aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Mobilisation à Bordeaux pour une famille géorgienne menacée d'expulsion

25/02/2013 | Vendredi 22 février, une famille géorgienne a été parrainée à Bordeaux

RESF Gironde se mobilise à nouveau pour une famille géorgienne

Vendredi 22 février à 17h45 , place Camille Jullian à Bordeaux, une famille géorgienne a été parrainée avec l’appui du réseau Resf 33 (Réseau Education Sans Frontière). Leur situation est délicate. Et leur cas est malheureusement loin d'être unique. Si le gouvernement a changé de majorité et est passée à gauche, les expulsions de sans-papiers n'ont, semble-t-il pas diminué. Au contraire même. En 2012, il y a eu 36 822 expulsions de sans-papiers, selon le ministère de l'Intérieur, ce qui fait près de 4 000 de plus par rapport à l'année précédente, sous l'ère de Claude Guéant.

Vendredi, des élus ont parrainé un couple géorgien et trois enfants, âgés de 2 à 9 ans, scolarisés sauf le plus jeune à Bordeaux. Avec pour objectif d'obtenir la transformation de leur demande d’asile dite "Dublin II" en demande d’asile conventionnelle en France. Car, ces Géorgiens sont passés par la Pologne pour venir en France et risquent alors d’être transférés bientôt dans ce pays, où ils seront probablement enfermés quelques semaines ou quelques mois, puis réexpédiés en Géorgie et le cauchemar recommencera … Il y a 2 ans, RESF 33 avait déjà parrainé avec succès d'autres membres de cette famille courant un danger identique. 

Demande d'asile politique pour sauver une familleToute cette famille a fui la Géorgie, où elle était victime de harcèlement et de violences policières, car les parents des grands-parents sont Arméniens, réfugiés de Turquie et installés jeunes à Tbilissi. Des Arméniens, qui ne sont pas les bienvenus aujourd'hui en Géorgie. C'est pourquoi, le grand-père a même changé son nom pour un nom à consonance géorgienne, afin de mieux s’intégrer. Les trois couples ont d’abord vécu normalement avec leurs enfants. Tous vivaient en grande proximité et travaillaient ensemble dans l’épicerie familiale. Mais, la Géorgie est devenue nationaliste. Leur épicerie a été rançonnée à plusieurs reprises par la police qui estimait qu’ils n’avaient pas à posséder un commerce à Tbilissi. Un jour, ils ont refusé de payer, une bagarre générale s’en est suivie … devant les enfants. Le grand-père a dû être hospitalisé, les frères ont été convoqués au commissariat. Un seul en est sorti… Un événement, qui les a poussés à quitter la Géorgie.

Aujourd'hui, en France, ils espèrent avoir l'asile politique. Selon le règlement Dublin II, la France a 6 mois pour les renvoyer en Pologne à compter du jour où celle-ci a accepté de les prendre en charge. Après quoi, c’est à elle de se charger de leur demande d’asile. Le 2 avril cela fera 6 mois. Et, ils sont convoqués avec les enfants toutes les trois semaines en préfecture. La prochaine convocation est prévue le 4 mars, pendant les vacances… "S’ils refusaient de partir, il leur faudrait attendre 18 mois, à survivre sans logement ni ressources et en évitant la police", s'inquiète Anne-Marie, militante de RESF33.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : RESF 33

Partager sur Facebook
Vu par vous
283
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !