Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

20/05/18 : Demain dimanche, de 10 h à 17 h se tiendra la deuxième édition du marché de producteurs fermiers du Pays basque IDOKI à Ustaritz. Outre la production de produits locaux, le matin, sera organisé le concours culinaire "Défi Crêpes"

16/05/18 : Amateurs de musique, rendez-vous ce week-end la 4ème édition du festival ODP de Talence. Coeur De Pirate, Les Négresses Vertes ou Alt-J en seront les principales têtes d'affiche. Ils chanteront au profit des "Orphelins des Sapeurs-Pompiers de France".

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

15/05/18 : Ils l'avaient annoncé, ils l'ont fait: 300 cheminots CGT de la SNCF de Bayonne et d'Hendaye se sont invités ce matin devant la résidence secondaire du PDG de la SNCF, Guillaume Pepy, située au dessus de la falaise de la Côte des Basques à Biarritz.

12/05/18 : La 35e édition de Herri Urrats, le jour de fête des ikastola du Pays basque a lieu ce dimanche autour du lac de Saint-Pée-sur-Nivelle. Cette année, elle visera à récolter des fonds pour les travaux d'agrandissement du collège de Larceveau

08/05/18 : Le 35ème chapitre de la Confrérie du Chipiron de Bidart aura lieu dimanche 13 mai au Kirolak avec la participation d’une soixantaine de confréries. Après un défilé vers la Chapelle de la Madeleine, la Confrérie intronisera plusieurs personnalités.

03/05/18 : Deezer, leader du streaming musical en France, vient d’annoncer sa décision d’ouvrir un nouveau site dans la métropole bordelaise. "Une nouvelle reconnaissance de notre attractivité" soulignent satisfaits Alain Juppé et Virginie Calmels.

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

  • 16/05/18 | La Gironde poursuit ses conseils de territoire

    Lire

    Le département de la Gironde poursuit ses travaux autour des "conseils de territoire". Autour de ces réunions, organisées deux fois par an, l'ensemble des acteurs locaux (collectivités, associations, entrepreneurs...), la Gironde tente de faire avancer ses pactes territoriaux, mis en place en 2017. Entre mai et juin 2018, neuf conseils de territoire se déclineront sur tout le département comme le 17 mai à Talais (Médoc), le 5 juin à Sainte-Foy-La-Grande (Libournais), le 18 juin à Lanton (Bassin d'Arcachon) ou encore le 19 juin à Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pau accueille la première année d’études de santé

05/07/2017 | De futurs médecins, dentistes, pharmaciens, kinés et l’on en passe seront formés en Béarn à partir de la rentrée prochaine. Une révolution pour les Pyrénées-Atlantiques

Les cours seront délivrés à distance dans un amphithéâtre de l'UFR de droit

C’est une manière de lutter contre les déserts médicaux qui ont même commencé à toucher certaines zones urbaines. Une première année d’études de santé, parmi lesquelles celles de médecine, va être mise en place en Béarn à partir de la rentrée de septembre. Cet enseignement assuré entièrement à distance par l’Université de Bordeaux sera délivrée sur le campus de l’université de Pau et des Pays de l’Adour. En attendant de le voir arriver dans d’autres villes du sud-ouest. L’initiative prise dans les Pyrénées-Atlantiques a reçu un soutien de la région Nouvelle-Aquitaine ainsi que de la communauté d'agglomération paloise.

François Bayrou, le maire de Pau, parle d’un vieux rêve qui se réalise. Alain Rousset, le président du Conseil régional, se réjouit pour sa part de cette nouvelle étape franchie en matière d’aménagement du territoire.

A partir de la rentrée prochaine, 120 à 150 étudiants accueillis sur le campus palois suivront sur écran les cours magistraux ainsi que les études dirigées délivrées dans le cadre de la PACES. Traduisez la première année commune aux études de santé.

Assurée par les enseignants de l’Université de Bordeaux, celle-ci constitue une porte d’entrée sur de multiples filières. Qu’il s’agisse de l’ergothérapie (autonomie des gens dans leur environnement), de la kinésithérapie, de la médecine, de la pharmacie, de l’odontologie (étude de l’organe dentaire) ou encore de la maïeutique (formulation du ressenti).

 Elle permet également de s’orienter vers des écoles paramédicales spécialisées dans certaines disciplines : ergothérapie et kinésithérapie, mais également manipulation en électroradiologie, pédicurie/podologie ainsi que psychomotricité.

Il s'agit là d'un événement pour le Béarn qui, se réjouit depuis belle lurette de son indépendance mais regrette en même temps la distance qui l’a longtemps séparé des grandes métropoles.

Une année qui n’a rien d’une sinécure 

L’objectif affiché par cet enseignement dont bénéficient déjà 3 500 étudiants regroupés à Bordeaux est de deux ordres. Il consiste d’abord à susciter plus de vocations chez les lycéens sur un territoire où, faute d’effectifs,  certaines professions de santé sont en souffrance.

L’arrivée de la PACES dans les Pyrénées-Atlantiques facilite par ailleurs la tâche aux jeunes issus de milieux défavorisés en leur permettant de passer leur première année universitaire à domicile. Lorsque l’on sait le coût que représente un déménagement à Bordeaux, la chose n’est pas anodine.

Cela étant, l’amorce des études de santé n’a rien d’une sinécure. Elle est même très sélective. Qu’on en juge ! Toutes disciplines confondues, seuls 22% des étudiants réussissent à passer en seconde année à l’issue des examens qui sanctionnent  ce début de parcours.

Quelques chiffres parlent ici d’eux-mêmes. Sur les quelques milliers d'étudiants formés jusqu'à présent  en Gironde, le numérus clausus pour l’année 2016-2017 est de 340 places en médecine, 137 en pharmacie, 110 en masso-kinésithérapie, 56 en odontologie pour ne citer que quelques formations.

Profs à Bordeaux, écrans à Pau

Sur le plan pratique, les cours dispensés à Pau seront exactement les mêmes que ceux donnés à Bordeaux. La seule différence est qu’ils se dérouleront par vidéotransmission dans un amphithéâtre de l’UFR de droit, d’économie et de gestion. Deux salles de cours seront par ailleurs consacrées aux enseignements dirigés assurés par groupes et délivrés,  là encore, de manière interactive par des enseignants qui se trouveront à distance.

Le reste du travail demandé aux étudiants sera personnel. Il sera effectué soit au sein de la bibliothèque universitaire, soit chez eux. Ceux qui le souhaitent, moyennant un tarif de 50 €, pourront également bénéficier d’un tutorat. Cet accompagnement à distance  sera assuré par des étudiants ayant réussi les concours de fin de première année. Tous les examens, eux, auront lieu à Bordeaux.

D’autres villes du sud-ouest suivront

La mise en place de la PACES au pied des Pyrénées devrait concerner jusqu’à 250 étudiants par an d’ici quelque temps. Elle ne constitue pas une nouveauté en France. Une dizaine d’antennes délocalisées de cette formation ont déjà été aménagées dans notre pays, par exemple dans des villes comme Le Mans, Metz, Le Havre ou Vichy.

A partir du mois de septembre, Angoulême en bénéficiera également.Cette formation devrait de même être implantée dans plusieurs villes du grand sud-ouest : Agen, Dax et Périgueux.

Le Conseil régional se mobilise fortement sur ce dossier. Près d’un million d’euros ont été investis par cette collectivité sur la PACES béarnaise. Ses coûts de fonctionnement seront pris en charge par la Communauté d’agglomération Pau-Béarn-Pyrénées. 

Pour tous renseignements :

http://www.mapacesapau.fr/

http://sante.u-bordeaux.fr/

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : UPPA

Partager sur Facebook
Vu par vous
49597
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !