Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/07/18 | Accidentologie dans le Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Depuis le début de l’année 2018, 9 personnes ont perdu la vie sur les routes du département des Pyrénées-Atlantiques (contre 21 sur la même période en 2017). 369 accidents de la route (contre 387 à la même période en 2017), "principalement dus à des défauts de comportement du conducteur ou de maîtrise du véhicule" selon la Préfecture départementale, ont causé 428 blessés dont 133 blessés hospitalisés.

  • 20/07/18 | La métropole observe les étoiles

    Lire

    Si vous êtes un amateur de constellations, sachez qu'une nouvelle "Nuit des étoiles" se tiendra les 3, 4 et 5 août dans le cadre de l'été métropolitain entre la plaine des Biges (Saint-Médard), le parc des sports et de loisirs Colette-Besson (Martignas) et la forêt du Bourgailh (Pessac). De nombreuses animations sont au programme : observations, conférences d'astronomie, visite guidée du planétarium ou ballades nocturnes en forêt. Pour tout renseignement sur les horaires des différents rendez-vous, contactez l'association Ecosite du Bourgailh au 05 56 15 32 11.

  • 20/07/18 | Nouvelle-Aquitaine - Itasy: 10 ans de coopération fructueuse

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine est lauréate de l’appel à projets «Alimentation et Agriculture Durable» du ministère des Affaires étrangères pour sa coopération avec l’ONG Agrisud International à Madagascar. « La coopération décentralisée mise en place par la Nouvelle-Aquitaine dans la région d'Itasy a permis à cette dernière de se doter d’un centre régional de formation professionnelle agricole, de développer les infrastructures d'eau et d'assainissement ou de soutenir ses filières porteuses en matière de tourisme» détaille Isabelle Boudineau, vice-présidente en charge de l’International.

  • 19/07/18 | Le PS girondin réagit au ralliement de F. Cartron à LREM

    Lire

    Réaction du secrétariat fédéral du PS de la Gironde après la démission de Françoise Cartron du groupe socialiste et républicain au Sénat pour rejoindre celui de la majorité présidentielle: "Ce choix n’est pas une surprise. Mme Cartron qui avait annoncé son départ du PS local dès le 15 septembre tout en restant attachée au groupe parlementaire national, n’a jamais caché sa proximité avec les idées du Chef de l’Etat. Nous regrettons cependant que cette décision intervienne alors qu’il n’y a plus de doutes possibles sur le caractère droitier de la politique menée par la République en Marche."

  • 19/07/18 | La Vigne arrive en ville

    Lire

    Les vignerons du réseau Bienvenue à la Ferme vous donne rendez-vous les 8 et 9 septembre prochains au Jardin Public de Bordeaux pour la 3ème édition de Vign’en Ville. Le temps du week-end, vous pourrez vous mettre dans la peau d’un viticulteur à travers un itinéraire pédagogique et gourmand le long d’un parcours de 8 espaces thématiques et de nombreux ateliers accessibles au plus grand nombre. Pour clore ce parcours dans une ambiance festive un déjeuner fermier est organisé par la Belle Marguerite, le truck des produits fermiers d'ici.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pau : le progrès mène-t-il encore le monde ?

22/03/2016 | Les rencontres littéraires « Les idées mènent le monde » débattront de l’idée de progrès. Un thème fascinant, estime François Bayrou.

François Bayrou aux côtés de Philippe Lapousterle

« Y a-t-il un progrès pour l’Humanité ? » Au moment où l’on venait d’être informé des attentats terroristes commis à Bruxelles, la question soulevée par François Bayrou afin d’illustrer le thème choisi pour les prochaines rencontres littéraires de Pau a pris une résonance particulière, mardi matin. Le progrès, sous toutes ses formes, figurera en effet au cœur des réflexions proposées lors de cet événement organisé du 18 au 20 novembre prochains. L’un des temps forts de la cité béarnaise et, d’ores et déjà, un véritable succès populaire, estiment ses organisateurs.

Deux ans après leur création, ces rencontres gratuites, ouvertes à tous et  baptisées « Les idées mènent le monde », ont en effet suscité l’adhésion du public. L’année dernière, pas moins de 25 000 visiteurs ont franchi les portes du Palais Beaumont où elles ont été organisées. Tandis que les retransmissions, conférences et débats diffusés en différé sur Internet ont vu le nombre de leurs spectateurs passer du simple au double.

Une belle satisfaction pour François Bayrou,  soucieux de démontrer qu’il sait aussi gérer les deniers publics, et qui ne manque jamais une occasion de souligner « la très grande économie de moyens » ayant présidé à la mise en place de l’événement. Etabli à 260 000 €, le budget prévisionnel des « Idées » - qui coïncident avec un salon du livre -  n’a pas dépassé un niveau de dépenses de 240 000 €. « Et encore, en ayant acheté la totalité de l’ameublement pour trois ans » précise-t-il.

« Sommes-nous supérieurs à l’artiste des grottes de Lascaux ? »Après le bonheur et l’enfance, un nouveau thème était recherché. Celui-du progrès a été adopté pour des raisons diverses. « Au moment où le maxi-ordinateur de Google remporte une victoire sur un champion du monde de jeu de go, réputé imbattable, est-ce que l’intelligence humaine va être mise en cause par sa propre créature ? C’est là une question éminemment importante » estime l’ancien ministre de l’Education nationale.

« De même, lorsque l’on regarde le passé, y a –t-il eu un progrès ? L’humanité actuelle est-elle supérieure aux Egyptiens, aux Grecs anciens et même à l’artiste des grottes de Lascaux ?  Est-ce que, comme le disait Theilhard de Chardin, elle va permettre à l’Homme d’atteindre une dimension accomplie, différente ? ».
Le progrès est aussi affaire personnelle, poursuit François Bayrou. « Est-ce que l’on change ? Pour répondre à cette question, je pourrais inviter quelques hommes politiques majeurs. Mais je crois qu’en novembre, ils seront occupés » ironise le patron du Modem, l’œil malin,  en faisant allusion à la primaire qui sera organisée à droite à la fin de l’année.

« Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel »« Changer, c’est progresser. Est-ce qu’on le fait aussi dans la communication ? L’univers d’Internet rencontre-t-il mieux ou plus les gens ? Est-ce que les liens entre les humains progressent ? Et y a-t-il un progrès social ? Au cours des deux derniers siècles, la société française s’est construite autour de l’idée qu’un progrès économique continu nourrirait un progrès social continu. » Force est de constater, remarque-il, que la réponse à cette question doit aujourd'hui être prudente. " Car, comme on le dit dans l’univers de la finance, les arbres ne montent pas jusqu’au ciel ».

Bref, les interrogations que le mot progrès soulève sont nombreuses. « Y-a-til un progrès en philosophie ? Est-ce que Platon, Plotin, Aristote sont dépassés ? Y a-t-il un progrès dans la sagesse ? Est-ce que la capacité de juger de la vie et de sa place dans la vie est susceptible de progrès ? Tout cela est très stimulant et devrait intéresser toutes les classes d’âge. Car, plus que les autres années, nous voulons mettre l’accent sur les lycéens et les collégiens ».

Le doute du XXIe siècleCette approche est  partagée par le journaliste Philippe Lapousterle, cheville ouvrière de la manifestation. D’autant plus que la notion de progrès ne fait plus aujourd’hui la belle unanimité qu’elle a connue jadis.
« Autrefois, tout le monde y croyait. Aujourd’hui, plus encore que la chute des idéologies, le doute s’est installé dans les esprits. Avec le sentiment que nos enfants vivront moins bien que nous. C’est ce phénomène qui explique le pessimisme incroyable des Français. Jadis, le progrès était un facteur d’union. Maintenant, il divise, il est contesté ».

Au point que cette contestation peut prendre des formes extrêmes renchérit François Bayrou. Avant d’évoquer certains courants de pensée pour lesquels l’enjeu est aujourd’hui de revenir « à la pratique, aux lois, aux modes de vie du 7e siècle ».
Bref, la notion de progrès figure au cœur même de notre actualité. « Je suis persuadé que l’on aura des débats fascinants ».

Jean-Jacques Nicomette
Par Jean-Jacques Nicomette

Crédit Photo : Aqui

Partager sur Facebook
Vu par vous
4272
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !