Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

20/02/18 : Pont d'Aquitaine fermé et la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4 (Bordeaux – Labarde), les nuits du mercredi 21 février à 21h00 au jeudi 22 à 6h00 et du 22 à 21h00 au 23 février 6h00

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

  • 22/02/18 | La Gironde déclenche le niveau 2 du plan Grand Froid

    Lire

    Compte tenu de la vague de froid attendue cette semaine sur la Gironde, le préfet Didier Lallement a décidé, dans le cadre du niveau 2 du plan Grand froid, de renforcer la capacité d’accueil en hébergement d’urgence. 66 places supplémentaires sont ainsi ouvertes dont 34 pour les familles et 32 pour les personnes isolées. Au total, ce sont 1 576 places qui sont mobilisées pour l’accueil des sans-abri en Gironde dont 365 places au titre du dispositif hivernal.

  • 21/02/18 | Du mouvement au sein de la Gauche régionale

    Lire

    Des élus du conseil régional ayant quitté le groupe (et le parti) socialiste en début d'année (dont son ex-président Stéphane Delpeyrat-Vincent) un nouveau groupe annonce sa création au sein de l'assemblée régionale : le « Groupe Génération.s », issu du mouvement de Benoît Hamon. Créer par Naïma Charaï, Stéphane Delpeyrat-Vincent, Mathieu Bergé et William Jacquillard, il ambitionne "d'alimenter la Gauche d’idées nouvelles en adéquation avec les valeurs que nous avons toujours portées, notamment au sein de l’assemblée régionale, dans la perspective de la voir gagner les prochaines élections régionales de 2021"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pas de logement pour la rentrée ? Pensez « Carte des Colocs ! »

23/08/2013 | Une équipe de jeunes Strasbourgeois révolutionne la communauté de colocataires grâce à un outil gratuit.

Une équipe de jeunes Strasbourgeois révolutionne la communauté de colocataires grâce à un outil gratuit

Quand on souhaite trouver une colocation via internet, c’est toujours la même histoire : on jongle entre deux fenêtres. D’un côté, le site où figurent les annonces, souvent payant. De l’autre, Google Maps, pour avoir une idée de l’endroit où se situe le logement. Une équipe de jeunes Strasbourgeois révolutionne la communauté de colocataires grâce à un outil gratuit qui permet d’accéder aux annonces en naviguant sur une carte par localité. Gaëtan, l’un des créateurs, souhaite promouvoir l’initiative en Aquitaine.

« A contre courant de l’individualisme ambiant, les gens cherchent à revenir aux fondamentaux ! » Gaëtan Ebmeyer en est convaincu. Que ce soit pour des raisons financières ou pour ne pas vivre seul et conserver des échanges riches en rentrant chez soi, la colocation a le vent en poupe. A 27 ans, riche d’expériences étudiantes à l’étranger, il est parvenu à une conclusion: chercher une colocation en France, ce n’est pas facile. Mais ce n’est pas lui qui a fait le premier pas. « C’est Raphaël qui est à l’origine du projet.  Il a passé un an en Australie, où il cherchait une colocation. Sur le web, aucun site ne correspondait à ses attentes, l’idéal aurait été quelque chose qui fasse le lien entre annonce et géolocalisation. Moi-même, j’ai eu le même problème en Pologne lorsque j’étais étudiant Erasmus » explique Gaëtan.

De retour en France, l’idée met quelques mois à mûrir. « On a regardé quelle était a concurrence, assez faible puisque la plupart des sites sont payants, assez chers. On était outrés. D’où l’idée de proposer un site totalement gratuit » poursuit Gaëtan.

Après un an de programmation web, le site est mis en ligne. Tapez « Carte des Colocs » sur Google. Si vous cherchez un colocataire pour se joindre à vous, déposez simplement votre annonce. Si vous cherchez une colocation pour vous installer, entrez le nom de la ville, faites glisser le curseur en fonction du loyer et du nombre de colocataires désirés. Les annonces s’affichent, avec leurs détails : surface, commodités, photos, Street View, contact de l’annonceur. Il n’y a plus qu’à décrocher le téléphone… ou envoyer un message via le site.

Si le site totalise aujourd’hui plus de 400 annonces, celles-ci sont principalement situées dans les grandes villes françaises. « Pour le moment, le site est surtout connu dans le Nord-est de la France, car c’est là que se situe notre réseau, ainsi que dans quelques grandes villes comme Paris, Montpelliers, Lyon. On s’est focalisé sur celles-ci, qui forment une sorte de « vitrine ». Comme le succès du site dépend de sa visibilité, Thibault, Raphaël, David et moi, on bosse tous les jours à plein temps. Moi, je me charge de trouver des partenariats pour recueillir un maximum d’annonces : promoteurs immobiliers, associations, etc. Thibault est directeur marketing. Il doit faire connaître le site, notamment auprès de la presse. Après, on peut aussi échanger les tâches, c’est ce que je fais en ce moment en répondant à tes questions !»

Concernant la suite du projet, le quatuor fourmille d’idées. Une application pour Smartphone est en cours d’élaboration. Ensuite, les internautes pourront bientôt naviguer sur la carte de l’Europe, puisque le développement international du site est prévu.  « Les étudiants qui viennent étudier en France sont de bons clients potentiels pour le site. De retour chez eux, ils pourraient devenir « développeurs » et promouvoir la Carte des Coloc dans leur pays d’origine. Dans nos réseaux personnels, on a tous des amis Erasmus de diverses origines (Italie, Brésil, Pologne…) qui sont intéressés pour endosser cette responsabilité ».

Enfin, sur le long terme, certaines options pourraient devenir payantes, comme l’accès au numéro de téléphone et l’alerte coloc’, qui permet d’être averti lorsqu’une annonce qui correspond à nos attentes est publiée. Mais la logique est de proposer une utilisation gratuite quoiqu’il arrive. « Nous sommes dans une démarche d’entraide, pas une logique d’enrichissement » insiste Gaëtan.

http://www.lacartedescolocs.fr -  Présent aussi sur Facebook et Twitter

Opaline Lysiak
Par Opaline Lysiak

Crédit Photo : La carte des collocs

Partager sur Facebook
Vu par vous
921
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Lelal | 30/09/2016

Bonjour

Juste pour vous dire que nous existons également puisque Colocation 40 ans+ dans ses thématiques propose des annonces "chambre a louer contre services" ou "colocation intergénérationnelle.
A bientôt
https://www.colocation-adulte.fr

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !