Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/19 : Trafic SNCF toujours perturbé en Nouvelle-Aquitaine à la fois sur le service OUIGO et sur les TER à la suite du mouvement national de "droit de retrait" suite à un accident. "un détournement du droit de retrait à l'impact inacceptable" pour E. Philippe

18/10/19 : Ce 18 octobre, environ 250 retraités agricoles ont manifesté devant la préfecture de Dordogne. Le montant moyen des pensions des 25 612 retraités agricoles périgourdins est de 447 euros par mois. Ils revendiquent une retraite à 85% du SMIC.

18/10/19 : Les 8, 9 et 10 novembre prochains aura lieu la 14ème édition du salon de l’agriculture paysanne et durable Lurrama à la Halle d’Iraty de Biarritz. Cette année, la thématique sera une reprise de la formule de Flow Food, "Le climat, c'est la vie".

16/10/19 : C'est à Saint-Jean-Pied-de-Port (64) que se tient les 17 et 18 octobre le congrès annuel de l'Association Nationale des Elus de Montagne. Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires participera à l'ouverture de la manifestation.

15/10/19 : Nouveau passage du Tour de France en Béarn l'été prochain! A noter dans les agendas, l'étape Pau-Laruns le dimanche 5 juillet 2020, avec au menu les cols de la Hourcère (1440m), du Soudet (1540 m), d'Ichère (674 m) et de Marie-Blanque (1035 m).

15/10/19 : Tour de France : c'est officiel, la Charente-Maritime accueillera une journée de repos à l'Île d'Oléron, l'Île de Ré et Châtelaillon-Plage seront villes étapes du Tour de France 2020.

15/10/19 : Le 17 octobre à 8h45, la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers organise un forum emploi inversé : les demandeurs d'emploi ont un stand et les entreprises qui sont les visiteurs venant rencontrer les "offreurs de compétences".

15/10/19 : La ville de La Rochelle a à son tour pris un arrêté contre l'épandages de pesticides. Le maire promet d'accompagner vers la sortie des intrants celle des deux exploitations sur la commune n'étant pas biologique.

14/10/19 : La préfète de Région et le préfet maritime de l'Atlantique ont signé aujourd'hui le premier volet du document stratégique de façade maritime Sud-Atlantique, dont ils ont coordonné les travaux. Une 1re dans la gestion des 720 km de littoral.

08/10/19 : Niort: Le réaménagement du boulevard Main, entre le Moulin du Roc et le quai Métayer, a débuté en janvier. A partir du 21/10, la voie qui longe le port Boinot sera définitivement fermée aux véhicules et la circulation basculée sur la nouvelle voie.

07/10/19 : Le prochain congrès des départements de France se tiendra à Bourges du 16 au 18 octobre, avant de faire sa 90e édition en novembre prochain à La Rochelle. Cette année voit célébrer le 230e anniversaire de la création des Départements.

04/10/19 : A partir de lundi 7 octobre, le Département de la Gironde réalise des travaux de mise en sécurité sur la voie verte située sur la RD 809, entre le carrefour giratoire d'Aquitaine et celui du Sauternais. Fin des travaux prévue le 28 octobre.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/10/19 | Des lauréats pour le Challenge de la Mobilité

    Lire

    La 9ème édition du Challenge de la Mobilité, qui s'est tenue dans une vingtaine de collectivités de la région du 16 au 22 septembre (dont le but était de "promouvoir les alternatives à la voiture individuelle") vient de dévoiler ses résultats. L'évènement a rassemblé 13 127 participants et 532 "établissements" et permis de parcourir 1,3 millions de kilomètres "alternatifs". Les établissements lauréats du palmarès sont basés à Pessac (One Point), Floirac (Atelier Industriel Aéronautique), Mérignac (GIP Littoral) et Bordeaux (Business et Décision).

  • 19/10/19 | Un calendrier de l'avant solidaire à Bordeaux

    Lire

    Ce mercredi 23 octobre, la Promenade Sainte-Catherine à Bordeaux lance officiellement le calendrier de l'avant du Secours Populaire de la Gironde réalisé par l'artiste bordelais Mr Poulet. Lors d'une après-midi (entre 14h et 18h), vous pourrez acheter ce calendrier "made in France" dont les bénéfices seront reversés à l'association. Des animations gratuites seront également au rendez-vous : une aire de jeux LEGO, des jeux-concours (La Grande Récré et le restaurant Big Fernand) et des parties du jeu de société "CAP Solid'R" dont le but est de réaliser un projet de solidarité.

  • 19/10/19 | Bordeaux-Londres : deux gares jumelées

    Lire

    Ce vendredi lors d'une cérémonie la gare de Bordeaux et celle de Londres-Saint Pancras ont officiellement été jumelées. Il s'agissait en fait de conforter le projet de ligne ferroviaire entre Bordeaux et Londres, pour l'instant prévu pour 2022 et qui mettrait les deux villes à cinq heures de distance. Si l'opérateur n'a pas encore été défini lors de cette cérémonie qui s'est déroulée en présence de l'ambassadeur du Royaume-Uni, les premières discussions entamées font état de deux à quatre allers-retours par semaine.

  • 18/10/19 | 180 exposants au Salon de l'habitat et de l'immobilier à Biarritz

    Lire

    Dès ce jour à la halle Iraty de Biarritz et jusqu'à dimanche, près de l'aéroport, se tiennent deux salons complémentaires, Solution Maison pour son aménagement et un second qui rassemble les constructeurs et promoteurs de la Région. Sans oublier les Offices HLM. Des conférences à thèmes seront en outre organisées. Dans un secteur immobilier très tendu et très convoité au Pays basque, une visite qui s'impose, de 10 h à 19h. Entrée 6 euros et à 3 euros pour...les plus de 60 ans. Gratuit pour les moins de 18 ans.

  • 18/10/19 | Congrès des départements : la gauche dénonce un "mépris"

    Lire

    Vive réaction du groupe de gauche (PS, PCF, PRG) ce vendredi dans le cadre du Congrès des Départements de France (du 16 au 18 octobre à Bourges). Dans un communiqué conjoint, il souligne "le mépris de l'exécutif" suite au refus de participation au congrès d'Edouard Philippe. Ils exigent le maintien de leur autonomie financière, le soutien à l'expérimentation, et affirment que "l’Etat doit 9 milliards d'euros aux Départements" et "masque cette réalité par un effet d’annonce autour d’un fonds insuffisant de 250 millions d'euros".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Patrimoine : l'Université de Bordeaux reprend les clefs

16/07/2019 | L'Université de Bordeaux a signé ce lundi 15 juillet avec l'Etat une convention de dévolution pour récupérer la quasi-totalité de son patrimoine immobilier.

Université Bordeaux

La ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, Frédérique Vidal, a signé ce lundi à Talence la convention de dévolution du patrimoine à l'Université de Bordeaux. Après Marseille et avant Caen et Tours, cette dernière fait partie des quatre "élues" à récupérer les clefs de l'essentiel des 187 hectares de son patrimoine immobilier. Pour le valoriser, l'Université de Bordeaux s'apprête à devenir actionnaire d'une "Société Universitaire de Recherche" afin d'avoir recours à l'emprunt. Et pas de manière isolée : sur 20 ans, elle prévoit d'investir près de 250 millions d'euros. On vous résume l'ambiance d'après signature.

"Leur confier leurs murs, c'est les en faire sortir". C'est en ses termes que Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, a signé ce lundi à Bordeaux la convention actant définitivement la dévolution du patrimoine de l'Université de Bordeaux, qui en est désormais officiellement propriétaire. Elle est la deuxième, après Marseille, et avant Caen en octobre, à signer cette convention avec l'Etat, et le dossier n'est pas anodin puisque le patrimoine immobilier universitaire est son deuxième patrimoine le plus important (estimé à 18 millions de mètres carrés). "L'Université de Bordeaux a, grâce à la façon dont l'Opération Campus a été menée, donné toutes les preuves, à la fois de son sérieux et de ses capacités à s'occuper de l'ensemble de son patrimoine. Je suis sûre que le projet porté par cette université, au service des étudiants avec des possibilités de nouveaux logements, de l'attractivité et de l'innovation est une façon de rendre à la société ce qu'elle accorde au monde de l'enseignement et de la recherche en les finançant", a ainsi souligné Frédérique Vidal. 

Plan stratégique

L'Université de Bordeaux a donc une vaste ambition puisque cette dernière compte 187 hectares et 293 bâtiments (dont 88% localisé sur la métropole bordelaise mais aussi répartis sur Agen ou Périgueux), dont 82% appartenait auparavant à l'Etat (le reste étant partagé entre les collectivités territoriales pour 13%, les biens propres pour 3% et 2% de bâtiments appartenant à des établissements extérieurs, publics ou privés. Sur cette surface, elle a identifié un peu plus de 28 hectares valorisables et environ 450 000 mètres carrés constructibles. La prochaine étape, qui passera par la signature des actes notariés et le transfert de chacune des parcelles, devra tenir compte du "plan stratégique immobilier" présenté à l'Etat récemment opérant une projection sur vingt ans et baptisé U25.

"Environ 40% de notre bâti doit encore faire l'objet d'une rénovation, l'Opération Campus prévoyant de rénover à terme environ un tiers de notre patrimoine", a ainsi précisé le président de l'Université de Bordeaux, Manuel Tunon-de-Lara. "On a un parc académique sur lequel on a encore besoin d'amener l'Université vers les meilleurs standards internationaux. On souhaite le valoriser, avec notamment du logement étudiant. Nous avons ici 150 hectares au sein de la métropole bordelaise bien desservis en termes de transports, on aura donc rapidement des projets dans ce domaine. Nous sommes également convaincus que l'implantation des entreprises doit contribuer à maintenir l'innovation au coeur de cette université, nous sommes prêtes à les accueillir. Nous avons un schéma stratégique immobilier qui a été validé par les ministères, sur chaque opération nous aurons une expertise en amont, la définition des projets et la possiblité de monter les financements pour chaque objectif". 

Orientations et financements

"L'habitat doit avoir une mixité d'usage, c'est une condition de réussite des universités modernes. On pouvait déjà faire des opérations avec l'Etat et les collectivités. Ce que l'on ne pouvait pas faire, c'était valoriser, à cause de dispositifs qui prélevaient une part de la marge de valorisation. Ca va nous permettre d'imaginer des opérations qui n'étaient pas imaginables avant. Nous avions jusqu'à l'an dernier un principe de spécialité qui bridait un peu le champ des activités de l'université, alors qu'aujourd'hui l'immobilier au sens large est rentré dans ses compétences", ajoute le responsable, qui a également plaidé pour une "mixité des usages" : le logement pourrait ne pas être uniquement réservé aux étudiants, les entreprises devraient y trouver plus de portes ouvertes, de même que les commerces pour rendre le campus plus vivant.  "Aujourd'hui, le campus manque de commerces, on doit partager les infrastructures avec les villes. Sur la plaine de Roquencourt, il y a des installations sportives avec une halle de sports connectés dans laquelle on espère pouvoir accueillir les athlètes lors de futures compétitions internationales. Le réhabilitation des terrains de rugby est aussi en prévision". 

Pour financer le tout, l'Université (pour laquelle le plan stratégique U25 représente un investissement prévisionnel de 250 millions d'euros) devrait passer par une SUR ou Société Universitaire de Recherche chargée de coordonner cette valorisation patrimoniale dont elle sera l'actionnaire. "Il faut être professionnel pour rentrer dans une activité nouvelle et dans cet environnement immobilier. Nous souhaitons le faire à travers une filiale qui a ses propres compétences, ce que va nous permettre le programme d'investissements d'avenir par le biais de ces SUR qui, en plus, auront la possibilité d'emprunter de l'argent. L'Université doit maintenir son action sur le long cours, on doit préserver le patrimoine et avoir plutôt des dispositifs de baux amphitéotiques avec des constructions qui reviendront ensuite à l'Université mais dont les premiers temps d'exploitation permettront d'avoir un retour financier. L'Opération Campus et le CPER, eux, se poursuivent en même temps : d'ici cinq ans, une cinquantaine de projets (démolition, rénovation, reconstruction) devraient voir le jour, le tout avec un objectif de réduction de 4,4% des surfaces occupées d'ici 2023. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
2378
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !