Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/04/19 | Obligation vaccinale : on en parle en Gironde du 24 au 30 avril

    Lire

    Pour remédier à l’insuffisance de la couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine, l'Agence régionale de santé et ses partenaires organisent la Semaine de la vaccination. Objectif, rappeler à l'ensemble de la population, l'importance de la vaccination à tout âge de la vie. Des stands d'information seront installés du 24 au 30 avril au CHU Pellegrin de Bordeaux et à l'Hôpital Robert Piqué de Villenave d'Ornon et un Village Info Vaccination sillonnera les routes de la région (arrêts à Bordeaux, Limoges et Poitiers).

  • 22/04/19 | La rame de tramway baptisée en espagnol

    Lire

    En présence des élus du Bouscat, Saint-Aubin-du-Médoc, Martignas-sur-Jalle et du maire espagnol de Redován, la rame du tramway sera baptisée « Redován / Saint-Aubin de Médoc » mardi 23 avril ; scellant ainsi le jumelage amorcé en 2017 de Saint-Aubin du Médoc avec Redován. Ces dernières développeront des échanges autour de la jeunesse et de la culture. Cela portera à 61, sur la centaine en service, le nombre de rames baptisées, depuis 2002, par le nom de villes jumelées avec les communes de la métropole.

  • 22/04/19 | De la randonnée dans les Landes de Gascogne

    Lire

    La quatrième édition du Parc à Pied se déroule le dimanche 19 mai prochain. La boucle de cette année est située aux alentours d'Escaudes, dans le Sud Gironde. Les marcheurs peuvent ainsi arpenter le Parc Régional Naturel des Landes de Gascogne autour d'Escaudes en passant par la Vallée du Ciron. Deux parcours sont prévus pour le Parc à Pied, l'un de 10km avec un départ à 9h. L'autre boucle, de 6,5km démarre à 14h30. La journée est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pau, la ville où le cheval est roi

24/12/2015 | L’hippodrome du Pont-Long accueille son meeting d’hiver jusqu’au 21 février

Chaque hiver, les courses de plat et d'obstacles attirent des milliers de visiteurs

Pau ne s’ennuie pas l’hiver. En ce moment, sur le boulevard des Pyrénées, une grande roue tourne face aux montagnes. Place Royale, le village du Père Noël bat son plein à deux pas de la statue d’Henri IV. Tandis que de multiples animations sont proposées en centre-ville. Mais l’événement est aussi à l’hippodrome du Pont Long. Installé à proximité d’un centre que fréquentent certains des meilleurs entraineurs français, celui-ci décline jusqu’au 21 février un meeting mêlant les courses de plat et d’obstacles. L’entrée du public y est gratuite et l’émotion palpable en tribune.

Depuis longtemps, le Béarn est terre de cheval. La présence du domaine de Sers en témoigne au nord de Pau. Ce site constitue le second centre d’entrainement français après Chantilly. Près de 600 chevaux y sont accueillis tout au long de l’année.

Les montures viennent parfois de loin. Car des princes du Golfe persique ainsi que de grands propriétaires irlandais ont pris l’habitude d’envoyer  ici leurs meilleurs coursiers. Des champions qu’ils confient à des entraineurs de renom, tel Jean-Claude Rouget, qui est allé jusqu’aux Etats-Unis pour faire courir Bekhad, un poulain de Karim Aga Khan.

Sans parler des entraineurs étrangers attirés par la réputation du lieu. C'est le cas de Guillermo Arizkorreta et d'Enrique Leon. Considérés comme les meilleurs professionnels espagnols, tous deux ont décidé de s’implanter dans les Pyrénées-Atlantiques en raison de la sévère crise économique que traverse leur pays.

 Le plat et les obstaclesCette réputation d’excellence acquise sur une terre où l'élevage est roi est également illustrée depuis plusieurs années dans une autre discipline, lors du Concours complet international 4 étoiles que Pau se partage avec quelques villes privilégiées  situées en Grande-Bretagne, aux USA, en Australie et en Allemagne. Une épreuve  très haut de gamme à laquelle les 70 hectares du domaine de Sers se prêtent à merveille.

Quant aux courses de plat et d'obstacles disputées sur l’hippodrome voisin, elles connaissent leur temps fort de novembre à février. Pas moins de 28 réunions sont proposées aux turfistes, mais aussi au grand public, sur ce site ayant fait l’objet d’importantes rénovations. Un piste en sable fibré y a notamment été aménagée tandis que les bâtiments englobant une tribune de 2 500 places, un hall chauffé, un restaurant panoramique et plusieurs salons ont été modernisés.

Séduits par ce qui constitue une occasion originale de sortie, les visiteurs répondent à l'appel. Qu'ils soient connaisseurs ou néophytes.  Au cours de la saison précédente, près de 50 000 personnes se sont rendues sur l’hippodrome du Pont Long, indiquent les responsables de la structure.

L'emploi sous le sabotLe meeting d'hiver 2015-2016 a débuté ces dernières semaines.  Parmi les temps forts à venir, on note la tenue de plusieurs Quinté + (mercredi 6 janvier, mardi 19 janvier, vendredi 29 janvier, vendredi 5 février), mais aussi le Grand prix de Pau Biraben foie gras, qui se tiendra le dimanche 24 janvier,  ou encore le week-end sportif des 6 et 7 février. Celui-ci réunira la course de haies de Pau, le prix Gaston Phoebus qui est la consolante du Grand Prix et le Grand cross de Pau Reverdy.

En ces temps de crise, un dernier point est souligné par la Société d’encouragement des Pyrénées-Atlantiques, vieille de plus d'un siècle et demi. En France, rappelle-t-elle, l'univers des courses hippiques génère 77 000 emplois. Que ce soit par le biais de l’élevage (100 000 hectares d’herbages), du commerce des chevaux, des paris ou encore des hippodromes. Sans tenir compte des activités induites : du vétérinaire au bourrelier, des producteurs d'aliments au maréchal-ferrant.

A Pau, le domaine de Sers en dénombre à lui seul près de 200 salariés, hors meeting d’hiver. Quant à la Communauté d’agglomération Pau-Pyrénées,  grâce à la présence de l’hippodrome, elle reçoit chaque année 300 000 euros calculés sur la masse des enjeux nationaux. Une manne plus que bienvenue, sous le sabot d'un cheval.

Le calendrier des courseshttp://www.hippodrome-pau.com/fr/courses-calendrier.html

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
6143
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !