aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/08/16 | Luc Grislain nouveau président du GIPSO

    Lire

    Luc Grislain qui succède à Alexandrine Roubière est depuis 1993 Directeur de l'Institut de Pharmacie Industrielle à l'Université de Bordeaux. Son laboratoire spécialisé dans le développement pharmaceutique gère de nombreux projets dans le domaine de la mise au point de médicaments pour des maladies tropicales.Il est également co-fondateur avec le Groupe Bertin Technologies de Bertin Pharma, une spin off de l'Université de Bordeaux, société de R&D dans le domaine Pharmaceutique créée en 1999 et qui emploie à ce jour plus de 130 collaborateurs, dont la moitié est basée en Aquitaine.

  • 24/08/16 | Dernier concert des « Mercredis de la Cale » 2016 à Villeneuve/Lot

    Lire

    Soirée « Beatles » pour le dernier Mercredi de la Cale, le 24 août à 21h, à la Cale de la Marine à Villeneuve-sur-Lot. Rejoints par le chanteur-guitariste Michaël Jones, les Get Back ont conçu ce spectacle unique spécialement pour cet événement. En 1ère partie, les finalistes locaux du concours « Ma Ville a du Talent » se produiront sur scène. Aussi, So Sosax, grand gagnant de la catégorie « danse » de ce même concours fera une démonstration de hiphop. Soirée gratuite et en plein air.

  • 23/08/16 | A Anglet, les agriculteurs jouent la transparence

    Lire

    Pour la 9ème année, la FDSEA 64 et les Jeunes agriculteurs transforment, ce mercredi 23 août dès 10 h, une partie du parking de la Barre en vaste ferme. Éleveurs et producteurs présentent leurs animaux et leur savoir-faire. "Une opération vérité" revendique le syndicat qui d'ailleurs attire la foule des touristes et les locaux d'une ville qui a une longue tradition maraichère. Fabrication de fromage, expositions, démonstration de chiens de troupeaux sur le parking herbeux d'Izadia et déjeuner sur place sont au menu. Une opération de relations publiques bien utile

  • 23/08/16 | 180 panneaux de signalisation vandalisés en Béarn

    Lire

    Pour une raison inconnue, près de 180 panneaux de signalisation ont été recouverts de peinture noire dans les vallées d'Ossau et de l'Ouzom, dans les Pyrénées-Atlantiques. Ces dégradations qui n'ont pas été revendiquées se sont produites au cours de la nuit du jeudi 18 au vendredi 19 août. La remise en état des panneaux est évaluée à plusieurs centaines de milliers d'euros par le Conseil départemental. Son président et le préfet ont dénoncé des "actes irresponsables", préjudiciables à l'économie locale ainsi qu'à la sécurité routière. Un numéro d'appel à témoins a été diffusé (05 59 05 49 87)

  • 22/08/16 | La Rochelle : une grande parade pour fêter le retour des athlètes de Rio

    Lire

    Une parade nautique est prévue samedi 26 août entre 11h et midi, entre la maison de la Charente Maritime (Les Minimes) et le vieux port de La Rochelle, en présence des sportifs locaux de retour des Jeux Olympiques de Rio. Pour la Ville et le pôle Voile de La Rochelle, c'est l'occasion de saluer la performance de ces athlètes, qui prendront part à la parade en présence de nombreuses autres embarcations. Parmi eux, Charline Picon, qui a décroché l’or en planche à voile RS:X.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Opération séduction pour attirer des jeunes médecins en Dordogne

18/02/2013 | L'agence régionale de santé a présenté une série de mesures pour attirer en Dordogne et en zone rurale, les jeunes médecins formés à Bordeaux.

les responsables de la santé en Dordogne veulent attirer des jeunes médecins

Pour lutter contre les déserts médicaux, l'Agence régionale de santé a présenté vendredi son plan pour faciliter l'installation des jeunes médecins en Dordogne et plus particulièrement dans les territoires isolés. Outre les aides à l'installation existantes, qui ne suffisent pas, l'Agence régionale de santé veut sensibiliser les étudiants de la faculté de Bordeaux, le plus tôt possible à l'exercice de la médecine générale et en particulier en zone rurale. Seuls 35 % des étudiants bordelais effectuent un stage en médecine générale et dans la majorité des cas, dans les grandes agglomérations.

 La Dordogne souffre d’un déficit de médecins.  On dénombre 360 médecins pour 415 000 habitants. La situation catastrophique est comparable à celle du Lot- et -Garonne, à la fois sur des bassins ruraux et dans ses secteurs plus urbanisés.  En Dordogne, la moyenne d’âge est supérieure à la moyenne nationale. Trois bassins de vie, Piégut Pluviers, Mareuil et la Roche -Chalais ont la particularité d’avoir des médecins généralistes de 60 ans et plus. La moitié des praticiens doit partir à la retraite d'ici dix ans et un sur deux n'est actuellement pas remplacé.
Pour lutter contre les déserts médicaux, l'Agence régionale de santé a présenté un plan, qui est la déclinaison locale des mesures gourvernementales, pour favoriser l'installation des jeunes médecins en Dordogne et dans les zones rurales. La première idée consiste à informer le plus tôt possible les étudiants en médecine de l'intérêt et des conditions d'exercice de la médecine libérale, en particulier en campagne. "Notre souhait est que chaque étudiant effectue un stage dans un cabinet médical, et notamment en zone rurale. Ils ne sont que 35 % à le faire et quand ils le font, ils réalisent leur stage en ville et souvent sur la communauté urbaine de Bordeaux," précise Patrice Richard, le directeur de l'offre de soins de l'ARS. 

La référence, c'est BordeauxLa Gironde polarise 70, 8 % des nouveaux inscrits tandis que la Dordogne n’en dénombre que 3,3 %. Ici, la faculté de référence, c’est Bordeaux. Les jeunes médecins  ont fait leurs études à Bordeaux. Ils ont construit leur vie personnelle. Ils  n’ont pas envie de s’installer en Dordogne même pour ceux qui sont originaires. Les deux tiers des nouveaux inscrits font le choix d’exercer leur activité en tant que médecin salarié. Pour les jeunes médecins qui opteraient pour une installation en zone rurale, Marisol Touraine, la ministre de la Santé, propose un salaire minimum, dont le montant n'est pas défini, la hausse du financement des bourses d'études. En contrepartie, les bénéficiaires devront s'engager à s'installer dans un territoire isolé, une fois diplômé. Faisant le constat d'une méconnaissance par les étudiants et les internes de l'ensemble des mesures  d'aides à l'installation, les autorités sanitaires souhaitent la nomination d'un référent installation unique dans chaque région.
Rendre les conditions d'exercice attractives. L'Agence régionale de santé souhaite favoriser le travail en équipe, notamment par le développement des maisons de santé. En Dordogne, il en existe dix, la plupart en milieu rural : ces "maisons" réunissent des médecins généralistes, des infirmières, et aussi des dentistes.  Trois autres sont en projet.  Elles permettent aussi d'organiser des roulements au niveau des gardes de nuit et de week end, permettant de sauvegarder une vie de famille. Le département manque cruellement de spécialistes, surtout d'ophtamologistes et de chirurgiens dentistes. Parmi les autres pistes évoquées, le développement de la télémédecine ou encore le rapprochement des maisons de santé avec la filière universitaire. Par exemple, on peut imaginer des chefs de clinique de médecine générale exerçant au centre hospitalier de Périgueux ou de Bergerac, et pouvant être détachés ponctuellement pour des consultations en cabinets ou en maison de santé. 

Claude-Hélène Yvard
Par Claude-Hélène Yvard

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
245
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !