18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Pierre Veilletet la mort d'un écrivain, né en journalisme

09/01/2013 | Grand reporteur, rédacteur en chef de Sud Ouest Dimanche puis du quotidien Pierre Veilletet a tourné la page d'un livre de vie éclaboussé du talent d'un écrivain.

 Pierre Veilletet (à droite) aux côtés de Jean-Claude Guillebaud

Il s'en est allé, à 69 ans, sans crier gare laissant ses amis interdits et ceux avec qui il avait longtemps travaillé, comme glacés par l'annonce de sa mort. Pierre Veilletet avait le don de l'écriture et il le cultivait avec une exigence à nulle autre pareille, l'insatisfaction du rédacteur en chef qui tenait à ce que ses lecteurs partagent le plaisir qu'il éprouvait à ciseler un article. Il ne faisait donc pas toujours bon lui proposer une copie, à ses yeux inachevée. Il devait aussi cette constante aspiration à l'héritage d'un journaliste qui a marqué une génération, la nôtre, Henri Amouroux. Et à sa complicité avec Jean-Claude Guillebaud qui l'avait précédé au palmarès du prix Albert Londres.

L'un et l'autre, à quelques années de distance, vont ainsi écrire quelques unes des plus belles pages du grand reportage à Sud Ouest. Guillebaud au Biafra et au Vietnam, Veilletet en Espagne où il tient,  jour après jour, la chronique de l'agonie de Franco et de l'avénement de Juan Carlos qui allait devenir un " roi pour les républicains" selon le mot de son ami Philippe Nourry. Un reportage qui restera comme le marqueur de ce que le journalisme peut donner à voir et à imaginer.

A la tête de la rédaction en chef de Sud Ouest Dimanche, Pierre Veilletet allait dans la foulée des ces années de reportage, exprimer la pleine mesure de son talent et d'une culture enracinée dans un pays dont il connaissait l'âme et les horizons. Depuis Bordeaux, et la vue du Port de la Lune dont il ne pouvait s'éloigner trop longtemps, il écrivit d'autres pages, celles d'un hebdomadaire cité en référence au sein de la presse régionale française, un journal "du septième jour " qui entretint avec le quotidien une émulation souvent vigoureuse. C'est là, assurément, qu'il marqua le plus l'histoire de Sud Ouest, entreprenant par ailleurs une carrière d'écrivain inspiré et surprenant. "La Pension des Nonnes" restera à nos yeux comme un chef d'oeuvre, "Mari Barbola" un autre de ses romans étant récompensé par le prix François Mauriac. Son engagement au sein de Reporters sans frontières dont il prit la présidence de la section française, au lendemain de ses années Sud 0uest, pendant six ans de 2003 à 2009, le rapprocha du meilleur d'une profession qu'il avait quittée sans se retourner.

Des réactions à la mort de Pierre Veilletet

Alain Juppé, maire de Bordeaux: « Prix Albert Londres en 1976, personnage historique du journal Sud-Ouest, Pierre Veilletet était surtout une figure de notre région Sud-Ouest. Landais comme moi, il était imprégné de cette culture et passionné par les histoires qui racontent l'homme et la terre. Nous nous étions rencontrés à plusieurs reprises, notamment lors d’interviews. J’ai le souvenir d’un grand journaliste, charismatique et rigoureux.

Écrivain de talent, Pierre Veilletet a su décrire et évoquer l’âme de notre ville, comme en 1989 dans l’ouvrage Bords d’eaux. Engagé à l’ONG Reporters sans frontières dont il fut le président, il a pu mener une action nécessaire pour l’éthique et la qualité de l’information.

Alain Rousset, député, président du Conseil Régional d'Aquitaine: Avec la disparition de Pierre Veilletet, c'est un grand journaliste qui nous quitte; l'un des meilleurs probablement de sa génération. Sa série d'articles sur l'agonie du général Franco en 1975 dans les colonnes de Sud Ouest, récompensée par le prix Albert Londres, l'année suivante, avait donné la mesure de son talent journalistique. Responsable de Sud Ouest Dimanche pendant une décennie, il avait réussi à en faire un quotidien du 7° jour de haute tenue, très apprécié en particulier pour ses pages littéraires. C'est que Pierre Veilletet, tout animé qu'il fut par le journalisme chérissait les livres. Il en écrivit plusieurs, souvent inspirés de ses passions mêlées pour la tauromachie, les vignobles bordelais et l'Espagne.

Vincent Feltesse, député de la Gironde, président de la Communauté urbaine de Bordeaux: je salue la mémoire de Pierre Veilletet, dont le bonheur d'écrire a marqué des générations de lecteurs du journal Sud Ouest. Journaliste qui portait haut l'ambition de dire, écrivain de talent, Pierre Veilletet aura éminemment contribué à sa fonction de passeur, particulièrement à propos de sujets qui lui tenaient à coeur comme la littérature, l'Espagne ou la tauromachie. Premier artisan de la réussite de Sud Ouest Dimanche, il aura aussi légué une façon d'ancrer l'équilibre de ce journal dans le prisme de l'ouverture au monde et de l'exigence littéraire, tout en continuant à y faire battre le pouls de l'identité régionale."

 

 

 

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : Philippe Taris

Partager sur Facebook
Vu par vous
457
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Webmestre | 14/01/2013

Bonjour M. Taris,
Toutes nos excuses mais la photo nous avait été adressée sans le crédit d'où notre erreur. C'est rectifié. Avec toutes nos excuses pour cette erreur de crédit
La rédaction

Taris | 14/01/2013

bonjour,
Juste pour vous signaler que la photographie de Pierre Veilletet et de Jean-Claude Guillebaud n'est pas une photo"Sud Ouest" comme elle est signée mais une photo de Philippe Taris : .(article L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle).
merci de rectifier
Cordialement

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !