aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

30/04/16 : Une ancienne MDSI dans le quartier Saint-Michel est devenue le nouvelle "Maison du mouvement" de Nuit Debout. Ouverte par des membres de plusieurs collectifs, elle doit accueillir des débats. La mairie s'est donnée trois jours de délais avant de négocier.

28/04/16 : A ce jour, l'EPCI, l'intercommunalité unique Pays basque a obtenu le vote favorable de 64 communes pour et 19 contre sur 158, c'est à dire représentant 149 390 habitants sur 258 298, c'est à dire qu'elles représentent plus de 50% de la population.

26/04/16 : La Cour Régionale des Comptes a annoncé un déficit annuel d'exploitation de 1,6 millions d'euros pour l'Auditorium de Bordeaux, une charge supplémentaire de 1,3 millions d'euros pour l'Opéra. En 2015, la mairie avait diminué sa subvention annuelle d'1M€

25/04/16 : Martine Alcorta, conseillère régionale EELV déléguée à l'innovation sociale, a annoncé l'ouverture ce lundi d'un comité de pilotage pour l'étude de faisabilité d'un revenu de base universel dans certains territoires volontaires de la grande région.

25/04/16 : Les élus Les Républicains/CPNT du Conseil régional se sont associés "à la tristesse du monde rural basco-béarnais" après le décès de Jean-Michel Anxolabehere, président de la chambre d'agriculture des Pyrénées Atlantiques, décédé dimanche.

14/04/16 : Le film "La Mort de Louis XIV" sera projeté hors compétition du festival de Cannes, qui se déroulera du 11 au 22 mai. Ce long-métrage de l'Espagnol Albert Serra a été principalement tourné en Dordogne, au château de Hautefort, à l'automne dernier.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/04/16 | Rousset et Fnsea : convergence de vues

    Lire

    Le Bureau de la FNSEA ALPC a rencontré ce 29 avril Alain Rousset pour lui faire part de l’inquiétude des agriculteurs qui " attendent un engagement fort de la Région, désormais autorité de gestion du FEADER. Le Conseil Régional devra veiller, dans les politiques agricoles qu’il met en œuvre, aux conditions de pérennité de notre agriculture productive, innovante, performante et créatrice de valeur ajoutée et d’emploi." La profession agricole a "salué l’accompagnement de la Région dans le cadre du Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles (PCAE)"

  • 29/04/16 | Le Conseil régional finance la culture du 47

    Lire

    Le Conseil régional vient de mettre la main à la poche pour aider financièrement à hauteur de 10.000€ la 17ème édition du festival « Garonna Show » (8 et 9 juillet) à Port-Sainte-Marie ; de 12.000€ la 54ème édition du « Festival de Bonaguil » (2 au 7 août)) ; de 8.000€ la 22ème édition du « Festival International Bastid'Art » (4 au 7 août) à Miramont de Guyenne.

  • 29/04/16 | L'évèque de Bayonne saisit le Parquet pour actes de pédophilie

    Lire

    Mgr Aillet, évèque du diocèse de Bayonne a saisi le Parquet pour signaler des actes de pédophilie concernant un de ses prêtres. Celui-ci, ancien curé de la paroisse Saint-Étienne et la semaine dernière encore, prêtre coopérateur de Saint-Pierre d'Irube, a fait deux tentative de suicide suite à une affaire familiale en 1991 et en 2007 concernant un jeune fille du quartier Saint-Étienne. Faisant fi de la présomption d'innocence, le prélat publie sur internet une lettre où est mentionnée son identité.

  • 29/04/16 | Le joli mois de l'Europe, en mai, dans les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Comprend-t-on bien l'Europe ? Sait-on réellement ce qu'est l'Union européenne et comment elle fonctionne ? Avons-nous toutes les cartes en main pour comprendre les crises actuelles ? Pour répondre à ces questions et bien d'autres encore, tout une série de rencontres et d'animations sont organisées du 2 mai jusqu'au 4 juin dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de conférences, ciné-débat, expositions, animations scolaires etc. Tout le programme peut être consulté sur http://www.europe-direct-ppa.fr

  • 27/04/16 | Rallye citoyen à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Ce jeudi 28 avril, ne soyez pas étonnés de voir courir, marcher, déambuler quelque 170 collégiens et lycéens dans les rues de Villeneuve. En effet, la Bastide accueillera le « Rallye Citoyen », une journée destinée à promouvoir le civisme et l'esprit de défense auprès des jeunes. 170 collégiens et lycéens issus du département s'affronteront donc par équipe sur 4 sites de la Bastide. Ce rallye est organisé par l'armée, l’Institut des hautes études de défense nationale et l'éducation nationale.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Opération séduction pour attirer des jeunes médecins en Dordogne

18/02/2013 | L'agence régionale de santé a présenté une série de mesures pour attirer en Dordogne et en zone rurale, les jeunes médecins formés à Bordeaux.

les responsables de la santé en Dordogne veulent attirer des jeunes médecins

Pour lutter contre les déserts médicaux, l'Agence régionale de santé a présenté vendredi son plan pour faciliter l'installation des jeunes médecins en Dordogne et plus particulièrement dans les territoires isolés. Outre les aides à l'installation existantes, qui ne suffisent pas, l'Agence régionale de santé veut sensibiliser les étudiants de la faculté de Bordeaux, le plus tôt possible à l'exercice de la médecine générale et en particulier en zone rurale. Seuls 35 % des étudiants bordelais effectuent un stage en médecine générale et dans la majorité des cas, dans les grandes agglomérations.

 La Dordogne souffre d’un déficit de médecins.  On dénombre 360 médecins pour 415 000 habitants. La situation catastrophique est comparable à celle du Lot- et -Garonne, à la fois sur des bassins ruraux et dans ses secteurs plus urbanisés.  En Dordogne, la moyenne d’âge est supérieure à la moyenne nationale. Trois bassins de vie, Piégut Pluviers, Mareuil et la Roche -Chalais ont la particularité d’avoir des médecins généralistes de 60 ans et plus. La moitié des praticiens doit partir à la retraite d'ici dix ans et un sur deux n'est actuellement pas remplacé.
Pour lutter contre les déserts médicaux, l'Agence régionale de santé a présenté un plan, qui est la déclinaison locale des mesures gourvernementales, pour favoriser l'installation des jeunes médecins en Dordogne et dans les zones rurales. La première idée consiste à informer le plus tôt possible les étudiants en médecine de l'intérêt et des conditions d'exercice de la médecine libérale, en particulier en campagne. "Notre souhait est que chaque étudiant effectue un stage dans un cabinet médical, et notamment en zone rurale. Ils ne sont que 35 % à le faire et quand ils le font, ils réalisent leur stage en ville et souvent sur la communauté urbaine de Bordeaux," précise Patrice Richard, le directeur de l'offre de soins de l'ARS. 

La référence, c'est BordeauxLa Gironde polarise 70, 8 % des nouveaux inscrits tandis que la Dordogne n’en dénombre que 3,3 %. Ici, la faculté de référence, c’est Bordeaux. Les jeunes médecins  ont fait leurs études à Bordeaux. Ils ont construit leur vie personnelle. Ils  n’ont pas envie de s’installer en Dordogne même pour ceux qui sont originaires. Les deux tiers des nouveaux inscrits font le choix d’exercer leur activité en tant que médecin salarié. Pour les jeunes médecins qui opteraient pour une installation en zone rurale, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, propose un salaire minimum, dont le montant n'est pas défini, la hausse du financement des bourses d'études. En contrepartie, les bénéficiaires devront s'engager à s'installer dans un territoire isolé, une fois diplômé. Faisant le constat d'une méconnaissance par les étudiants et les internes de l'ensemble des mesures  d'aides à l'installation, les autorités sanitaires souhaitent la nomination d'un référent installation unique dans chaque région.
Rendre les conditions d'exercice attractives. L'Agence régionale de santé souhaite favoriser le travail en équipe, notamment par le développement des maisons de santé. En Dordogne, il en existe dix, la plupart en milieu rural : ces "maisons" réunissent des médecins généralistes, des infirmières, et aussi des dentistes.  Trois autres sont en projet.  Elles permettent aussi d'organiser des roulements au niveau des gardes de nuit et de week end, permettant de sauvegarder une vie de famille. Le département manque cruellement de spécialistes, surtout d'ophtamologistes et de chirurgiens dentistes. Parmi les autres pistes évoquées, le développement de la télémédecine ou encore le rapprochement des maisons de santé avec la filière universitaire. Par exemple, on peut imaginer des chefs de clinique de médecine générale exerçant au centre hospitalier de Périgueux ou de Bergerac, et pouvant être détachés ponctuellement pour des consultations en cabinets ou en maison de santé. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
140
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 4 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !