Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/01/21 : Au 16 janvier, 34 689 vaccinations ont été réalisées en Nouvelle-Aquitaine, la plaçant parmi les régions ayant le plus vacciné. L’objectif national de 1 million de vaccinations à fin janvier, se traduit par un objectif régional de 100 000 vaccinations.

11/01/21 : Le 18/01 à 18h le MEF 33, le Centre Europe Direct Bordeaux-Aquitaine et les Jeunes Européens Bordeaux organisent un webinaire le "Plan de Relance et budget européens: Où va l'Europe?" Commission et Parlement européens, et la Région seront représentés+ d'info

08/01/21 : Influenza aviaire - la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques annonce désormais 159 communes en zone réglementée en lien avec 2 foyers dans des élevages de palmipèdes à Baigts-de-Béarn et Préchacq-Navarrenx et 4 suspicions fortes à Arget, Lichos et Garlin

06/01/21 : 823kg de jouets et de livres ont été collectés par la Communauté d’Agglo de Pau et ses partenaires grâce à l’opération "Le père Noël fait de la récup’"! Elle se poursuit jusqu'au 17 janvier dans les déchetteries et points de dépôts.+ d'info

28/12/20 : Le 22 décembre, les communes de Tocane-Saint-Apre et Bergerac en Dordogne ont été reconnues en état de catastrophe naturelle pour inondations et coulées de boues en septembre 2020.

28/12/20 : Suite aux inondations et coulées de boues survenues dans les Landes en octobre dernier, les communes de Mimbaste, Bélus et Rivière-Saas-et-Gourby ont été reconnues le 22 décembre en état de catastrophe naturelle.

23/12/20 : Le préfet de la Charente-Maritime a validé la sortie de la communauté d'agglomération de La Rochelle du syndicat départemental Eau 17, à compter du 1er janvier 2021.

23/12/20 : 60 000 € ont été votés lors de la dernière commission permanente du Département des Deux-Sèvres en faveur de la recherche scientifique et l'innovation. Cette somme sera attribuée sous formes de bourses doctorales

23/12/20 : Le Conseil communal des jeunes de Poitiers a organisé mi-décembre, une collecte de produits de puériculture dans les collèges. Plus de 150 produits (couches, lait, produits d’hygiène…) ont ainsi été remis au restos du Coeur et au Secours Populaire

19/12/20 : Le Biarrot Jacques Lajuncomme-Hirigoyen, 64 ans, est le nouveau président de la Fédération française de surf. Il succède à Jean-Luc Arassus, élu en 2005 . Il sera le président qui inaugurera l'entrée du surf à Tokio, mais aussi aux JO 2024 à Teahupoo.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 20/01/21 | Rive droite bordelaise : les élus demandent un deuxième centre de vaccination

    Lire

    Les maires du Grand Projet des Villes rive droite - Bassens, Cenon, Floirac et Lormont - estiment que « le centre de vaccination de la clinique Bordeaux Tondu à Floirac ne suffira pas si on veut proposer un service efficace ». Selon eux, la problématique des transports pourrait dissuader les habitants de Bassens, Carbon-Blanc, Ambès ou encore Ambarès-et-Lagrave. Ainsi, les élus demandent l'ouverture d'un centre de vaccination à Lormont, « permettant aussi de soulager les soignants ».

  • 20/01/21 | La MONA change de gouvernance

    Lire

    Après son directeur pendant l'été 2020, la Mission des Offices de Tourisme de Nouvelle-Aquitaine (MONA) change de président. En effet, Nicolas Martin, directeur de l'office de tourisme du Pays Basque a pris cette fonction ce mardi 19 janvier. Il succède à la landaise Frédérique Dugény, présidente de la Mona dix-sept ans durant. Mona est un réseau de 171 organismes de tourisme, représentant plus de 1 400 salariés.

  • 20/01/21 | Gironde : le Département a lancé sa campagne de vaccination

    Lire

    Elle a débuté le 18 janvier. Le Conseil départemental de Gironde commence à vacciner les personnels soignants et les publics prioritaires à la Maison du Département de la Promotion de la Santé (2 Rue du Moulin Rouge, à Bordeaux). Ainsi, les personnels soignants de plus de 50 ans, ceux présentant des signes de comorbidité et les personnes de 75 ans et plus peuvent s'inscrire sur Doctolib pour se faire vacciner dans l'établissement public, « dans l'attente de la mise en place d'autres centres de vaccination sur la Métropole et le département », indique la collectivité.

  • 19/01/21 | L'UIMM Adour organise une semaine de l'apprentissage dans l'industrie

    Lire

    Du 25 au 30 janvier, les pôles formations de l'Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie ouvrent leurs portes du 25 au 30 janvier pour inviter à découvrir les métiers de l'industrie. L'UIMM Adour met ainsi ses métiers en valeur, alors même que l'État a lancé le programme 1 jeune 1 solution dans le cadre de France Relance pour aider les entreprises à recruter des apprentis. Au Pôle formation Adour, 580 apprentis ont choisi la filière industrie pour un taux d'insertion de 86%.

  • 19/01/21 | Cognac : la filière attend des arbitrages de l'Etat

    Lire

    Ils ne lâcheront rien! C'est en substance ce qu'on fait savoir au gouvernement les représentants de l'interprofession du cognac, le BNIC, suite aux dernières annonces. D'une part, ils réitèrent leur demande que l'Etat négocie pour obtenir la suspension immédiate des nouveaux droits de douanes américains sur les vins et spiritueux. D'autre part, ils seront attentifs au "détail" des aides annoncées le 14 janvier à destination de la filière, "impactée par la pandémie", et pas seulement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Poitiers : Deastance Services, une entreprise adaptée en pleine croissance

01/12/2019 | Pour la semaine de l'emplois des personnes handicapées, Deastance Services, a ouvert ses portes. Cette entreprise adaptée emploie 80% de salariés handicapés

Deastance Services est une entreprise adaptée basée sur la zone d'activités du Futuroscope dans Grand Poitiers. Elle emploie 80% de salariés en situation de handicap

L’entreprise poitevine Deastance Services est une entreprise adaptée. Il s’agit d’un lieu d’inclusion des travailleurs en situation de handicap dans le milieu professionnel ordinaire. Cette société créée en 2010 propose trois activités d’externalisation de services tertiaires pour de grandes entreprises françaises : rédaction web, relation client et transcription audio. Visite de cette société qui emploie 80% de personnes en situation de handicap. Elle a choisi d’ouvrir ses portes lors de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées.

Une entreprise comme les autres en apparence. Rien ne distingue les salariés. Pourtant, parmi eux, plus de 80% sont en situation de handicap. Ce jeudi 21 novembre, à l’occasion de la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, opération portes ouvertes à l’entreprise Deastance Services, située sur la zone d’activité du Futuroscope. L’occasion de présenter les nouveaux locaux (qui ont été investis en mai dernier) et leurs différentes activités. Ils sont plus grands puisque Deastance Services a vu son nombre de salariés passer de 16 en janvier 2019 à  35 aujourd’hui. Son chiffre d’affaires a lui aussi explosé cette année : + 150%. « C’est une grosse année » qualifie Pamela Bryant, la dirigeante et fondatrice de cette société qui compte entre 30 et 40 clients au total parmi des grands noms des entreprises françaises comme Total, France TV, Société Générale, Thalès, l’université de Lyon 2, etc.   

Pamela Bryant, fondatrice et dirigeante de Deastance Services, fait visiter son entreprise à Alain Claeys, le président de Grand Poitiers

80% de salariés en situation de handicap

Quand Pamela Bryant a créé Deastance Services, il y a maintenant 9 ans, la dirigeante voulait « permettre aux personnes en situation de handicap d’accéder à des postes auxquels elles ne pouvaient pas accéder. Nous allons contre les stéréotypes et les représentations en proposant des prestations intellectuelles et à valeur ajoutée car les gens en situation de handicap peuvent le faire ». Son entreprise est dite adaptée. Son secteur d’activité : le tertiaire avec de la relation clients, de la rédaction web et de retranscription. Elle emploie au moins 80% de personnes en situation de handicap, tout en fonctionnant comme une entreprise en milieu de travail ordinaire. « Souvent ce sont des personnes éloignées de l’emploi », explique-t-elle. Ça se confirme par les chiffres de Pôle Emploi qui recensait 500 000 demandeurs d’emploi handicapés pour 2017 (en hausse de 8,5% par rapport à l’année précédente). Deastance Services propose également aux travailleurs handicapés un parcours d’accompagnement personnalisé qui tient compte de besoins et des capacités de chacun. Dans la société, il y a donc un encadrant pour trois salariés. « C’est la structure qui s’adapte à la personne, à son projet professionnel. Nous faisons également en sorte que le handicap ne se voit pas », précise Pamela Bryant. Elle résume la philosophie de son entreprise ainsi : « bienveillance rime avec exigence ». 

Dans l’open space, le silence règne. Seul le bruit des touches de clavier se fait entendre. Ici, c’est le bureau de la transcription audio et de la rédaction web. Deux des trois activités proposées par l’entreprise Deastance Services. David et Odile sont concentrés sur leurs écrans respectifs. Même s’ils n’ont aucune obligation de le dire, ces deux salariés sont en situation de handicap. David travaille depuis 7 ans pour l’entreprise. Il l’a découverte grâce à l’association Espoir 86 qui l’a mis en contact avec la dirigeante. Depuis quelques années, il s’occupe de la retranscription de réunions. A l’aide d’une pédale, il avance ou recule pour retranscrire mot par mot tout ce qui s’est dit. A côté Odile, 2 ans et demi d’ancienneté, qui a découvert Deastance Services en lisant un article. Cette ancienne secrétaire médicale a passé des tests qui ont été concluants. Son ancien travail lui a permis d’apprendre à taper rapidement à l’ordinateur. « Il faut beaucoup de concentration, explique Odile. Il faut noter l’ordre du jour, les personnes qui prennent la parole. Il ne faut pas être trop distrait lors de la captation ». Car ce sont eux qui vont souvent enregistrer sur place les réunions. Ce qui leur permet aussi parfois lorsque cela leur est demandé, de décrire l’ambiance de cette dernière. « Soit on fait du mot à mot, on peut nous demander aussi des textes synthétiques ou semi-synthétiques, tout en gardant le contexte ou l’ambiance », précise David. Il est d’ailleurs en train de retranscrire une réunion de six heures. Il va lui falloir au moins trois jours de travail pour en arriver à bout.  

Anne Maubert (manager rédaction web) explique au président de Grand Poitiers comment il faut écrire pour le web. La rédaction web est l'une des trois activités proposées par Deastance Services

À quelques mètres de leur bureau, Anne Maubert, manager rédaction web. Elle est aussi chargée de la communication de l’entreprise. Avec elle, ils sont trois collaborateurs qui gèrent cette activité qui se développe depuis un an et demi. « Ecrire pour le web, ce n’est pas comme écrire un article de presse. Il y a des critères spécifiques dictés par les moteurs de recherche. Nous allons écrire pour plaire aux algorithmes avec des textes courts, des phrases courtes. On écrit finalement pour trois personnes : nos clients, les moteurs de recherche et le lecteur final », indique-t-elle. Tout est donc réfléchi. Pour Anne Maubert, travailler au sein d’une entreprise adaptée est tout un symbole. « C’est la première fois que je travaille dans ce type d’entreprise, ça a donné du sens à ma carrière. »

Onze CDD tremplin

L’entreprise poitevine a été l’une des premières à mettre en place des CDD tremplin. Onze pour être précis. Elle fait partie de la réforme des entreprises adaptées voulue par le gouvernement en 2018 : on vise les 40 000 emplois en plus d’ici 2022 pour les personnes en situation handicap dans ces sociétés. Ce contrat dure de 4 à 24 mois. Les personnes sont incluses dans l’environnement. A Deastance Services, ces onze CDD tremplin ont été recrutés en avril dernier en collaboration avec l’entreprise Armatis LC, une société située aussi sur la zone d’activités du Futuroscope qui est à la fois relation client, télémarketing et centre d’appel. « Les CDD tremplin font de la relation client en back office pour la nouvelle carte Total Fleet », précise Nicolas Bardoux, chargé d’inclusion et de développement IRH. C’est-à-dire que ces salariés gèrent les démarches et les procédures, puis traitent les demandes de clients directement par mail.  

2019 est une année importante pour Deastance Services qui a vu son nombre de salariés plus que doubler et son chiffre d’affaires fortement augmenter. C’est aussi l’année de la reconnaissance de l’engagement dans l’inclusion des personnes en situation de handicap de la part de la dirigeante et fondatrice Pamela Bryant. Deastance Services a été primée aux trophées Lumière de l’entreprise inclusive. Un trophée remis par Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et marraine de l’événement. Il y a eu aussi la visite de la première dame de France en personne, Brigitte Macron, lors du Salon Handicap Emploi à Paris. Autre temps fort, la signature des premiers CDD tremplin à Saint-Geours-de-Maremne dans les Landes avec Muriel Pénicaud, ministre du Travail. Des événements qui sont vécus, pour Pamela Bryant, comme une « reconnaissance qui met en avant nos salariés ». Des salariés pas comme les autres, mais qui travaillent comme tout le monde ; sans que l’on se rende compte de leur différence.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5416
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 7 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !