11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Médecins Sans Frontières a 40 ans, Rony Brauman raconte

18/01/2012 |

Rony Brauman, ancien Président de Médecin Sans Frontières de 1982 à 1994

Rony Brauman a 61 ans et 34 ans d'engagement humanitaire derrière lui, dont douze (de 1982 à 1994) passés à la Présidence de Médecins sans frontières. Les souvenirs, bons et mauvais sont donc nombreux. Parmi eux, la construction de la base logistique MSF de Mérignac en 1992, marque un avant et un après dans l'histoire de la médecine humanitaire. Présent à Bordeaux ce 17 janvier, Rony Brauman, aujourd'hui directeur de recherche à la fondation MSF, ne pouvait manquer de visiter les travaux d'extension actuellement menés sur la plateforme. L'occasion pour les journalistes d'un échange avec ce personnage passionné et passionnant sur les Médecins Sans Frontières d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

« En 40 ans, MSF a énormément changé dans les modalités pratiques, mais pas tant que ça sur l'état d'esprit. La motivation des jeunes reste stable. A l'époque on devait largement improviser car les codes étaient très souples et quasi inexistants ; chacun accommoder l'action à sa sauce. Les aventures sur le terrain ne manquaient pas d'intérêt pour les volontaires, mais pour ceux que l'on tentait d'aider, l'efficacité n'était pas toujours au rendez-vous... Depuis il y a eu une réelle évolution vers l'efficacité et le professionnalisme... Désormais les gens sont plus encadrés, il y a moins d'initiatives mais plus de résultats. » Un professionnalisme que la création de la plateforme logistique de Mérignac, un des moments « très importants de l'histoire de MSF » a d'ailleurs grandement participé à réaliser. Citant en exemple le séisme d'Haïti, Roni Brauman est catégorique « sans le matériel, les tentes, les boites, la climatisation, fournis par la plateforme, ça aurait été impossible à traiter ».

"1991, la première grande urgence internationale pour MSF"
Autre moment fort de l'histoire de MSF : la prise en charge sur la frontière Turque de 400 000 Kurdes fuyant les bombardements de Saddam Hussein en mars 1991, la première grande urgence internationale gérée avec succès par l'ONG... « Nous avions mis en place des ponts aériens avec 70-75 avions durant 3 semaines ! 200 personnes étaient mobilisées sur une huitaine de sites dans une zone de montagne. C'était la première fois que l'on couvrait une grande urgence dans des conditions politiques et matérielles difficiles. Les Turcs étaient réticents mais, on a bien joué : on s'est installé, on leur a parlé poliment mais sans vraiment demander d'autorisation, et au final ils nous ont acceptés. Arrivés les premiers sur place, c'était enthousiasmant de voir ce déploiement ! On s'est dit qu'on avait franchi une étape importante pour l'organisation. C'était à mi-parcours, MSF avait 19 ans. »

"La guerre du Congo, une situation cauchemardesque"

Mais en 40 ans les « french doctors » ont aussi subi de graves échecs. « Le pire de tous, et je pèse mes mots, c'était en 96-97 lors de la guerre du Congo. Les forces zaïroises de Mobutu chassaient les rwandais de façon impitoyable. On a compris que nos officiers de liaison étaient en quelque sorte « les pisteurs » de l'arméepour la traque des rwandais. Il y a eu des milliers et des milliers de morts... La situation était tragique avec une absence totale de solution. Soit on s'abstenait et on laissait ces gens dans des situations épouvantables, soit on agissait et c'était une autre forme d'épouvante qui les attendait... C'était une situation cauchemardesque, le pire évènement que l'humanitaire ait connu dans toute son histoire... »

Les syndromes d'intoxication: l'intuition d'un nouveu fléauAffiche créée par MSF à l'occasion des 40 ans de l'organisation
Quant à l'avenir, l'ancien président de l'ONG, trop prudent pour les prédictions, suggère pourtant quelques axes de travail à envisager. La flexibilité d'abord. « Il faut que l'on conserve notre capacité à nous ajuster à des situations variables en restant très attentif à la réalité. Et pour ça il faut une fonction de veille importante ». Ensuite, « l'exode rural qui s'accélère dans les pays du Sud » doit être pris en compte. Jusque-là « activité de brousse », l'action humanitaire doit intégrer de nouveaux profils logistiques et hospitaliers adaptés aux grands centres urbains.Enfin, « il va aussi falloir compléter notre savoir-faire médical par un volet de médecine environnementale ». En effet, l'utilisation d'armes non conventionnelles et l'existence de décharges industrielles sauvages cause de plus en plus de problèmes d'intoxication par métaux lourds. « Mais ce sont des questions politiques très chargées car elle touche des quantités d'argents phénoménales liée aux économies sous-terraines, à la mafia ou aux armées... Bref, c'est facile d'en parler mais c'est autre chose d'en traiter concrètement... » Cela dit depuis 40 ans, l'ONG ne parie pas sur la facilité de sa tâche.

Photo: Aqui.fr

Solène Méric

A lire sur Aqui! : Extension de la plateforme logistique mérignacaise de Médecins Sans Frontières : les travaux débutent !

Partager sur Facebook
Vu par vous
596
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !