'est toute une mentalité « portuaire » qui ressort dans les propos des Marseillais. Des habitants d'une ville, dont l'offre culturelle serait vraisemblablement l'un de ses points les plus faibles. « Marseille reste quand même un port. » remarque Nicolas, 35 ans, gérant de société. « Si Vous allez le soir dans le vieux port, il n'y a personne, pas de concerts, pas de musique, rien ; c'est une ville morte. » observe Magalie, patronne d'un resto. Les bars fermant à 2h du matin, un métro ciculant jusqu'à minuit seulement, ceci explique cela. « Si on veut se cultiver on va plutôt ailleurs ; l'état d'esprit n'y est pas, tout simplement. »

Marseille, ça « bouge » quand même
Nombreux sont ceux néanmoins, surtout parmi les jeunes, qui estiment que, bien au contraire, au niveau des manifestations culturelles à Marseille « ça bouge de plus en plus. » L'information ne circule peut-être pas toujours de manière efficace, mais Marseille ne serait certainement pas un endroit culturellement « périphérique ». Chacun considère bien entendu , et cela indépendamment de l'âge, qu'avec la mer, le soleil, les calanques, les vins de la région ou encore les champs de lavande, la candidature de Marseille-Provence tient toutes ses chances.

Changer d'image
Il faudrait tout de même, dans un premier temps, prendre soin de la propreté de la ville, que se habitants, presque sans exception, considèrent comme le principal fléau de Marseille. Le taux d'incidents liés à la délinquance pointe en deuxième position. « On a peur de sortir le soir maintenant, la police ne patrouille pas assez, c'est devenu vraiment dangereux. » avoue Rose, vivant dans le quartier du Vieux Port. « Pour le remporter, Marseille doit impérativement essayer de se libérer de cette image. » constate une Lilloise (dont la ville fut capitale européenne de la culture en 2004). « Marseille souffre effectivement de ses clichés du genre : marchands de poisson au Vieux Port ; et le manque au niveau de l'offre culturelle est flagrant. » souligne de son côté Bernard Latarget, directeur de la candidature. « Mais c'est pour cela que nous avons tant besoin de gagner ce projet, plus que les autres. »

Piotr Czarzasty

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
336
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !