aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/17 : En Lot-et-Garonne, le tribunal de commerce d'Agen vient de désigner le groupe Lucien GEORGELIN comme repreneur de l'entreprise EUROCER. Cette décision permet de sauvegarder la totalité des emplois restants.

26/07/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (cat. A) a baissé sur un an (-1,9%) et ces trois derniers mois (-1,7%). Le chômage ne recule pas pour autant, avec + 1% d'inscrits, soit 57 140 inscrits dont 33 000 en cat. A.

26/07/17 : Ouverture du Parc Aquatique de Walibi Sud-Ouest le lundi 31 juillet à Roquefort (47)! 5.000 m² de bassins et d’attractions les pieds dans l’eau ! Côté tarifs : 18€ enfant et adulte. Billet Combiné 2 Parcs : 37,50€ adulte et 34€ enfant de 3 à 9 ans.

25/07/17 : Alain David ayant été élu député PS de la 4°circonscription de la Gironde et ne pouvant cumuler ce mandat avec celui de maire, le conseil municipal de Cenon a élu maire, ce lundi 24 juillet en soirée, Jean-François Egron jusque là premier adjoint.

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 28/07/17 | L'agriculture biologique en colère

    Lire

    La FNAB condamne la "décision du ministre de l'Agriculture de ne prévoir aucun budget pour les aides à l'agriculture bio dans les 3 prochaines années. La FNAB demandait un fléchage de 3 % a minima du 1er pilier de la Pac vers le 2nd pour les seules aides bio afin que l’Etat puisse honorer ses engagements et financer les nouvelles demandes d'aides (conversion et maintien) sur la 2ème partie de la programmation (2017 à 2020). Le ministre a décidé de transférer 4,2 % seulement pour financer à la fois les mesures agro-environnementales et climatiques,les indemnités compensatoires des handicaps naturels) et les aides à la bio."

  • 28/07/17 | Maison de l’Europe cherche volontaire pour partir en Roumanie !

    Lire

    La Maison de l’Europe 47 – CIED recherche des candidats pour partir en service volontaire européen en Roumanie pendant 2 mois, du 1er octobre au 26 novembre. L’objectif de cette mission est de mettre en place des actions en lien avec la nature, l’environnement, le tourisme et/ou l’arboriculture. Logement partagé avec d’autres volontaires, budget pour la nourriture, argent de poche et assurance internationale. Si vous êtes intéressé contactez le 05 53 66 47 59.

  • 28/07/17 | Royan : le festival Violon sur le Sable fête ses trente ans

    Lire

    C'est devenu un rendez-vous incontournable du pays royannais. Le festival Un Violon sur le Sable attire chaque fin juillet 40 000 spectateurs à chacune de ses trois soirées. Au programme : des grands noms de la musique classique comme Duchâble ou Jaroussky, accompagnés de l'orchestre symphonique de Paris, le tout sur la plage. Pour ses 30 ans, le festival a prévu une soirée bonus dimanche 30 juillet autour des musiques de films, à partir de 22h (gratuit).

  • 28/07/17 | Fête de l’Eau les 29&30 juillet à Villeneuve/Lot

    Lire

    Fête de l’Eau les samedi 29 et dimanche 30 juillet à la base nautique quai d'Alsace à Villeneuve-sur-Lot. Pour cette 3e édition, un programme riche d’animations vous attend. Samedi, de 14h à 18h : animations pêche, exposition sur la faune et la flore, et joutes de 18h à 20h. dimanche, de 10h à 19h : tyrolienne, big air bag, paddle, blob jumps, canoés... jeux pour les tout-petits et de 19h à 20h, courses d'avirons. Plus d’infos auprès de l'Aviron villeneuvois : 06 63 86 84 09.

  • 26/07/17 | Des pompiers aquitains en renfort dans le Sud-Est

    Lire

    Suite aux incendies dans le midi de la France et à la demande du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC) du Ministère de l'Intérieur, les SDIS de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne ont engagé des personnels et des moyens en renfort au profit de la zone de défense Sud-Est, depuis ce mardi 25 juillet. Des renforts composés de 64 sapeurs-pompiers, 4 camions citerne de 6000 litres et 8 camions citerne de 4000 litres. Ce dispositif est commandé par le lieutenant-colonel Jean-Luc Gardère, du SDIS de la Gironde.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Ortolan, foie gras et corrida : des Landais mobilisés face aux antichasse et vegans

02/10/2016 | Pour la défense des traditions locales, « patrimoine ancestral qu'il appartient à l'Etat de protéger »

LandesTraditions

Chasseurs, éleveurs-gaveurs, échassiers, coursayres et même joueurs de boha (cornemuse locale)... les Landes des traditions étaient réunies samedi pour prêter le "Serment du Plumaçon" devant les arènes de Mont-de-Marsan et défendre une culture commune qu'ils estiment menacée par les lobbies écologistes. Déposée en préfecture, leur « Charte des libertés et de la diversité culturelle » promet de se battre pour « un patrimoine ancestral amplement partagé dans nos régions et qu'il appartient à l'Etat de protéger ».

Dominique Graciet, le président de la Chambre d'agriculture, a mis le gouvernement en garde : « même si l'animal n'est pas trop méchant, si on lui tire trop sur la queue, il finit par mordre... » Façon imagée de dire le ras-le-bol du monde rural qui a décidé de se mobiliser pour défendre ses traditions face aux antichasse, anticorridas et vegans. « Ras-le-bol de cette volonté d'uniformisation de notre société... un jour c'est la chasse, un jour le gavage des canards, un autre jour la tauromachie », a lancé à la tribune, la maire MoDem de Mont-de-Marsan, Geneviève Darrieussecq, béret sur la tête et écharpe tricolore sur l'épaule, devant 2.400 personnes venues des Landes et d'ailleurs, selon la police (et un très généreux 8.000 selon les organisateurs qui avaient annoncé 10.000 personnes les jours précédents).
La crainte de disparaîtreLa manifestation baptisée «Esprit du Sud», a en tous cas rassemblé des élus de tous bords, car comme l'a rappelé Jean-Louis Carrère, sénateur PS : ici, «de droite, de gauche, communistes, socialistes ou centristes, tous sont au côté de la ruralité pour défendre notre culture et nos chasses!».

Et il fut beaucoup question de chasse à l'ortolan, une pratique officiellement interdite. Parlant au nom de ses collègues Michel Guérard, Alain Dutournier et Alain Ducasse avec qui il demande depuis 2014 de pouvoir servir une fois par an le petit volatile engraissé dans leurs restaurants, le chef étoilé landais Jean Coussau a estimé que « si on n'y prend pas garde, tout cela va disparaître rapidement » car « nous sommes face à des gens très organisés ».
Les pancartes brandies par les manifestants ne disaient pas autre chose : « gardons nos traditions », « nos ortolans, cessez d'en faire tout un fromage » ou « escroclogistes ! ». Le couplet de l'ex-matador André Viard dénonçant « l'idéologie vegan » et les « commandos médiatiques d'Allain Bougrain-Dubourg » a ainsi été copieusement hué. Et tous étaient d'accord avec Jean-Jacques Lagüe, président-organisateur de l'Association des chasses à la matole, pour dire que « le moment est venu de résister » face « aux illuminés, aux bobos parisiens et autres groupuscules qui nous méprisent et nous harcèlent ». Ainsi, Philippe Duthil, chasseur à la palombe, préférerait qu'on donne « la légion d'honneur aux papis qui entretiennent la tradition de l'ortolan plutôt que de les envoyer au tribunal »... Une pratique qui risque pourtant de s'éteindre naturellement car les jeunes ne sont pas bien nombreux à s'y intéresser, regrettaient certains.
Aussi, malgré la présence de jeunes manifestants et des enfants avec leurs parents, c'était une population plutôt vieillissante qui était là devant les arènes. Avec une question lancinante reflétant l'inquiétude de beaucoup : comment faire pour que plus de jeunes s'intéressent à ces traditions et cultures minoritaires qui font la spécificité d'un territoire dans un monde toujours plus globalisé ?

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
4946
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Terrygaru | 02/10/2016

et bien oui, ce ne sont que les "anciens", qui pleurent leur pseudo culture, ou pseudo tradition. Mais les personnes un peu évoluées n'en veulent plus, et bientôt, dans quelques années, on se rendra compte que c'était une honte. C'est inéluctable. Actuellement, même les jeunes du Sud Ouest évoluent, et la tauromachie, la chasse à l'ortolan et le gavage des palmipèdes va bientôt disparaitre.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !