Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Portrait de Laurent Fressinet : échec à la région

15/08/2012 | Le numéro 1 français d'échecs défend sa couronne aux championnats de France à Pau, du 13 au 25 Août.

Laurent Fressinet vs Maxime Lagarde aux championnats de France à Pau

Devant le Palais Beaumont, qui accueille le championnat de France d’échecs, nous avons rendez-vous avec le numéro 1 français. Il fume une cigarette du bout des doigts après un match nul contre le champion d’Afrique, Hicham Hamdouchi. Laurent Fressinet est originaire de Dax. Vice-champion du monde des jeunes, minime et cadet, licencié un temps à l’échiquier Henri IV, à Pau, il a dû quitter la région car aucune structure en Aquitaine ne pouvait lui fournir un entraînement adapté à son niveau. Aujourd’hui le vice-champion d’Europe en individuel milite pour une prise en charge des jeunes talents.

Laurent Bruno est professeur d’économie au Lycée Louis Barthou à Pau. Maître international et arbitre international d'échecs, il enseigne à l’échiquier Henri IV. Il se souvient du passage de Laurent Fressinet au club palois, qui évoluait à l’époque en national 2. « Il avait 14, 15 ans, j’étais à peine plus fort que lui. Je ne pouvais pas être son entraîneur... Au mieux j’étais son sparing-partner, au pire son punching-ball ! », avoue-t-il. « Mr Bruno m’a donné quelques cours, quelques exos, quelques conseils, mais rapidement on a eu le même niveau... », explique Laurent Fressinet qui, à l’âge de 15 ans, rejoint le top français pour devenir pro. « A Montpellier je gagnais 1000 francs par partie ! C’était énorme ! Puis à 18 ans j’avais un salaire raisonnable pour louer un appart à Paris. Je n’avais plus besoin de demander d’argent à mes parents. »

Laurent Bruno se souvient d’un enfant qui jouait du matin au soir… complètement piqué ! « On était partis à Saint-Affrique pour disputer un tournoi, la veille, il avait fallu le forcer pour qu’il aille se coucher et il était tétu », raconte-t-il. « C’est vrai que les blitz (parties rapides en 5 minutes) me passionnaient ! , s’amuse Laurent Fressinet. De 13 à 20 ans je n’avais pas un jour libre dans l’été. Un mois et demi sans rentrer chez moi… Je jouais 100 parties, 15 tournois par an… » Autant dire que le jeune prodige passait plus de temps assi devant une table d’échec que sur les bancs de l’école.  « J’ai très vite arrêté de faire mes devoirs, je ratais les cours et je ne rattrapais pas… j’étais trop paresseux. » Et ses parents ne se sont pas opposés à ce qu’il poursuive sa vocation. L'enfant avait des résultats prometteurs, vice-champion du monde des jeunes, minime, puis cadet. 

« Qu’est-ce qu’il manque dans la Région ? Il manque tout ! », dit-il, un brin amer, conscient qu’à l’âge où il était en train d'exploser il aurait sûrement eu besoin d’un entraîneur à temps plein, comme Etienne Bacrot, numéro 2 français à un petit point élo de Laurent Fressinet, qui recevait dès l’âge de 10 ans la formation du grand maître ukrainien Iossif Dorfman, entraîneur de Kasparov de 1984 à 1988. Faute de structure, le petit prodige aquitain a dû quitté Dax, puis Pau. Bordeaux ne proposait rien. « Il faut un club formateur avec des salariés qui donnent aussi des cours dans les écoles, inévitablement les enfants se dirigeront vers les clubs et renforceront la base de la pyramide,  », dit-il d'un ton militant, « comme dans tous les sports on a besoin d’être entouré de joueurs expérimentés, voire d'un mentor. On a besoin de les voir jouer, ça part de là, le reste vient naturellement. Moi, j'ai commencé en regardant les matchs Karpov / Kasparov… » 

Olivier Darrioumerle
Par Olivier Darrioumerle

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
891
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !