Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Numérique : quand le web « ApSoLuMo » efface les frontières du réel, l'AEC décode les signaux...

06/03/2012 |

Numérique : quand le web « ApSoLuMo » efface les frontières du réel, l'AEC décode les signaux...

Pour la troisième année et avec un succès toujours grandissant, Aquitaine Europe Comunication, l'agence des initiatives numériques en Aquitaine, présentait à travers la personne d'Antoine Chotard, sa Conférence sur Les signaux du numériques. Comme chaque année, le veilleur de l'AEC, a décrypté devant un par-terre de plus de 300 personnes, les grandes tendances du numérique à travers le monde, et donc aussi les évolutions futures, ou déjà en cours, en Aquitaine. Deux heures d'une présentation dense et passionnée sur les enjeux du web mobile social, local et ludique, le commerce connecté, les nouvelles interfaces hommes machines, l'économie des données numériques et le transmedia...

Il semble que tous les geeks le savent déjà : le web aujourd'hui est "SoLoMo"... Avis aux profanes, ce qualificatif d'un nouveau genre tend à désigner l'ancrage des services web dans le SO-cial et le LO-cal, autrement dit dans le réel et le quotidien de l'internaute, le tout, de plus en plus souvent, via un appareil MO-bilequ'il soit Smartphone ou tablette. Mais pour Antoine Chotard, le fin décodeur des signaux parfois obscurs du numérique, plus que SoLoMo, le web se révèle en réalité de plus en plus « ApSoLuMo »... !

Les applications: une nouvelle porte d'entrée du web
En d'autres termes, internet est de plus en plus présent voire « absolu », et en plus de rester proche du quotidien des MO-binautes, ces derniers sont de plus en plus nombreux à accéder à internet par des AP-plications plutôt que par des sites internet. Des applications qui séduisent par leur simplicité d'utilisation, quitte parfois à remettre en cause un internet ouvert et peu contrôlé.Un modèle d'ergonomie d'ores et déjà pris en exemple par de nombreux groupes bancaires qui développent ce genre de portail d'applications...
Quant à la syllabe « Lu » elle renvoie au LU-dique. Véritable mouvement de fond, d'ores et déjà évoqué lors des Signaux du Numérique 2011, ce phénomène de « Gamification » prend de plus en plus d'ampleur. En effet, pour un site, un service ou encore une application, le jeu est facteur de différenciation, de fidélisation... sans pour autant ne pas être sérieux. Ces « serious game » ont en effet de plus en plus vocation à devenir des outils de communication, ou encore de formation.

Plus de traçabilité des salariés pour plus de productivité ?

Numérique : quand le web « ApSoLuMo » efface les frontières du réel, l'AEC décode les signaux...Au-delà du web ApSoLuMo, l'autre grande tendance observée par Antoine Chotard, c'est l'abolition de frontières à travers trois exemples différents.Le premier consiste à l'effacement de la frontière entre la sphère privée et professionnelle. Baptisé BYOD, « Bring Your Own Device » (« apporte ton propre appareil »),ce phénomène traduit l'utilisation par les salariés de leurs propres outils pour réaliser des tâches professionnelles. Si les travailleurs souhaitent avoir le choix de leurs outils numériques de travail, une telle hypothèse permet aussi d'envisager plus de productivité aux yeux des chefs d ‘entreprises... Pour autant, une telle hypothèse ne va pas sans poser des problèmes en termes de droit du travail, de sécurité et de traçabilité des salariés.

Payer avec son téléphone

Autre exemple avec le commerce. La généralisation du numérique atténue les limites séparant jusque-là le commerce électronique et le commerce physique traditionnel. Le paiement numérique est désormais multiforme : le paiement via le mobile, le f-commerce (via Facebook), le portefeuille électronique, le placement de produits dans les jeux vidéo, le couponing, les achats groupés,ou encore le paiement « sans contact » dit NFC, qui consiste à payer en apposant son téléphone sur un terminal adapté...Au summum de cette porosité, l'exemple du supermarché virtuel Tesko, pourtant physiquement installé dans le métro de Séoul. Sur le chemin du travail, entre deux métros, les usagers grâce à leur téléphone flashent les produits qui leur seront ensuite livrés à domicile...
Enfin, à l'instar du commerce, et comme le soulignait Marcel Desvergne, Président d'AEC dans son introduction de la conférence, "l'économie numérique se distingue de moins en moins de l'économie tout court". En effet,tous les secteurs de l'économie traditionnelle se trouvent impactés, et de plus en plus, par l'économie strictement numérique. "Nous sommes à un tournant" assure Marcel Desvergne. Une analyse par ailleurs partagée par Antoine Chotard. 

Photo: Aqui.fr

Solène Méric

Plus d'infos et vidéo de la conférence: aecom.org

Partager sur Facebook
Vu par vous
301
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !