Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Mobilité et handicap: Pau innove avec la plateforme solidaire Mon copilote

06/12/2017 | L'agglomération paloise teste une nouvelle solution de mobilité innovante et solidaire à destination des personnes âgées ou en situation de handicap. Son nom : Mon Copilote.

L'équipe de la plateforme mon-copilote.com au côté de Nicolas Patriarche et Patricia Wolfs, vice-président et élue de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées

Ce mardi 5 décembre marquait la Journée internationale du bénévolat. Nicolas Patriarche et Patricia Wolfs, vice-président et élue de la Communauté d'agglomération Pau Béarn Pyrénées ne pouvaient tomber mieux pour présenter « Mon Copilote », nouvelle solution de mobilité à destination des personnes âgées et des personnes handicapées. En effet, le système, créé par la start up du même nom, repose sur le geste solidaire de personnes valides. Mon-copilote.com est une plateforme permettant de mettre en relation une personne à mobilité réduite et une personne valide pour partager un trajet, quel qu'il soit. Une sorte de « blablacar », pensé pour favoriser la mobilité de tous. Détails avec sa créatrice Anne Keisser, et son équipe.

« L'enjeu de la plateforme Mon Copilote est de simplifier les déplacements des personnes à mobilité réduite en cassant les barrières techniques ou psychologiques qu'elles peuvent avoir comme par exemple la crainte de l'extérieur ou une première mauvaise expérience des transports en commun », explique Anne Keisser. Elle qui a grandi au côté d'une sœur jumelle handicapée mentale, sait de quoi elle parle : « Améliorer la mobilité des personnes ayant un handicap physique ou mental, c'est améliorer leur inclusion dans la société. Faire que ces personnes ne soient pas isolées ». Une proposition qui touche aussi les personnes âgées précise la jeune femme qui a co-fondé la start-up il y a tout juste 2 ans. Initialement baptisée Handivalise, pour les seuls déplacements longue distance, la start up renommée récemment, vise désormais aussi les déplacements réguliers et de proximité. Après un lancement à Clermont-Ferrand, c'est donc à Pau que se déploie une deuxième expérimentation jusqu'au 30 mars.

En voiture, en bus ou à pied
« Notre objectif est de créer une communauté d'environ 50 « Pilotes », que sont les personnes handicapées ou âgées, car ce sont elles qui décident leur destination et environ 200 « Co-pilotes » bénévoles (les personnes valides, ndlr) qui puissent s'engager en fonction de leur emploi du temps, pour partager un trajet avec une personnes à mobilité réduite ». A chacun de s'inscrire sur la plateforme www.mon-copilote.com, et ainsi être mis en relation par un système d'alerte. Autre solution appeler au 06 09 99 88 41.
Pour les volontaires accompagnants il n'y a pas de barrière ni d'obligation de régularité. « Ils peuvent proposer un trajet quotidien, ou un déplacement plus exceptionnel sur leur temps libre. Et tous les modes d'accompagnement sont possibles : un trajet en voiture, mais aussi un accompagnement de la personne à mobilité réduite à pied, ou encore en bus, pour dépasser une crainte de se déplacer seul ». Avec l'objectif de mobiliser 200 accompagnés, l'idée est de permettre au « réseau » Mon copilote de fournir un service le plus flexible possible aux personnes âgées ou handicapées qui souhaiterait en bénéficier. Un service solidaire et donc gratuit. Les accompagnés ne paient pas et côté accompagnateurs, la seule « rétribution », « qui est plutôt un encouragement » note Nicolas Patriarche, c'est un cumul de points permettant d'avoir accès à un catalogue de cadeaux. Le financement du service est assuré par le Syndicat mixte des transport urbain (SMTU) de Pau à hauteur de 68 000 €, précise son président.

Un couple pilote copilote, Mon copilote

Une formation de sensibilisation au handicap
Si aucune compétence n'est requise pour être accompagnateur, la startup propose tout de même une formation de 3h, pour aborder les problématiques liées aux principaux handicaps et à la vieillesse. Durant ces cessions sont également organisées des mises en situation de handicap de personnes valides. Parcours dans un fauteuil, déplacement avec un bandeau sur les yeux ou un chien guide... une manière de mieux appréhender les gênes liés au handicap, et donc mieux cerner les besoins ou attentes de la personne que le co-pilote va accompagner.
Une offre qui vient donc en complément de ce que propose déjà Idelis le réseau de transport de l'agglomération paloise, qui s'inscrit ici en partenaire de l'initiative mettant ses locaux à disposition pour les formations. Un nouveau service qui démarre sur les chapeau de roue puisque à peine lancé, une vingtaine de pilotes et de co-pilote s'étaient déjà inscrit sur la plateforme, et une première formation avait déjà été assurée. La prochaine est prévue ce samedi 9 décembre dans les locaux Idélis avenue Larribau à Pau. (inscirption en ligne )


Plus infos :

Plateforme : www.mon-copilote.com
Page Facebook

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
22732
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !