Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : Un séisme de magnitude 4,9 s'est produit ce matin peu avant 11h dans le secteur de Montendre. Il aurait été ressenti dans un rayon de 200 km, à Bordeaux et à Angoulême notamment.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

19/03/19 : Dordogne : Ce 19 mars, l'appel à la grève des organisations syndicales CGT, FO et FSU, a été suivi par un petit millier de personnes à Périgueux qui revendiquent une hausse du SMIC, la réindexation des pensions et de retraites sur le coût de la vie.

19/03/19 : Jean-Frédéric Laurent, économiste de formation et spécialiste du transport maritime international est depuis le 13 mars dernier, le nouveau Président du Directoire du Grand Port Maritime de Bordeaux.

18/03/19 : Le préfet de Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement est nommé préfet de police de Paris en remplacement de Michel Delpuech, après les violences sur les Champs-Élysées.

17/03/19 : Grande America : les "boues" observées par l'association Sea Shepherd hier à Hourtin en Gironde, ne sont en fait qu'un phénomène naturel de décomposions de déchets organiques bien connus des habitants, et non du mazout, relate ce matin la préfecture.

16/03/19 : Naufrage du Grande America : l'association Sea Shepherd rapporte que des plages de Gironde auraient été touchées. La préfecture maritime ne confirme pas et demande de "ne pas se fier aux photos alarmiste", et promet des prélèvements sur zone.

15/03/19 : Naufrage du Grande America : une nappe d’hydrocarbures d’une longueur de 4.5 km et d’une largeur de 500 mètres, d’aspect compact, a été observée à proximité de la zone de naufrage, à environ 175 nautiques (environ 325 km) des côtes françaises.

12/03/19 : Prévoyant une trentaine de recrutements en 2019, la Sobeval, spécialisée dans le veau de boucherie, organise un forum pour l’emploi, le 20 mars de 13 h à 17 h dans ses locaux de Boulazac (Dordogne). Un test par simulation sera proposé par Pôle emploi.

12/03/19 : En Lot-et-Garonne, la semaine prochaine, inauguration des sites multi-opérateurs d'accès à l'internet mobile à Hautefage La Tour, Massels, Thézac. Les communes de Frespech et Auradou sont également concernées par la couverture de ces nouveaux sites.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/03/19 | Bordeaux : du mouvement à la Maison Rose

    Lire

    Le vide dressing de la Maison Rose approche. La dernière née de l'association RoseUp, qui édite également Rose Magazine, organise un vide dressing solidaire ce samedi 23 mars. La Maison Rose accueille et soutient des femmes atteintes de cancer, mais aussi leurs proches, permettant ainsi de se ressourcer pendant ou après les traitements. L'intégralité des bénéfices du vide dressing solidaire seront reversés à la Maison Rose.

  • 21/03/19 | Nouvelle-Aquitaine : un jeu pour les malvoyants

    Lire

    Ce n'est pas la première fois que l'Institut Régional des Sourds et des Aveugles (IRSA) et Cap Sciences élaborent un jeu de société à destination des malvoyants. Time Loop est un jeu de stratégie, où les protagonistes sont perdus dans le temps et dont l'objectif est d'arriver à retourner à son époque. Une campagne de financement participatif a été lancée afin de doter toutes les antennes régionales de l'IRSA d'exemplaires du jeu. 400 euros sont nécessaires pour mener à bien le projet.

  • 21/03/19 | Bordeaux : une nouvelle école d'ingénieur !

    Lire

    L'École Nationale Supérieure pour la Performance Industrielle et la Maintenance Aéronautique ouvrira ses portes à la rentrée scolaire 2019. L'ENSPIMA sera la sixième école publique d'ingénieurs bordelaise avec pour domaines de prédilection les industries aéronautique, spatiale et de la défense. L'école sera basée dans les locaux de l'Institut de Maintenance Aéronautique à Mérignac. Les recrutements sont ouverts à partir du 20 mars pour ce cursus de 3 ans.

  • 21/03/19 | 1e édition de Gaspi'Halles pour une alimentation responsable

    Lire

    La première édition de Gaspi'Halles aura lieu les 22 et 23 mars aux halles de Bacalan à Bordeaux. Cet événement, organisé par l'EFAP et l'entreprise Biltoki, vise à sensibiliser les Bordelais au gaspillage alimentaire. Le vendredi matin sera consacré à des tables rondes destinées aux professionnels, tandis que le samedi après-midi sera ouvert au public pour des ateliers pratiques, de 14 heures à 18 heures.

  • 21/03/19 | Soirée ciné-débat sur la santé mentale à Pessac

    Lire

    Dans le cadre de la semaine d'information sur la santé mentale, le cinéma Jean Eustache de Pessac projettera le film documentaire "Locura al aire" le 22 mars à 20h30, en partenariat avec l'Unafam. Le film sera suivi d'un débat en présence du docteur Doumy, psychiatre au Centre Référence des Pathologies Anxieuses et de la Dépression (CERPAD) à l’hôpital Charles Perrens. Séance aux tarifs habituels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Poitiers : Un premier salon de l’apprentissage et de l’emploi inauguré par la ministre du travail

09/03/2019 | Muriel Pénicaud, ministre du travail, a inauguré ce vendredi 8 mars, la première édition du salon de l'apprentissage et de l'emploi de Poitiers

Muriel Pénicaud, ministre du travail, a inauguré ce vendredi 8 mars le premier salon de l'apprentissage et de l'emploi à Poitiers

La ministre du travail, Muriel Pénicaud, est venue au parc des expositions de Poitiers pour inaugurer la première édition du salon de l’apprentissage et de l’emploi. Sur deux jours, les 8 et 9 mars, 6 à 8 000 visiteurs y sont attendus pour découvrir, à travers des stands de démonstration, des formations en apprentissage et la découverte de 150 entreprises qui proposent 1 500 postes. Tour du salon avec la ministre et rencontre avec deux apprentis de la communauté urbaine de Grand Poitiers, car les collectivités, comme l’a souligné Muriel Pénicaud, peuvent accueillir et former de nombreux jeunes à différents corps de métiers.

Elle l’avait promis lors de sa visite au CFA du bâtiment de Saint-Benoît, le 3 septembre dernier. Elle l’a fait. Ce vendredi 8 mars, Muriel Pénicaud, ministre du travail, était bien présente au parc des expositions de Poitiers pour l’ouverture du premier salon de l’apprentissage et de l’emploi. « Vous avez tenu parole, souligne dans son discours d’ouverture Karine Desroses, la présidente de la chambre de métiers et de l’artisanat de la Vienne. Nous avons réuni aujourd’hui l’ensemble des acteurs de l’emploi et de l’apprentissage. Nous avons envie de faire tomber les barrières. Nous sommes dans un esprit et une volonté d’évolution. Car l’apprentissage est une voie d’excellence et non de garage ». C’est le fer de lance de la présidente de la CMA de de la Vienne qui veut redorer l’image de l’apprentissage. « Vos discours et vos actes donnent de l’espoir. Tous les acteurs mettent  leur force et leur énergie dans ce salon. J’espère que nous allons arriver à bouger les lignes contre le chômage de masse chez les jeunes. En 2018, on constate une augmentation de 7,7% de nombre de contrats d'apprentissage en France. Pour la Vienne, c’est encore mieux avec 16,5%. Les jeunes doivent voir plus clair dans leur avenir et choisir leur avenir professionnel », souligne Muriel Pénicaud. 

1 500 offres d’emplois

Le 8 mars, c’est la journée internationale des femmes. La ministre du travail a animé une table ronde ayant pour thème l’apprentissage au féminin. Autour d’elle, plusieurs jeunes femmes, qui apprennent ou ont appris dans des filières réputées plutôt masculines telles que la gendarmerie, la mécanique, l’industrie, le secteur de l’automobile, conductrice de travaux. Muriel Pénicaud a été attentive et met en avant l’accès à tous les emplois pour tous. « Les jeunes filles doivent regarder tous les stands, elles ne doivent pas se priver d’opportunité d’accès à l’emploi sous prétexte qu’elles sont des femmes ». La visite s’est poursuivie avec des échanges sur les stands de démonstration des vingt établissements de formation présents au salon. « L’apprentissage, premier contact avec la vie professionnelle », résume Muriel Pénicaud. Elle s’est arrêtée sur le stand des boulangers pâtissiers et en a profité pour signer un livre d’or et parapher son point de vie par un « vive l’apprentissage et l’avenir des jeunes ». Ensuite direction le deuxième hall de l’emploi où elle a fait le tour des stands. Au total, 1 500 offres sont proposées sur le salon.  

Portraits d’apprenties

Charline Sauffisseau, apprentie Atsem dans une école de Grand Poitiers

La ministre du travail avait également mis en avant l’implication des collectivités dans l’apprentissage. « Elles disposent d’un formidable potentiel pour accueillir et former les jeunes à divers métiers », explique-t-elle. C’est effectivement le cas pour la communauté urbaine de Grand Poitiers qui emploie et forme au total 34 apprentis (18 hommes et 16 femmes) à différents niveaux, du CAP aux diplômes universitaires. Parmi les apprentis, Charline Sauffisseau, 23 ans. Elle est Atsem (Agent territorial spécialisé des écoles maternelles) à l’école maternelle Pablo Neruda, située à Poitiers dans le quartier de Saint-Éloi. Après des études en licence de sport, elle a choisi de passer un CAP accompagnement éducatif petite enfance (AEPE) avec la MFR (maison familiale rurale) de Gençay. « J’ai été bien accueillie au sein de l’école, confie Charline. On est 8 Atsem avec moi. » Ménage, différentes activités, elle aide et accompagne l’institutrice d’une classe de petite section. Côté cours, la fréquence est d’une à deux semaines par mois. « L’apprentissage est vraiment intéressant. On est rémunéré et on passe surtout plus de temps en entreprise pour apprendre davantage, car la théorie, cela ne suffit pas forcément. » Sa formation va durer 2 ans. « Pour moi, l’apprentissage m’a permis de mettre un pied dans le monde professionnel », résume la jeune fille. 

Lolita Rivet, apprentie dans les ressources humaines à Grand Poitiers

Autre profil, Celui de Lolita Rivet. A 23 ans, elle est en licence professionnelle assistante RH. Pendant le salon, elle est présente sur le stand de Grand Poitiers, pour récolter des CV et lettres de motivation des candidats aux postes proposés parla communauté urbaine. « Je suis également chargée d’accompagner les entreprises qui recrutent. Je m’occupe aussi de l’insertion des personnes éloignées du marché du travail. ». Son apprentissage dure une année. Elle est accompagnée par sa tutrice pédagogique qui la forme à son futur métier. « Pour moi, passer par l’apprentissage est un plus. On est immergé dans le monde de l’entreprise. On a déjà fait des missions et mis en pratique la théorie qu’on a apprise en cours. » Pour la suite, elle ne semble pas inquiète. « Je sais déjà que ça sera compliqué pour rester dans les services de Grand Poitiers, à moins qu’un poste soit ouvert, sourit Lolita. Dans mon secteur d’activité, je sais qu’il y a beaucoup de demandes de la part des entreprises. » Depuis 2014, 126 jeunes, comme Charline et Lolita, ont effectué leur apprentissage dans les différents services de Grand Poitiers. 21 ont même été recrutés à l’issue de leur formation.

Ce vendredi les allées du salon de l’apprentissage et de l’emploi étaient bien remplies. 4 800 personnes s'y sont rendues pour cette première. L'objectif des 6 000 à 8 000 visiteurs est atteignable puisque le salon se poursuit ce samedi 9 mars jusqu'à 18 heures. En tout cas, tous les acteurs, organisateurs et participants s’accordent pour dire que l’objectif de ce nouvel événement est de s’inscrire dans la durée.

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1921
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !