aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/07/17 : En Lot-et-Garonne, le tribunal de commerce d'Agen vient de désigner le groupe Lucien GEORGELIN comme repreneur de l'entreprise EUROCER. Cette décision permet de sauvegarder la totalité des emplois restants.

26/07/17 : Charente-Maritime : le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité (cat. A) a baissé sur un an (-1,9%) et ces trois derniers mois (-1,7%). Le chômage ne recule pas pour autant, avec + 1% d'inscrits, soit 57 140 inscrits dont 33 000 en cat. A.

26/07/17 : Ouverture du Parc Aquatique de Walibi Sud-Ouest le lundi 31 juillet à Roquefort (47)! 5.000 m² de bassins et d’attractions les pieds dans l’eau ! Côté tarifs : 18€ enfant et adulte. Billet Combiné 2 Parcs : 37,50€ adulte et 34€ enfant de 3 à 9 ans.

25/07/17 : Alain David ayant été élu député PS de la 4°circonscription de la Gironde et ne pouvant cumuler ce mandat avec celui de maire, le conseil municipal de Cenon a élu maire, ce lundi 24 juillet en soirée, Jean-François Egron jusque là premier adjoint.

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 28/07/17 | Royan : le festival Violon sur le Sable fête ses trente ans

    Lire

    C'est devenu un rendez-vous incontournable du pays royannais. Le festival Un Violon sur le Sable attire chaque fin juillet 40 000 spectateurs à chacune de ses trois soirées. Au programme : des grands noms de la musique classique comme Duchâble ou Jaroussky, accompagnés de l'orchestre symphonique de Paris, le tout sur la plage. Pour ses 30 ans, le festival a prévu une soirée bonus dimanche 30 juillet autour des musiques de films, à partir de 22h (gratuit).

  • 28/07/17 | Fête de l’Eau les 29&30 juillet à Villeneuve/Lot

    Lire

    Fête de l’Eau les samedi 29 et dimanche 30 juillet à la base nautique quai d'Alsace à Villeneuve-sur-Lot. Pour cette 3e édition, un programme riche d’animations vous attend. Samedi, de 14h à 18h : animations pêche, exposition sur la faune et la flore, et joutes de 18h à 20h. dimanche, de 10h à 19h : tyrolienne, big air bag, paddle, blob jumps, canoés... jeux pour les tout-petits et de 19h à 20h, courses d'avirons. Plus d’infos auprès de l'Aviron villeneuvois : 06 63 86 84 09.

  • 26/07/17 | Des pompiers aquitains en renfort dans le Sud-Est

    Lire

    Suite aux incendies dans le midi de la France et à la demande du centre opérationnel de gestion interministérielle des crises (COGIC) du Ministère de l'Intérieur, les SDIS de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne ont engagé des personnels et des moyens en renfort au profit de la zone de défense Sud-Est, depuis ce mardi 25 juillet. Des renforts composés de 64 sapeurs-pompiers, 4 camions citerne de 6000 litres et 8 camions citerne de 4000 litres. Ce dispositif est commandé par le lieutenant-colonel Jean-Luc Gardère, du SDIS de la Gironde.

  • 25/07/17 | Nouvelle Aquitaine: le chômage en légère baisse

    Lire

    Fin juin 2017, en Nouvelle-Aquitaine, le nombre de demandeurs tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) était de 295 090 (- 0,6 %/mai et -1,5 % sur 3 mois (soit –4 610 personnes), de - 1,9 % sur un an. France: - 0,3%/mai, - 0,7 % sur 3 mois, -1,0 % sur un an. Le nombre de demandeurs ayant ou non exercé une activité dans le mois (catégories A, B, C), est de 503 950 fin juin. Ce nombre augmente de 1,2 % sur 3 mois (soit +5 750 personnes), de 0,1 % sur un mois et de 2,1 % sur un an. France métropolitaine: + 1,1 % sur 3 mois, stable sur un mois, + 2,2 % sur un an.

  • 24/07/17 | Ceva Santé Animale: croissance à deux chiffres

    Lire

    Nouvelle progression de Ceva Santé Animale fin juin 2017: le chiffre d'affaires consolidé du Groupe a atteint 546 millions d'euros (+20%/2016) et + 6,6% à périmètre et taux de change constants. Toutes les zones ont participé à cette croissance plus forte que le marché, note Marc Prikazsky, PDG de Ceva : « C'est un début d'année très positif avec de nouveau une croissance à deux chiffres du chiffre d'affaires et du résultat. Je tiens particulièrement à remercier les nouveaux collaborateurs qui nous ont rejoints lors des acquisitions et à féliciter l'ensemble des salariés de Ceva pour leur formidable engagement."

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Pau accueille la première année d’études de santé

05/07/2017 | De futurs médecins, dentistes, pharmaciens, kinés et l’on en passe seront formés en Béarn à partir de la rentrée prochaine. Une révolution pour les Pyrénées-Atlantiques

Les cours seront délivrés à distance dans un amphithéâtre de l'UFR de droit

C’est une manière de lutter contre les déserts médicaux qui ont même commencé à toucher certaines zones urbaines. Une première année d’études de santé, parmi lesquelles celles de médecine, va être mise en place en Béarn à partir de la rentrée de septembre. Cet enseignement assuré entièrement à distance par l’Université de Bordeaux sera délivrée sur le campus de l’université de Pau et des Pays de l’Adour. En attendant de le voir arriver dans d’autres villes du sud-ouest. L’initiative prise dans les Pyrénées-Atlantiques a reçu un soutien de la région Nouvelle-Aquitaine ainsi que de la communauté d'agglomération paloise.

François Bayrou, le maire de Pau, parle d’un vieux rêve qui se réalise. Alain Rousset, le président du Conseil régional, se réjouit pour sa part de cette nouvelle étape franchie en matière d’aménagement du territoire.

A partir de la rentrée prochaine, 120 à 150 étudiants accueillis sur le campus palois suivront sur écran les cours magistraux ainsi que les études dirigées délivrées dans le cadre de la PACES. Traduisez la première année commune aux études de santé.

Assurée par les enseignants de l’Université de Bordeaux, celle-ci constitue une porte d’entrée sur de multiples filières. Qu’il s’agisse de l’ergothérapie (autonomie des gens dans leur environnement), de la kinésithérapie, de la médecine, de la pharmacie, de l’odontologie (étude de l’organe dentaire) ou encore de la maïeutique (formulation du ressenti).

 Elle permet également de s’orienter vers des écoles paramédicales spécialisées dans certaines disciplines : ergothérapie et kinésithérapie, mais également manipulation en électroradiologie, pédicurie/podologie ainsi que psychomotricité.

Il s'agit là d'un événement pour le Béarn qui, se réjouit depuis belle lurette de son indépendance mais regrette en même temps la distance qui l’a longtemps séparé des grandes métropoles.

Une année qui n’a rien d’une sinécure 

L’objectif affiché par cet enseignement dont bénéficient déjà 3 500 étudiants regroupés à Bordeaux est de deux ordres. Il consiste d’abord à susciter plus de vocations chez les lycéens sur un territoire où, faute d’effectifs,  certaines professions de santé sont en souffrance.

L’arrivée de la PACES dans les Pyrénées-Atlantiques facilite par ailleurs la tâche aux jeunes issus de milieux défavorisés en leur permettant de passer leur première année universitaire à domicile. Lorsque l’on sait le coût que représente un déménagement à Bordeaux, la chose n’est pas anodine.

Cela étant, l’amorce des études de santé n’a rien d’une sinécure. Elle est même très sélective. Qu’on en juge ! Toutes disciplines confondues, seuls 22% des étudiants réussissent à passer en seconde année à l’issue des examens qui sanctionnent  ce début de parcours.

Quelques chiffres parlent ici d’eux-mêmes. Sur les quelques milliers d'étudiants formés jusqu'à présent  en Gironde, le numérus clausus pour l’année 2016-2017 est de 340 places en médecine, 137 en pharmacie, 110 en masso-kinésithérapie, 56 en odontologie pour ne citer que quelques formations.

Profs à Bordeaux, écrans à Pau

Sur le plan pratique, les cours dispensés à Pau seront exactement les mêmes que ceux donnés à Bordeaux. La seule différence est qu’ils se dérouleront par vidéotransmission dans un amphithéâtre de l’UFR de droit, d’économie et de gestion. Deux salles de cours seront par ailleurs consacrées aux enseignements dirigés assurés par groupes et délivrés,  là encore, de manière interactive par des enseignants qui se trouveront à distance.

Le reste du travail demandé aux étudiants sera personnel. Il sera effectué soit au sein de la bibliothèque universitaire, soit chez eux. Ceux qui le souhaitent, moyennant un tarif de 50 €, pourront également bénéficier d’un tutorat. Cet accompagnement à distance  sera assuré par des étudiants ayant réussi les concours de fin de première année. Tous les examens, eux, auront lieu à Bordeaux.

D’autres villes du sud-ouest suivront

La mise en place de la PACES au pied des Pyrénées devrait concerner jusqu’à 250 étudiants par an d’ici quelque temps. Elle ne constitue pas une nouveauté en France. Une dizaine d’antennes délocalisées de cette formation ont déjà été aménagées dans notre pays, par exemple dans des villes comme Le Mans, Metz, Le Havre ou Vichy.

A partir du mois de septembre, Angoulême en bénéficiera également.Cette formation devrait de même être implantée dans plusieurs villes du grand sud-ouest : Agen, Dax et Périgueux.

Le Conseil régional se mobilise fortement sur ce dossier. Près d’un million d’euros ont été investis par cette collectivité sur la PACES béarnaise. Ses coûts de fonctionnement seront pris en charge par la Communauté d’agglomération Pau-Béarn-Pyrénées. 

Pour tous renseignements :

http://www.mapacesapau.fr/

http://sante.u-bordeaux.fr/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : UPPA

Partager sur Facebook
Vu par vous
5839
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !