Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Point de vue : Journée du 8 mars : De la femme à la niche

08/03/2012 |

Muriel Boulmier

Pourquoi piquer cette colère pour la journée de la Femme? Je n'ai pas la prétention de penser que mon seul courroux rendra plus constructif ce jour qui ne tient de la femme que le nom. Mais cette appellation me renvoie à une autre : « 2012, année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle ». Et donc à un sujet qui m'occupe depuis plusieurs années maintenant : le maintien à domicile et la prévention de la dépendance. Un grand débat national a même eu lieu, tant mieux, puis... Rien. Et une fois de plus, c'est la femme qui va rester sur le carreau.

A un moment de notre vie, plus ou moins avancé, que l'on soit homme ou femme, chacun se retrouve enfant désemparé, face à une impasse affective et économique. Inutile de refaire le film des yeux humides de ce parent âgé et de ses supplications « Laissez-moi chez moi »... Parlons plutôt chiffres : à la fin de leur carrière professionnelle, 66% des femmes n'atteignent pas le nombre de trimestres suffisants pour prétendre à une retraite à taux plein. Qui a gardé les enfants ? Ainsi, la pension moyenne d'une femme s'élève à peine à 62% de celle d'un homme. Ajoutez à cela que le nombre de divorces a été multiplié par 5 depuis 1950 et que dans 85% des cas, une famille monoparentale c'est une femme seule avec ses enfants. Enfin, ce n'est pas parce que maman les a gardés, que ces chérubins, adultes, pour la plupart devenus « classe moyenne », peuvent pour autant se permettre de lui payer un fauteuil élévateur, une douche à l'italienne... Car Maman n'est pas infaillible ! Maman va faire comme les copines : rater une marche et se casser le poignet. Et au prochain coup, ce sera glissade dans la salle de bains et col du fémur en bandoulière.

Les femmes, plus que les hommes, n'ont pas les moyens d'aménager leur logement pour prévenir leur dépendance accidentelle. Et lorsque cette dépendance arrive, puisqu'elle n'a pu être évitée, les mêmes femmes ne peuvent pas davantage s'offrir un hébergement spécialisé.

Depuis 2005, l'article 200 quater A du C.G.I. prévoit un crédit d'impôt de 5 000 € maximum pour compenser 25 % du coût des équipements pour l'autonomie de vie dans l'habitation principale. Son coût budgétaire est de 33 M€. La disposition a même été reconduite pour trois ans par la loi de Finance 2012.

Cette dépense fiscale profite pour 40 % au dernier décile des revenus ; les contribuables les plus riches. Ce défaut de solidarité nationale la classe dans les niches fiscales inefficaces. Or, le crédit d'impôt s'adresse aussi aux contribuables non imposables, mais peu le savent, et donc peu le pratiquent. Comment à dépense fiscale constante, 33 M€, donner l'élan d'une double efficacité : celle de la solidarité nationale et intergénérationnelle ?

D'abord, encadrer l'article 200 quater A par des conditions d'éligibilité liées au bénéficiaire, inexistantes aujourd'hui. Des conditionsde ressources -11 000 €/an pour une personne seule, pas plus compliqué qu'un plafond Anah -, d'âge - 70 ans -, et d'objet : les travaux d'adaptation indispensables au maintien à domicile. Pour mémoire, un demi-million de propriétaires de plus de 70 ans n'ont que 11 000 € de ressources annuelles.

Ensuite, offrir la possibilité de transférer l'accès à ce crédit d'impôt revisité, aux enfants, petits-enfants ou même neveux, qui financent les travaux sans recourir aux aides publiques. Le montant moyen des adaptations indispensables est de 4 000 €. Il est clair qu'à périmètre budgétaire constant, 33 millions d'euros, l'efficacité immédiate pour un plus grand nombre de bénéficiaires serait rapidement mesurable, loin de la niche fiscale mais près du cocon familial. Une forme moderne d'entraide, entre solidarité intergénérationnelle active et mixité sociale, qui de surcroît viendrait toucher ces classes moyennes dont il est tant question en période de campagne électorale...

La grande réforme de la dépendance a été abandonnée, pour cause de crise économique. Soit. Au même moment, une proposition de loi permettant de modifier l'article 200 quater A du Code des impôts a été déposée. Depuis, elle dort à l'Assemblée au lieu d'œuvrer à la prévention au sein du logement, ce refuge de l'âge. Il ne coûterait pourtant pas un sou de la soumettre au vote du Parlement. Il s'agit seulement de ne pas avoir peur des idées simples !

Allez, soyons bonnes filles... Si dans nos rêves les plus fous, cette mesure venait à être mise en œuvre, nous ne serions pas rancunières : les hommes pourraient en bénéficier !

Muriel Boulmier

Directrice Générale du Groupe CILIOPÉE, Muriel Boulmier est présidente du groupe de travail « Évolutions démographiques et vieillissement » du Comité européen de coordination de l'habitat social (CECODHAS) après en avoir présidé la section des entreprises privées. Personnalité qualifiée à la Commission nationale des comptes du Logement, au Comité régional de l'habitat d'Aquitaine, et membre du Conseil économique et social régional d'Aquitaine, Muriel Boulmier a été sollicitée comme expert Logement en 2011 pour le « Débat national sur la dépendance ». 

Partager sur Facebook
Vu par vous
372
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !