Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/01/21 : Charente-Maritime : Cédric Tranquard, 44 ans, a été élu ce matin président de la Chambre d'agriculture départementale. Il succède à Luc Servant, élu en décembre à la présidence de la Chambre régionale.

22/01/21 : La Rochelle : le Centre de vaccination de l’Espace Encan sera ouvert à partir du 25 janvier. Les vaccinations seront assurées par les professionnels de santé du lundi au vendredi, sur RDV, pour les résidents du territoire âgés de 75 ans ou plus.

21/01/21 : Charente-Maritime : Rémi Justinien, adjoint au maire de Tonnay-Charente, succède à Cyril Chappet, adjoint à Saint-Jean d'Angély, comme premier secrétaire fédéral du PS en Charente-Maritime, à l'issue d'un conseil fédéral mardi.

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/01/21 | Aéronautique : - 4% des effectifs entre janvier et septembre 2020 dans le Sud-Ouest

    Lire

    Selon l'INSEE Nouvelle-Aquitaine sur les 9 premiers mois de 2020, les établissements du Grand Sud-Ouest de la filière aéronautique et spatiale perdent 5 800 salariés (hors intérim), soit -3,6% de leur effectif. Si chez les donneurs d’ordres les effectifs restent stables, les effectifs de la chaîne d'approvisionnement diminuent de plus de 5%. Les PME perdent 6,8% de leurs effectifs, les ETI 5,1%, et les grandes entreprises 2,3%. Métallurgie et activités tertiaires sont les secteurs les plus impactés, avec -8,7% et -5,0 %, soit 1 700 et 2 600 salariés de moins dans chacun de ces secteurs.

  • 25/01/21 | Les écoles de Charentes perdent des élèves

    Lire

    Selon l'Académie, il y aura moins d'élèves dans le 1er degré à la rentrée. Cette baisse amorcée dès 2014 s’accentue. La Charente-Maritime devrait perdre 984 élèves, avec 47 470 inscrits. Ils seraient 25 768 en Charente, soit 332 de moins. En 2023, les écoles publiques auraient perdus 12,3% de leurs effectifs. Cette baise coïnciderait avec celle de la natalité. Pas d'impact dans le 2cd degré pour l'instant, avec des effectifs stables en Charente (21 333) et en progression en Charente-Maritime (42 993, +273).

  • 25/01/21 | Haute-Vienne : des restaurants pour les salariés du BTP

    Lire

    A la demande de la CCI de la Haute-Vienne avec l’Umih 87, des contrats de restauration collective peuvent être passés avec les restaurateurs à destination des salariés du BTP. Un contrat de restauration collective provisoire peut être établi entre les entreprises et les restaurateurs. A ce jour, une trentaine de restaurants ont déjà répondu à l’appel. La CCI reste à disposition des entreprises qui souhaitent mettre en œuvre ces contrats dérogatoires de restauration collective.

  • 25/01/21 | Les travaux de la Bibliothèque Mériadeck se poursuivent en 2021

    Lire

    L'établissement va fêter ses 30 ans en 2021 et fait l'objet de travaux de modernisation depuis 2008. La troisième tranche de travaux nécessitera une fermeture progressive des étages entre le 15 février et le 26 juillet. Le chantier apportera à la bibliothèque un espace jeux vidéos et jeux de société, une facilitation de l'accueil aux personnes en situation de handicap et une mise à disposition des collections en braille ou encore l'installation de prises électriques pour les personnes souhaitant travailler avec leur ordinateur personnel.

  • 24/01/21 | Un projet de centre de recherche et de développement sur les spiritueux à Cognac

    Lire

    La filière cognac va créer un centre de recherche et développement, de collaboration et de formation dédié à l'innovation pour la compétitivité. Le projet s'inscrit dans un site d'environ 8 000 m2 en bord de Charente. L'objectif est de rassembler plusieurs branches de la filière pour l'aider à rester compétitive dans la société de demain. Le développement durable sera également au cœur des projets. Le bâtiment sera d'ailleurs pensé en ce sens.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pas de logement pour la rentrée ? Pensez « Carte des Colocs ! »

23/08/2013 | Une équipe de jeunes Strasbourgeois révolutionne la communauté de colocataires grâce à un outil gratuit.

Une équipe de jeunes Strasbourgeois révolutionne la communauté de colocataires grâce à un outil gratuit

Quand on souhaite trouver une colocation via internet, c’est toujours la même histoire : on jongle entre deux fenêtres. D’un côté, le site où figurent les annonces, souvent payant. De l’autre, Google Maps, pour avoir une idée de l’endroit où se situe le logement. Une équipe de jeunes Strasbourgeois révolutionne la communauté de colocataires grâce à un outil gratuit qui permet d’accéder aux annonces en naviguant sur une carte par localité. Gaëtan, l’un des créateurs, souhaite promouvoir l’initiative en Aquitaine.

« A contre courant de l’individualisme ambiant, les gens cherchent à revenir aux fondamentaux ! » Gaëtan Ebmeyer en est convaincu. Que ce soit pour des raisons financières ou pour ne pas vivre seul et conserver des échanges riches en rentrant chez soi, la colocation a le vent en poupe. A 27 ans, riche d’expériences étudiantes à l’étranger, il est parvenu à une conclusion: chercher une colocation en France, ce n’est pas facile. Mais ce n’est pas lui qui a fait le premier pas. « C’est Raphaël qui est à l’origine du projet.  Il a passé un an en Australie, où il cherchait une colocation. Sur le web, aucun site ne correspondait à ses attentes, l’idéal aurait été quelque chose qui fasse le lien entre annonce et géolocalisation. Moi-même, j’ai eu le même problème en Pologne lorsque j’étais étudiant Erasmus » explique Gaëtan.

De retour en France, l’idée met quelques mois à mûrir. « On a regardé quelle était a concurrence, assez faible puisque la plupart des sites sont payants, assez chers. On était outrés. D’où l’idée de proposer un site totalement gratuit » poursuit Gaëtan.

Après un an de programmation web, le site est mis en ligne. Tapez « Carte des Colocs » sur Google. Si vous cherchez un colocataire pour se joindre à vous, déposez simplement votre annonce. Si vous cherchez une colocation pour vous installer, entrez le nom de la ville, faites glisser le curseur en fonction du loyer et du nombre de colocataires désirés. Les annonces s’affichent, avec leurs détails : surface, commodités, photos, Street View, contact de l’annonceur. Il n’y a plus qu’à décrocher le téléphone… ou envoyer un message via le site.

Si le site totalise aujourd’hui plus de 400 annonces, celles-ci sont principalement situées dans les grandes villes françaises. « Pour le moment, le site est surtout connu dans le Nord-est de la France, car c’est là que se situe notre réseau, ainsi que dans quelques grandes villes comme Paris, Montpelliers, Lyon. On s’est focalisé sur celles-ci, qui forment une sorte de « vitrine ». Comme le succès du site dépend de sa visibilité, Thibault, Raphaël, David et moi, on bosse tous les jours à plein temps. Moi, je me charge de trouver des partenariats pour recueillir un maximum d’annonces : promoteurs immobiliers, associations, etc. Thibault est directeur marketing. Il doit faire connaître le site, notamment auprès de la presse. Après, on peut aussi échanger les tâches, c’est ce que je fais en ce moment en répondant à tes questions !»

Concernant la suite du projet, le quatuor fourmille d’idées. Une application pour Smartphone est en cours d’élaboration. Ensuite, les internautes pourront bientôt naviguer sur la carte de l’Europe, puisque le développement international du site est prévu.  « Les étudiants qui viennent étudier en France sont de bons clients potentiels pour le site. De retour chez eux, ils pourraient devenir « développeurs » et promouvoir la Carte des Coloc dans leur pays d’origine. Dans nos réseaux personnels, on a tous des amis Erasmus de diverses origines (Italie, Brésil, Pologne…) qui sont intéressés pour endosser cette responsabilité ».

Enfin, sur le long terme, certaines options pourraient devenir payantes, comme l’accès au numéro de téléphone et l’alerte coloc’, qui permet d’être averti lorsqu’une annonce qui correspond à nos attentes est publiée. Mais la logique est de proposer une utilisation gratuite quoiqu’il arrive. « Nous sommes dans une démarche d’entraide, pas une logique d’enrichissement » insiste Gaëtan.

http://www.lacartedescolocs.fr -  Présent aussi sur Facebook et Twitter

Opaline Lysiak
Par Opaline Lysiak

Crédit Photo : La carte des collocs

Partager sur Facebook
Vu par vous
2105
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Lelal | 30/09/2016

Bonjour

Juste pour vous dire que nous existons également puisque Colocation 40 ans+ dans ses thématiques propose des annonces "chambre a louer contre services" ou "colocation intergénérationnelle.
A bientôt
https://www.colocation-adulte.fr

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !