aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Maryse Jean-Jacques, partenaire haïtienne du Secours catholique Caritas France, en visite en Aquitaine

06/06/2013 | Maryse Jean-Jacques est la directrice générale du Centre d'Éducation Spéciale de Port-au-Prince. Elle se rend en Aquitaine pour témoigner de son action.

Maryse Jean-Jacques partenaire du Secours catholique Caritas France

Après la Gironde et la Dordogne, c'est au tour du Lot-et-Garonne de recevoir toute cette semaine Maryse Jean-Jacques, la directrice générale du Centre d'Éducation Spéciale, le CES, de Port-au-Prince et aussi partenaire du Secours catholique Caritas France dans le cadre de la campagne internationale annuelle de l'association. Le CES, qui intervient auprès des enfants vivant avec une déficience intellectuelle, a été partiellement détruit par le séisme du 12 janvier 2010. C'est le Secours catholique Caritas France qui aide à la reconstruction du bâtiment aux normes parasismiques et anticycloniques.

Volontaire et déterminée Maryse Jean-Jacques est la directrice générale du Centre d'Éducation Spéciale de Port-au-Prince. Autant dire qu'elle passe ses journées et ses nuits au travail ! Mais cela ne lui enlève pas son large sourire lorsqu'elle nous parle de son action. « Le Centre d'Éducation Spéciale est une institution haïtienne à but non lucratif qui intervient auprès des enfants ayant une déficience intellectuelle. Il a été créé en 1976. Encore aujourd’hui, c'est la seule institution nationale à se pencher sur la problématique de la déficience intellectuelle. »
Dans les années 80, ce centre a développé de nombreux services « car quand on répond à un besoin d'autres se font ressentir ». Du coup, une école est née, un centre de jour médical a été construit et des ateliers protégés pour adultes ont été créés. En plus de la maison mère située à Port-au-Prince, trois antennes régionales ont été montées. « Nous avons développé des services à domicile et tout spécialement des services de prévention, » précise Maryse Jean-Jacques. Et d'ajouter, « c'était à nous de parler de la déficience intellectuelle car rien n'était fait ! » Il fallait aussi aller là où habitaient les enfants. « Nous avons donc développé des programmes scolaires. En fait nous répondions à des besoins au fur et à mesure que nous avancions. »
Le séisme de 2010 et le manque de financement ont eu raison de ces actions de solidarité
Mais aujourd'hui, faute de financement, il n'existe plus que l'école et la clinique, les deux activités de base du Centre. « Avant nous pouvions donner des médicaments. Mais ce n'est plus possible. Toutefois, nous ne voulons pas laisser les enfants sans soin. Donc, nous incitons les familles à les acheter. » Aussi, à cause du tremblement de terre de 2010, les bâtiments ne sont plus ce qu'ils étaient. L'école ne peut accueillir qu'une soixantaine d’élèves. Avec l'aide du Secours catholique Caritas France, le bâtiment va être reconstruit aux normes parasismiques et anticycloniques. Une école de six classes, une clinique, des bureaux et une grande salle polyvalente vont voir le jour.
Partenaire et témoin du Secours catholique
Pour témoigner de son action, Maryse Jean-Jacques fait le tour de l'Aquitaine pendant quelques semaines. De ce fait, elle participe à la campagne internationale du Secours Catholique-Caritas France. Une trentaine de partenaires comme elle du réseau mondial Caritas venus d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie et du Moyen Orient sont présents en ce moment en France pour informer et sensibiliser le public sur toutes ces actions de terrain. Et sa route continue donc vers les Landes et les Pyrénées-Atlantiques les jours prochains.
Pour plus d'informations : http://www.secours-catholique.org/

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
524
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
frantz | 23/08/2013

Bonjour, le sujet et l’objet de mon message est en direction de la : création de ce centre avec prise en charge psychologique. j’aimerais tout naturellement proposer mon aide envers cette population qui je crois a vraiment besoin de voir un vrai changement s’amorcer à tout les niveaux. Je suis moi-même chef d’entreprise, et actuellement je me forme sur le secteur : Traumatologie et dissociations des personnes, et symptômes divers. j’aimerais rentrer en contacts avec un responsable avec qui je pourrais échanger proposer mon aide concernant ce centre et biensur au niveau économique. cordialement

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !