Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/10/20 : Ce 22 octobre Jean Castex a annoncé 38 nouveaux départements et une collectivité d’Outre-mer la Polynésie soumis au couvre-feu de 21h à 6h dès demain soir. En Nouvelle-Aquitaine, Haute-Vienne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés.

22/10/20 : Le Pôle Expérimental Métiers d’Art du Périgord-Limousin organise un marché des métiers d’art en plein air, sur la Place Alfred Agard à Nontron, le samedi 24 octobre de 10h à 18h, en remplacement du Salon de la Rue des métiers d'art, qui est annulé.

22/10/20 : La Rochelle : Michel Carmona, adjoint au maire depuis 2014, est décédé dimanche. Ses obsèques auront lieu vendredi à 15h30 au crématorium de Mireuil.

22/10/20 : Charente-Maritime : en plus d'une obligation de porter le masque dans 52 commune du département, le préfet de Charente-Maritime a pris un arrêté interdisant les buvettes et certaines restaurations dans les établissements sportifs.

21/10/20 : Le Conseil scientifique Covid 19 a dans un communiqué rendu public l'avis favorable donné au gouvernement le 19 octobre pour la prorogation du régime transitoire de l'urgence sanitaire jusqu'au 16 février et son prolongement jusqu'au 1° avril 2021.

21/10/20 : La Cour de Cassation a rejeté ce mercredi le pourvoi de Monsanto dans le dossier l'opposant à un agriculteur charentais. La justice avait tranché en faveur de l'agriculteur en 2012, puis en appel en 2015.

21/10/20 : L’agglo Pau Béarn Pyrénées met en garde contre des individus se faisant passer pour des agents de collecte des déchets auprès des particuliers pour vendre des calendriers 2021. En effet tout démarchage de ce type est interdit de la part de ses agents.

20/10/20 : Le Maire de Lormont, Jean Touzeau, et l'équipe municipale, invitent la population, ce mercredi 21 octobre à 12h, à s'associer à leurs côtés à l'hommage national rendu à Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie victime du terrorisme.

20/10/20 : Municipales :A Saint Astier, en Dordogne, l'élection municipale, remportée par la maire sortante Elisabeth Marty (DVD) avec 17 voix d’avance, a été annulée ce mardi 20 octobre par le tribunal administratif de Bordeaux.

18/10/20 : Périgueux : Près d'un millier de personnes se sont rassemblées devant l'arbre de la liberté cet après-midi en hommage à Samuel Paty enseignant assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, pour défendre la liberté d'expression et dire non à la terreur.

16/10/20 : Le marché de Noël de Bordeaux, organisé sur les Allées de Tourny, a été annulé. D'après l'association de commerçants la Ronde des Quartiers, « les conditions sanitaires, comme une jauge à 1000 personnes rendent l'organisation trop incertaine ».

15/10/20 : Le conseil d'administration de l'agence d'urbanisme Bordeaux Aquitaine (a'urba), a élu son nouveau bureau ce 15 octobre. Succédant à Véronique Ferreira, Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et 1er vice-président de Bordeaux Métropole a été élu président.

14/10/20 : La maire de Poitiers, Léonore Moncond'huy, a été élue le 13 octobre dernier Vice-Présidente de Cités Unies France.

14/10/20 : Des travaux sont prévus sur le pont d’Aquitaine et ses abords dans la nuit du 14 au 15 et du 15 au 16/10. Ils engendrent la fermeture, dans les deux sens de circulation sur la section de la rocade A630 comprise entre les échangeurs 2 et 4.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/10/20 | Covid-19 : couvre-feu en Pyrénées-Atlantiques et Haute-Vienne

    Lire

    Ce 22 octobre, lors d'une conférence de presse, le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé que le couvre-feu entre 21h et 6h était étendu à 38 départements dont les Pyrénées-Atlantiques et la Haute-Vienne. Dès ce vendredi minuit, les commerces, services et lieux recevant du public seront fermés. Il sera possible de se déplacer dans cette plage horaire pour des raisons professionnelles, de santé ou pour promener son chien. Il faudra alors se munir d'une attestation couvre-feu (à télécharger ici).

  • 22/10/20 | Le salon de la Rue des métiers d'art de Nontron est annulé

    Lire

    En raison de la crise sanitaire actuelle et suite aux dernières mesures gouvernementales, le salon Rue des Métiers d’Art à Nontron, qui devait se dérouler du 23 au 25 octobre est annulé. Par contre, le Pôle Métiers d’Art, situé au Château de Nontron restera ouvert les 24 et 25 octobre avec l’exposition « Les chemins de la création », ainsi que la Boutique des Métiers d’Art et l’Espace Lames et Métaux. La piste d’un petit marché d’artisans, samedi matin est à l'étude.

  • 22/10/20 | La Région soutient le logement des jeunes à Bayonne

    Lire

    A l’occasion de la Commission Permanente du 16 octobre, le Conseil Régional de Nouvelle-Aquitaine a décidé d’attribuer 319 000 euros à l’association Ikasleak à Bayonne pour un projet qui vise à réhabiliter l’Hôtel des basques en 16 logements destinés aux étudiants et aux jeunes travailleurs saisonniers. Les travaux de réhabilitation sont prévus pour l’automne avec une livraison envisagée pour septembre 2021.

  • 22/10/20 | L’industrie à l’honneur en Gironde

    Lire

    La CCI Bordeaux Gironde met, à partir du 22 octobre, un coup de projecteur sur l’industrie via sa marque "Fabriqué chez nous en Gironde". Suite à l’annulation, à cause de la crise sanitaire de la « Semaine de l’Industrie », la CCI a décidé de poursuivre cette initiative de promotion du secteur. Quatre entreprises dont les produits ont une position de "leader" sur le marché vont donc participer à cette opération de soutien au travers d’affiches dans les bus de la Métropole : THP Saint-Denis-de-Pile, TemSega à Pessac, ETM Marine à Gujan-Mestras et ASA Agencement à Blanquefort.

  • 22/10/20 | Gorillaz pour les 25 ans de Garorock

    Lire

    A l’occasion du 25ème anniversaire de Garorock, qui se tiendra du 23 au 27 juin 2021 à Marmande, c'est le groupe international anglais Gorillaz qui en fera l’ouverture. Au cours des 5 jours de concert, le festival va accueillir notamment Vianney, Tryo mais aussi Sean Paul, Ninho et bien d’autres encore. La billetterie ouvre dès ce 22 octobre 10h !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pays basque: Élus et syndicats mobilisés pour le retour des "vols" de Palombes bleues

08/10/2020 | Une réunion d'information s'est tenue sur le parvis de la Gare de Bayonne. Malgré une volonté de reprise du côté de l'Etat, le Pays basque ne figure pas formellement dans cette résurrection annoncée.

Palombe bleue

Nous l'avons écrit, Le groupe Pour une écologie populaire et sociale de la Région Nouvelle-Aquitaine, avec le Conseiller régional Mathieu Bergé a participé, notamment en gare de Bayonne à l'initiative "Une Journée pour la Relance de la Palombe bleue" - ce train de nuit qui reliait Paris depuis le Pays basque et le Béarn- en gare de Bayonne. Sous la houlette du Comité régional Vigilance ferroviaire (collectif d'association d'usagers). Sous le regard vigilant de la CGT à Bayonne qui ne voit pas figurer, dans le financement, la portion Dax-Hendaye. Le financement s'arrêterait à Tarbes -via Pau-

Dans le cadre du Plan de relance, le gouvernement a annoncé, il y a quelques semaines, le retour de "la Palombe bleue", le train de nuit entre Paris et Hendaye/Tarbes. "Une information que la Région Nouvelle-Aquitaine a accueillie avec grand intérêt, une bonne nouvelle en termes de service rendu au territoire et à ses habitants."

"Si le gouvernement tient ses engagements sur ce dossier, commente dans un communiqué le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, cela ne pourra qu'être bénéfique aux efforts conséquents déployés par la collectivité régionale en direction des transports du quotidien, et pour répondre aux défis économiques et écologiques. Le gouvernement devra toutefois traiter quelques sujets bien connus d'obsolescence du ferroviaire dans la région Nouvelle-Aquitaine, afin d'éviter l'écueil d'une promesse sans lendemain : il existe des interrogations sérieuses sur le taux de disponibilité du matériel roulant qui, souvent ancien, a besoin d'une profonde rénovation et modernisation".

En outre, le Conseil régional souligne la nécessité de réaliser des travaux de nuit en vue des indispensables entretiens et modernisation du réseau. "Nous y prenons toute notre part et, notamment, avons participé au financement des Installations permanentes de contre-sens (IPCS) pour un montant de 9,5 millions d'euros sur l'axe Bordeaux-Hendaye, dit encore le communiqué. Ces installations permettent de réaliser des travaux de nuit, et permettent de maintenir des circulations ferroviaires sur une voie ; il convient également de s'assurer que le prolongement jusqu'à Hendaye est bien effectif."

"La complémentarité des transports du quotidien est essentielle. Le réseau ferroviaire est l'épine dorsale et la solution pour accomplir la transition écologique. C'est pour ces raisons que des élus de la majorité régionale se sont associés à la journée de mardi."

Un courrier de l'agglo Pays basque au Ministre des transports
Dans un courrier daté du 5 octobre et adressé au Ministre des transports, Jean-Baptiste Djebbari, Jean-René Etchegaray et Jean-François Irigoyen, respectivement présidents de la Communauté Pays Basque et du Syndicat des mobilités saluaient aussi la décision de relance du train de nuit la Palombe bleue annoncée le 3 septembre dernier par le Premier ministre:

"C'est une très bonne nouvelle pour les territoires du piémont pyrénéen et le Pays Basque en particulier, écrivent-ils. Ce service, supprimé en 2017, offrait en effet "une desserte essentielle pour les habitants et estivants avec une arrivée à Paris vers 7h du matin et un départ le soir vers 22h. La Palombe bleue répondait également au besoin d'un déplacement aller-retour pour effectuer ses activités sur la journée à Paris, le premier TGV arrivant aujourd'hui à 12 heures à Paris et le dernier quittant la capitale avant 18h. Ce train de la Palombe bleue offre le double avantage d'un voyage durable et de l'économie d'une nuit d'hôtel", ajoutent-ils.

Dans leur courrier, les deux présidents font part de "leur souhait d'une réactivation de la Palombe bleue selon sa desserte initiale avec la remise en service des voitures Lunéa au départ d'Irun (correspondance Renfe, réseau ibérique) via Hendaye et Bayonne et de Tarbes via Pau avec jonction par Dax afin de rejoindre Paris selon les horaires initiaux (départ d’Hendaye à 22heures /arrivée à Paris à 7heures)".

La Communauté Pays basque et le Syndicat des mobilités avaient rappelé leur attachement à ce train et s'étaient opposés à sa suppression à différentes reprises, notamment, lors d'un autre courrier au ministère des transports le 20 mai 2019

Pour la CGT, un manque de clarté sur la portion Dax-Hendaye

Cette Palombe bleue qui enregistrait jusqu'à 450 voyageurs et un taux de remplissage de 80% a pris bien du plomb dans l'aile, entre changements d'horaires, fonctionnement le seul week-end et avatars en matière d'horaire jusqu'à mourir en 2017.

"La volonté de relance est une bonne nouvelle, mais à y regarder de plus près, en matière de financement, le Pays basque n'y est pas, le financement s'arrête à Tarbes", s'inquiète Julien Delion, délégué cheminots CGT de Bayonne. Qui explique, mardi, la présence, en première ligne, de Laurent Brun, son secrétaire national cheminots, sur le parvis de la gare basque.

Une inquiétude que partage le conseiller régional multicartes bayonnais Mathieu Bergé qui préside entre autres plusieurs comités de lignes TER. Dont celle de Saint-Jean-Pied-de-Port qu'il a défendu bec, ongle avec la bénédiction de son président, Alain Rousset. "L'État doit assumer ses responsabilités comme la Région le fait avec les TER dit-il. Nous attendons des confirmations de l'État. Or à ce jour, la Palombe bleue n'irait pas jusqu'au Pays basque...."

Tous les voyageurs qui ont accompli un voyage entre Paris et Hendaye, connaissent l'arc formé à Dax : un décrochage de rame dans la gare de la sous-préfecture des Landes avec une direction vers Pau-Tarbes et l'autre qui poursuit vers Hendaye la ville frontalière. C'est l'axe classique de la Palombe bleue originelle qui en a fait aussi son utilité. Autant ne pas bloquer dans Landes un aiguillage vers un Pays basque qui attend, dans la conjoncture actuelle, la résurrection de cette ligne, source d'économies pour l'usager, mais fort utile pour les voisins d'Irun. En cohérence avec une Communauté Pays basque qui œuvre aussi pour le transfrontalier.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : DR

Partager sur Facebook
Vu par vous
2391
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !