Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

Arte Flamenco 2018 - du 2 au 7 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

  • 19/06/18 | Thalys : de nouvelles lignes au départ de Bordeaux

    Lire

    C'est la compagnie ferroviaire Thalys qui l'a annoncé directement ce mardi 19 juin : un aller-retour par semaine, sans arrêt, entre Bordeaux et Bruxelles tous les samedi sera proposé à partir du mois de juin 2019. Deux autres allers-retours quotidiens ont aussi été annoncés à des échéances plus courtes. À compter d'avril 2019, vous pourrez donc voyager en Thalys au départ de Bordeaux vers Amsterdam, Rotterdam, Anvers, Bruxelles, Roissy et Marne-la-Vallée. Enfin, Thalys a annoncer la révision de ses 26 rames à horizon 2022.

  • 19/06/18 | L'hôtel de ville de La Rochelle renaît de ses cendres

    Lire

    Cinq ans après l'incendie qui l'a ravagé, l'hôtel de ville retrouve ses couleurs. Sa toute nouvelle toiture, couverte d'une bâche, sera découverte devant le grand public de 13h à 17h, le jeudi 21 juin. Plusieurs animations musicales sont prévues durant l'opération, dont 70 coquelicots géants et chantants dès la place de la Caille. Une fois le toit de l’Hôtel de Ville et ses ardoises visibles, resteront les arceaux métalliques du chapiteau qui seront retirés jusqu’au 15 août.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pau : le centre-ville piéton arrivera au château à la fin de l'été

27/04/2012 | Les commerçants du centre-ville rénové se félicitent de l'avancement des travaux

Rue Joffre en travaux

Pavés gris d'Arudy, pavés beiges de Lunel, aménagement de façade à façade, grilles évocatrices des dentelles de la renaissance. Le centre ville de Pau fait « peau neuve », comme aime le répéter le service de communication de la Mairie. Les travaux débutés il y a un an sont déjà bien avancés. Reste la rue Joffre, l'artère principale, qui va du parvis de la Préfecture jusqu'au château. Les travaux s'achèveront en automne de cette année puisque le calendrier a été respecté. Les commerçants de la rue sont plutôt optimistes. Quelques magasins souffrent, d'autres profitent de la curiosité des passants, la plupart résistent avec bonne humeur, en attendant une belle rue piétonne.

Un commerçant de la rue Joffre regarde avec admiration les poseurs de pavés en action. « Ils travaillent toute la journée, du matin au soir. Même quand il pleut ils sont là ! ». Au total ce sont cent quatre vingt mille pavés qui seront posés. Martine Lignières-Cassou, maire de Pau, s'extasie devant le travail accompli. « Ces pavés bicolores éclairent la rue ! C'est esthétique mais aussi très convivial. La vie n'est plus empoisonnée par les voitures, ça participe à la reconquête de la ville ! » » Car la ville de Pau a perdu 6000 habitants entre 1990 et 1999 et la taxe d'habitation élevée a entraîné la désaffection du centre-ville qui compte aujourd'hui 1/4 de logements vacants. Et ces "Palois à temps partiel", partis vivre à 20-25 km de Pau et qui travaillent en ville, engorgeaient le centre-ville d'un ballet incessant de voitures.

Le retour au centre ville
La maire de Pau poursuit, en remerciant la patience des commerçants et des riverains car le chantier occupe beaucoup d'espace et le bruit cause des nuisances. « Les travaux sont derrière moi. C'est du très beau travail. J'espère maintenant que les Palois vont revenir en centre-ville », souffle la pharmacienne de la rue Joffre. La rue a avancé jusqu'au magasin de Serge Gallazini qui, il y a encore quelques jours, avait une pelleteuse devant sa porte et voit maintenant passer les enfants en trottinette. « La pelle mécanique était assortie à la couleur orange de mon enseigne, ça m'a attiré des clients ! » , s'amuse-t-il. Et au bout de la rue, le gérant du magasin de surf est impatient de voir arriver les travaux devant chez lui, fin juillet. Il a ressenti une petite baisse d'activité mais ne s'affole pas. «  On fait attention aux achats, on commande moins, mais quand les bars autour sortiront les tables ça va faire du bien. » Mais tous les commerçants ne sont pas aussi optimistes. Bien que les chefs de chantier tentent d'arranger les commerçants, creusant des trous en fonction de leurs jours et de leurs heures d'ouverture, certains souffrent plus que d'autres. Le cafétier voisin se plaint d'une perte de chiffre d'affaires de 2000 euros par mois.« J'écoule un kilo de café de moins par semaine. » Et les aides tardent à arriver. Les dossiers d'indemnisation des commerçants de la première tranche de la rue sont à l'étude. Ils recevront une réponse en juillet. Capucine, qui vend des vêtements pour femme dans la rue Joffre, relativise : « Il faut un peu de temps. Les Bordelais ont vécu la même chose et je suis sûr qu'ils ne voudraient pas revenir en arrière. »

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1259
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !