Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Dès aujourd'hui, le port du masque est obligatoire dans les secteurs piétonniers d'Hossegor.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

05/08/20 : L'Agence régionale de santé (ARS) Nouvelle-Aquitaine, organise un dépistage COVID-19 à Biarritz, ce jeudi 6 août, de 9h à 13h sur l’Esplanade du Casino Municipal; un acte gratuit. Se présenter avec sa pièce d’identité, et carte vitale

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 07/08/20 | Lauak supprimerait 156 emplois au Pays basque

    Lire

    La sous-traitant aéronautique Lauak, de la famille Charritton, victime de la crise post-Covid, supprimerait 156 postes -sur 528- dans ses usines d'Ayherre-Hasparren. Le groupe qui possède également une usine à L'Isle Jourdain (Gers) verra cette dernière amputée de 60 salariés. La baisse d'activité des compagnies aériennes impacte sérieusement le carnet de commande du groupe basque en pleine expansion auparavant. La direction n'a pas commenté ce plan de sauvegarde de l'emploi et de l'entreprise par la même occasion.

  • 07/08/20 | Des chèques pour les Vélos à Assistance Electriques à Poitiers

    Lire

    Les habitants souhaitant acquérir un vélo à assistance électrique peuvent continuer de bénéficier d’une aide de Grand Poitiers grâce aux nouveaux chèques VAE. Il permet d’avoir une réduction de 25 % du coût d’achat TTC à hauteur de 250 euros. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre sur le site de la Communauté Urbaine et d’avoir plus de 18 ans. Un seul chèque peut être distribué par ménage.

  • 07/08/20 | La restauration des vitraux de l’église Saint-Jacques de Pau touche à sa fin

    Lire

    L’église Saint-Jacques de Pau devrait bientôt voir le bout des travaux de restauration visant à remettre en état ses 28 verrières. Commencée en octobre 2019, la rénovation des vitraux menée par l’atelier Dupuy se terminera à l’été 2020. La souscription populaire visant à financer une partie des travaux a, pour l’instant, permis de récolter près de 35 000 euros.

  • 07/08/20 | Lac du Cébron : reprise des animations dominicales

    Lire

    Le lac du Cébron reprend ses animations hebdomadaires tous les dimanches à 14h30. Les visiteurs seront invités à découvrir la richesse du patrimoine ornithologique de ce refuge où évoluent une multitude d’oiseaux. Les animateurs des associations d'éducation à l'environnement du département proposeront plusieurs animations centrées sur une espèce.

  • 06/08/20 | Une cartographie interactive pour prévoir sa randonnée dans Les Landes

    Lire

    Le Conseil départemental des Landes a mis en ligne une cartographie pour les fans de balades. Grâce à cette carte interactive, il est désormais possible de préparer en quelques clics sa randonnée à pied, à vélo ou à cheval. Sur ce plan, le Département des Landes propose ses 3 500 km d’itinéraires inscrits au Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée et près de 2 500 km d’itinéraires cyclables. Rendez-vous sur le site rando.landes.fr.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « Nos aînés confinés » (2/5) : Les bailleurs sociaux à l’écoute

15/04/2020 | Mésolia et Domofrance ont mis en place une plateforme téléphonique pour s’assurer de la bonne santé de leurs locataires séniors…

Résidence Evidence, rue du Réduit à Bruges, Domofrance

Nous poursuivons notre feuilleton baptisé « Nos aînés confinés » en nous arrêtant aujourd’hui sur l’initiative de deux Entreprises Sociales pour l’Habitat (ESH), Mésolia et Domofrance. Toutes deux ont mis en place une plateforme téléphonique pour s’assurer que leurs locataires séniors se portent bien. Opérationnel depuis le début du confinement, ce dispositif de vigilance entend répondre à une démarche de prévention et d’accompagnement…

« Je me permets de vous appeler juste pour savoir si tout va bien ». Tels sont les propos introductifs des 41 collaborateurs volontaires de la Cellule Solidarités créée par l’Entreprise Sociale pour l’Habitat, Mésolia (implantée en Occitanie et Nouvelle-Aquitaine de plus de 21 000 logements), pour s’assurer de la bonne santé de ses locataires séniors.  Dès le 17 mars, l’entreprise a mis en place un dispositif de vigilance à l'égard de ses locataires les plus fragiles de plus de 70 ans sous la forme d’une plateforme téléphonique. Ainsi, depuis le début du confinement, 100% des locataires ayant ce profil et possédant un numéro valide, soit 2 320 foyers, ont été appelés par l’ESH. Les 41 collaborateurs de Mésolia et de Coo.Pairs (Société de coordination créée par Mésolia et Aquitanis en 2016 afin de développer ensemble une plateforme d'appel commune au service de leurs 100 000 occupants) sont pour la majorité en télétravail. De chez eux, ils contactent les locataires selon une démarche établie pour favoriser l'écoute active et l'empathie. Pour les guider, ils disposent d'un script d'appel. Aussi, afin de faire un état des lieux de cette démarche, régulièrement, « ils se retrouvent en visioconférence, souligne Emmanuel Bossard-Charpentier, directeur Projet et Innovation de Mésolia en charge de la cellule Solidarités, afin de partager leurs expériences, d’échanger et de livrer leur ressenti. Des moments forts de partage appréciés en ces temps de confinement ».

« Les gens nous remercient beaucoup »
Ces appels visent à prendre des nouvelles des locataires et à évaluer leur situation afin de veiller sur leur bien-être dans ce contexte de confinement « stressant » pour chacun. « Dans cette mission qui enthousiasme et unit nos équipes, il nous faut trouver le juste équilibre entre l’écoute, la proposition d’aide et une démarche qui peut être vécue comme intrusive, ajoute Emmanuel Bossard-Charpentier. S’il arrive que quelques-uns puissent se sentir presque vexés de notre appel, car en parfaite santé, l'accueil est souvent très chaleureux. Les gens nous remercient beaucoup. Pour autant, nous avons besoin de la solidarité de voisins pour nous informer, car tout le monde ne décroche pas son téléphone quand nous appelons ».
La grande majorité des séniors contactés se portent bien et sont entourés d'aidants familiaux ou de voisins. 18 personnes seulement ont exprimé un besoin d’aide particulier comme le portage de repas. Ces dernières ont donc fait l'objet d'un signalement auprès des acteurs locaux tels que les mairies, les centres communaux d'action sociale et les associations. Aussi, pour 68 locataires autonomes mais ayant exprimé le besoin de parler, en raison de la solitude, un lien renforcé a été tissé par Mésolia. L’entreprise appelle donc régulièrement ces séniors ou intervient même si nécessaire. Enfin, pour les locataires les plus fragilisés, un partenariat avec l’association ARI, qui a pour dessein d'accompagner enfants, adolescents ou adultes en situation de handicap psychique ou porteur de troubles neuro-développementaux, s’est noué. Cette action permet la mise en place d'une cellule psychologique dédiée.

Domofrance, des experts du bien vieillir à l’écoute des séniors
« Devant l’ampleur du risque sanitaire actuel, auquel font face tout particulièrement les personnes âgées, et du risque social qui en découle avec la mise en place des procédures de confinement, il nous a semblé urgent d’agir dès aujourd’hui pour protéger nos locataires les plus exposés en leur offrant un service d’appels géré par des professionnels compétents, experts du bien-vieillir à domicile ». Francis Stéphan est le directeur général de Domofrance, une Entreprise Sociale pour l’Habitat, (une ESH tout comme Mésolia), filiale du Groupe Action Logement Immobilier implantée à Bordeaux depuis sa création en 1958 qui gère près de 30 000 logements principalement en zones tendues, dans la métropole bordelaise et plus largement en Nouvelle-Aquitaine. En cette période de confinement elle a donc décidé de soutenir ses locataires séniors avec le lancement d’une plateforme téléphonique. Cette plateforme est opérée par deux experts du vieillissement : Marguerite, une entreprise de conseil téléphonique de solutions dédiées aux personnes âgées et aux aidants, et ALOGIA Groupe, entreprise innovante experte du bien vieillir à domicile et acteur référent de l’ergothérapie en France, avec qui Domofrance travaille depuis plusieurs années déjà sur les questions du vieillissement au sein de son parc de logements.

Une démarche en chiffre
Plus de 3 000 personnes sont ainsi appelées pour prendre de leurs nouvelles. « Cette plateforme téléphonique a pour vocation de soutenir les personnes âgées isolées en leur offrant une écoute bienveillante, ajoute Francis Stephan, des conseils adaptés et une mise en relation avec les services dont elles ont besoin en déclenchant une alerte lorsque la situation l’exige. » Sur les 52 premiers appels passés, 39 ont suscité des prises en charge de demandes, notamment du courrier, cinq concernaient des demandes techniques urgentes, cinq où tout allait bien et trois ont demandé à ne pas être rappelées. Concernant le profil des locataires, 971 déclarés isolés et âgés de plus de 80 ans ont notamment été recensés. Cette plateforme téléphonique a été mise en place en urgence, toutefois, « cela n’en constitue pas moins l’aboutissement d’un engagement, assure le directeur général de Domofrance. Cette démarche s’inscrit dans la continuité des engagements permanents de notre entreprise en faveur du bien-vivre et du confort de ses résidents, des valeurs qui caractérisent l'ambition "Bâtir plus de proximité" de son projet stratégique d'entreprise PΣPSE. Ce service d’appels s’inscrit donc dans une démarche initiée bien en amont par les équipes de Domofrance, et concrétisée dès 2018 par le déploiement d’un dispositif de diagnostics à domicile de prévention à destination exclusive des seniors, ‘Là où je vis’ ».
 
Et demain, nous poursuivons notre feuilleton « Nos aînés confinés » en compagnie de Christine Cocuelle, fondatrice de l’association Prendre Soin du Lien qui a créé l’émission « La vie confinée des aînés » sur RCF Bordeaux où la parole est donnée aux directeurs, animateurs et résidents d’Ehpad.

Les autres articles de notre feuilleton « Nos aînés confinés » :

« Nos aînés confinés » (1/5) : Linestie, pour garder le lien

« Nos aînés confinés » (3/5) : leur parole sur les ondes

« Nos aînés confinés » (4/5) : les aides à domicile aux petits soins

« Nos aînés confinés » (5/5) : Jeanne et André Moreau confinés mais pas seuls

 

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Paul Robin

Partager sur Facebook
Vu par vous
2409
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !