Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/05/20 : La crise sanitaire est passée par là: la Commission et sa présidente Mme Von der Leyen annoncent un plan de relance de 750 milliards empruntés sur les marchés pour renforcer le budget de l'Union.Préalable: obtenir l'accord des 27 pour ce New Deal "fédéral

29/05/20 : Municipales : A Melle (79), la liste menée par Sarah Klingler ayant obtenu la majorité absolue (28 voix) au premier tour, le conseil a été installé hier, avec 9 postes d'adjoints créés, avec Jérôme Texier et Favienne Manguy comme 1er et 2e adjoints.

27/05/20 : Les 11 Clowns Stéthoscopes organisent une "déambulade festive" aux fenêtres des patients qu’ils ont l’habitude de côtoyer au CHU de Bordeaux à l'Hôpital des enfants afin de renouer le lien physique rompu par le confinement, le 29 mai dès 15h00.

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 30/05/20 | Des esturgeons exotiques dans le Bassin d'Arcachon

    Lire

    Avec le débordement de cours d'eau du Sud Gironde les 10 et 11 mai 2020, des piscicultures dans les bassins du Ciron et de la Leyre ont été inondées laissant échapper des esturgeons sibériens et des esturgeons du Danube. Si l’espèce sibérienne pourrait a priori survivre sans se reproduire, les esturgeons sibériens emportés dans le Bassin d’Arcachon ne supportent pas la salinité des eaux. Ces deux espèces ne doivent pas être confondus avec l’esturgeon européen, protégé en voie de disparition. La prefecture demande donc aux pêcheurs de relâcher vivants tous les esturgeons qui seraient pris, quelle que soit l’espèce.

  • 30/05/20 | Dordogne : une hausse 24,2 % du nombre de demandeurs d'emploi en avril

    Lire

    La Dordogne voit son nombre de chômeurs s'envoler au mois d'avril. Pôle emploi a enregistré une hausse des inscrits en catégorie A, c'est à dire sans aucune activité, de 24,2 % en avril par rapport à mars 2020. En Nouvelle-Aquitaine, elle est de 27,4 %. C'est plus qu'au niveau national : cette hausse historique est de +22,6 %. Cela porte à 25 170 le nombre de personnes sans aucune activité en Dordogne. Le nombre d'inscrits en catégorie B et C (activité réduite) enregistre une forte baisse.

  • 30/05/20 | Plus de 48 000 salariés périgourdins en activité partielle

    Lire

    En Dordogne, 7390 entreprises ont établi une demande de chômage partielle, ce qui concerne 48 572 salariés actuellement. 1045 entreprises ont demandé des reports de charges fiscales, cela correspond à un montant de 9,4 millions d'euros. 14 487 entreprises ont sollicité le fonds de solidarité, cela représente une somme globale de 24,2 millions d'euros. Sur ces demandeurs, 64 % sont des entreprises individuelles et 24 % sont des SARL.

  • 30/05/20 | Bordeaux Métropole : des mesures pour le tourisme

    Lire

    Bordeaux Métropole vient d'adopter 11 mesures (550 000€) pour soutenir la filière tourisme, parmi lesquelles le financement (à 50%) du déficit d'exploitation "à venir" de l'Office de Tourisme et d'une campagne de promotion de la "destination Bordeaux", une réduction du prix du stationnement dans certains parkings souterrains pour les clients des hôtels, un délai de reversement de la taxe de séjour (dont la redevance passe de 2,5 à 5%) pour les hébergeurs ou l'exonération de "tout ou partie" des redevances d'occupation des pontons pour le tourisme fluvial.

  • 30/05/20 | Fonds d'urgence : 2154 dossiers pour Bordeaux métropole

    Lire

    Ce vendredi, dans un point consacré à l'économie, Bordeaux Métropole a précisé que 2154 dossiers avaient été traités dans le cadre de son fonds d'urgence (15,2 millions d'euros) aux entreprises de 1 à 5 salariés, pour un montant total distribué de 4,313 millions d'euros. Ils l'ont été principalement à des entreprises de services (39%), des cafés/hôtels et restaurants (30%) et des commerces (20%). L'essentiel de ces dossiers (1107) a été déposé par des entreprises bordelaises. Les entreprises peuvent encore déposer une demande d'aide jusqu'au 30 juin.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Michèle Delaunay: Le fabuleux destin des Baby-Boomers

02/02/2020 | Michèle Delaunay dans son livre de 365 pages, pose la question de la place de l'age et des personnes âgées dans la construction de notre société.

Michèle Delauney

Michèle Delaunay, ancienne ministre déléguée aux personnes âgées et cancérologue naît avec les Baby- Boomers. Cette époque marquée par les révolutions féministes, étudiantes et sociales, elle l’a connue. Après avoir lutté pour l'amélioration des conditions de vie du grand âge au gouvernement français, elle continue son combat en nous offrant “ le fabuleux destin des babys boomers”. 365 pages retracent leur fabuleux parcours afin que le lecteur puisse cerner ces 20 millions de boomers français. La lectrice, ici, est une jeune stagiaire en journalisme...

Qui sont t-ils  ?

En s’appuyant sur l’Historien Jean François Sirinelli, elle présente dans son ouvrage deux “demi-générations” de boomers. “Les oiseaux du matin”, ce sont les personnes nées entre 1945 et 1955. Cette première génération, appelée la génération des “4P” (Paix, Pleins emplois, Progrès, Prospérité) elle en fait partie. Elle présente aussi “Les oiseaux du matin” comme des personnes qui malgré les “4P” ont été marquées par les souvenirs de la guerre, par les affres de la colonisation et de la guerre d'Algérie. Cette demie-génération a une culture que l'on pouvait qualifier de "paysanne" selon l'auteure. 

La deuxième “demi-génération” est celle “des oiseaux du midi”, ce sont ces hommes et femmes nés après 1955 jusqu'en 1974. A cette époque, l’auteure explique que l'on recherchait le confort familial et les loisirs, et le développement de la technologie (la radio et la télé) a accéléré ce processus. “Les produits n’apparaissent plus comme le fruit du travail mais comme un bien qu’il suffit d’acheter” affirme Michèle Delauney pour accentuer le décalage du mode de vie de ces demi-générations.  

Ces deux demi-générations qui semblent s’opposer dans le mode de vie ne représentent en réalité qu’une seule génération. C’est ce qu’appelle Michèle Delauney “la rupture bruyante” : mai 68 qui va les unir. Mai 68 a été “le trait d’union” des deux-demis générations. “Mai 68 constitue une sorte de mise en musique, même si la majorité de cette génération n’est pas composée de bacheliers, c’est la partie diplômée détentrice du sens des mots qui va façonner la mémoire dominante, et tous les baby boomers apparaîtront comme d’anciens soixante-huitards”. Cette affirmation de l’auteure montre que ces deux demis-générations se rejoignaient sur un même terrain: faire changer les choses. “ Cette rupture bruyante” à réuni ceux qui étaient opposés autrefois; mai 68 à donné naissance à la génération des Boomers. Aujourd'hui, les Boomers ont 73 ans pour les plus âgés et 50 pour les plus jeunes.

  Une société participative ? 

Exclure ceux que la société appelle “retraités” c’est “retarder l'effondrement des barrières qui ont été déjà bousculées auparavant” déclare, Michèle Delaunay. Elle estime que la révolution ne pourra se faire qu’avec les Boomers aux côtés des jeunes. Nous devons être animés par “la volonté de créer une société participative dans laquelle les personnes âgées sont reconnues” et non exclues. Le but de cette société participative est de créer une société de longévité. Dans les 365 pages elle propose ce qu’elle qualifie de double atout “la silver économie”, une économie gagnant-gagnant pensée pour réduire les inégalités: “elle est au service de l’autonomie et de la longévité” souligne Michèle Delaunay.

Elle voit dans ce projet qu’elle a porté lorsqu’elle était au gouvernement en 2013, un moyen de démontrer que “l'âge n’est pas un coût mais une source de croissance”. “Silver economie” convient à cette génération “Émérites”. Dévélopper des emplois pour permettre aux personnes agées de réintégrer le monde du travail ne peut qu'être que bénéfique pour notre société. Le mot silver est valorisant car il évoque “les cheveux argentés et la médaille d’argent”. Dans cette société participative, les décisions prises pour les boomers doivent se faire avec les boomers. Et Michèle Delauney conseille aux boomers de toujours “imposer le jamais rien pour nous, sans nous".

Michèle Delaunay soutient que les “vieux” ne sont pas là que pour transmettre mais pour construire l’avenir. Il est juste de dire que cette société qui rassemble toutes les générations et les tranches d'âge dont rêve l’auteure n’est pas absente. Lors des manifestations, on retrouve de plus en plus de jeunes et de seniors qui luttent, main dans la main, pour une cause commune. C'était le cas pour mai 68; ça l’est encore aujourd'hui avec les féminicides ou encore les grèves pour les retraites.

Faut il avoir peur de vieillir ?

Chaque fois qu'on prend de l'âge, on a tendance à s’offusquer parce qu’on perd en autonomie. Face à ces situations il nous arrive parfois de détester vieillir. La vieillesse est une chance, il n’est pas donné à tout le monde de connaitre cette étape de vie. “ J'ose ajouter en tant que médecin que vieillir est un privilège qui n’est pas donné à tout le monde” affirme l’auteure. La vieillesse est une “troisième vie” pour reprendre Michèle Delauney, et il faut la vivre pleinement. Michèle Delaunay voit la vieillesse comme un moyen de savourer les derniers instants de la vie, de profiter de ce que nous avons construit plutôt. Cette période elle la qualifie de “Silver age” car à cette période les cheveux noirs laissent place aux “cheveux argentés; pour elle c’est l'âge de "la reconnaissance, de la médaille d’argent”.

 Dans notre société, il y a de plus en plus des personnes vieillissantes actives qui vivent avec leur temps et qui apprécient vivre leur vieillesse. Dans certaines maisons de retraite ou dans des établissements de l'EHPAD les personnes âgées jouent aux consoles de jeux, utilisent le numérique pour certaines tâches; elles sont familiarisées à internet. Ces hommes et femmes devraient plutôt vivre leur fabuleux destin, sans avoir le sentiment qu’ils représentent un poids et un coût pour la société. Nous société, Nous jeunes, notre but est de les aider à vieillir positivement.

 Changer le regard sur l'âge ?

Être trop vieux ou être trop jeune pour accomplir une tâche est une expression qui revient très souvent. Nous avons tendance à oublier que ceux qui sont "vieux" aujourd'hui étaient jeunes à une époque, et que toute personne est destinée à rencontrer la vieillesse. Les personnes âgées pour citer l’auteure du “Fabuleux destin des baby boomers” sont souvent victimes de discrimination, d'âgisme. On dit que l'âgisme est à l'âge ce que le sexisme est au sexe. Elle accuse les médias de participer au développement de  cette discrimination. Elle donne l’exemple d’un accident de route : “un septuagénaire s’engage à contresens sur l’autoroute et cause un accident”; cette affirmation elle s’y oppose car elle considère que ce commentaire est dépréciatif.

Elle attire aussi l’attention sur les expressions comme “petite vieille” qu'elle juge comme étant péjorative. Ce regard que nous avons sur l'âge doit évoluer, on ne peut limiter les capacités d’une personne en fonction de son âge, ce qui se fait constamment pour le troisième âge. Elle propose de “dégager cet âgisme” en permettant aux jeunes de rentrer plus précocement dans le monde du travail et en prolongeant l’activité des personnes âgées dans les domaines de la société. Une proposition qui rejoint la “silver economie”. En feuilletant cet ouvrage de 365 pages nous sommes amenés à nous poser des questions sur notre façon de concevoir le grand âge. Devrions-nous continuer à traiter ces personnes comme dépendantes, ou devrions-nous les laisser participer à l'amélioration de nos sociétés ? 

Après avoir bousculé les barrières, la génération au fabuleux destin, partage le 21 siècle avec de nouvelles générations. Un 21ème siècle différent de son époque mais très proche de par les revendications. Aujourd'hui, elle essaie de trouver sa place et d’apporter son soutien pour l'effondrement total des injustices et des barrières qu’elle avait déjà bousculées. Les boomers doivent maintenant utiliser leur impact pour continuer la lutte et pérenniser cette “culture d’émancipation”. C’est ce “pacte intergénérationnel” qui donnera le vrai changement.



Michèle Delaunay, le fabuleux destin des Baby-Boomers, PLON

Prix: 20 euros



 

 

Kevyne Grah
Par Kevyne Grah

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
3214
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Marc GASTAMBIDE | 03/02/2020

Très bien
Bravo
A approfondir pour booster les vieux boomers!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 33 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !