Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/05/18 | Ford Blanquefort : les délégués syndicaux déboutés

    Lire

    Nouvelle déconvenue ce mardi pour les salariés de l'usine Ford de Blanquefort : cinq délégués syndicaux ayant assigné la direction en justice pour "délits d'entrave au fonctionnement du comité d'entreprise" le 7 mai dernier viennent de voir leur demande déboutée par le Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Le groupement reprochait au constructeur d'avoir rendu des ordres du jour imprécis lors du dernier Comité d'entreprise de mars, notamment à propos de la décision de l'arrêt des investissements sur le site de Blanquefort, annoncé en février. Les cinq délégués ont choisi de faire appel.

  • 23/05/18 | Trains : des perturbations ce week-end

    Lire

    Ce mercredi, la SNCF annonce un blocage du trafic des trains au sud de la Gare de Bordeaux ce week-end (jusqu'à dimanche 14h) en raison de la pose définitive du pont de la Palombe au dessus du noeud ferroviaire. Pour les voyageurs, aucun TGV ne circulera entre Bordeaux et Arcachon, Tarbes et Hendaye. Pas de train non plus entre Bordeaux et Facture, Morcenx (au delà, ce sera en TER vers Mont-de-Marsan) ou Toulouse (seulement quelques Intercités Agen-Toulouse-Marseille, mais pas de TGV). Enfin, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon, les voyageurs sont invités à prendre le bus jusqu'à Pessac, puis à voyager en TER.

  • 23/05/18 | Le Festival du film citoyen revient à La Rochelle

    Lire

    Le 3e édition du festival du film de prévention, citoyenneté et jeunesse de La Rochelle se déroulera du 31 mai au 2 juin au Cinéma CGR Dragon, Cours des Dames sur le Vieux-Port. Au programme : 32 courts métrages réalisés par des 11/25 ans venus du monde entier ; France, Canada, Mexique, Roumanie, Belgique, Algérie, Congo, Albanie, Tunisie, Cameroun, Portugal, Macédoine, Maroc. Le FestiPrev avait attiré 3 500 spectateurs et 10 000 visiteurs sur le Village du festival en 2017. www.festiprev.com

  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Portrait des deux ainés de l'équipe de France de basketball, Florent Pietrus et Boris Diaw.

25/08/2010 |

Boris Diaw à la Villa Navarre

A la veille des championnats du monde de basketball en Turquie qui se dérouleront du 28 août au 12 septembre, Aqui a rencontré l'équipe de France en préparation à Pau. Dans cette équipe particulièrement jeune (24,6 ans de moyenne d'âge), Boris Diaw et Florent Pietrus font figure de grands frères. C'est à la villa Navarre que les deux ainés et anciens palois de l'équipe de France, Florent Pietrus et le capitaine Boris Diaw, nous ont accordé un entretien.

Boris et Florent ont en commun d'avoir gagné trois titres de champion de Fance avec l'Elan béarnais. C'est le fameux "projet Jeunes" qui, de 2001 à 2004, gagne les finales contre l'ASVEL. Puis Mickael Pietrus et Boris Diaw partent pour les Etats-Unis. Florent reste à Pau jusqu'à la fin. Deux grands joueurs aux caractères différents. L'entrepreneur et le laborieux. Le rêveur à l'américaine et l'éternel second. Portraits.

Florent et son frère Pietrus
Du haut de ses deux mètres, Florent Pietrus nous tend une grosse patte amicale. Il donne l'impression d'un gros nounours, doux et sensible . Assis dans un petit fauteuil, c'est à la première personne du pluriel qu'il parle. Il inclut son petit-frère, Mickael, l'une de ces stars de la NBA qui snobent la sélection nationale. Florent nous raconte avec une sincérité touchante l'enfance qu'ils vécurent en Guadeloupe et l'éducation qu'ils reçurent de leur grand-mère. "On a perdu notre mère très tôt et notre grand-mère nous a élevés dans l'amour de la famille" nous confie-t-il, et puis son arrivée à Pau et le lien indéfectible avec son frère. " C'est Mickael, mon petit-frère, qui arriva le premier en métropole. Je suis arrivé à l'âge de quinze ans, je ne savais pas où j'allais. Mickael a tout fait pour me mettre à l'aise et l'Elan béarnais est un club avec un esprit de famille, mais j'ai dû me battre pour tirer mon épingle du jeu. J'avais appris le respect avec ma grand-mère et en m'entraînant dur tous les jours j'ai appris la rigueur. J'avais la rage en moi, ça m'a permis de donner un peu plus que les autres." Les victoires ont suivi, Florent se souvient. " Le staff avait une confiance aveugle en nous, personne ne nous attendait et on a fait l'impossible !" Mickael sera encore le premier à faire le choix de quitter le cocon palois. En 2004 il est drafté et part jouer en NBA. Pour Florent c'est le choc. "On a toujours évolué ensemble. C'était difficile de le savoir à dix milles kilomètres, je me suis senti très seul. Je me suis remis en question car il fallait que je change moi aussi. J'avais tout gagné en France et je devais relever un nouveau challenge. Je suis parti à Malaga, dans le top espagnol. Je savais où je mettais les pieds. J'étais un joueur parmi d'autres, mais dans les grands clubs, on a toujours sa part du gateau."

Diaw tout-puissant
Ses grandes jambes croisées marquent une séparation avec les journalistes. Avec une posture léonine et un air d'indomptable presque heureux, Boris Diaw renvoie l'image d'un homme qui a réussi. Tout a commencé sous les couleurs des JSA Bordeaux avant qu'il rejoigne l'Insep à Pessac, l'Elan béarnais à Pau-Orthez, puis la prestigieuse NBA. Aujourd'hui joueur clé des "Charlotte Bobcats" et capitaine courage de l'équipe de France, Boris Diaw est aussi actionnaire des deux grands clubs aquitains de basketball. Troisième actionnaire de l'Elan béarnais (pro A) avec un investissement de 150 000 euros lors de la recapitalisation de juin 2008 et actionnaire à 33% des JSA Bordeaux (rélégué cette année de pro B en nationale 1), le plus aquitain des basketteurs de l'équipe de France devient actionnaire majoritaire à 51% du club bordelais et investit dans une tribune du palais des sports de Pau.
Didier Gadou, directeur exécutif de l'Elan, nous explique l'offre qu'il a proposée à Boris Diaw et Mike Pietrus : "Moyennant un forfait, il a une tribune à son nom et dispose de trente places à chaque match pour inviter des jeunes des quartiers, des clubs de basket ou autres associations. A ce jour, seul Boris nous soutient et bénéficiera des avantages." L'ancienne tribune "des jeunes", située au deuxième anneau au dessus des peones, porte désormais le nom "Boris Diaw" à côté de sa marque de vêtement, "ukind", crée pour financer des structures de basketball au Sénégal.
Du côté de Bordeaux, Boris Diaw est, depuis cet été, président et propriétaire du club avec un nouvel apport au capital qui le place actionnaire majoritaire. Nouvellement structuré en SASP (Société anonyme sportive professionnelle), les Jeunes de Saint-Augustin ont de nouvelles ambitions.
" Je rends à l'Aquitaine ce qu'elle m'a donné", nous confie-t-il. Mal en point depuis quelques années, le basket aquitain a trouvé un Dieu et il s'appelle Boris.

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
340
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !