11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 11/12/17 | Péage d'Oléron : la déception des élus départementaux

    Lire

    Alors que le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau a annoncé samedi dans un communiqué, annuler la mise au vote de la création d'un péage au pont de l'île d'Oléron, la grogne monte parmi les élus. Deux vice-présidents de la majorité départementale LR, Dominique Rabelle et Michel Parent (aussi maire de Le Chateau d'Oléron), ont exprimé ce lundi via un communiqué leur "grande déception" : "Ce désaccord de fond met en question la pertinence de ce territoire", préviennent-ils.

  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset.

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Petit bilan de santé de la chasse avant l'ouverture

06/08/2012 | A quelques jours ou semaines du début de la saison de chasse regard sur un loisir qui perd des adeptes avec Henri Sabarot

Petit bilan de santé de la chasse avant l'ouverture

En ces jours d'août les chasseurs commencent à penser à la prochaine saison qui commencera à la fin du mois, pour les chasseurs du gibier d'eau avec une ouverture différente d'un département à l'autre. Pour les chasseurs des plaines et d'ailleurs, férus du faisan ou de la perdrix, l'ouverture générale aura lieu, début septembre. La chasse au sanglier ouvrira, elle le 15 août, Mais qu’en est il, au juste, de la chasse et des chasseurs, de leur nombre en Aquitaine ? Aqui.fr a ouvert le dossier. Réponses à quelques questions avec le président de la fédération de chasse de la Gironde.

Il y a déjà belle lurette que les courriers des fédérations sont arrivés dans les boites aux lettres des chasseurs. Après quatre mois « d'abstinence »,  ceux-ci sont tout heureux de pouvoir valider leur permis pour cette nouvelle saison qu'ils attendent avec impatience. Ils défendent ce qu’ils appellent, un art de vivre ; Ils parlent de cela comme d’une religion qu’ils pratiqueraient de façon presque intime avec la faune et la flore; ils disent détenir les secrets du monde, qu’il ne transmettent que de génération en génération.

La chasse, faut-il le rappeler  fut d'abord une nécessité dans les premiers siècles qui suivirent la naissance de l'espèce humaine, jusqu'à devenir une passion, un loisir, une tradition et... une économie. A elle seule, elle représente en effet une véritable économie ! Une planète,  un peu à part, autour de laquelle une multitude de sociétés sont  en orbite : les commerces de textiles et d’équipements extérieurs, les commerces d’armes à feu et munitions, les élevages de chiens et de gibiers, les domaines de chasse, les industries d’armes à feu, comme l’industrie de Saint-Etienne … Et , là-aussi le plaisir de chasser n'échappe pas aux effets de la crise; il devient de plus en plus cher. C'est une des raisons de la baisse des effectifs, mais est ce simplement une histoire d’argent ? En tout cas le plaisir de la nature fait mal au porte-monnaie des alter égos des forêts.

La chasse en Aquitaine

Plus de 50 ans

La quasi-totalité des chasseurs, aujourd'hui, est âgée de plus de 50 ans ( la moyenne est de 53 ans dans la région et semble rajeunir d’années en années). Mais, pour la plupart les chasseurs ont vingt ans de permis et d’expérience derrière eux; ce sont, le plus souvent, d’anciens ouvriers ou agriculteurs aux maigres pensions.

Et les jeunes ?
Et bien les fédérations en cherchent. En Aquitaine on constate, chaque année, environ 1,5% de chasseurs en moins.
En 2000 il y avait en France 1 457 538, et au début de la saison 2010/2011 ils n'étaient plus que 1 376 764, moins 80 774 chasseurs en dix ans, ou une perte de 6%.

En Gironde, le département toujours en tête pour le nombre de chasseurs en France, il y a encore plus de 48 000 pratiquants, répartis dans 500 Associations Communales de Chasse Agrées.


Quelles sont alors les causes de cette évolution?  Mutation des mentalités et urbanisation sont-elles des facteurs de la baisse du nombre de pratiquants? Une certaine urbanisation, rend l’accès à la chasse plus difficile. Mais, comme nous l’a confirmé Henri Sabarot, président du conseil d’administration de l’ONCFS (1) et président de la fédération départementale des chasseurs en gironde :  « Nous avons, en plus d’observer ce mouvement d’urbanisation de la population, une certaine mutation des mentalités, positives mais aussi négatives ».En effet, aujourd’hui et depuis une dizaine d’années,  la chasse en général, est  mieux vue par la population non pratiquante,  « nous sommes passés d’une vision dangereuse du chasseur à celle, plus réaliste, d’une personne qui respecte et « promeut » la nature ». 

Et ce bien que certains mouvements politiques ne cessent inlassablement de dénigrer la chasse et leurs pratiquants.

La chasse en Aquitaine - Canards

Et les jeunes pourquoi ne sont-ils pas intéressés ?

Est-ce la faute des fédérations ?  Pas sûr. Car elles ne restent pas sans rien faire devant cette désaffection de la chasse; elles prennent des initiatives et mettent, notamment, en place des réductions de cotisations importantes sur les permis pour les jeunes (50%), voire les permis pour un euro symbolique ! Ainsi que d’autres initiatives, le permis en deux jours, ou encore la première année d’un permis, la carte délivrée par les ACCA  (Asociations de Chasse Communales Agrées ) qui est gratuite.

Henri Sabarot, explique cela par le fait que « les jeunes d’aujourd’hui, qui sont de plus en plus urbains, sont assaillis de loisirs, et il ajoute:” d’après nos sondages récents nous relevons que les chasseurs prêts à arrêter la chasse l’expliquent par une occupation professionnelle importante et un manque de territoire de chasse (urbanisation). »  mais l'écueil du prix « représente moins de 20 % des réponses».

Bien sûr les offres dont nous parlons ici sont valables seulement pour la première année.
En effet, par la suite, le budget d’un chasseur que nous qualifierons de  « très raisonnable » pour chasser autour de « chez lui » est d’environ trois cents euros (annuel), en excluant, les munitions, l’arme, le(s) chiens, et tous les besoins qui s’y rapportent. « C’est un loisir et comme tout loisir, il a un prix, la chasse n’est pas plus coûteuse qu’un abonnement aux Girondins de Bordeaux » se défend le président de la fédération.

1.Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

Damien Dupont
Par Damien Dupont

Crédit Photo : Damien Dupont

Partager sur Facebook
Vu par vous
945
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !