Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Parcours des asperges des sables des Landes, épisode 2 : le conditionnement

10/04/2010 |

Asperges conditionnées et conservées au frigo jusqu'à l'expédition au client

Après avoir rencontré le producteur Patrick Zamanski sur son exploitation, Aqui continue son circuit sur la piste des belles blanches. Après le champ, rendez-vous avec Yohan Perroux, responsable de la station de conditionnement des asperges à Magescq, dans les Landes. Il s'agit chaque jour d'y trier, couper, calibrer et emballer l'ensemble de la production de la veille. Pour cela technologie et innovation sont au rendez-vous, non seulement sur la chaîne de triage mais aussi au niveau du produit lui-même et de son emballage. Visite guidée, blouses et charlottes obligatoires !

Chaque soir, l'ensemble de la production des 60 exploitants de la coopérative a été collectée par circuit frigorifique et rapportée à la station de conditionnement. Les asperges sont ensuite pesées, identifiées « pour la traçabilité du produit » et refroidies sous une douche d'eau glacée. Objectifs : « faire baisser leur température à cœur et pour qu'il y ait une meilleure conservation » précise Yohan Perroux. Après une courte nuit dans les frigos de la station, le triage des asperges débute dés 6 heures. Mais celui-ci est complexe, il faut distinguer les asperges par couleurs, par calibre, par longueur et pour celles qui en ont, par défaut...
Pour les couleurs, il y a le blanc, couleur des asperges cueillies sous terre, le violet, signe d'une cueillette dans la journée, la violet-vert, pour les asperges sorties un jour avant d'être cueillies, et enfin l'asperge verte que l'on a laissé pousser. Autre exemple, la taille : de 5 à 12 cm, l'asperge ira dans la catégorie des « pointes d'asperges », de 12 à 17cm l'asperge sera dite « courte » et de 17 à 22 cm, elle sera « longue ».... Une fois croisée ces différents critères on obtient 18 catégories possibles...

Hi-tech et innovations sur les lignes de tritriage optique dans la station de conditionnemment de Magescq
Travail minutieux et difficile pour les salariés, s'ils n'étaient aidés de trieurs optiques... En effet, les deux lignes de triage de la station sont équipées de trieurs optiques qui analysent via un système vidéo, et pour chaque asperge, l'ensemble des critères énumérés ci-dessous, et les trient en fonction... bref, du triage Hi-tech !
Après le tri, vient le conditionnement des asperges « en caisse de 5 kilos conservées au frigo jusqu'à expédition ». Mais la station propose aussi des unités de vente à la consommation de 500, 600, 750 g et 1 kg. Pour des questions de fraîcheur et de qualité du produit, il faut que tout soit expédié dans l'après-midi. De la même manière que pour la phase de tri, l'emballage aussi bénéficie d'innovations. Innovation « technique, pour améliorer la conservation du produit », innovation du point de vue de « la sécurité alimentaire, en mettant en place des emballages fermés pour limiter tout risque de contamination » et du point de vue de « l'environnement, on travaille sur des emballages qui génèrent de moins en moins de déchets ». Ce packaging a été mis en place cette année, tout comme le doublement des lignes de triage.

« Valoriser au mieux les produits de nos producteurs »
Autre nouveauté 2010, les asperges pelées prêtes à cuire. L'objectif : « par la praticité de ce nouveau produit on cherche à rajeunir le consommateur ». Car si le marché est demandeur, (de 650 tonnes de production envisagée cette année à « 800 voire 1000 tonnes dans les 2 à 3 ans à venir »), l'âge des consommateurs ne descend guère en dessous de 40 ans...
Les asperges prêtes à cuire c'est une autre manière aussi de valoriser le produit. Car ici pour Yohan Perroux, « l'objectif principal, c'est de parvenir à valoriser au mieux les produits des producteurs tout en satisfaisant les commandes des clients ». Et sur ce point, la plus grande difficulté est de satisfaire les demandes des clients tant en terme de volumes que de catégories d'asperges, surtout pour une production qui peut fortement fluctuer en fonction de la météo... Bref la production d'asperge c'est beaucoup de technique et toujours en agriculture, un peu de hasard météorologique...

Solène Méric

Partager sur Facebook
Vu par vous
915
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !