Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/01/19 : Nouvelles violences et affrontements avec incendies de véhicules en fin d'après-midi à Bordeaux: la manifestation GJ a dégénéré, les casseurs sont entrés en action et les forces de l'ordre ont dû recourir aux véhicules blindés

18/01/19 : Bordeaux: l'opération de parking gratuit place des Quinconces reconduite ce dimanche et étendue à demain samedi et jusqu’à la fin des soldes : environ 400 places de stationnement libre de 9h30 à 20h chaque samedi et dimanche jusqu'aux 16 et 17 février

18/01/19 : Le nouveau service de location de vélos de l'agglomération du Grand Périgueux s'appellera "Périvélo". 400 deux-roues (à assistance électrique, pliants, vélos classiques) seront progressivement mis à disposition pour les usagers à partir du printemps.

17/01/19 : Rochefort (17) : la tête d'affiche de la programmation du festival Stéréoparc vient de tomber. Il s'agit du groupe Offenbach, qui jouera le 20 juillet.

17/01/19 : La Rochelle Université ouvre ses portes samedi 2 février, de 9h30 à 17h. L’accueil de la journée se déroulera au Technoforum (23 avenue Albert Einstein, La Rochelle). avec des stands d’informations de l’Université et de ses partenaires (CROUS, CDIJ, Yélo,

16/01/19 : La Rochelle : la Nuit de la lecture se tient samedi 19 janvier de 14 h à 7 h dimanche à la Médiathèque de Laleu/La Pallice, à la Médiathèque Michel-Crépeau et au Muséum d’Histoire naturelle. Des lectures et des animations variées sont organisées.

16/01/19 : Le lanceur de poids bordelais Jean-Luc Mastromauro a battu le record de France des moins de 50 ans. Il a réalisé 17m19 à Fronton le 13 janvier, améliorant ainsi son propre record de France, établi une semaine plus tôt avec 16m90.

16/01/19 : Dans le cadre du dispositif "Permis de Jardiner" et à l'initiative du collectif Pau Sud, la rue Jacques Terrier sera revégétalisée. La Maison du Jardinier organise le 18 janvier de 14h à 17h une après-midi de plantation participatif.

15/01/19 : le Préfet de la Dordogne a désigné le sous-préfet de Nontron, Frédéric Roussel, référent départemental pour le grand débat national. Il est joignable à l'adresse : pref-granddebat@dordogne.gouv.fr. Plus d'infos : www.granddebat.fr

15/01/19 : Solène Ndama, licenciée au Bordeaux Athlé commence bien la saison. La jeune athlète bordelaise (20ans) réalise la meilleure performance mondiale de la saison au pentathlon (5 épreuves) en salle à Clermont-Ferrand.

14/01/19 : Didier Lallement, préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la Gironde, a nommé Thierry Suquet, secrétaire général de la préfecture de la Gironde, comme référent pour le Grand Débat National en Gironde.

13/01/19 : Emmanuel Macron dans sa lettre aux Français: Faut-il reconnaître le vote blanc? Faut-il rendre le vote obligatoire? Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/01/19 | Bruges : une marche pour la propreté

    Lire

    Marcher pour se mettre au vert. C'est dans ce but que le collectif Les Coquelicots de Bruges organise ce dimanche 20 janvier une collecte des déchets "oubliés" de 9h30 à 11h30. Le collectif lance cet appel parce que, selon lui, "mieux vaut trier et recycler les déchets que les laisser par terre". Les Coquelicots de Bruges appellent les habitants à se rendre au Parking Arc en Ciel (Rue Jean Claudeville) armés de gants et de seaux pour commencer la collecte, après une boisson chaude.

  • 19/01/19 | Esprit du Sud 40, pour défendre la culture gasconne

    Lire

    Présidée par Dominique Graciet, la toute nouvelle association landaise, née ce mercredi, entend protéger et promouvoir les patrimoines culturels immatériels locaux, autour de la chasse, de la pêche, de la tauromachie, des courses landaises mais aussi côté agriculture et gastronomie (foie gras, ortolans). Elle réunit déjà des représentants des CCI, Chambres de Métiers et d’Agriculture, de l'Observatoire national des cultures taurines ou des élus. Pour adhérer, contact@espritdusud40.com

  • 19/01/19 | Métropole : la fusion avec le département enterrée.

    Lire

    Le département et la métropole ont annoncé conjointement ce vendredi le renoncement du maire de Bordeaux, Alain Juppé, à faire partie des métropoles fusionnant avec leurs départements respectifs. Il s'agissait d'un projet gouvernemental de transfert de compétences entre collectivités évoqué dernièrement par le biais d'une rencontre entre plusieurs présidents de métropoles et Emmanuel Macron. Après cette annonce, le président du département a annoncé qu'il était prêt à participer à des "assises du territoires", souhaitées début janvier par le maire de Bordeaux.

  • 17/01/19 | Eco-Campus : Poitiers exemplaire

    Lire

    L'Université de Poitiers mise en valeur par le ministère de l'Enseignement Supérieur. Dans le cadre d'un séminaire dédié à la valorisation et la vie de campus, le ministère a invité l'Université de Poitiers à présenter son réseau de chaleur. Cette installation a permis une baisse de 500.000 euros de la facture énergétique. L'établissement poitevin est engagé dans une stratégie de développement durable récompensée par l'obtention du label Développement Durable et Responsabilité Sociétale en 2016.

  • 17/01/19 | Gilet jaunes : quel impact sur les commerces girondins ?

    Lire

    Dans une enquête de la Chambre de Commerce et d'Industrie Bordeaux Gironde sur l'évolution de a fréquentation des commerçants girondins sur les samedi du 15 décembre au 5 janvier auprès de 310 d'entre eux, on apprend que 93% des commerçants bordelais ont enregistré une baisse de fréquentation (supérieure à 50% pour plus d'un quart) par rapport à l'an passé et 90% une baisse de leur chiffre d'affaire (supérieure à 50% pour près d'un quart). Sur le reste du département, 69% ont enregistré une baisse de fréquentation et 66% du chiffre d'affaire, avec une Haute Gironde jugée "très fortement impactée".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Nouvelle-Aquitaine : l'ADIE fête ses 25 ans d'implantation dans la Région

31/12/2018 | Créée en 1988, l'Adie s'est implantée cinq ans plus tard en Nouvelle-Aquitaine. Première antenne de province, elle ne cesse depuis lors de croître.

25 ans Adie une

Créée en 1988 et implantée en Gironde depuis 1993, l’Adie (Association pour le Droit à l’Initiative Économique) célèbre cette année ses 25 ans de présence en Nouvelle-Aquitaine. Son but ? Permettre à tout un chacun de devenir entrepreneur notamment grâce à l'obtention de prêts mais aussi de conseils, d'un suivi et d'une assistance personnalisée. Au final, la possibilité pour beaucoup d’accéder à leurs rêves mais aussi, l'opportunité de sortir de la précarité et du chômage. Retour sur 25 années d'activité de cette association dont le succès va crescendo.

Première antenne de province, c’est en 1993 que l’Adie s’implante en Gironde, permettant cette année-là à 43 personnes de créer leur entreprise grâce à une aide financière et à un accompagnement personnalisé. 22 000 microcrédits plus tard (montant moyen : 4000€), elle est aujourd'hui forte de 56 points d’accueils, 37 salariés et plus de 200 bénévoles, sur le territoire régional. Association reconnue d'utilité publique et dont la vocation est d'aider les personnes n’ayant pas accès au marché du travail ou au crédit bancaire classique, à créer leur entreprise grâce à un financement et à un accompagnement adapté, elle a notamment contribué en 2017, à la création de plus de 1500 emplois par le biais d'un microcrédit, -plus de 600 ayant été parallèlement maintenus grâce au microcrédit « mobilité » (aide octroyée pour l'obtention d'un permis de conduire, la réparation ou l'achat d’un véhicule, mais aussi pour financer une formation professionnelle)-. Avec un taux de pérennité à 76% à 2 ans et 63% à 3 ans, les activités développées grâce à l'Adie sont aussi facteur d'insertion (84% à 2 ans) et de 1,3 emploi en moyenne par entreprise financée.

Des chiffres confirmés en 2018 avec plus de 7300 personnes accueillies dont -et pour la première fois-, plus de 2000 financées (plus de 1350 microcrédits professionnels accordés et près de 650 microcrédits mobilité) et plus de 2400 emplois créés. « Répondant à une demande croissante, l’Adie s’est développée, au fil des années sur tous les départements de la Nouvelle-Aquitaine et représente actuellement 15% de l'activité globale de l'association au niveau national», précise Jérôme Laffitte, adjoint au directeur Régional NA-Hautes Pyrénées. Défendant l’idée que chacun peut devenir entrepreneur, même sans capital ni/ou diplôme, elle connaît donc un engouement croissant depuis sa création, permettant ainsi à de nombreux entrepreneurs de réaliser leurs rêves mais se révélant aussi comme une alternative concrète au chômage et à la précarité. « D'année en année, nous sommes de plus en plus sollicités », reconnaît Jérôme Laffitte. Une activité qui va crescendo, avec un pic en 2008-2009 ; une période de crise aiguë, mais des dates qui correspondent aussi, en France, à la création du statut d'auto-entrepreneur. Résultat ? « En dix ans, la création d'entreprises a été multipliée par cinq au niveau national, précise-t-il. Une évolution due, tant au contexte économique qu'à un changement de mentalités et à une nouvelle approche du monde du travail ».

 

Des profils éclectiques et parfois atypiques

 

Des témoins ? Ils sont multiples et venus d'horizons divers. A l'image de Daniel, créateur de répliques d’armures et casques en résine métallisée pour des spectacles ou pour le cinéma et premier créateur d’entreprise a avoir été financé par l’Adie en Aquitaine. Un métier insolite auquel il est arrivé presque naturellement, après avoir obéi à une passion et commencé en amateur, dans sa cave, avec les moyens du bord. « Après quelques petites expos locales et participations à des spectacles amateurs, un ami m'a forcé la main pour que j'expose au Salon du Cheval 1989. Énorme surprise ! Je ne pensais pas susciter autant d'enthousiasme avec mes trois armures et quelques casques. Le temps du salon, ma décision était prise. Après avoir établi une première gamme assez limitée, j'ai débuté en simple artisan, sans aucun soutien des pouvoirs publics et c'est vers l'ADIE que je me suis tourné. Une nouvelle amitié était née et j'y ai puisé un soutien moral et technique autant que financier », précise cet artisan dont l'entreprise Médiév'art fournit depuis 1990 des plus grands spectacles, films, cascadeurs, théâtres, opéras, musées et châteaux ; du Puy du Fou au " Jeanne d’Arc " de Luc Besson, en passant par le musée de la guerre au moyen âge du château de Castelnaud la Chapelle ou le musée de la bataille d’Azincourt et le Royal Opéra House du Covent Garden à Londres.

Autre domaine d'activité, autre projet, celui de Katarina, heureuse propriétaire des « Douceurs de Martinique », épicerie fine martiniquaise à Bizanos (64). « Faute d'apport personnel, aucune banque ne souhaitait soutenir mon projet. Un microcrédit de l 'Adie m'a permis d’assurer l’aménagement de ma boutique ainsi que l’approvisionnement du premier stock de produits », précise-t-elle. L'association lui ayant aussi permis d’obtenir le soutien de la mairie, ce qui a grandement facilité la recherche d’un local sur le territoire de la commune. « Sans l’Adie, j’aurais été forcée d’occuper un poste qui ne m’intéressait pas. J’aurais certainement perdue ma motivation, mis de côté cette envie d’entreprendre et serais comme beaucoup d’autres, passée à côté d’un rêve ! », poursuit la jeune femme.

Idem pour Alice, consultante en communication à Talence (33). Mère célibataire diplômée d’un BTS Communication des Entreprises et spécialisée dans la conception de site web, elle enchaîne CDD, contrats d’intérim et jobs alimentaires. Une vie au jour le jour, jusqu'à ce qu’une succession d'événements la pousse à vivre pleinement et à s’accomplir sur le plan professionnel. Aujourd’hui, 6 ans après la création de Com’aMalice, son entreprise spécialisée en Communication Print et Web, elle ne vit pas encore totalement de son activité car elle s’occupe en parallèle d’autres projets : un blog, la suite d’un livre qu’elle a écrit sur son parcours atypique et une plate forme web en forme de boîte à outils pour les actrices et acteurs économiques du pays d’origine de ses parents, le Burkina Faso. Elle développe également un partenariat pour offrir un nouveau service sur ses prestations Print : un logiciel permettant aux clients de modifier eux-mêmes les supports de communication avant de faire appel à elle pour l’impression; un gain de temps et d’argent pour eux. « Facilitateur d’audace», selon ses propres termes, l'Adie lui a ouvert la porte vers une nouvelle vie. « Nous nous voulons découvreurs et accompagnateurs de talents là où d'autres ne les voient pas, encore faut-il avoir le courage de se lancer », conclut Jérome Lafitte.

 manon maroquinerie bidart

Pour contacter votre antenne Adie en Nouvelle-Aquitaine: https://www.adie.org/regions/nouvelle-aquitaine

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Alexandre Sattler

Partager sur Facebook
Vu par vous
4657
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !