03/10/22 : Le musée Bonnat-Helleu de Bayonne (7 000 œuvres) prête au musée des Beaux-Arts de Bilbao, sept esquisses de Pierre-Paul Rubens (1577-1640) qui témoignent de son processus créatif. Une exposition organisée jusqu'au 22 janvier 2023 à Bilbao.

03/10/22 : Prenez date! Le festival itinérant "Lettres du monde" revient parcourir la Nouvelle-Aquitaine du 17 au 27 novembre, avec une vingtaine d'invités: écrivains étrangers et français, traducteurs, éditeurs...+ d'info

30/09/22 : Des rassemblements Vivons Vélo au bénéfice de l'Institut Pasteur sont organisés samedi 8 octobre, à Libourne, Carbon-Blanc, Cestas (33) et Idron (64). Au programme: pédaler pendant une trentaine de kilomètres, en partenariat avec les clubs locaux.+ d'info

30/09/22 : La Semaine de la Forme, accessible à tous, se déroule du 1 au 9 octobre. Un large panel d'activités et de tests est proposé aux enfants, adultes ou seniors, pour connaître son état de forme. Une association sportive participe près de chez vous. + d'info

28/09/22 : Tout est gratuit pour les moins de 22 ans au cours de la nouvelle saison de l'Orchestre du Pays Basque. Des concerts dans 25 villes et villages pour voyager entre musique classique, chant, musiques traditionnelles, actuelles ou expérimentales. + d'info

28/09/22 : La Cité du vin propose plusieurs rendez-vous en octobre avec deux conférences, des ateliers de dégustation et des animations dans le cadre des Journées nationales de l’architecture et du Fascinant Week-end du réseau Vignobles & Découvertes.+ d'info

26/09/22 : A vos agendas: Bordeaux Fête le Vin s'annualise et revient donc dès 2023, du 22 au 25 juin. Comme pour son édition 2022, l'évènement se vivra dès le 15 juin en Avant-Première. Bordeaux Fête le Fleuve cède quant à lui sa place.

23/09/22 : La compagnie aérienne des capitales régionales européennes Volotéa enregistre une progression de 24% du nombre de ses vols par rapport à l'an dernier. A Bordeaux, 195 000 passagers ont été transportés entre juin et août soit une hausse de 27%.

19/09/22 : Dans le cadre d'Octobre rose, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine et les Chambres départementales se mobilisent au côté de la Ligue contre le cancer. 250 agents sont inscrits à différentes courses organisées dans la région.

16/09/22 : L’incendie dans le secteur de Saumos est fixé depuis jeudi après-midi. La surface brûlée est réévaluée à 3400 hectares. Les personnes n'habitant pas sur les zones brûlées, 1700 sur plus de 1800 évacuées, ont pu regagner leur domicile.

15/09/22 : L'incendie de Saumos n'a pas progressé dans la nuit de mercredi à jeudi stagnant à plus 3700 ha. En raison d'une très faible visibilité due aux fumées et au brouillard, la préfecture appelle les automobilistes du secteur à la prudence.

14/09/22 : A Saumos, le feu a légèrement progressé cette nuit et dans la matinée, portant la surface totale brûlée à plus de 3600 ha. Jusqu’à 1000 pompiers sont mobilisés au plus fort de la journée ainsi que 6 Canadairs, 3 Dash et 2 hélicos bombardiers d’eau

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 03/10/22 | Une filière locale de soja en développement

    Lire

    A Pamproux dans les Deux-Sèvres, Alicoop est spécialisée dans la fabrication d'aliments pour animaux de ferme. 4 de ses 5 usines sont en Nouvelle-Aquitaine. Pour pallier à la forte dépendance de l'alimentation animale aux importations de soja provenant de zones déforestées, la société souhaite mettre en place de nouveaux produits à partir de productions locales en développant notamment une filière locale de soja. Elle va ainsi investir dans une ligne de trituration de soja et une ligne de micro-nutrition.

  • 03/10/22 | Trois événements à Limoges pour la nuit du droit le 4 octobre

    Lire

    Pour célébrer la nuit du droit, trois animations sont organisées à Limoges : un débat « Le crime en Limousin : fiction ou réalité, hier ou aujourd’hui, immersion dans les enquêtes locales » de 18h à 20h30 par la Cour d’appel (Inscriptions lanuitdudroit.calimoges@ justice.fr); une table ronde sur « La lenteur de la justice : vertu ou défaut ? » de 20h à 22h à la cité judiciaire (accès libre dans la limite des places) et « Le Droit : une force sans les armes » de 17h à 22h à la Maison de la Région.

  • 03/10/22 | Un taux de chômage de 6,5% historiquement bas

    Lire

    L’économie se porte plutôt bien en Nouvelle-Aquitaine, avec 36 000 emplois créés au cours de la dernière année, soit 110 000 depuis dix ans. Le taux de chômage est historiquement bas à 6,5%, plus bas qu'au plan national, alors que le contexte régional est à la croissance démographique. "Le défi à relever porte sur les tensions de recrutement qui touchent tous les secteurs," indique la préfète de région Fabienne Buccio.

  • 30/09/22 | Magna Blanquefort : les salariés pas vraiment rassurés

    Lire

    Les salariés de l’usine Magna restent inquiets après l’annonce du rachat du site de Blanquefort (Gironde) par le fonds d’investissement allemand Mutares. « Quelles garanties supplémentaires offrent Mutares par rapport à Magna pour faire aboutir de nouveaux projets ? » Le repreneur fait valoir la poursuite du contrat avec Ford jusqu’en 2026, la fabrication d’un robot pour une start-up bordelaise, l’assemblage de batteries pour deux-roues ou la production de chargeurs de batteries.

  • 30/09/22 | Le Thouarsais préserve la biodiversité

    Lire

    La Communauté de communes du Thouarsais vient de lancer un projet afin de renforcer la prise de conscience autour des enjeux de préservation de la biodiversité. Elle va établir un diagnostic naturaliste afin de dégager des actions en faveur de la biodiversité et de sa préservation. La CdC va acquérir des parcelles afin de préserver des continuités écologiques ou encore créer ou restaurer une quinzaine de mares. Toutes ces actions vont être accompagnées d'animations à destination des habitants et des scolaires.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Modalis, nouvelle arme régionale de la mobilité

01/10/2018 | Modalis permet de calculer un itinéraire et de sélectionner le mode de transport le plus avantageux pour l'usager. Il intègre de nombreux réseaux de transports régionaux.

1

Lancé officiellement ce lundi 1er octobre, Modalis est la première réalisation concrète du SMINA, Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine, officiellement lancé en juillet et qui regroupe 22 "autorités organisatrices de la mobilité". Evolutif, ce site internet a un objectif simple : réunir l'ensemble des modes de transports dans un calcul d'itinéraires régionaux. Une réalisation stratégique pour la région et en phase avec la future LOM (Loi d'Orientation des Mobilités). Modalis couvre aussi bien le ferroviaire que le co-voiturage, la voiture ou le vélo. Petite présentation de ses fonctionnalités présentes et à venir.

Un calculateur régional

Il s'appelle Modalis. Sous ce nom se cache un site internet (et dans quelques mois une application) et surtout un calcul d'itinéraire censé couvrir l'ensemble des déplacements sur la région Nouvelle-Aquitaine, que ce soit à vélo, en bus, en voiture ou encore en TER. Modalis est en fait la première réalisation officielle du SMINA, le Syndicat Mixte Intermodal de Nouvelle-Aquitaine). Ce nouveau syndicat a été fondé officiellement le 13 juiller dernier par la région et 21 autres autorités organisatrices de la mobilité. Pour l'instant, c'est donc un site internet (évidemment accessible sur mobile) lancé ce lundi 1er octobre et dont l'objectif a été résumé par le Président du SMINA, Renaud Lagrave : "la mobilité sans couture".

Concrètement, Modalis tel qu'il est aujourd'hui permet de calculer son itinéraire et de le comparer entre plusieurs modes de transport : bus, vélo, co-voiturage (le site renvoie directement vers la plateforme Bla Bla Car), trains régionaux mais aussi voiture, avec la possibilité pour l'usager de voir immédiatement le trajet le plus avantageux en termes de temps. Avec l'entreprise Okina, basée à Dax, la région Nouvelle-Aquitaine a constitué un référentiel multimodal, c'est à dire un regroupement de données alimentant le calcul d'itinéraires. La particularité de ce système, c'est qu'il est en Open Data : l'ensemble des collectivités adhérentes au SMINA et d'autres structures comme les Offices de tourisme pourront l'intégrer à leurs propres sites transports, un moyen sans doute pour la collectivité de ne pas s'éparpiller et de suivre le modèle de "Comment JV" développé par l'ancienne région Poitou-Charentes.

Des évolutions à venir

Modalis a été pensé, dixit la région, comme un site évolutif. La version 1.0 lancée ce jour comprend déjà de nombreux réseaux déjà intégrés : TER, Intercités, TGV du côté du ferroviaire, dix réseaux de cars interurbains (Charente et Charente-Maritime, Deux-Sèvres, Corrèze, Creuse, Gironde, Haute-Vienne, Landes, Pyrénées-Atlantique, Vienne) et e très nombreux réseaux urbains (comme Yélo pour La Rochelle, Couralin pour Dax ou Evalys pour Marmande, par exemple). Seule petite ombre au tableau du côté des autocars : vous n'y trouverez pas les cars Flixbus ou Ouibus. Un "choix politique pleinement assumé" selon Renaud Lagrave. "Contrairement à ce qu'affirme le Conseil d'Etat, nous pensons que ces cars font une concurrence déloyale au TER. Ca paraît assez logique que le Syndicat mixte puisse mettre en avant les transports que nous finançons sur argent public, d'où aussi l'utilité de mettre en place un site gratuit à destination des usagers et sur lequel on ne trouvera aucune publicité ou renvoi sur des offres qui ne sont pas, à notre avis, dans les radars". Adieu, les "bus Macron", donc.

Pour tout le reste, Modalis devrait évoluer dans les mois à venir. D'ici la fin de l'année 2018, le dispositif intègrera les horaires en temps réel (quand ces derniers seront disponibles auprès des réseaux de transports), une estimation du coût des différents trajets, des informations en temps réel et prédictives sur l'occupation des parc relais, la disponibilité des vélos en lire-service ou l'état du trafic routier, sans compter des liens sur les boutiques en ligne des réseaux de transports en commun (au hasard : TBM pour la métropole bordelaise). Enfin, une application mobile sera déployée en janvier 2019, à laquelle sera ajouté un guidage en temps réel. Avec un chemin tout tracé vers le deuxième objectif du SMINA, comme le souligne Renaud Lagrave. "Le deuxième étage de la fusée, ce sera la billettique unique : on n'aura plus qu'un seul ticket pour tout. C'est l'objectif qu'on se fixe. En 2019, nous aurons déjà un système de ce type avec l'agglomération de Poitiers qui a mis en place les outils qui nous permettent de le faire immédiatement avec eux. J'espère que toutes les autres agglomérations vont vouloir travailler avec nous rapidement sur le sujet pour qu'on fasse la même chose sur toute la région".

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
17472
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !