18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Nicolas de Tavernost repasse le Grand Oral

11/04/2008 |

Nicolas de Tavernost aux rencontres Sciences Po Sud Ouest

Jeudi 10 avril prenait fin la sessin 2007-2008 des rencontres Sciences Po-Sud Ouest. Pour le dernier Grand Oral de la saison, un invité pas comme les autres: Nicolas de Tavernost. Le PDG de M6 et propriétaire des Girondins est aussi un ancien élève de l'IEP. Emu, il n'avait pas remis les pieds dans l'enceinte depuis 1973. Une rencontre sous le signe du sport, avec un homme direct et sans la langue de bois.

C'est avec un plaisir non dissimulé, que Nicolas de Tavernost s'est prêté pendant plus d'une heure et demi au jeu des questions réponses, préparées par les élèves de Sciences po et de l'Association sportive de l‘IEP. « C'est assez émouvant, je n'étais pas revenu depuis 1973. A l'époque, nous n'avions pas le tramway » a commencé Nicolas de Tavernost, sous les applaudissements. Le débat, orchestré par Patrick Venries, journaliste de Sud Ouest était essentiellement ciblé sur le sport. A quelques semaines des examens et à un jour du gala, l'amphithéâtre était composé de moins d'étudiants qu'à son habitude. Des fans de sport et des Girondins avaient surtout répondu présents.

La stratégie de M6
"Nous gérons notre groupe en bouquet. Les programmes les plus intéressants qui générent le plus d'audience sont sur M6. Le reste est sur W9, qui vise, comme M6 à ses débuts, les 15 25 ans et sur Paris Première, qui cible les catégories socioprofessionnelles supérieures." M6 devrait lancer une autre chaîne sur la TNT en 2011. Interrogé sur le financement de la télévision publique, Nicolas de Tavernost est catégorique: « La télévision publique devrait être à l'image de la radio ». Son objectif : proposer des programmes différents des chaines privées. « Ce n'est pas le cas aujourd'hui » a-t-il assuré, ajoutant : «Nous n'avons pas attendu la télévision publique pour avoir de bonnes séries américaines ou du foot ». Pas question pour M6 de payer pour cette télévision publique. « On a créé des chaînes publiques, mais on peut se demander si elles sont toutes justifiées. Je ne sais toujours pas à quoi sert France 4 » s'est-il exclamé.

La nouvelle chaîne du sport?
Nicolas de Tavernost s'est expliqué sur la stratégie de M6 en matière de sport. « En 1998, nous n'avions pas de moyens, nous avons donc choisi pour slogan de la chaîne 0% foot. Aujourd'hui nos revenus ont changé. L'année prochaine, nous retransmettrons donc la Coupe d'Europe. » Si la chaîne est absente de la ligue 1, c'est en raison de son prix élevé: « Pour vous donner une idée, elle coûte 600 millions d'euros, soit deux fois le budget des programmes de M6 de l'année, contre 50 millions d'euros pour la Coupe d'Europe », rappelant : « Le sport est un évènement important mais toujours déficitaire ». « Aujourd'hui, la télévision n'est pas le seul moyen de transmettre des images » a insité Nicolas de Tavernost. Son groupe s'est adapté en utilisant de nouveaux supports, comme M6 mobile. Sans se départir de son humour ou de son sens des affaires, Le PDG de M6 n'a pas manqué de rappeler les offres d'un abonnement au M6 mobile. « Je souhaite évidemment que vous y souscriviez tous »a-t-il déclaré.

Les Girondins
Pendant la rencontre, Nicolas de Tavernost a jonglé entre ses différentes casquettes. Mais c'est surtout le propriétaire des Girondins que les étudiants ont interrogé. « Nous avons acheté le club des Girondins, parce que comme tous les clubs de foot, c'est une entreprise de spectacle qui rassemble 25 000 personnes tous les 15 jours » a-t-il rapellé. Revenant sur les bons résultats du club : « On arrive à gagner notre vie, mais on ne le dit pas trop fort, sinon les supporters vont nous demander d'investir dans les joueurs. » Sur le salaire des joueurs, Nicolas de Tavernost est clair : « Nous sommes dans une économie de marché, pas de justice. Ceux qui dénoncent le foot business sont souvent ceux qui ensuite nous reprochent de ne pas gagner assez » s'est-il exclamé. « Nous formons nos joueurs depuis la création en 1999 de notre centre de formation. La moitié de nos joueurs en sont issus »a-t-il déclaré. « Je peux vous assurer que le salaire de nos joueurs n'est pas proportionnel aux résultats du club »a-t-il ajouté.

Morale et sport
Interrogé sur la banderole du Match PSG RC Lens: « Le club ne peut pas être responsable de tout ce qui se passe dans ce stade. Toutes ses attaques personnelles doivent être bannies ». Relatant une anecdote, « le sport ne doit pas se départir de son humour. J'ai assisté à un match ou sur une banderole était écrit :« Paris 2 Milan 1 sur Playstation ». Hostile aux Boycott des JO de Pekin, Nicolas de Tavernost a rappelé « On a choisi la Chine, il fallait se poser les questions avant! Si on commence à se dire qu'on ne va aller que dans les pays qui nous plaisent, on n'ira pas bien loin ».

Charlotte Lazimi

Photo : Simon Champigny

 

 

Partager sur Facebook
Vu par vous
375
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
arno | 22/05/2008

Ben vu sa tête il était pas si heureux d'être là....

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !