Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Petit bilan de santé de la chasse avant l'ouverture

06/08/2012 | A quelques jours ou semaines du début de la saison de chasse regard sur un loisir qui perd des adeptes avec Henri Sabarot

Petit bilan de santé de la chasse avant l'ouverture

En ces jours d'août les chasseurs commencent à penser à la prochaine saison qui commencera à la fin du mois, pour les chasseurs du gibier d'eau avec une ouverture différente d'un département à l'autre. Pour les chasseurs des plaines et d'ailleurs, férus du faisan ou de la perdrix, l'ouverture générale aura lieu, début septembre. La chasse au sanglier ouvrira, elle le 15 août, Mais qu’en est il, au juste, de la chasse et des chasseurs, de leur nombre en Aquitaine ? Aqui.fr a ouvert le dossier. Réponses à quelques questions avec le président de la fédération de chasse de la Gironde.

Il y a déjà belle lurette que les courriers des fédérations sont arrivés dans les boites aux lettres des chasseurs. Après quatre mois « d'abstinence »,  ceux-ci sont tout heureux de pouvoir valider leur permis pour cette nouvelle saison qu'ils attendent avec impatience. Ils défendent ce qu’ils appellent, un art de vivre ; Ils parlent de cela comme d’une religion qu’ils pratiqueraient de façon presque intime avec la faune et la flore; ils disent détenir les secrets du monde, qu’il ne transmettent que de génération en génération.

La chasse, faut-il le rappeler  fut d'abord une nécessité dans les premiers siècles qui suivirent la naissance de l'espèce humaine, jusqu'à devenir une passion, un loisir, une tradition et... une économie. A elle seule, elle représente en effet une véritable économie ! Une planète,  un peu à part, autour de laquelle une multitude de sociétés sont  en orbite : les commerces de textiles et d’équipements extérieurs, les commerces d’armes à feu et munitions, les élevages de chiens et de gibiers, les domaines de chasse, les industries d’armes à feu, comme l’industrie de Saint-Etienne … Et , là-aussi le plaisir de chasser n'échappe pas aux effets de la crise; il devient de plus en plus cher. C'est une des raisons de la baisse des effectifs, mais est ce simplement une histoire d’argent ? En tout cas le plaisir de la nature fait mal au porte-monnaie des alter égos des forêts.

La chasse en Aquitaine

Plus de 50 ans

La quasi-totalité des chasseurs, aujourd'hui, est âgée de plus de 50 ans ( la moyenne est de 53 ans dans la région et semble rajeunir d’années en années). Mais, pour la plupart les chasseurs ont vingt ans de permis et d’expérience derrière eux; ce sont, le plus souvent, d’anciens ouvriers ou agriculteurs aux maigres pensions.

Et les jeunes ?
Et bien les fédérations en cherchent. En Aquitaine on constate, chaque année, environ 1,5% de chasseurs en moins.
En 2000 il y avait en France 1 457 538, et au début de la saison 2010/2011 ils n'étaient plus que 1 376 764, moins 80 774 chasseurs en dix ans, ou une perte de 6%.

En Gironde, le département toujours en tête pour le nombre de chasseurs en France, il y a encore plus de 48 000 pratiquants, répartis dans 500 Associations Communales de Chasse Agrées.


Quelles sont alors les causes de cette évolution?  Mutation des mentalités et urbanisation sont-elles des facteurs de la baisse du nombre de pratiquants? Une certaine urbanisation, rend l’accès à la chasse plus difficile. Mais, comme nous l’a confirmé Henri Sabarot, président du conseil d’administration de l’ONCFS (1) et président de la fédération départementale des chasseurs en gironde :  « Nous avons, en plus d’observer ce mouvement d’urbanisation de la population, une certaine mutation des mentalités, positives mais aussi négatives ».En effet, aujourd’hui et depuis une dizaine d’années,  la chasse en général, est  mieux vue par la population non pratiquante,  « nous sommes passés d’une vision dangereuse du chasseur à celle, plus réaliste, d’une personne qui respecte et « promeut » la nature ». 

Et ce bien que certains mouvements politiques ne cessent inlassablement de dénigrer la chasse et leurs pratiquants.

La chasse en Aquitaine - Canards

Et les jeunes pourquoi ne sont-ils pas intéressés ?

Est-ce la faute des fédérations ?  Pas sûr. Car elles ne restent pas sans rien faire devant cette désaffection de la chasse; elles prennent des initiatives et mettent, notamment, en place des réductions de cotisations importantes sur les permis pour les jeunes (50%), voire les permis pour un euro symbolique ! Ainsi que d’autres initiatives, le permis en deux jours, ou encore la première année d’un permis, la carte délivrée par les ACCA  (Asociations de Chasse Communales Agrées ) qui est gratuite.

Henri Sabarot, explique cela par le fait que « les jeunes d’aujourd’hui, qui sont de plus en plus urbains, sont assaillis de loisirs, et il ajoute:” d’après nos sondages récents nous relevons que les chasseurs prêts à arrêter la chasse l’expliquent par une occupation professionnelle importante et un manque de territoire de chasse (urbanisation). »  mais l'écueil du prix « représente moins de 20 % des réponses».

Bien sûr les offres dont nous parlons ici sont valables seulement pour la première année.
En effet, par la suite, le budget d’un chasseur que nous qualifierons de  « très raisonnable » pour chasser autour de « chez lui » est d’environ trois cents euros (annuel), en excluant, les munitions, l’arme, le(s) chiens, et tous les besoins qui s’y rapportent. « C’est un loisir et comme tout loisir, il a un prix, la chasse n’est pas plus coûteuse qu’un abonnement aux Girondins de Bordeaux » se défend le président de la fédération.

1.Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Damien Dupont
Par Damien Dupont

Crédit Photo : Damien Dupont

Partager sur Facebook
Vu par vous
1064
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !