Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

12/12/18 : En raison des liens historiques et fraternels qui unissent les villes de Strasbourg et de Périgueux, le drapeau français sur la mairie de Périgueux sera en berne ce mercredi suite au drame survenu hier sur le marché de Noël de la capitale alsacienne.

12/12/18 : Vigipirate : Urgence Attentat. Renforcement de la sécurité en Gironde. Renforcement des contrôles notamment à l’aéroport de Bdx-Mérignac, surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et interdiction de manifestations sur la voie publique.

12/12/18 : Signature de la charte urbaine, architecturale et paysagère de Pessac le 13 déc. Elle entend garantir et préserver la qualité du cadre de vie des Pessacais en travaillant sur la qualité des espaces extérieurs, de la construction et des usages.

12/12/18 : La FFMC47 organise avec les Restos du Cœur la balade des pères Noël motards, le samedi 15 déc. au Gravier à Agen à 13h30. Le principe : venir déguiser en père Noël avec un cadeau neuf non emballé qui sera offert à des enfants par les Restos à Noël.

12/12/18 : Les 22-26 et 28 déc, Bordeaux Visite organise une visite-famille "Bordeaux à Noël", afin de découvrir la place Pey Berland, le cours de l'Intendance, les allées de Tourny, la place de la Comédie. Accessible aux familles avec enfants dès 7 ans.

12/12/18 : Forum « Sport en société, Droit au Sport et contraintes économiques », les vendredi 14 et samedi 15 décembre, organisé par le CDOS33 en cette année du 40ème anniversaire du mouvement sportif girondin, à l'Hôtel du Département à Bordeaux.

12/12/18 : La Mairie de Billère (64), met en garde sur des démarchages abusifs proposant une intervention pour détruire un nid de frelons ou pour réclamer un paiement pour une intervention déjà effectuée. Ces personnes ne sont pas mandatées par la Mairie.

11/12/18 : 70 ans après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme la Ligue des Droits de l'Homme organise une conférence-débat avec Henri Leclerc pdt d’honneur de la LDH France, le mardi 18 déc à 19h30 à l’Athénée municipal à Bordeaux.

11/12/18 : Vendredi 14 décembre à 20h30, concert de fin d'année de l'Orchestre universitaire de Bordeaux, dans l'amphi 700 de l'Université Bordeaux Montaigne, avec au programme : Wolfgang Amadeus Mozart, Vincenzo Bellini et Antonín Dvořák.

11/12/18 : Ouverture des Halles de Talence ! Après 9 mois de travaux et 18 mois d’élaboration cet équipement a fait peau neuve. Prochainement, il accueillera 16 commerces de bouche dans l’hypercentre.

11/12/18 : 3ème « Partage - Groove for Food », dimanche 16 déc, où 12 des meilleurs DJs bordelais se mobiliseront en faveur des plus démunis de 12 h à 19 h, en se relayant aux platines du restaurant L’Épicerie Bordelaise, 14 rue Ravez.

11/12/18 : Charente-Maritime : à compter du 1er janvier 2019, deux nouvelles communes vont voir le jour : Marennes-Hiers-Brouage et Saint-Hilaire-de-Villefranche (près de St Jean d'Angély). Les nouveaux maires et adjoints seront élus lors des prochaines séances de c

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 12/12/18 | Impact économique de la mobilisation des gilets jaunes : la CCI47 solidaire de ses entreprises

    Lire

    Les 15 000 ressortissants de la CCI47 sont actuellement sondés pour faire un état des lieux à date des impacts suite aux blocages des « gilets jaunes ». Le sondage est accessible via le site web de la CCI www.cci47.fr. Une cellule d’aide et de soutien aux entreprises est également mise en place.

  • 12/12/18 | En Dordogne, patrouilles renforcées sur les marchés de Noël

    Lire

    Après le drame qui a frappé Strasbourg, mardi, le préfet appelle chacun à la vigilance. Dans un communiqué, la préfecture indique que des mesures de sécurisation des marchés de Noël et des rassemblements festifs en Dordogne ont été prises avant la fusillade de Strasbourg, mais l'ensemble des dispositions de sécurité initiales sera au besoin renforcé conformément au plan Vigipirate. Les patrouilles de police et de gendarmerie seront plus fréquentes et l'ensemble des acteurs de sécurité sont mobilisés.

  • 12/12/18 | Electricité publique : Limoges re-signe pour 30 ans

    Lire

    Une nouvelle convention de concession vient d'être signée entre la ville de Limoges, Enedis et EDF, respectivement pour la gestion du service public de distribution d'électricité et la fourniture d'énergie électrique (tarif règlementé) pour trente ans. Ce contrat, visan notamment, selon la ville, à "améliorer les indicateurs de performance et de suivi de service public d'électricité", permet aussi aux clients de bénéficier de e.quilibre, une solution numérique pour les aider à maîtriser leur consommation énergétique.

  • 12/12/18 | Urgence Attentat : la sécurité renforcée en Gironde

    Lire

    Suite à l'attentat commis mardi soir à Strasbourg, la préfecture de Gironde, après l'instauration au niveau national du plan vigipirate au niveau "Urgence Attentat", a annoncé avoir fait appel aux services de sécurité et aux forces armées pour "renforcer sans délais" les contrôles à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, dans les gares et les ports et la surveillance des marchés de Noël, centres commerciaux et bâtiments publics. Par ailleurs, elle interdit toute manifestation ou rassemblement sur la voie publique et incite les professionnels à "prendre toutes les mesures nécessaires".

  • 12/12/18 | La CCI Charente débraye

    Lire

    Ce 11 décembre à l’appel d’une intersyndicale entre les différents syndicats, un débrayage a eu lieu durant une heure dans l’ensemble du réseau des CCI Charente. En cause, la loi de Finances 2019 qui est en cours de discussion et qui, selon les grévistes, "menace l’avenir des CCI avec des bouleversements annoncés qui auront un impact sans précédent sur les missions, emplois et les conditions de travail du personnel". Les salariés ont répondu à cet appel en écho à l’action menée le même jour sur Paris, devant le ministère de l'Economie.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Paris - Marrakech, Mille équipages en 4L sur les chemins de l'humanitaire

19/02/2009 |

4L trophy 2009

Ça y est, ils sont partis. Plus de mille équipages, tous à bord de leurs Renault 4L, viennent de se lancer, à partir de Paris et de Bordeaux, à l'assaut des dunes sablées du Maroc. Jeunes (entre 18 et 28 ans), aussi bien filles que garçons, ils sont venus de part et d'autre de l'hexagone et même d'au delà, pour participer à ce plus grand événement étudiant sportif et humanitaire en Europe. Une aventure sous le nom de la 12ème édition du Raid 4L Trophy.

Ce fut à l'initiative de Jean Jacques Rey que le raid vit le jour pour la première fois en 1997. « J'aurais bien aimé avoir la possibilité de faire ça à 20 ans, découvrir le désert et vivre une aventure aussi exceptionnelle » avait-il avoué à ses camarades du Paris Dakar alors qu'ils étaient en train de tracer de nouvelles pistes vers la capitale sénégalaise. Une association (Désertours) est vite mise en place pour prendre en charge l'organisation d'un raid. Avec la coopération de l'ESC Rennes l'initiative ne tarde pas à rencontrer un vif succès, avec plus de 2000 participants, principalement étudiants, qui se présentent sur la ligne d'arrivée depuis plusieurs années maintenant.

Un raid d'orientation
Il serait tout de même difficile de comparer le Raid 4L Trophy à un Paris Dakar, dans la mesure où toutes notions de compétition et de vitesse sont exclues. « C'est plutôt une course automobile d'orientation, celui qui fera le moins de kilomètres pour arriver à Marrakech aura gagné. » explique Virginie Dubray, responsable du Village Départ à Bordeaux. Munis uniquement de leur road-book, d'une boussole ou d'une carte, Ils doivent faire de leur mieux pour garder le cap. L'utilisation de tout instrument de guidage satellitaire est bien entendu strictement interdit.

Une panne ? Pas de souci
Que tout le monde soit rassuré, les équipages ne sont en aucun cas laissés « chacun pour soi. » « On reste en contact radio avec les équipages, une fois au Maroc un hélico est toujours à notre disposition pour retrouver éventuellement des équipages qui se seraient égarés. » raconte Mlle Dubray. En cas de « pépin » technique, les participants peuvent aussi compter sur un coup de main. « Ils peuvent bénéficier de l'aide de mécaniciens locaux, qui sont avec nous tout au long du raid. » ajoute-t-elle. « Il faut dire aussi qu'il y a un grand esprit d'entraide. Les équipages mettent chaque année en place une bourse de pièces de rechange ou d'échanges de conseils techniques, d'expertise. »

Un objectif humanitaire
Il ne faut pas croire cependant que le 4L Trophyn'est qu'un défi sportif et automobile. « C'est une aventure, une découverte de paysages inoubliables entre d'un côté les déserts sablés et de l'autre les monts enneigées d'Atlas. » explique Antoine de Broucker, responsable communication du Village départ à Bordeaux. « Une aventure qui a aussi un but humanitaire » précise-t-il. « On veut en même temps remercier le peuple marocain de nous accueillir, c'est pour quoi chaque équipage doit obligatoirement amener des fournitures scolaires ainsi que des sacs de sport qui seront ensuite distribués aux enfants les plus nécessiteux par l'association Les Enfants du Désert. »


Une mission éco-citoyenne
Comme c'est une notion particulièrement à la depuis quelques années, le raid ne put se priver d'encourager des actions de développement durable. « On commence à inciter les participants à rouler au bioéthanol, à proposer des projets de protection de l'environnement. » Ainsi, l'année dernière un des équipages captait une grande partie de l'énergie électrique à travers des panneaux solaires, qu'ils ont offert par la suite à une famille marocaine pour qu'il en munissent leur demeure. La dimension éco-citoyenne c'est aussi l'opération « désert propre ». « On veut laisser le désert tel qu'on la trouvé en arrivant. » explique M. de Broucker. Ce qui implique principalement une sensibilisation quant à la disposition des déchets.

Une motivation de tonnerre et pas mal de sous
L'aventure est ouverte à tous entre 18 et 28 ans, il faut être néanmoins bien motivé pour y prendre part. Le budget du voyage s'élève à quelques 6000 €, avec des coûts d'inscription qui en représentent la moitié. Pour des étudiants, la recherche de sponsors ou partenaires s'avère indispensable, une mission encore moins évidente dans un contexte de crise financière. Une chose est sûre, que ce soient des équipages féminins ou masculins, ils ne manquent pas de motivation.

« A l'école on ne voulait pas nous croire, en exigeant même l'autorisation de nos parents, les sponsors nous disaient qu'on allait se casser les ongles. » racontent Coline et Laura, 20 et 19 ans, de l'IUT de Rodez. « C'était une provocation pour nous tester, mais on a tenu bon, on voulait prouver qu'on peut le faire, une aventure pareille ça se fait finalement une fois dans sa vie, fallait saisir l'occasion. » Pour Valentine, 21 ans, étudiante en Médecine à Nantes et Mathis, 20 ans, de Sciences Po Toulouse, le parcours s'est avéré encore plus périlleux. « On se connaît depuis une semaine à vrai dire. Nos copilotes respectifs nous ont lâchés au dernier moment. Un coup de chance que nous nous soyons rencontrés. » mais ce n'était guère la fin des ennuis. « On a déjà eu une fuite d'essence et perdu une roue sur la route vers Bordeaux. Mais ça va, l'essentiel c'est qu'on est là. Maintenant on espère vraiment que la 4L va tenir jusqu'au Maroc, pour rien au monde on voudrait manquer ce voyage. » Espérons le.

Si tout va bien, les équipages devraient arriver sur place le 27 février pour revenir en Europe le 1 mars prochain. Bonne route.

Piotr Czarzasty

Plus d'info : www.4ltrophy.com

Partager sur Facebook
Vu par vous
384
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !