Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

23/02/21 : Laurence Harribey, sénatrice de la Gironde, a été nommée par le Président du Sénat pour représenter la Chambre haute au conseil d'administration de l'Agence Nationale du Sport.

23/02/21 : L’ancien maire de Bayonne, Jean Grenet, est décédé ce mardi 23 février, à l'âge de 81 ans. Celui qui a également exercé les mandats d'élu départemental, régional et de député, a dirigé la ville, à la suite de son père Henri Grenet, de 1995 à 2014.

23/02/21 : La ministre Frédérique Vidal est à Poitiers ce 23 février pour rencontrer l'Association Fédérative des Étudiants de Poitiers. Début février, elle avait reçu 72 courriers d'étudiants poitevins qui l'interpelaient sur leurs difficultés au quotidien

19/02/21 : COVID 19 - Depuis 2 semaines, les indicateurs de surveillance du Sars-CoV-2 affichent une baisse significative dans tous les départements de Nouvelle-Aquitaine. Le taux d'incidence est de 113,3/100 000 et le taux de positivité à 4,2%.

19/02/21 : COVID 19 - Les dernières données sur l’évolution des nouveaux variants montrent une diffusion généralisée du variant anglais dans tous les départements de la région. Les variants sud-africain et brésilien sont aussi présents mais dans une moindre mesure

19/02/21 : COVID 19 - Le nombre de nouvelles hospitalisations est en baisse avec près d’une centaine d’hospitalisations et une vingtaine d’admissions en réanimation en moins par rapport à la semaine dernière. Néanmoins, l'activité hospitalière liée au COVID-19.

18/02/21 : A Libourne, le conseiller municipal d'opposition Charles Pouvreau a annoncé sa démission. Dans un communiqué, l'ancien élu raconte avoir fait face à des « menaces et insultes » répétées et choisit donc de se mettre en retrait de la politique libournaise.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/03/21 | Limoges : Le Village des Restaurateurs est prolongé

    Lire

    Depuis le 23 février, la Ville de Limoges a mis a disposition de l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de la Haute-Vienne 12 chalets place de la Motte pour permettre aux restaurateurs d’organiser de la vente à emporter. Face au succès rencontré, cette opération « Le Village des Restaurateurs » est prolongé du 9 au 21 mars. Le Village est ouvert du mardi au jeudi de 10h à 14h et du vendredi au dimanche de 10h à 15h.

  • 03/03/21 | Poitiers : une collecte de protections hygiéniques ce 6 mars

    Lire

    Ce samedi 6 mars dans le cadre de la Journée Internationale des droits des femmes, le CCAS de Poitiers organise une collecte de protections hygiéniques pour lutter contre la précarité menstruelle. De 14h à 17h30, des boites seront disposées dans deux Carrefour City du centre-ville (rue Carnot et place du marché), ainsi que dans le Monoprix à l'entrée du centre commercial des Cordeliers. Des bénévoles seront présents pour accueillir, informer et échanger sur le sujet de la précarité menstruelle.

  • 03/03/21 | Grand Poitiers : le concert de "The Beggar’s Ensemble" disponible

    Lire

    Nous vous en avions parlé le 9 février dernier dans cet article. The Beggar’s Ensemble avait enregistré en vidéo au conservatoire de Grand Poitiers Gin Craze, un récital de morceaux de musique baroque composés par des Anglais dans la première moitié du XVIIIe siècle. Le concert (de 58 minutes) est sorti sur la page Facebook de l'ensemble, celle de Grand Poitiers et celle du conservatoire de Grand Poitiers ainsi que sur la page Youtube de Beggar’s Ensemble.

  • 02/03/21 | Un tiers-lieu hybride en Charente-Maritime

    Lire

    Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir le syndicat mixte Cyclad à Surgères en Charente-Maritime à hauteur de 60 000 euros pour la création d’un tiers-lieu hybride. Ce tiers-lieu a pour objectif de développer les nouvelles formes de travail, de créer des ateliers partagés et d’accompagner la création de nouvelles activités. Sur 1 200 m², le lieu comprendra notamment un atelier bois destiné au prototypage et à la réalisation d’ateliers

  • 02/03/21 | Le 1 000e agent vacciné au Centre hospitalier de la Côte basque

    Lire

    Le 1 000e agent du Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne a été vacciné contre le Covid en début de semaine. Un médecin réanimateur qui est en première ligne face à la prise en charge des patients les plus atteints par cette maladie. La campagne avait débuté le 6 janvier avec le vaccin Pfizer pour les agents de plus de 50 ans, ou présentant un risque accru. Un rythme que l'introduction, le 7 février, du vaccin AstraZeneka a accéléré. A ce jour, en moins de deux mois, au moins un tiers de l'effectif de l'hôpital basque aura reçu une première injection.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pau: le Fébus est lancé

18/12/2019 | Le bus propre et à haut niveau de service de Pau, le Fébus a effectué ses premiers tours de roue dans la capitale béarnaise. Réactions de ses premiers voyageurs.

Lancement du BHNS de Pau, le Fébus

Au dépôt d'Idélis à Pau, une petite cérémonie était donnée mardi après-midi, à l'occasion du lancement commercial du Fébus, le nouveau bus à haut niveau de service circulant à l'hydrogène de la ville. Pour autant, en l'absence du président de la République, dont la venue était pourtant annoncée depuis des mois, François Bayrou a averti devant l'ensemble de élus et partenaires du projets réunis: « Ceci n'est pas une inauguration ». Ce qui était donc un « simple » lancement commercial marqué tout de même par un discours du maire et une prise de parole de Nicolas patriarche, Président de Pau Béarn Mobilité, et du Préfet Eric Spitz, s'est aussi matérialisé par un voyage bel et bien « inaugural », au cours duquel les premiers passagers ont pu monté à bord.

Après 3 ans de travaux, le voilà donc bel et bien sur ses roues, le fameux Fébus de Pau, celui qui par sa technologie de moteur à hydrogène « participe au changement de regard sur la ville de Pau. Changement pour les palois eux-même mais aussi pour tous les autres », pointe François Bayrou, pas peu fier de constater que « désormais notre ville grâce à cette réponse énergétique propre absolument novatrice est mise en lumière et apparaît comme une ville d'avant garde ».
La première flotte de 6 Fébus (sur 8) s'est donc élancée, gratuitement, ce mardi après-midi sur les 6 km de la ligne F traversant la capitale Béarnaise du nord au sud, de l'hôpital à la gare. Un trajet relié en 17 minutes grâce d'une part à la priorité du Fébus aux carrefours, mais aussi aux 85% du trajet que le bus propre parcourt sur une voie dédiée.

Anissa, 6 ans : "C'est très bien!"
Une fluidité particulièrement remarquée par les premiers passagers du Fébus, dont François et sa petite-fille Anissa, de 6 ans, venus tout spécialement de Navailles Angos pour monter dans le Fébus. « Ma petite fille voulait essayer ce nouveau bus. C'est un peu comme un tour de manège pour elle ». A tel point qu'à chaque fois que son grand père lui propose de descendre, la réponse est claire et nette « Non ! ». Et quand on lui demande son avis sur l'engin, là aussi c'est assez tranché « C'est très bien ! ». Son grand-père semble tout aussi conquis : « Le fait de rouler sur une voie réservée est très agréable, il n'y a pas d'arrêt inutile ni d'à-coup du à la circulation. On a vraiment le sentiment d'aller plus vite. » Autre point que soulèveront d'autres voyageurs, c'est le silence. « Le seul bruit qu'on entend c'est la ventilation du chauffage », note une vieille dame montée « par hasard » à une station proche de l'hôpital. "Moi tout ce que je voulais, c'est rentrer chez moi, peu importe le bus... "

Voyage inaugural du Fébus le 17 décembre 2019

La galère des travaux
Côté déco, François note aussi l'effort, citant un cadre agréable. De même que ces deux voyageuses d'un jour, qui apprécient les grandes baies vitrée, la marqueterie au plafond, et dans la globalité de design intérieur signé du palois Julien Gaubert, elles regrettent le fumé « un peu trop fumé » des vitres, « c'est dommage ça empêche un peu trop de voir le paysage ». Si les deux amies ont tenu à emprunter le Fébus pour ses premiers tours de roues, « c'est pour voir si les 3 ans de travaux qui ont été une vraie galère valaient le coup d'être faits »... Verdict : elles semblent plutôt convaincues, même si en ce qui les concerne elles ne prendront pas le Fébus, parce que tout simplement "l'itinéraire proposé n'a pas d'intérêt pour nous". Ce qu'elles souhaitent désormais c'est que le nouveau bus soit un succès, « pour pas voir souffert pour rien ». Mais elles appellent aussi les palois aux volants de leur voiture à la vigilence: "ce système de feux tricolores mis en place en plein milieu des ronds-points pour laisser la priorité au bus, ça me paraît quand même dangereux... Il va falloir le temps de s'y habituer!"

Des parkings relais "pour aller aux Halles"
François quant à lui, même en habitant à l'extérieur de Pau, pourrait bien être amené à le reprendre. « Ca pourrait être agréable pour aller aux Halles par exemple, en garant la voiture avant d'entrer sur Pau ». Un projet a priori réalisable puisque trois parking relais ont été créés pour accompagner le déploiement du Fébus, dont deux directement positionnés sur son trajet : Cliniques et Catherine de Bourbon. Ce dernier étant encore en travaux (contrairement au deux autres) pour une livraison prévue début 2020. Un stationnement au sein des parkings relais qui est gratuit pour les utilisateurs du Fébus puisqu'il est inclu dans le titre de transport que ce soit au ticket (1€ si acheté en station, 1,30 € à bord du bus) ou en abonnement.
A noter: la gratuité du dispositif jusqu'à dimanche pour célébrer son lancement.

Quant à l'inauguration officielle, elle est donc reportée au 13 ou 14 janvier, dates du prochain séjour palois d'Emmanuel Macron.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7585
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 7 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !