Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Paris - Marrakech, Mille équipages en 4L sur les chemins de l'humanitaire

19/02/2009 |

4L trophy 2009

Ça y est, ils sont partis. Plus de mille équipages, tous à bord de leurs Renault 4L, viennent de se lancer, à partir de Paris et de Bordeaux, à l'assaut des dunes sablées du Maroc. Jeunes (entre 18 et 28 ans), aussi bien filles que garçons, ils sont venus de part et d'autre de l'hexagone et même d'au delà, pour participer à ce plus grand événement étudiant sportif et humanitaire en Europe. Une aventure sous le nom de la 12ème édition du Raid 4L Trophy.

Ce fut à l'initiative de Jean Jacques Rey que le raid vit le jour pour la première fois en 1997. « J'aurais bien aimé avoir la possibilité de faire ça à 20 ans, découvrir le désert et vivre une aventure aussi exceptionnelle » avait-il avoué à ses camarades du Paris Dakar alors qu'ils étaient en train de tracer de nouvelles pistes vers la capitale sénégalaise. Une association (Désertours) est vite mise en place pour prendre en charge l'organisation d'un raid. Avec la coopération de l'ESC Rennes l'initiative ne tarde pas à rencontrer un vif succès, avec plus de 2000 participants, principalement étudiants, qui se présentent sur la ligne d'arrivée depuis plusieurs années maintenant.

Un raid d'orientation
Il serait tout de même difficile de comparer le Raid 4L Trophy à un Paris Dakar, dans la mesure où toutes notions de compétition et de vitesse sont exclues. « C'est plutôt une course automobile d'orientation, celui qui fera le moins de kilomètres pour arriver à Marrakech aura gagné. » explique Virginie Dubray, responsable du Village Départ à Bordeaux. Munis uniquement de leur road-book, d'une boussole ou d'une carte, Ils doivent faire de leur mieux pour garder le cap. L'utilisation de tout instrument de guidage satellitaire est bien entendu strictement interdit.

Une panne ? Pas de souci
Que tout le monde soit rassuré, les équipages ne sont en aucun cas laissés « chacun pour soi. » « On reste en contact radio avec les équipages, une fois au Maroc un hélico est toujours à notre disposition pour retrouver éventuellement des équipages qui se seraient égarés. » raconte Mlle Dubray. En cas de « pépin » technique, les participants peuvent aussi compter sur un coup de main. « Ils peuvent bénéficier de l'aide de mécaniciens locaux, qui sont avec nous tout au long du raid. » ajoute-t-elle. « Il faut dire aussi qu'il y a un grand esprit d'entraide. Les équipages mettent chaque année en place une bourse de pièces de rechange ou d'échanges de conseils techniques, d'expertise. »

Un objectif humanitaire
Il ne faut pas croire cependant que le 4L Trophyn'est qu'un défi sportif et automobile. « C'est une aventure, une découverte de paysages inoubliables entre d'un côté les déserts sablés et de l'autre les monts enneigées d'Atlas. » explique Antoine de Broucker, responsable communication du Village départ à Bordeaux. « Une aventure qui a aussi un but humanitaire » précise-t-il. « On veut en même temps remercier le peuple marocain de nous accueillir, c'est pour quoi chaque équipage doit obligatoirement amener des fournitures scolaires ainsi que des sacs de sport qui seront ensuite distribués aux enfants les plus nécessiteux par l'association Les Enfants du Désert. »


Une mission éco-citoyenne
Comme c'est une notion particulièrement à la depuis quelques années, le raid ne put se priver d'encourager des actions de développement durable. « On commence à inciter les participants à rouler au bioéthanol, à proposer des projets de protection de l'environnement. » Ainsi, l'année dernière un des équipages captait une grande partie de l'énergie électrique à travers des panneaux solaires, qu'ils ont offert par la suite à une famille marocaine pour qu'il en munissent leur demeure. La dimension éco-citoyenne c'est aussi l'opération « désert propre ». « On veut laisser le désert tel qu'on la trouvé en arrivant. » explique M. de Broucker. Ce qui implique principalement une sensibilisation quant à la disposition des déchets.

Une motivation de tonnerre et pas mal de sous
L'aventure est ouverte à tous entre 18 et 28 ans, il faut être néanmoins bien motivé pour y prendre part. Le budget du voyage s'élève à quelques 6000 €, avec des coûts d'inscription qui en représentent la moitié. Pour des étudiants, la recherche de sponsors ou partenaires s'avère indispensable, une mission encore moins évidente dans un contexte de crise financière. Une chose est sûre, que ce soient des équipages féminins ou masculins, ils ne manquent pas de motivation.

« A l'école on ne voulait pas nous croire, en exigeant même l'autorisation de nos parents, les sponsors nous disaient qu'on allait se casser les ongles. » racontent Coline et Laura, 20 et 19 ans, de l'IUT de Rodez. « C'était une provocation pour nous tester, mais on a tenu bon, on voulait prouver qu'on peut le faire, une aventure pareille ça se fait finalement une fois dans sa vie, fallait saisir l'occasion. » Pour Valentine, 21 ans, étudiante en Médecine à Nantes et Mathis, 20 ans, de Sciences Po Toulouse, le parcours s'est avéré encore plus périlleux. « On se connaît depuis une semaine à vrai dire. Nos copilotes respectifs nous ont lâchés au dernier moment. Un coup de chance que nous nous soyons rencontrés. » mais ce n'était guère la fin des ennuis. « On a déjà eu une fuite d'essence et perdu une roue sur la route vers Bordeaux. Mais ça va, l'essentiel c'est qu'on est là. Maintenant on espère vraiment que la 4L va tenir jusqu'au Maroc, pour rien au monde on voudrait manquer ce voyage. » Espérons le.

Si tout va bien, les équipages devraient arriver sur place le 27 février pour revenir en Europe le 1 mars prochain. Bonne route.

Piotr Czarzasty

Plus d'info : www.4ltrophy.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
350
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !