Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

04/07/20 : Beynac : Entre 250 et 300 personnes pro-déviation se sont réunis ce samedi matin pour que le chantier soit poursuivi, malgré la décision du conseil d'Etat, parmi elles, les maires des 4 communes concernées le président du Département Germinal Peiro.

03/07/20 : Le 1er juillet, la préfecture de la Dordogne a publié un "arrêté portant prescriptions au Département relatives aux travaux de démolition des éléments construits dans le cadre du projet de contournement du bourg de Beynac-et-Cazenac.

03/07/20 : Suite à la démission d'Edouard Philippe, c'est Jean Castex, haut-fonctionnaire coordonnateur de la stratégie nationale de déconfinement, qui a été nommé Premier Ministre. Charge à lui de former un nouveau Gouvernement.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

03/07/20 : Édouard Philippe a remis la démission de son gouvernement ce vendredi 3 juillet. Démission acceptée par l'Elysée.

30/06/20 : La Rochelle : Les inscriptions à L'université sont ouvertes du jeudi 2 au vendredi 17 juillet jusqu’à midi pour les néobacheliers et les étudiants admis en Master 1ère année. Dernière chance entre le 25 août et le 11 septembre jusqu’à 23h.

29/06/20 : A Royan (17), le maire sortant (LR) Patrick Marengo conserve son fauteuil de maire avec 52,21% des voix face au marcheur Thomas Lafarie avec 21,63 %.Le taux de participation, 35,74 %, est sensiblement le même que celui du premier tour (35,25%).

29/06/20 : A Rochefort (17), le maire sortant Hervé Blanché a retrouvé son fauteuil avec 3494 voix (58,86%) contre 2442 pour Rémi Letrou (41,14%). Le taux de participation est de 35,08%.

29/06/20 : Le maire de Bayonne Jean-René Etchegaray (Bayonne toujours un temps d'avance) proche de la majorité présidentielle, a été réélu avec 51,23% face à la liste de gauche commune Bayonne-Ville ouverte et Demain Bayonne Bihar Baiona, avec 46,19%

28/06/20 : À Pessac, le maire sortant Franck Raynal est réélu de justesse avec 50,57% face au candidat tose et vert Sébastien Saint-Pasteur et son alliance avec Laure Curvale (49,63%).

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 06/07/20 | La Rochelle : Les Francos, ça continue quand même

    Lire

    Les Francofolies étant annulées pour cette année, ses organisateurs proposent un concert exceptionnel le 14 juillet au jardin Bobinec, avenue Général de Gaulle, à partir de 18h. Au programme : les artistes du Chantier des Francos 2020. Ce concert est gratuit sur réservation dans la limite des places disponibles. Billets à retirer au bureau des Francofolies, 2 rue de la Désirée à La Rochelle, du 6 juillet jusqu'au 9 juillet (de 9h30 à 18h00). Nombre de places limité à 2 entrées par personne.

  • 06/07/20 | Deux-Sèvres : une enquête publique sur le foncier de l'accès au CH Nord

    Lire

    Le projet d'aménagement foncier concernant l'accès au centre hospitalier Nord Deux-Sèvres sur les communes de Bressuire (Noirterre), Geay et Faye-L'Abbesse fait l'objet d'une enquête publique jusqu'au 24 juillet, 17h, portant sur le périmètre et les prescriptions particulières du nouveau plan parcellaire et travaux connexes. Les agriculteurs et propriétaires concernés peuvent se rendre sur le site du Département 79 pour examiner le dossier de l'enquête. Contact: Magali Prévost 05 49 77 15 15.

  • 06/07/20 | Charente-Maritime : pas de parapente sur la Côte Sauvage

    Lire

    En août dernier, la maire de La Tremblade avait émis un arrêté interdisant la pratique du parapente sur toutes les plages de la Côte Sauvage. Pour Laurence Osta-Amigo, il s'agit aussi bien de préserver le cordon dunaire, déjà fragilisé par l'érosion et les submersions, que d'éviter un éventuel accident avec des promeneurs ou des baigneurs. Le parapentiste Claude de Monti avait saisi le tribunal administratif de Poitiers pour invalider l'arrêté. La justice vient de donner raison à l'élue.

  • 04/07/20 | Charente-Maritime :une enquête sur les circuits courts

    Lire

    Soutenant la démarche de développement des circuits courts engagée par le Département 17 en 2016, la Chambre d’agriculture 17 réalise une enquête afin de mieux connaitre les besoins et les attentes des producteurs locaux en circuits courts et l’intérêt de chacun concernant les outils développés par la collectivité. Dans le but de mieux valoriser l’offre, elle recense également les activités (produits, lieux de vente, agrotourisme…) des entreprises en circuits courts. Contact: 05 46 50 45 00.

  • 04/07/20 | Dax : à la découverte du patrimoine Belle époque de la cité thermale

    Lire

    Avec Dax Architecture (Ed. Kilika), l'historien landais Kévin Laussu offre une riche étude de fond sur ce patrimoine méconnu de la cité thermale. Une première publication qui salue près de 15 ans d'inventaire, et un outil pour mieux connaître l'identité et l'histoire récente de cette ville labellisée Art et Histoire par le ministère de la Culture cet hiver. De quoi prendre conscience aussi des richesses locales à protéger, des belles demeures jusqu'aux portes en bois sculpté et ferronneries.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Poitiers : Un premier salon de l’apprentissage et de l’emploi inauguré par la ministre du travail

09/03/2019 | Muriel Pénicaud, ministre du travail, a inauguré ce vendredi 8 mars, la première édition du salon de l'apprentissage et de l'emploi de Poitiers

Muriel Pénicaud, ministre du travail, a inauguré ce vendredi 8 mars le premier salon de l'apprentissage et de l'emploi à Poitiers

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, est venue au parc des expositions de Poitiers pour inaugurer la première édition du salon de l’apprentissage et de l’emploi. Sur deux jours, les 8 et 9 mars, 6 à 8 000 visiteurs y sont attendus pour découvrir, à travers des stands de démonstration, des formations en apprentissage et la découverte de 150 entreprises qui proposent 1 500 postes. Tour du salon avec la ministre et rencontre avec deux apprentis de la communauté urbaine de Grand Poitiers, car les collectivités, comme l’a souligné Muriel Pénicaud, peuvent accueillir et former de nombreux jeunes à différents corps de métiers.

Elle l’avait promis lors de sa visite au CFA du bâtiment de Saint-Benoît, le 3 septembre dernier. Elle l’a fait. Ce vendredi 8 mars, Muriel Pénicaud, ministre du travail, était bien présente au parc des expositions de Poitiers pour l’ouverture du premier salon de l’apprentissage et de l’emploi. « Vous avez tenu parole, souligne dans son discours d’ouverture Karine Desroses, la présidente de la chambre de métiers et de l’artisanat de la Vienne. Nous avons réuni aujourd’hui l’ensemble des acteurs de l’emploi et de l’apprentissage. Nous avons envie de faire tomber les barrières. Nous sommes dans un esprit et une volonté d’évolution. Car l’apprentissage est une voie d’excellence et non de garage ». C’est le fer de lance de la présidente de la CMA de de la Vienne qui veut redorer l’image de l’apprentissage. « Vos discours et vos actes donnent de l’espoir. Tous les acteurs mettent  leur force et leur énergie dans ce salon. J’espère que nous allons arriver à bouger les lignes contre le chômage de masse chez les jeunes. En 2018, on constate une augmentation de 7,7% de nombre de contrats d'apprentissage en France. Pour la Vienne, c’est encore mieux avec 16,5%. Les jeunes doivent voir plus clair dans leur avenir et choisir leur avenir professionnel », souligne Muriel Pénicaud. 

1 500 offres d’emplois

Le 8 mars, c’est la journée internationale des femmes. La ministre du travail a animé une table ronde ayant pour thème l’apprentissage au féminin. Autour d’elle, plusieurs jeunes femmes, qui apprennent ou ont appris dans des filières réputées plutôt masculines telles que la gendarmerie, la mécanique, l’industrie, le secteur de l’automobile, conductrice de travaux. Muriel Pénicaud a été attentive et met en avant l’accès à tous les emplois pour tous. « Les jeunes filles doivent regarder tous les stands, elles ne doivent pas se priver d’opportunité d’accès à l’emploi sous prétexte qu’elles sont des femmes ». La visite s’est poursuivie avec des échanges sur les stands de démonstration des vingt établissements de formation présents au salon. « L’apprentissage, premier contact avec la vie professionnelle », résume Muriel Pénicaud. Elle s’est arrêtée sur le stand des boulangers pâtissiers et en a profité pour signer un livre d’or et parapher son point de vie par un « vive l’apprentissage et l’avenir des jeunes ». Ensuite direction le deuxième hall de l’emploi où elle a fait le tour des stands. Au total, 1 500 offres sont proposées sur le salon.  

Portraits d’apprenties

Charline Sauffisseau, apprentie Atsem dans une école de Grand Poitiers

La ministre du travail avait également mis en avant l’implication des collectivités dans l’apprentissage. « Elles disposent d’un formidable potentiel pour accueillir et former les jeunes à divers métiers », explique-t-elle. C’est effectivement le cas pour la communauté urbaine de Grand Poitiers qui emploie et forme au total 34 apprentis (18 hommes et 16 femmes) à différents niveaux, du CAP aux diplômes universitaires. Parmi les apprentis, Charline Sauffisseau, 23 ans. Elle est Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) à l’école maternelle Pablo Neruda, située à Poitiers dans le quartier de Saint-Éloi. Après des études en licence de sport, elle a choisi de passer un CAP accompagnement éducatif petite enfance (AEPE) avec la MFR (maison familiale rurale) de Gençay. « J’ai été bien accueillie au sein de l’école, confie Charline. On est 8 Atsem avec moi. » Ménage, différentes activités, elle aide et accompagne l’institutrice d’une classe de petite section. Côté cours, la fréquence est d’une à deux semaines par mois. « L’apprentissage est vraiment intéressant. On est rémunéré et on passe surtout plus de temps en entreprise pour apprendre davantage, car la théorie, cela ne suffit pas forcément. » Sa formation va durer 2 ans. « Pour moi, l’apprentissage m’a permis de mettre un pied dans le monde professionnel », résume la jeune fille. 

Lolita Rivet, apprentie dans les ressources humaines à Grand Poitiers

Autre profil, Celui de Lolita Rivet. A 23 ans, elle est en licence professionnelle assistante RH. Pendant le salon, elle est présente sur le stand de Grand Poitiers, pour récolter des CV et lettres de motivation des candidats aux postes proposés parla communauté urbaine. « Je suis également chargée d’accompagner les entreprises qui recrutent. Je m’occupe aussi de l’insertion des personnes éloignées du marché du travail. ». Son apprentissage dure une année. Elle est accompagnée par sa tutrice pédagogique qui la forme à son futur métier. « Pour moi, passer par l’apprentissage est un plus. On est immergé dans le monde de l’entreprise. On a déjà fait des missions et mis en pratique la théorie qu’on a apprise en cours. » Pour la suite, elle ne semble pas inquiète. « Je sais déjà que ça sera compliqué pour rester dans les services de Grand Poitiers, à moins qu’un poste soit ouvert, sourit Lolita. Dans mon secteur d’activité, je sais qu’il y a beaucoup de demandes de la part des entreprises. » Depuis 2014, 126 jeunes, comme Charline et Lolita, ont effectué leur apprentissage dans les différents services de Grand Poitiers. 21 ont même été recrutés à l’issue de leur formation.

Ce vendredi les allées du salon de l’apprentissage et de l’emploi étaient bien remplies. 4 800 personnes s'y sont rendues pour cette première. L'objectif des 6 000 à 8 000 visiteurs est atteignable puisque le salon se poursuit ce samedi 9 mars jusqu'à 18 heures. En tout cas, tous les acteurs, organisateurs et participants s’accordent pour dire que l’objectif de ce nouvel événement est de s’inscrire dans la durée.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3701
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 9 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !