Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Mission Wise : l’espace au secours de la viticulture

24/03/2021 | En 2019, Space Cargo Unlimited a envoyé 12 bouteilles de vin de Bordeaux vieillir dans l’espace pour étudier l’impact de la gravité sur le vin.

1

Envoyer du vin dans l’espace il fallait y penser. Cela fait partie de la mission « Wise », un programme de recherche appliquée porté par Space Cargo Unlimited en lien avec l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin (ISVV), la NASA, l’Agence Spatiale Européenne ou encore des entreprises cherchant à conquérir l’espace comme SpaceX (fondée par Elon Musk) ou Blue Origins (fondée par Jeff Bezos). Les bouteilles de vin envoyées dans l’espace doivent maintenant être étudiées par des scientifiques.

Imaginer l’agriculture et la viticulture de demain grâce à l’espace. Voici l’objectif fixé par la mission Wise, à l’initiative de Space Cargo Unlimited, start-up luxembourgeoise créée par deux français : l’homme d’affaires girondin Nicolas Gaume et son ami Emmanuel Etcheparre. « Aujourd’hui, la Terre change sous l’effet de l’action humaine. Quand l’homme s’intéresse à Mars ou la Lune, nous nous intéressons à la Terre et son avenir », raconte l’arcachonnais. Ce dernier est convaincu que l’espace a des clés pour installer les bases d’une nouvelle agriculture et viticulture.

Avec le concours de géants de la conquête spatiale (NASA, Agence spatiale européenne, Blue Origin et SpaceX notamment) et de l’Institut de la Vigne et du Vin de Bordeaux, la mission Wise a donc envoyé 12 bouteilles de vin – Château Petrus 2000 – dans l’espace 14 mois durant. « La Terre a vu des ères glaciaires, des périodes de réchauffement… La seule chose qui n’ait jamais changé en 4 milliards d’années, c’est la gravité, reprend Nicolas Gaume. Quand on l’enlève, cela crée un stress prodigieux, auquel la nature s’adapte ».

« Accélération du vieillissement »

Au retour des bouteilles de la station spatiale internationale – où l’alcool et les objets en verre sont d’ailleurs proscrits –, une dégustation a été organisée à l’Institut des Sciences de la Vigne et du Vin avec un échantillon du même millésime étant resté sur Terre. Philippe Darriet, directeur du pôle de recherches en œnologie de l’ISVV, nous raconte que le voyage dans l’espace n’a eu que « peu d’impact sur le goût, mais que visuellement, le vieillissement du vin semblait accéléré ».
Cette affirmation est confirmée par la journaliste et auteure Jane Anson, qui a elle aussi participé à la dégustation. « Le vin a survécu à son voyage et conservé la touche caractéristique d’un Petrus. En revanche, compte tenu de sa robe plus profonde et de ses arômes, je lui aurais donné au moins deux ou trois ans de plus », décrit la spécialiste du vin. A noter que la dégustation s’est déroulée sur une seule bouteille : l’avis général aurait pu être différent à la lumière de plusieurs autres échantillons.

Afin de confirmer ou infirmer les constatations visuelles, notamment sur le vieillissement accéléré du vin, les bouteilles vont maintenant être analysées en détail par des chercheurs de l’ISVV. Cette expérience est la deuxième menée par le programme Wise. Space Cargo Unlimited compte en mener six au total, dont la troisième est déjà en cours sur des pieds de vigne, eux aussi envoyés dans l’espace. « La plante semble pousser plus vite, mais encore une fois, seules des analyses plus poussées le confirmeront, nous aurons les résultats définitifs dans quelques temps », tempère Nicolas Gaume. Une quatrième expérience est déjà en cours de préparation, cette fois axée sur la fermentation du vin dans l’espace.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
6245
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !