Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/01/21 | Bordeaux Métropole : les travaux de l'extension du tram A en vue

    Lire

    Alain Anziani, maire de Mérignac et président de Bordeaux Métropole, a fait le point sur le prolongement attendu de la ligne de tram A vers l’aéroport. Prévue pour septembre 2022, elle fera 5 kms et desservira 5 nouvelles stations à partir du carrefour des Quatre Chemins à Mérignac, pour rejoindre l’aéroport. La liaison entre la place Pey-Berland et l’aéroport se fera en 35 minutes. Cet investissement de 90 millions d’euros est financé par Bordeaux Métropole. La phase de travaux de construction de la plateforme du tram commencera le 25 janvier. Ce prolongement s’accompagne d’une végétalisation tout le long du tracé.

  • 20/01/21 | La Charente, premier département Néo-terra

    Lire

    Mercredi, la Charente a adhéré à Néo Terra, le programme néo-aquitain de préservation de l’environnement. « On risque d’être dans le climat de Séville dans une trentaine d’années, on a un travail d’adaptation à faire », signale Alain Rousset, présent pour l'occasion. Gestion de l’eau, transports, alimentation, habitat… « Il faut que l’action publique retrouve de l’anticipation et bouscule certaines habitudes et certaines certitudes ». Parmi les actions que la Charente veut lancer, 200000 € serviront à accompagner les agriculteurs dans la certification Haute Valeur Environnementale, et 1M€ à l’achat de voitures électriques pour l'aide à domicile.

  • 20/01/21 | Divagation d'ours : le tribunal de Pau annule 20 arrétés municipaux

    Lire

    A l'automne 2018, 20 maires des Pyrénées-Atlantiques ont pris des arrêtés interdisant la divagation des ours sur le territoire de leur commune. Déférés devant le tribunal administratif de Pau, ces arrêtés viennent d'être annulés par le juge considérant d'une part qu'"aucune circonstance particulière ne mettait en évidence les dangers auxquels les personnes ou les biens seraient exposés en raison de la présence d’ours sur le territoire" et d'autre part que ces arrêtés "ne précisaient pas les mesures susceptibles d’être prises dans l’hypothèse où, malgré l’interdiction, la divagation d’ours serait néanmoins constatée".

  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Poitiers : de nouveaux locaux pour France 3 Nouvelle-Aquitaine en janvier 2021

24/11/2019 | En janvier 2021, le nouveau bâtiment de France 3 Nouvelle-Aquitaine à Poitiers devrait être investi. Des locaux qui se veulent plus modernes et adaptés.

Les 2077 m2 du nouveau bâtiment de France 3 Nouvelle-Aquitaine à Poitiers devraient être investis d'ici janvier 2021 par les 76 salariés.

Le tapis rouge a été déroulé devant le nouveau bâtiment encore en chantier de France 3 Nouvelle-Aquitaine à Poitiers. Le gros œuvre est quasiment terminé, ce qui a permis aux visiteurs, dont la patronne de France Télévisions, Delphine Ernotte-Cunci, de découvrir les futurs locaux de la chaîne régionale. Coût de ce bâtiment, 5,1 millions d’euros hors taxes, financés par la Société d’Économie Mixte (SEM) patrimoniale de la Vienne et la banque des Territoires. France Télévisions a signé un bail de neuf ans pour ces locaux qui devraient être livrés en juillet 2020 et que France 3 Nouvelle-Aquitaine investira progressivement de septembre 2020 à janvier 2021.

Visite de chantier du nouveau bâtiment de France 3 Nouvelle-Aquitaine à Poitiers. Delphine Ernotte-Cunci paraît surprise en découvrant le bâtiment. « Ce n’est pas vraiment une première pierre », commente la présidente directrice générale de France Télévisions. Effectivement, le gros oeuvre est plutôt bien avancé. D’ailleurs la livraison est prévue pour le courant du mois de juillet 2020. 

Delphine Ernotte-Cunci (au centre) en pleine visite de chantier du nouveau bâtiment de France 3 Nouvelle-Aquitaine à Poitiers.

Des locaux adaptés et modernes

Les 2 077 m2 de surface sont encore étayés. Petit tour des visiteurs, casques sur la tête et plan du bâtiment à la main. Les responsables de ce chantier guident le petit groupe à travers les travaux et les font se projeter. Au rez-de-chaussée, il y aura l’accueil du public et des salariés, un endroit de stockage du matériel, un studio de 120 m2, une régie technique, le coeur du bâtiment. A l’étage, se trouveront les salles de montage et les bureaux de l’administration, ainsi que la rédaction qui sera un open space pour faciliter le travail collaboratif et ouvert sur le monde extérieur. « Ces locaux seront plus adaptés et modernes pour les 76 collaborateurs de France 3. Le fait qu’ils soient ouverts sur l’extérieur grâce à ces immenses vitres a plusieurs significations. C’est à la fois une raison esthétique et symbolique de la pratique du journalisme. Le métier subit des attaques, nous voulons conserver la confiance de nos concitoyens face à l’information et aux programmes que nous proposons », explique Delphine Ernotte-Cunci. « Ce site a la particularité de cocher toutes les cases, concède Marie-Claire Dallet-Humm, directrice des affaires immobilières de France Télévisions. Il se situe dans une zone porteuse de modernité et il est visible de tous. » Ces nouveaux locaux sont dans l’éco-quartier des Montgorges à Poitiers, juste en face de l’aéroport. Arrêt de bus et piste cyclable desservent le bâtiment. Quant à la visibilité, elle n’a rien à voir avec le bâtiment des Couronneries où France 3 Poitou-Charentes (comme elle s’appelait avant 2017 et la réorganisation de France Télévisions), avait son siège depuis 1966.  France 3 possède une notoriété importante sur le territoire. Un téléspectateur sur quatre en Nouvelle-Aquitaine regarde France 3 Poitou-Charentes. Chaque soir, 180 000 téléspectateurs en moyenne suivent l’édition régionale du 19/20.

Les travaux sont confiés à une entreprise locale de Chauvigny : la SAS Boutillet. « Tout a été très rapide. Nous avons remporté le marché en juillet 2018, le chantier a démarré en juin 2019, la livraison est prévue pour juillet 2020. Des travaux qui se font exclusivement avec des partenaires locaux » rappelle Jean-Paul Boutillet, le président de la SAS. Ils viennent de l’ensemble du département, sauf pour les ascenseurs dont l’entreprise est basée en Haute-Vienne. 

Un financement particulier

Concernant le montage financier, la SEM (Société d’Économie Mixte) Patrimoniale de la Vienne (sous l’égide du Conseil Départemental) et la banque des Territoires se sont associées. Elles ont créé une structure pour porter le nouveau bâtiment. Il s’agit d’une SAS qui se répartit à 60% à la SEM et 40% à la banque des Territoires. Cette SAS propose ces locaux à la location à France Télévisions : un bail de 9 ans pour 320 000 euros chaque année. Le coût des travaux est de 5,1 millions d’euros hors taxes. Pour les financer, un emprunt à hauteur de 4 millions d’euros auprès de la caisse d’épargne Aquitaine Poitou-Charentes a été contracté. « C’est un montage financier inédit », accorde Delphine Ernotte-Cunci. Il peut poser des questions sur l’engagement de France Télévisions sur le long terme. « C’est renouvelable », rétorque-t-elle avant de rappeler qu’aucune réorganisation n’était en cours. Cependant, la P-DG de France Télévisions affirme travailler sur un projet numérique global, sans pour autant dévoiler de plans ni faire de propositions concrètes. « Le virage du numérique est pris. France Info est le premier site d’informations », souligne-t-elle.s

Un chantier réalisé par des entreprises exclusivement locales. Coût total des travaux 5,1 millions d'euros financés par la SEM patrimoniale de la Vienne et la banque des Territoires.

Quant à la réforme de l’audiovisuel public et le rapprochement entre les antennes de télévision et de radios locales, à Poitiers, ce ne sera pas le cas. La question s’était posée de réunir France 3 et France Bleu Poitou dans les mêmes bâtiments. « Cela ne collait pas au projet de Radio France », explique Delphine Ernotte-Cunci. France Bleu Poitou quittera les locaux du boulevard Solférino à Poitiers, mais n’emménagera donc pas avec France 3 Nouvelle-Aquitaine dans le quartier des Montgorges.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5376
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !