15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

  • 11/10/17 | Bassin de Lacq: "Une occasion manquée" pour EELV

    Lire

    En 2040, la France devrait cesser l'extraction d'hydrocarbure, sauf sur le Bassin de Lacq. Une décision, généralement saluée ici mais que "déplorent" Françoise Coutant, V-P de la Région chargée du climat et de la transition énergétique (EELV) et J-François Blanco, élu régional écologiste qui accusent "le lobbying des députés béarnais" de "condamner le site à moyen terme, les industriels [n'ayant] plus d'intérêt à anticiper les conséquences du dérèglement climatique. Populations et environnement en pâtiront (et) les travailleurs des sites concernés risquent selon eux d’y perdre leur activité lorsque les gisements seront taris"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Tique : Mieux vaut prévenir que guérir

26/07/2017 | Les tiques sont le premier vecteur de maladies animales dans le monde, le deuxième pour les maladies humaines après le moustique. L'ARS rappelle quelques conseils de prévention

Prévention maladie de Lyme

Si vous avez prévu d'aller vous balader en nature cet été, de camper, pêcher, ou simplement de faire un peu de jardinage, gare aux tiques ! Petite mais possiblement dangereuse si on ne prend pas garde... C'est une morsure de tique qui peut en effet être à l'origine de la maladie de Lyme (ou Borréliose de Lyme) si la bestiole est porteuse de la bactérie qui en est responsable. Or, c'est le cas pour environ 10% d'entre elles. Rappel de quelques conseils de prévention agréés par l'Agence Régionale de Santé (ARS). Une nécessaire attention d'autant que la Nouvelle-Aquitaine, et plus particulièrement encore les départements du Limousin, sont concernés par la maladie, avec 1700 nouveaux cas chaque année.

La tique est présente notamment dans tous les milieux humides qui font le bonheur des vacanciers « nature » (forêts, bois, talus, prairies, jardins mais aussi parcs des villes…). Parfois difficilement visible à l'oeil nu du fait de sa petite taille, la campagne de prévention lancée par l'ARS, en est d'autant plus nécessaire. En effet, la maladie de Lyme peut causer des troubles neurologiques et rhumatologiques potentiellement chroniques qui peuvent être graves : paralysie du visage, atteinte des nerfs et du cerveau ou des articulations peuvent apparaître plusieurs semaines après la piqûre. Les réflexes de prévention sont donc à acquérir, afin d'éviter le plus possible de se faire piquer. Mais aussi après une éventuelle piqûre, il s'agit de reconnaître les premiers signes de l'infection, heureusement facilement identifiables pour peu que l'on y prête attention.

En cas de morsure rester attentif pendant un moisPour éviter de se faire piquer, sans pour autant se priver de sa promenade ou de son pique-nique champêtre, l'ARS recommande de porter des vêtements couvrants et clairs afin de repérer rapidement les tiques, mais aussi de vaporiser ces vêtements et chaussures de produits anti-tiques, tout en respectant bien sûr, les contre-indications pour les enfants et les femmes enceintes. Autre conseil si vous ne voulez pas risquez d'importer le risque tique à la maison : pensez aussi à utiliser un produit anti-tiques pour vos chiens et chats, qu'ils vous accompagnent dans vos promenade ou pas.
Pendant ou après l'activité en plein air, il faut retirer le plus rapidement possible la tique, car plus la morsure est longue, plus le risque de développer la maladie grandit.... Il convient donc de repérer au cours de la promenade la tique sur ses vêtements, ou la sentir progresser avant qu’elle ne se fixe sur la peau. Une fois rentrer de sa balade, s’inspecter ou se faire examiner par un proche minutieusement le corps entier, cuir chevelu compris.... Mais malgré ça, si une tique vous a pris pour hôte, retirez la au plus vite et au plus efficace, à l'aide d’un tire-tique, le meilleur outil pour s'assurer de retirer l'indésirable bestiole sans en oublier la tête... Après l’avoir enlevée, désinfecter la peau avec un antiseptique. A l'inverse il ne faut surtout pas comprimer le corps de la tique ou tenter de la tuer avec de l’éther, de l’huile, de l’alcool ou une flamme, comme on peut parfois l'entendre, car cela risquerait de lui faire régurgiter les germes qu’elle pourrait contenir, pévient l'ARS.
Mais, en cas de morsure, il s'agit de rester attentif un bon mois : si une plaque rouge s’étend en cercle autour de la piqûre, consultez rapidement votre médecin. Il vous délivrera un traitement antiseptique approprié. Attention, en l'absence de traitement, la disparition de la rougeur ne signifie en rien la disparition du risque de la maladie. En effet, les symptômes divers et variés de la maladie de Lyme peuvent survenir quelques semaines, mois voire années après les signes visibles de l'infection. Une longue période d'incubation, rendant ensuite d'autant plus difficile, la pose du bon diagnostic. Le mieux est donc en cas de doute de consulter un médecin ou pharmacien.

Une appli pour lutter contre la propogation de la maladie de LymeEn outre, une application gratuite est disponible pour les smartphones iOS et Android, pour contribuer aux signalements de tiques. L’ Inra et l’Anses, avec le ministère des Solidarités et de la Santé, font en effet appel aux volontaires qui souhaitent participer aux recherches pour la lutte contre les tiques et les maladies qu’elles transmettent. Le principe : déclarer sa piqûre ou celle de son animal domestique, la géolocaliser, transmettre une photo et même envoyer les tiques aux équipes scientifiques... Une collecte d'informations sans précédent par les citoyens et les chercheurs indispensable pour mieux comprendre et prévenir la maladie de Lyme et les autres maladies transmissibles par les tiques. Grâce à cette appli « Signalement-Tique », les promeneurs peuvent disposer d’informations sur la prévention ou comment enlever une tique où qu’ils soient. L'objectif est aussi de fournir des cartes de présence de tiques qui serviront aux actions de prévention.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : CC0

Partager sur Facebook
Vu par vous
8500
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !