Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

30/07/20 : Le maire d'Anglet Claude Olive, après entretien avec le préfet, a pris la même décision que Maïder Arosteguy et fermera ses 4,5km de plage de 22 h à 6 h à partir du 4 août. Une décision logique en raison de la proximité des deux stations balnéaires.

30/07/20 : En Dordogne, aucun record de température n'est tombé ce jeudi 30 juillet. Météo France a enregistré un maximal de 39 degrés aux Eyzies, dans la vallée de la Vézère. Le département est placé en vigilance jaune jusqu’au samedi 1er août à 12 heures.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

30/07/20 : Albin Chalandon,l'une des figures de la V° république et du gaullisme, qui occupa plusieurs postes ministériels dont celui de Garde des Sceaux mais fut aussi PDG du groupe Elf-Aquitaine est décédé à l'âge de cent ans.

30/07/20 : A Pau, le départ de la course cycliste féminine « Donnons des ailes au vélo » sera donné le 6 août à 8 heures au Tour des Géant Stade Tissié. Cette course reprend les 21 étapes du Tour de France parcourues par les cyclistes masculins.

30/07/20 : Ce jeudi, sur la Côte basque, Biarritz devrait battre ses records de chaleur avec 41°, soyons fous, selon les spécialistes, ressenti 47°. Bref la Côte basque flirtera avec sa concurrente d'Azur, voire en matière de culture assumée, sa cousine, la Corse.

29/07/20 : Surf, longboard, bodyboard, Stand-up paddle... les meilleurs surfeurs du département des Landes sont attendus les 1er et 2 août à Labenne Océan pour le Championnat des Landes Open et Junior.

29/07/20 : A mi-parcours de la saison estivale, avec 64 destinations et une évolution très positive des flux de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux va rouvrir le Hall B au public, à compter du jeudi 30 juillet.

29/07/20 : En concertation avec les SDIS, Météo France et la DFCI, les préfètes de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne élèvent la vigilance "risque feux de forêt" au niveau orange (vigilance élevée/niveau 3 sur 5) dans leur département, du 29/07 au 2/08

21/07/20 : Le 17 juillet dernier, la Commission Permanente du Conseil régional a décidé d’attribuer un montant de 11 592 542 euros à SNCF Réseau pour le financement des travaux de régénération de la ligne Angoulême-Beillant.

20/07/20 : L'agglo de Pau propose un service de location gratuite de broyeur ainsi que 8 formations préalables à l’obtention d’une carte de prêt. Ces formations se tiendront les 6, 10, 18 et 28 août, puis les 3, 15, 17 et 24 septembre.+ d'info

20/07/20 : 294 délibérations, 2943 dossiers d'aides et 39 opérations de travaux ont été votés par les élus régionaux, réunis en Commission permanente le 17 juillet dernier. Au total, plus de 275 M€ de subventions.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 04/08/20 | Un marché nocturne à Guéret (23)

    Lire

    Actions Quartiers, en partenariat avec la Ville de Guéret, organise le vendredi 21 août un marché nocturne de producteurs et artisans. De 18h à 22h, des animations musicales et des stands de producteurs locaux attendent les visiteurs qui pourront aussi se restaurer sur place. Les producteurs souhaitant y participer ont jusqu’au 14 août pour s’inscrire

  • 04/08/20 | A Cenon, un imprimeur spécialiste des notices pharmaceutiques

    Lire

    A Cenon, l'Imprimerie Lestrade se distingue par son activité d'impression et de pliage de notices pharmaceutiques et cosmétiques. Une activité très spécifique utilisant les papiers les plus minces et des technologies de pliage au savoir-faire unique. L'entreprise qui maîtrise l'impression offset sur ce papier très fin souhaite désormais ajouter de la couleur à la notice grâce à l'impression numérique, gage de valeur ajoutée aux notices notamment pour les produits cosmétiques. Pour lui permettre de s'équiper, et ainsi créer 3 emplois, la Région soutient ce projet à hauteur de 75 000€

  • 04/08/20 | L’artiste Monique Peytral est décédée

    Lire

    L’artiste Monique Peytral, ayant entre autres engagé son talent dans la création du fac-similé de Lascaux II, est décédée. Le président du Conseil Départemental de la Dordogne, Germinal Peiro, a tenu à rappeler l’importance de l’artiste pour le patrimoine de la Dordogne, « cette artiste attachante aura joué un rôle primordial dans l’histoire de Lascaux. C’est grâce à son travail, à son engagement remarquable, à son talent, à son ingéniosité aussi, que le premier fac-similé de l’histoire de l’art rupestre a pu voir le jour il y a près de 40 ans ».

  • 03/08/20 | Charente-Maritime : un foyer de contamination à La Rochelle

    Lire

    Plusieurs personnes ont été testées positives, jeudi, au centre de loisirs de Port-Neuf, un quartier de La Rochelle. Les cas ont été découverts suite à des symptômes chez un animateur. Après des tests sur le personnel, deux autres animateurs se sont révélés contaminés, ainsi que trois enfants. L'ARS précise que ces personnes présentent peu ou pas de symptômes et que leur santé ne présente pas d'inquiétude. Le centre va fermer temporairement quelques jours. Les contaminés sont en quarantaine.

  • 03/08/20 | Pau : chèvres et brebis reviennent entretenir les praires urbaines

    Lire

    24 brebis landaises et 4 chèvres des Pyrénées vont prendre leurs quartiers d'été à Pau à compter du 3 août. Une démarche d'écopâturage mise en oeuvre dans 4 espace de la ville, choisis en concertation avec les jardiniers. Objectif: un entretien écologique des prairies permettant à la biodiversité de se développer, une fertilisation naturelle des sols et la réduction des déchets verts. C'est aussi un moyen pour la ville de "soutenir les éleveurs locaux et de participer à la conservation de races locales". Interdiction d'entrer dans les enclos, de toucher et de nourrir les animaux afin de leur garantir un séjour paisible.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Poitiers : la garde des Sceaux inaugure le palais de justice

27/06/2019 | Le nouveau palais de justice de Poitiers a été inauguré par la garde des Sceaux, Nicole Belloubet, ce 26 juin. Il regroupe désormais toutes les juridictions.

Nicole Belloubet, la garde des Sceaux a inauguré ce mercredi 26 juin la nouvelle cité judiciaire de Poitiers.

La garde des Sceaux, Nicole Belloubet, s’est rendue à Poitiers, ce mercredi 26 juin, pour inaugurer le nouveau palais de justice, situé en bordure du Clain, dans l’ancien lycée des Feuillants (qui restera toujours Saint-Jo pour les Poitevins). Préfète, parlementaires, hommes politiques du département, maire de Poitiers, professionnels de la justice étaient présents autour de ce bâtiment rénové. Sa dimension a été louée par tous ainsi que le fait d'avoir rassemblé toutes les juridictions dans un lieu unique. Cependant pour les avocats, certains points restent à améliorer.

C’est avec un peu d’avance que Nicole Belloubet, la garde des Sceaux est arrivée sur le parvis de la nouvelle cité judiciaire de Poitiers. Le soleil commence juste à taper sur la façade grandiose et rénovée de l’ancien lycée des Feuillants. Une visite orchestrée à la fois par Thierry Hanouet, premier président de la Cour d'appel, et Dominique Moyal, procureure générale, qui a duré un peu plus de trois heures. Le temps d’arpenter les 14 000m2 du nouveau palais de justice. Le cortège s’est tout d’abord arrêté dans une salle d’audience avec les fameux box vitrés qui font débat. Puis la ministre a salué à chaque étage le personnel et les magistrats. Particularité, toutes les juridictions (hormis le tribunal administratif) sont rassemblées dans ce même lieu : tribunal d’instance (TI), tribunal de grande instance (TGI), tribunal pour enfants (TPE), conseils de prud’hommes (CPH), tribunal de commerce (TC), service administratif régional de Poitiers (SAR), la cour d’Appel (CA).

Une belle image de la justice

A mi-parcours, petite pause avec vue sur le toit terrasse végétalisé (dessous sont situées des salles d’audience). « Même si la visite n’est pas encore terminée, c’est une réussite architecturale exceptionnelle. Je trouve que sur la base de ce bâtiment, il y a une conjonction du respect du patrimoine et de la modernité et de la transparence. C’est une très belle image de ce qu’est la justice. Il y a des conditions de travail qui sont optimales pour les magistrats, les personnels de justice. C’est toujours un point important pour la manière dont la justice est rendue. ». 

Cependant, les fonctionnaires et le personnel de la justice ne sont pas forcément convaincus par l’agencement du palais. Selon le bâtonnier de l’Ordre des avocats, Me Hervé Ouvrard, le palais sépare la justice de ses utilisateurs. Désormais l'accès aux magistrats en dehors des salles d'audience est impossible pour le public et surtout pour les avocats. Ces derniers restent remontés contre les box vitrés installés dans deux salles d’audience. Interrogés sur ces fameuses cages de verre, entrave à la libre comparution, la ministre a mis en avant la sécurité de tous. « Les box vitrés ne sont en aucun cas attentatoires à la dignité des personnes prévenues. Nous devons respecter le droit à un procès équitable, mais aussi assurer la sécurité des personnels et des magistrats. » Laissant libre-choix aux juges de les utiliser ou non selon les situations.…

L'une des nouvelles salles d'audience du palais de justice de Poitiers avec sur la droite les box sécurisés qui soulèvent tant de questions.

Les souvenirs d’Alain Claeys

Place aux traditionnels discours d’inauguration, sous les yeux du personnel de justice et de nombreux invités, notamment les personnalités politiques qui ont contribué à la réalisation de ce projet. Seul absent remarqué, Jean-Pierre Raffarin, en déplacement à l’étranger. Cette nouvelle cité judiciaire  permet à Poitiers de « garder ses juridictions, ce qui ne peut être que bon pour l’attractivité, l’emploi et le dynamisme », confie Alain Claeys. Le maire de Poitiers s’est ensuite remémoré ces souvenirs sur Saint-Jo (l’ancien nom du lycée qui n’a jamais vraiment été oublié par les Poitevins). « Je pose mes yeux d’enfant sur ce vaisseau amarré au pied du Clain, je revois ce grand escalier qui semblait interminable, cette façade hiératique quadrillée d’augustes fenêtres en bois. Je me remémore cette nuée de gamins - dont je faisais partie - qui grouillaient dans la cour. J’entends ce brouhaha qui s’intensifiait au son de la cloche avant de disparaître une ou deux heures. Et puis tout recommençait dans ce bâtiment au charme d’antan. » Avant de conclure, « Des générations de Poitevins sont passées dans ces murs et il était important qu’un projet ambitieux comme celui-ci puisse lui succéder ». Bruno Belin, président du conseil départemental de la Vienne qui a participé à l’acquisition du bâtiment, en a profité pour interpeler la ministre sur le « besoin de soutien du conseil départemental par l’État ». « Nous sommes dans l’humain, le territoire, la proximité. Les collectivités sont utiles. Il ne faut pas les oublier. » Nicole Belloubet lui a répondu qu’elle restait attentive et à l’écoute des collectivités territoriales. 

Côté représentants de la justice. Dominique Moyal, procureure générale rappelle que « nous avons travaillé en étroite collaboration. Le chantier a duré deux ans et huit mois. Les échanges ont été riches, fructueux, passionnés, parfois houleux sur quelques aménagements. Le résultat, le palais de justice de Poitiers est unique. » Thierry Hanouet, premier président de la Cour d’appel va dans ce sens également pour décrire ce « monument d’un classicisme, visible, ouvert sur la cité. Moderne et fonctionnel ».

Dans son discours, la garde des Sceaux est revenue sur le fait « d’accueillir le justiciable dans un lieu unique. Notre priorité reste notre lisibilité et notre accessibilité. Ce lieu emblématique devrait représenter la justice du XXIe siècle ». Elle a d’ailleurs fait référence également à sa réforme de la justice et la création de tribunal judiciaire « dans un souci de clarté » qui entraîne selon elle « plus de souplesse et d’organisation. » Enfin pour conclure sur ce bâtiment emblématique de la ville de Poitiers, la ministre a terminé son discours par une citation de Lafayette, qui faisait partie du club des Feuillants. « Aucun obstacle, aucun mécompte, aucun chagrin ne me détourne ou me ralentit dans le but unique de ma vie : le bien-être de tous, et la liberté partout » (Mémoires, correspondance et manuscrits du général Lafayette).

Le bâtiment magistrale des Feuillants datant du XIXe siècle accueille le nouveau palais de justice de Poitiers.

Depuis le 1er avril près de 300 magistrats ont investi la nouvelle cité judiciaire de Poitiers. Ils ont quitté le palais des Ducs d’Aquitaine qui les ont hébergés durant 239 années. Une nouvelle histoire doit s’écrire et quelques aménagements vont sans doute avoir lieu pour améliorer leur conditions de travail et que la justice soit rendue dans les meilleures conditions.

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3751
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 6 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !