Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 14/07/18 | Charente-Maritime : les limitations d'usage de l'eau de l'été arrivent

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

  • 13/07/18 | Rocade bordelaise : des feux pour réguler le trafic

    Lire

    Attention aux utilisateurs de la rocade bordelaise: à partir du 17 juillet, des feux bicolores vont être installés sur 17 bretelles d'accès de sept échangeurs pour réguler le trafic de la rocade. Une première phase entrera en service avant la fin juillet sur les trois bretelles extérieures des échangeurs 24 et 25 pour une durée de quatre mois. Le rythme des feux variera selon le trafic et selon la bretelle. Le déploiement complet de ce dispositif, mis en place par la DIRA (direction interdépartementale des routes Atlantique, interviendra d'ici fin 2018.

  • 13/07/18 | Emmanuel Macron deux jours en Dordogne, les 18 et 19 juillet

    Lire

    Le président de la république sera en Dordogne, les 18 et 19 juillet. Le thème de sa visite sera les services publics en zone rurale. C’est Michel Delpon, le député du Bergeracois, qui dévoile le programme de cette visite sur sa page Facebook. Emmanuel Macron devrait visiter le bureau de poste de Marsac, assister au dévoilement de la Marianne dans le quartier du Toulon à Périgueux, visiter l’imprimerie du timbre à Boulazac et la Maison des services au public de Sarliac-sur-l’Isle.

  • 13/07/18 | Périgueux : une jauge de 5000 personnes pour la fan zone

    Lire

    Périgueux a crée une fan zone en plein cœur de ville, dans le parc Gamenson. Pour la finale du 15 juillet, où la France affronte la Croatie, la jauge a été portée à 5000 personnes. Attention cependant, cette jauge ne pourra pas être dépassée pour des raisons de sécurité. Des stands buvette et petite restauration sont aussi proposés. L'entrée est gratuite. L'ouverture des portes a lieu à 15 h et la fermeture à 21 h. 3 entrées publiques sont mises en place (avec fouilles et palpations de sécurité).

  • 13/07/18 | La Rochelle : feu d'artifice en hommage à Didier Lockwood

    Lire

    Pour le 14 Juillet, la ville de La Rochelle a vu les choses en grand : un spectacle pyrotechnique sur les musiques de Didier Lockwood. Pour construire le spectacle, le directeur artistique de la société Ruggieri (Nouvel an Paris 2017, départ de L'Hermione, Violon sur le Sable), avec le directeur du Violon sur le Sable Philippe Tranchet, la soprano Patricia Petibon et Didier Pironti, le président du festival Jazz Entre les deux tours. Rendez-vous allée du Mail ou avenue Michel-Crépeau à 22h45.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Métallurgie : la vocation de Laetitia

28/07/2014 | Laetitia Garris a débuté comme coiffeuse. Elle travaille aujourd’hui à la SERCS, une PME spécialisée dans la chaudronnerie et la mécano-soudure, et elle a reçu le Prix de la vocation féminine

Laetitia Garris s'épanouit dans son nouveau métier

« C’est un métier valorisant. Il n’est pas fréquent de voir des femmes le pratiquer. Pourtant, je le conseille à beaucoup d’entre elles ». A 22 ans, Laetitia Garris a trouvé sa voie. Après avoir tourné le dos à la coiffure, une profession dont l’univers ne lui convenait guère, cette jeune femme au tempérament volontaire s’est orientée vers une tout autre voie. Avec un plaisir évident, elle est en train d’apprendre le métier de technicienne d’usinage. Son enthousiasme l’a amenée à recevoir cette année le Prix de la vocation féminine.

Le parcours n’est pas banal. Mais il est révélateur des possibilités offertes aux jeunes dans une branche industrielle, la métallurgie, qui se démène depuis des années pour trouver des personnels qualifiés. Au moment où le marché de l’aéronautique connait un second souffle, ses besoins sont en  effet criants. « En 2013, nous avons par exemple cherché un chaudronnier expérimenté dans ce domaine. Il nous a fallu un an pour le trouver » explique Marie Poles, responsable des ressources humaines à la SERCS. 

Cette entreprise, filiale du groupe Alcen, est implantée en Béarn, à Narcastet. Disposant de hauts niveaux de qualification, elle s’est spécialisée dans la chaudronnerie fine, la mécano-soudure et les contrôles non destructifs. Un savoir-faire qui l’amène à travailler pour des géants de l’aéronautique comme le groupe Safran et Dassault aviation, Daher-Socata, mais aussi à intervenir dans les domaines de la Défense, de la sécurité, de l’énergie, ainsi que des machines médicales.

La profession s’est organiséeIl va sans dire que la compétence des salariés joue ici un rôle essentiel. « Dans la région, le vivier des personnels qualifiés a  été épuisé, et la recherche de personnes provenant de l’extérieur fonctionne peu. Les gens ne bougent pas. D’autant plus que se pose le problème du reclassement du conjoint » constate Marie Poles. « De plus, aller chercher quelqu’un à l’autre bout de la France n’est pas toujours simple pour une PME ».

La SERCS, qui emploie 64 personnes, participe donc aux efforts de formation déployés sur le plan local par ses collègues de la métallurgie. L’entreprise accueille en ce moment quatre jeunes préparant un bac pro au sein du Centre de formation des apprentis de l’industrie (CFAI) de Bordes. Leur cursus de trois années se déroule en alternance, à raison de quinze jours en cours, et quinze jours en atelier. Laetitia Garris figure parmi eux depuis plus d’un an.

« Je me suis dit : pourquoi pas ? »Pour elle, tout est parti d’une petite annonce. Après avoir quitté une profession dans laquelle elle ne s’épanouissait pas, et être restée plus de deux ans au chômage, la jeune femme a en effet appris qu’une journée portes-ouvertes se tenait au CFAI. « Je me suis dit : pourquoi pas ? Et je suis allée voir ».

Tout de suite, la découverte des machines et la description du métier l’ont accrochée. « J’étais séduite par l’idée de faire quelque chose qui puisse servir. Je trouvais ça intéressant.»  Des contacts noués avec plusieurs entreprises ont finalement débouché sur un  contrat d’apprentissage, signé à la SERCS. Laetitia y travaille aujourd’hui sous la houlette d’un tuteur attentif, Jean-Michel Luquet. « Il m’a tout expliqué du métier. »

« Elle connait son métier »L’usinage des pièces placées dans une machine à commande numérique, le contournage, le perçage avec des positionnements qui nécessitent parfois une précision au centième de millimètre près… « C’est compliqué. Mais je me suis sentie à l’aise tout de suite» ajoute-t-elle. Motivée et n’hésitant pas à prendre des initiatives, la jeune béarnaise apprécie également l’ambiance d’un atelier à taille humaine. De plus, elle a su faire sa place dans un environnement très masculin. « Il n’y avait jamais eu de fille apprentie en usinage ».

« Les qualités féminines sont la minutie et l’organisation » répond son tuteur lorsqu’on lui parle de cette mini-révolution. « On est à l’écoute de Laetitia car elle montre qu’elle est crédible et qu’elle connait son métier ».

Un sacré compliment. L’intéressée l’appréciera sans doute autant que le Prix de la vocation féminine qu’on lui a décerné cette année. Celui-ci est destiné à récompenser les femmes qui occupent un poste technique dans les industries de la métallurgie.
Les entreprises ne cessent de le répéter : elles pourraient être plus nombreuses.

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2232
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !