21/11/17 : La Rochelle a reçu le prix de la meilleure Approche stratégique de l'open data lors des Trophées Open Data pour les territoires 2017, qui s'est déroulé la semaine dernière à Paris. Une récompense pour sa stratégie numérique impliquant les citoyens.

21/11/17 : Jean-Luc Roméro, président national de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) donnera une conférence au Théâtre de Périgueux à 16 h, le 23 novembre. Il évoquera la prise en compte de la fin de vie dans la société et la loi Leonetti.

21/11/17 : L'émission "Questions pour un Champion" organise une sélection des candidats le lundi 27 novembre à la médiathèque Pierre Fanlac à Périgueux. Les personnes intéressées doivent se présenter à 18 heures précises. Il faut être âgé de plus de 18 ans.

17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/11/17 | Bonne note financière pour la Gironde

    Lire

    L’agence de notation Standard & Poor’s a rendu ses conclusions sur les finances du Département de la Gironde. Elle maintient la note AA- perspective stable, plaçant la Gironde en 2ème position des départements les mieux notés du pays. Selon S&P cette note reflète "la stratégie financière claire, prudente et efficace du Département, qui lui permettra de continuer à limiter son recours à la dette et à présenter une situation de liquidité forte." L'agence salue "le maintien d'une forte maîtrise des dépenses" et anticipe un endettement "faible" contre "modéré" auparavant.

  • 21/11/17 | « Black Friday » à Pau

    Lire

    Les vendredi 24 et samedi 25 novembre, la Ville de Pau organise avec les commerçants du cœur de ville le « Black Friday », concept tout droit venu des USA qui lance le coup d'envoi des achats de fin d'année, avec la mise en place de nombreuses promotions dans les boutiques... Dans le cadre de son soutien au commerce, la Ville de Pau rend gratuits les parkings Clemenceau, Aragon, Beaumont, Bosquet et des Halles durant ces 2 journées, et propose une garderie gratuite de 2h avec les sociétés APR et ATHOME pour les plus de 3 ans, de 11h à 19h au centre commercial Palais des Pyrénées.

  • 21/11/17 | Nouveau feu vert pour le projet de déviation de Beynac

    Lire

    Alors que le sénateur Bernard Cazeau, prédécesseur de Germinal Peiro, à la tête du Département de la Dordogne, juge inutile et coûteux le projet de déviation de Beynac, le conseil département annonce par communiqué que la commission d'enquête chargée de statuer sur le respect des contraintes environnementales du dossier vient de remettre à la préfète de la Dordogne un avis favorable. Le Conseil départemental espère désormais une décision rapide de la représentante de l'Etat pour démarrer les travaux.

  • 20/11/17 | Charente-Maritime : fermeture de passages à niveau entre Saintes et Royan

    Lire

    La SNCF Réseau a engagé des travaux de changement de rails et de ballast sur l'axe Royan-Saintes, perturbant la circulation jusqu'en avril prochain. Des bus circulent sur cet axe à la place des trains, mais des passages à niveau vont aussi devenir temporairement inaccessibles à Pisany, Saint-Romain-de-Benetn Saujon et Médis, du 21 novembre jusqu'en mars prochain. Ce chantier de 34,9 M€ est financé par la Région (66%),le Département (22%) et SNCF Réseau (11%).

  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Pau accueille la première année d’études de santé

05/07/2017 | De futurs médecins, dentistes, pharmaciens, kinés et l’on en passe seront formés en Béarn à partir de la rentrée prochaine. Une révolution pour les Pyrénées-Atlantiques

Les cours seront délivrés à distance dans un amphithéâtre de l'UFR de droit

C’est une manière de lutter contre les déserts médicaux qui ont même commencé à toucher certaines zones urbaines. Une première année d’études de santé, parmi lesquelles celles de médecine, va être mise en place en Béarn à partir de la rentrée de septembre. Cet enseignement assuré entièrement à distance par l’Université de Bordeaux sera délivrée sur le campus de l’université de Pau et des Pays de l’Adour. En attendant de le voir arriver dans d’autres villes du sud-ouest. L’initiative prise dans les Pyrénées-Atlantiques a reçu un soutien de la région Nouvelle-Aquitaine ainsi que de la communauté d'agglomération paloise.

François Bayrou, le maire de Pau, parle d’un vieux rêve qui se réalise. Alain Rousset, le président du Conseil régional, se réjouit pour sa part de cette nouvelle étape franchie en matière d’aménagement du territoire.

A partir de la rentrée prochaine, 120 à 150 étudiants accueillis sur le campus palois suivront sur écran les cours magistraux ainsi que les études dirigées délivrées dans le cadre de la PACES. Traduisez la première année commune aux études de santé.

Assurée par les enseignants de l’Université de Bordeaux, celle-ci constitue une porte d’entrée sur de multiples filières. Qu’il s’agisse de l’ergothérapie (autonomie des gens dans leur environnement), de la kinésithérapie, de la médecine, de la pharmacie, de l’odontologie (étude de l’organe dentaire) ou encore de la maïeutique (formulation du ressenti).

 Elle permet également de s’orienter vers des écoles paramédicales spécialisées dans certaines disciplines : ergothérapie et kinésithérapie, mais également manipulation en électroradiologie, pédicurie/podologie ainsi que psychomotricité.

Il s'agit là d'un événement pour le Béarn qui, se réjouit depuis belle lurette de son indépendance mais regrette en même temps la distance qui l’a longtemps séparé des grandes métropoles.

Une année qui n’a rien d’une sinécure 

L’objectif affiché par cet enseignement dont bénéficient déjà 3 500 étudiants regroupés à Bordeaux est de deux ordres. Il consiste d’abord à susciter plus de vocations chez les lycéens sur un territoire où, faute d’effectifs,  certaines professions de santé sont en souffrance.

L’arrivée de la PACES dans les Pyrénées-Atlantiques facilite par ailleurs la tâche aux jeunes issus de milieux défavorisés en leur permettant de passer leur première année universitaire à domicile. Lorsque l’on sait le coût que représente un déménagement à Bordeaux, la chose n’est pas anodine.

Cela étant, l’amorce des études de santé n’a rien d’une sinécure. Elle est même très sélective. Qu’on en juge ! Toutes disciplines confondues, seuls 22% des étudiants réussissent à passer en seconde année à l’issue des examens qui sanctionnent  ce début de parcours.

Quelques chiffres parlent ici d’eux-mêmes. Sur les quelques milliers d'étudiants formés jusqu'à présent  en Gironde, le numérus clausus pour l’année 2016-2017 est de 340 places en médecine, 137 en pharmacie, 110 en masso-kinésithérapie, 56 en odontologie pour ne citer que quelques formations.

Profs à Bordeaux, écrans à Pau

Sur le plan pratique, les cours dispensés à Pau seront exactement les mêmes que ceux donnés à Bordeaux. La seule différence est qu’ils se dérouleront par vidéotransmission dans un amphithéâtre de l’UFR de droit, d’économie et de gestion. Deux salles de cours seront par ailleurs consacrées aux enseignements dirigés assurés par groupes et délivrés,  là encore, de manière interactive par des enseignants qui se trouveront à distance.

Le reste du travail demandé aux étudiants sera personnel. Il sera effectué soit au sein de la bibliothèque universitaire, soit chez eux. Ceux qui le souhaitent, moyennant un tarif de 50 €, pourront également bénéficier d’un tutorat. Cet accompagnement à distance  sera assuré par des étudiants ayant réussi les concours de fin de première année. Tous les examens, eux, auront lieu à Bordeaux.

D’autres villes du sud-ouest suivront

La mise en place de la PACES au pied des Pyrénées devrait concerner jusqu’à 250 étudiants par an d’ici quelque temps. Elle ne constitue pas une nouveauté en France. Une dizaine d’antennes délocalisées de cette formation ont déjà été aménagées dans notre pays, par exemple dans des villes comme Le Mans, Metz, Le Havre ou Vichy.

A partir du mois de septembre, Angoulême en bénéficiera également.Cette formation devrait de même être implantée dans plusieurs villes du grand sud-ouest : Agen, Dax et Périgueux.

Le Conseil régional se mobilise fortement sur ce dossier. Près d’un million d’euros ont été investis par cette collectivité sur la PACES béarnaise. Ses coûts de fonctionnement seront pris en charge par la Communauté d’agglomération Pau-Béarn-Pyrénées. 

Pour tous renseignements :

http://www.mapacesapau.fr/

http://sante.u-bordeaux.fr/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : UPPA

Partager sur Facebook
Vu par vous
21669
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !