Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

13/04/18 : Charente-Maritime : L'Hermione est arrivée dans le port de Marseille hier soir, où elle sera visible tout le week-end.

12/04/18 : Charente-Maritime : depuis le 9 avril et jusqu’au 21 avril, Keolis organise un test grandeur nature sur la ligne 3 du réseau Les Mouettes, effectuant la liaison La Rochelle-Île de Ré avec un nouveau modèle de car électrique, soutenu par la Région.

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

10/04/18 : Pascal Bellenger a été nommé Directeur des Affaires Contractuelles Partenariats de recherche de la SATT Aquitaine. Sa mission principale : développer les activités de recherche partenariale pour le compte de l'Université de Bordeaux et Bordeaux INP.

10/04/18 : En Gironde, Andréa Kiss, Maire du Haillan, quitte le P.S. pour rejoindre Génération.s. Un choix qui "n'affecte pas la pérennité de l’organisation socialiste locale", assure T. Trijoulet, le premier secrétaire fédéral.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/04/18 | L'eau, bientôt grande cause du Sud-Ouest français

    Lire

    Pascal Mailhos, Préfet de bassin, Martin Malvy, Président du comité de bassin Adour-Garonne, Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie, et Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine, se sont rencontrés à la Préfecture de bassin à Toulouse pour échanger sur les enjeux de la ressource en eau dans le Grand Sud-Ouest. L'occasion pour eux de rappeler leur « très vive inquiétude » et de fixer un prochain rendez-vous en septembre à Bordeaux, afin de lancer une action commune autour de « l'eau, enjeu de société, grande cause du Sud-Ouest français ».

  • 20/04/18 | Création d’un pôle ressources jeunesse à Villeneuve/Lot

    Lire

    Lors du Conseil communautaire du 12 avril dernier, les élus de l’Agglomération du Grand Villeneuvois ont voté la création d’un Pôle Ressources Jeunesse et son implantation en centre-ville de Villeneuve-sur-Lot, dans le quartier prioritaire Bastide. Ce Pôle accueillera la Mission locale du Pays Villeneuvois, l’Espace Métiers Aquitaine ainsi qu’un espace numérique.

  • 20/04/18 | Réduction des déchets: quelles sont vos pratiques ?

    Lire

    Emballages plastiques, biodéchets, déchets verts, déchets d'équipements électriques et électroniques et tarification incitative, voilà les 5 items sur lesquels la Région interroge ses habitants, via une enquête en ligne, dans le cadre de l'élaboration d'un Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchet. En application de la loi NOTRe, le but est de définir, avec les acteurs locaux et les citoyens: « une véritable stratégie territoriale, qui pose des ambitions et des orientations porteuses d'une dynamique en faveur de la transition écologique par l'économie circulaire ».

  • 20/04/18 | "Action Coeur de Ville" se décline à Rochefort

    Lire

    Rochefort fait partie des 222 villes retenues par l’État pour intégrer le dispositif « Action Cœur de Ville » qui lui permettra d’engager un plan de réhabilitation de l’habitat de son centre urbain en obtenant 25 millions € sur 5 ans. La municipalité, avec le concours des services de l’État, s’est déjà saisie du sujet en engageant un Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du centre historique, dont elle présentera une première ébauche à la population lundi 23 avril à 18 h au Palais des Congrès.

  • 20/04/18 | Nouveau service chez Keolis Agen : le ticket de bus par SMS

    Lire

    Pressé, sans monnaie sur vous et vous souhaitez prendre le bus, pas de panique, Keolis Agen en collaboration avec l’Agglomération d’Agen vient de lancer un nouveau service de paiement par SMS. C’est simple et très rapide. Tout d’abord, envoyez 1v au 93047 par SMS. Ainsi, vous recevrez votre ticket sur votre mobile et vous pourrez voyager une heure sur le réseau TEMPO.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Miel 100% pur et naturel » : l’Etat débouté face à une entreprise béarnaise

16/10/2017 | Les services de l'Etat reprochaient l'intitulé d'une étiquette aux miels Michaud. Mais ces derniers avaient des arguments

Vincent Michaud, le PDG de Famille Michaud Apiculteurs

A-t-on le droit d’écrire sur un pot de miel que le produit qu’il contient est « 100% pur et naturel » ? C’est ce qu’a fait l’entreprise Michaud, qui est installée dans les Pyrénées-Atlantiques. Et c’est ce qui lui a été reproché par l’administration. Cette dernière estimait qu’il s’agissait là d’un abus de langage par rapport à ses concurrents. Car, à ses yeux, le miel est par définition pur et naturel. La suite de cette affaire, portée devant la Justice, lui a prouvé que non. Elle a débouché sur la relaxe de l’entreprise béarnaise. Un jugement intéressant au moment où la qualité d’une grande partie des miels vendus en France est sujette à caution.

Le moins que l’on puisse en dire, c’est qu’en matière de miel,  le drapeau noir flotte sur la marmite dans notre pays. Mises à mal par diverses menaces, dont les pesticides, les abeilles sont victimes d’une hécatombe.

En 30 ans, la production nationale de miel a été divisée par trois. Elle affiche désormais des records de faiblesse pour se situer à environ 10 000 tonnes seulement par an. Cela, alors que notre pays  en consomme près de 40 000 tonnes, qu’il va chercher en grande partie à l’étranger, notamment en Chine. De quoi ouvrir la porte à tous les abus.

Des tests réalisés en 2014 par l’Union européenne, ont montré que 32% des miels analysés par ses services présentaient une non-conformité. Un constat qu’a également pu établir « Que choisir » en découvrant que, sur 20 miels premier prix vendus dans la grande distribution, 6 comprenaient des ajouts de sirop de sucre.

L’étiquette n’a pas plu

Le procès intenté dans ce contexte à Famille Michaud Apiculteurs par la Direction départementale de la protection des populations de la Manche a mis le doigt sur le malaise.

Lors d’un contrôle effectué voici deux ans dans un hypermarché, l’administration avait jugé abusive la mention « 100% pur et naturel » portée sur les étiquettes de la marque « Lune de miel » qui est commercialisée par l’entreprise.

 Cela constituait selon elle une expression exagérée. Car la pureté et le côté naturel du miel sont à ses yeux des choses évidentes. Bref, pour les fonctionnaires, il y avait là un excès de langage de nature à porter préjudice à la concurrence.

L’affaire a été plaidée en octobre devant le tribunal correctionnel de Pau. Elle a amené Vincent Michaud, le PDG de l’entreprise, et son avocat Fabien Lapeyre à mettre quelques points sur les « i ». 

La réalité du terrain

Tout d’abord pour rappeler qu’un miel n’est pas forcément un produit pur. Car, en butinant, l’abeille peut ramener à la ruche un pollen pollué par des pesticides, des antibiotiques et des perturbateurs endocriniens.

Ensuite pour signaler que, face à l’énorme demande, les pratiques adoptées par certains apiculteurs ne sont pas toujours angéliques. Bon nombre d’entre eux nourrissent en effet leurs abeilles en hiver avec du sirop de sucre. « S’il n’est pas retiré suffisamment en amont, celui-ci se retrouve dans les miels de printemps ». Qu’en est-il alors de l’aspect naturel du produit ?

Autant de défauts que l’entreprise pyrénéenne, qui emploie près de 240 personnes et s'approvisionne dans le monde entier, se charge de traquer pour rejeter les miels qu’elle ne juge pas conformes.

Elle s’appuie pour cela sur les nombreux contrôles réalisés au sein de son laboratoire accrédité COFRAC. Mais également sur le recours, depuis l’année dernière,  à la technologie de l’identification par résonance magnétique nucléaire (IRMN) . Un outil que personne d'autre au monde n'utilise dans ce domaine, dit-elle. Ce qui l’amène à affirmer qu’elle est actuellement la seule à pouvoir garantir « un miel 100% pur et naturel ».

Combien de contrôles en France ?

Voici quelques jours, le tribunal correctionnel a relaxé l’entreprise poursuivie par les services de l’Etat. Il a confirmé que cette dernière peut revendiquer la mention portée sur les pots de miel. 

Une décision dont Vincent Michaud se félicite. Ce qui ne l’empêche pas de regretter « que l’administration réalise peu de contrôles sur les miels commercialisés en France ».

Plus de 80 millions de pots de miel sont vendus chaque année dans notre pays par plus de 10 000 vendeurs, rappelle-t-il. « Or l’administration effectue seulement 200 contrôles ».

 

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
34979
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
gabriel | 15/11/2017

dans un monde de médiocres,malheur aux bons!!!!!!!!!

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !