Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

27/09/21 : L'Agglo de Pau vient de se voir remettre par l'ADEME et le Ministère de la transition énergétique le Label, encore expérimental, Economie circulaire. Attribué pour 4 ans, il mesure les avancées et orientations des actions de la collectivité en la matière

27/09/21 : Mascaret, le festival occitan de Bordeaux et de la Gironde se lance ce 25 septembre à Bordeaux, avec la projection de deux documentaires de Patric La Vau sur notamment la fondation de l’occitanisme moderne. 20 rdv à découvrir jusqu'au 14 novembre ! Plus d

27/09/21 : Le 17 septembre, Lionel Niedzwiecki a été nommé directeur général du Festival Arte Flamenco dont les missions seront notamment de contribuer au développement territorial d’Arte Flamenco, de soutenir la création et l’émergence de nouveaux talents.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/21 | Coquelicontes en Creuse et en Corrèze

    Lire

    La 24ème édition du festival Coquelicontes se déroulera du 28 septembre au 10 octobre. Itinérant entre la Creuse et la Corrèze, ce sont près de 74 rendez-vous dans 57 communes qui attendent les spectateurs. Au programme : des balades, des goûters ou encore des veillées autour du conte. L'inauguration se fera le 28 septembre à 20h à la Cité de la Tapisserie d'Aubusson avec le spectacle « Chroniques des bouts du monde » de Kwal. Programme

  • 27/09/21 | Une soirée pour découvrir la Jeune Chambre Economique

    Lire

    Le 28 septembre à 19h30, la Fédération des Jeunes Chambres Economiques de Nouvelle-Aquitaine organise une soirée de présentation de l'association à destination des jeunes de 18 à 40 ans. A Agen, Bergerac, Bordeaux et Niort, la soirée se fera en présentielle mais elle aura également lieu en version dématérialisée. Billetterie et inscription

  • 27/09/21 | Girl's day à Bressuire (79)

    Lire

    Dans le cadre du plan « 1jeune, 1solution » et à l'occasion de la journée de la mixité dans l'emploi, la maison de l'emploi du Bocage dans les Deux-Sèvres, en partenariat avec la SNCF, organise mardi 28 septembre un « Girl's day : journée de la mixité ». Lors de cette journée, toutes les femmes sont invitées à la Cité de la Jeunesse et des Métiers pour découvrir les métiers de la SNCF notamment techniques, souvent considérés comme des métiers « masculins ».

  • 24/09/21 | Salon de l'agriculture de Nouvelle-Aquitaine 2022 : 1ères infos !

    Lire

    Lors de la rentrée de la Chambre régionale d'agriculture, Bruno Millet, Commissaire général du Salon de l'agriculture Nouvelle-Aquitaine a révélé que si Bordeaux sera le centre physique de la manifestation, des événements auront aussi lieu sur l'ensemble des territoires, en partenariat avec les établissements d'enseignement agricole. Autre "nouveauté" issue de l'expérience de la crise sanitaire, les débats pourront être suivis à distance sur Agriweb tv. Enfin, les animaux seront désormais présents sur toute la durée du Salon, soit du 21 au 29 mai 2022, de même que le Marché de producteurs !

  • 24/09/21 | Le CHU de Bordeaux 2ème meilleur hôpital de France

    Lire

    Selon un palmarès du Point paru le 23 septembre, le CHU de Bordeaux se classe comme 2ème meilleur hôpital public de France. 31 des spécialités du CHU se classe dans les 5 premières places dont 12 relatives à la prise en charge des cancers. Le palmarès s'est appuyé sur une enquête menée auprès d'un millier d'établissements publics ou privés à but non lucratif et d'établissements privés à but commercial. Signe d'excellence, cette position dans le top 3 des hôpitaux français est tenue depuis 19 ans !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pays basque: Élus et syndicats mobilisés pour le retour des "vols" de Palombes bleues

08/10/2020 | Une réunion d'information s'est tenue sur le parvis de la Gare de Bayonne. Malgré une volonté de reprise du côté de l'Etat, le Pays basque ne figure pas formellement dans cette résurrection annoncée.

1

Nous l'avons écrit, Le groupe Pour une écologie populaire et sociale de la Région Nouvelle-Aquitaine, avec le Conseiller régional Mathieu Bergé a participé, notamment en gare de Bayonne à l'initiative "Une Journée pour la Relance de la Palombe bleue" - ce train de nuit qui reliait Paris depuis le Pays basque et le Béarn- en gare de Bayonne. Sous la houlette du Comité régional Vigilance ferroviaire (collectif d'association d'usagers). Sous le regard vigilant de la CGT à Bayonne qui ne voit pas figurer, dans le financement, la portion Dax-Hendaye. Le financement s'arrêterait à Tarbes -via Pau-

Dans le cadre du Plan de relance, le gouvernement a annoncé, il y a quelques semaines, le retour de "la Palombe bleue", le train de nuit entre Paris et Hendaye/Tarbes. "Une information que la Région Nouvelle-Aquitaine a accueillie avec grand intérêt, une bonne nouvelle en termes de service rendu au territoire et à ses habitants."

"Si le gouvernement tient ses engagements sur ce dossier, commente dans un communiqué le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, cela ne pourra qu'être bénéfique aux efforts conséquents déployés par la collectivité régionale en direction des transports du quotidien, et pour répondre aux défis économiques et écologiques. Le gouvernement devra toutefois traiter quelques sujets bien connus d'obsolescence du ferroviaire dans la région Nouvelle-Aquitaine, afin d'éviter l'écueil d'une promesse sans lendemain : il existe des interrogations sérieuses sur le taux de disponibilité du matériel roulant qui, souvent ancien, a besoin d'une profonde rénovation et modernisation".

En outre, le Conseil régional souligne la nécessité de réaliser des travaux de nuit en vue des indispensables entretiens et modernisation du réseau. "Nous y prenons toute notre part et, notamment, avons participé au financement des Installations permanentes de contre-sens (IPCS) pour un montant de 9,5 millions d'euros sur l'axe Bordeaux-Hendaye, dit encore le communiqué. Ces installations permettent de réaliser des travaux de nuit, et permettent de maintenir des circulations ferroviaires sur une voie ; il convient également de s'assurer que le prolongement jusqu'à Hendaye est bien effectif."

"La complémentarité des transports du quotidien est essentielle. Le réseau ferroviaire est l'épine dorsale et la solution pour accomplir la transition écologique. C'est pour ces raisons que des élus de la majorité régionale se sont associés à la journée de mardi."

Un courrier de l'agglo Pays basque au Ministre des transports
Dans un courrier daté du 5 octobre et adressé au Ministre des transports, Jean-Baptiste Djebbari, Jean-René Etchegaray et Jean-François Irigoyen, respectivement présidents de la Communauté Pays Basque et du Syndicat des mobilités saluaient aussi la décision de relance du train de nuit la Palombe bleue annoncée le 3 septembre dernier par le Premier ministre:

"C'est une très bonne nouvelle pour les territoires du piémont pyrénéen et le Pays Basque en particulier, écrivent-ils. Ce service, supprimé en 2017, offrait en effet "une desserte essentielle pour les habitants et estivants avec une arrivée à Paris vers 7h du matin et un départ le soir vers 22h. La Palombe bleue répondait également au besoin d'un déplacement aller-retour pour effectuer ses activités sur la journée à Paris, le premier TGV arrivant aujourd'hui à 12 heures à Paris et le dernier quittant la capitale avant 18h. Ce train de la Palombe bleue offre le double avantage d'un voyage durable et de l'économie d'une nuit d'hôtel", ajoutent-ils.

Dans leur courrier, les deux présidents font part de "leur souhait d'une réactivation de la Palombe bleue selon sa desserte initiale avec la remise en service des voitures Lunéa au départ d'Irun (correspondance Renfe, réseau ibérique) via Hendaye et Bayonne et de Tarbes via Pau avec jonction par Dax afin de rejoindre Paris selon les horaires initiaux (départ d’Hendaye à 22heures /arrivée à Paris à 7heures)".

La Communauté Pays basque et le Syndicat des mobilités avaient rappelé leur attachement à ce train et s'étaient opposés à sa suppression à différentes reprises, notamment, lors d'un autre courrier au ministère des transports le 20 mai 2019

Pour la CGT, un manque de clarté sur la portion Dax-Hendaye

Cette Palombe bleue qui enregistrait jusqu'à 450 voyageurs et un taux de remplissage de 80% a pris bien du plomb dans l'aile, entre changements d'horaires, fonctionnement le seul week-end et avatars en matière d'horaire jusqu'à mourir en 2017.

"La volonté de relance est une bonne nouvelle, mais à y regarder de plus près, en matière de financement, le Pays basque n'y est pas, le financement s'arrête à Tarbes", s'inquiète Julien Delion, délégué cheminots CGT de Bayonne. Qui explique, mardi, la présence, en première ligne, de Laurent Brun, son secrétaire national cheminots, sur le parvis de la gare basque.

Une inquiétude que partage le conseiller régional multicartes bayonnais Mathieu Bergé qui préside entre autres plusieurs comités de lignes TER. Dont celle de Saint-Jean-Pied-de-Port qu'il a défendu bec, ongle avec la bénédiction de son président, Alain Rousset. "L'État doit assumer ses responsabilités comme la Région le fait avec les TER dit-il. Nous attendons des confirmations de l'État. Or à ce jour, la Palombe bleue n'irait pas jusqu'au Pays basque...."

Tous les voyageurs qui ont accompli un voyage entre Paris et Hendaye, connaissent l'arc formé à Dax : un décrochage de rame dans la gare de la sous-préfecture des Landes avec une direction vers Pau-Tarbes et l'autre qui poursuit vers Hendaye la ville frontalière. C'est l'axe classique de la Palombe bleue originelle qui en a fait aussi son utilité. Autant ne pas bloquer dans Landes un aiguillage vers un Pays basque qui attend, dans la conjoncture actuelle, la résurrection de cette ligne, source d'économies pour l'usager, mais fort utile pour les voisins d'Irun. En cohérence avec une Communauté Pays basque qui œuvre aussi pour le transfrontalier.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : 4111111111111111

Partager sur Facebook
Vu par vous
7281
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 30 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !