20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/05/22 | Dordogne : Le schéma départemental en faveur des personnes âgées se prépare

    Lire

    La Dordogne est le 4ème département le plus âgé de France, avec plus d'un tiers de sa population de plus de 60 ans, contre un quart à l'échelle nationale. Cette tranche d'âge devrait représenter 40% de la population périgordine d'ici 10 ans. Fort de ce constat, les travaux du Schéma départemental des personnes âgées 2022-2026 ont été lancés mercredi 18 mai à Périgueux. Objectif: définir les grandes orientations de la politique départementale de l'autonomie pour les 5 ans à venir, sur la base des propositions des professionnels du secteur. Plus d'une centaine étaient présents mercredi.

  • 24/05/22 | Deux-Sèvres : Une maison de santé pluridisciplinaire

    Lire

    La commune de Saint-Aubin-le-Cloud dans les Deux-Sèvres va construire une maison de santé pluridisciplinaire dans son centre-bourg. Le bâtiment disposera d'un cabinet médical pour 2 médecins généralistes, de cabinets pour des infirmiers libéraux, la kinésithérapie et les permanences de professionnels extérieurs. La structure sera également doté d’une salle de réunion pluridisciplinaire.

  • 24/05/22 | Une 20ème structure France Services en Corrèze

    Lire

    Le 20 mai dernier, une 20ème structure France Services a été inaugurée à Allassac. Le maire a souhaité l'ouverture de cette structure pour faire face au départ de la CPAM de sa commune et anticiper le départ du Trésor public. Accueilli dans les locaux de la mairie, cet espace permet d'apporter des services à l'ensemble des habitants. Pour compléter cette offre, la mairie va accueillir à compter du 1er juin une conseillère numérique.

  • 23/05/22 | La Métive, bien plus qu'une résidence artistique

    Lire

    La Métive, à Moutier-d'Ahun en Creuse, est un lieu de résidence de création artistique pluridisciplinaire qui a pour objectif de développer la culture en milieu rural. La résidence permet aussi de favoriser la rencontre entre les artistes locaux, nationaux et internationaux en leur offrant un espace de travail et de création. Pour cette année 2022, le lieu de résidence creusois va organiser des cinés-clubs itinérants et des expositions temporaires notamment.

  • 23/05/22 | Creuse : Une unité de méthanisation dans le Grand Guéret

    Lire

    A Guéret en Creuse, la société Biogaz est détenue par Engie BiOZ, la Communauté d'agglomération du Grand Guéret, la société d’économie mixte Elina, la société Picoty ainsi que les agriculteurs partenaires qui souhaiteraient entrer au capital. Biogaz va créer une unité de méthanisation afin de mieux traiter et valoriser les effluents. Elle permettra de produire près de 2 624 149 Nm3 de biogaz par an, et 27 319 tonnes/an de fertilisant organique (digestat) et évitera l'émission de 3 743 tonnes équivalent CO2 dans l'atmosphère chaque année.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | « La Clé des Champs », une création sonore signée Louise Lesparre

04/06/2020 | Le podcast "La Clé des Champs", ce sont des interviews de 40 minutes environ durant lesquelles Louise discute avec les agriculteurs de leur activité.

1

Dans les champs, dans une maison familiale, entre les vaches ou avec les chèvres, Louise Lesparre va à la rencontre d’agriculteurs le micro en main. Depuis l’annonce du confinement en France, l’enthousiasme et la créativité ont poussé la jeune femme à monter un projet de podcast : « La Clé des Champs ». Le principal objectif de cette proposition auditive : amener les urbains dans les champs pour leur présenter le monde de l’agriculture tel qu’il est. Une production authentique qui ravira autant les habitués des bottes de foin que les amis du métro parisien.

Originaire de Mont-de-Marsan dans les Landes, Louise Lesparre a 31 ans et s’est récemment lancée dans une jolie aventure entre le bitume et la terre fraîche. Elle a récemment donné naissance à une émission intitulée « La Clé des Champs », pour enfin créer du lien entre les citadins et les agriculteurs. Jusqu’à ses 18 ans, elle grandit dans cette ville landaise avant de mettre le cap sur Bordeaux pour suivre une classe préparatoire au Lycée Michel Montaigne. Elle termine son cursus scolaire à Toulouse, où elle entre en école de commerce. Son stage de fin d’études à Paris, dans l’entreprise Total, lui permet de décrocher un CDI. Après y avoir fait ses armes pendant quatre années de sa vie, Louise commence à travailler pour la start-up One Park, où elle est aujourd’hui directrice marketing.

Fille de la campagne et petite fille d’agriculteurs, Louise Lesparre habite à Paris depuis dix ans. Elle évolue donc dans un milieu différent de celui qu’elle a pu connaître étant enfant et jeune fille. « Aujourd’hui, je côtoie beaucoup de Parisiens avec lesquels j’entretiens souvent des discussions sur l’agriculture et sur nos modes de consommation. J’ai souvent été étonnée de ce que pouvaient exprimer les gens qui vivent en ville sur le sujet agricole », confie la podcasteuse avec son accent chaleureux. Pour elle, c’est clair : il y a une scission incroyable entre le monde rural et le monde urbain. Ce manque de communication fait naître une incompréhension entre ces deux mondes, qui ont pourtant besoin de resserrer les liens. Comment remédier à cela ? Cette question titillait Louise depuis son arrivée dans la capitale…

Donner la parole sans détour aux agriculteurs

« Puis, le confinement est arrivé », lance Louise Lesparre. Comme de nombreux Français, elle a été, pendant cette période, au chômage partiel. Avoir plus de temps libre a été une vraie opportunité pour elle. Une idée a germé dans sa tête : créer un podcast pour donner la parole à ceux qui font l’agriculture d’aujourd’hui. « Je voulais tendre le micro à des intervenants qui peuvent s’exprimer sur l’agriculture dans leur quotidien ou faire des analyses sur des sujets transversaux comme j’ai pu le faire récemment avec Joël Aubert (Directeur de publication d'Aqui.fr, ndlr) par exemple », explique la créatrice. À son échelle, Louise Lesparre a voulu faire un geste pour rapprocher deux mondes et surtout pour que les urbains puissent avoir accès à ce type d’informations et puissent comprendre le fonctionnement de l’agriculture en France.

« Mon objectif est de valoriser le travail des agriculteurs. Je ne vais pas challenger ces personnes sur leur utilisation des pesticides par exemple. Je veux simplement qu’ils me racontent leurs histoires. Ce sont des acteurs qui font au mieux, avec les moyens que le système leur donne. », indique Louise Lesparre. Permettre à cette catégorie professionnelle de s’exprimer, c’est aussi un moyen pour la jeune femme de faire une mise au point en faisant tomber les clichés. À force de rencontrer des professionnels, elle a pu se faire une opinion et a envie de montrer que les agriculteurs peuvent parfois être des « boucs émissaires faciles » dans un système qui leur donne peu de moyens. Cette réalité transparait dans les discussions enregistrées, car parfois les mots et témoignages peuvent être plus puissants qu’une grande analyse politique.

Récolter dans les champs, puis semer en ville

Partir en direction d’une exploitation est toujours un moment fort pour Louise. « Après le confinement, lorsque j’ai pu me rendre dans les fermes pour rencontrer les agriculteurs, je me suis régalée ! Jeudi encore j’étais au Pays Basque dans une chevrière : j’ai pu faire le tour de la ferme, connaître les secrets des fromages et même repartir avec quelques-uns de ces derniers », raconte Louise d’un air épanoui. « La partie montage est beaucoup moins drôle », plaisante t-elle à nouveau. Autodidacte, elle a appris le montage seule et s’est faite conseiller par des amis pour choisir le nom de son concept. « Le nom « La Clé des Champs » a un double sens : la clé de compréhension et l’expression qui veut dire s’évader à la campagne ». Pour se faire une opinion sur les différents sujets, et pour se lancer dans l’aventure avec un bagage solide, Louise a « révisé » l’histoire de l’agriculture de la Seconde Guerre mondiale à nos jours. La seconde étape pour elle a été de trouver les intervenants, de préparer les interviews, de se rendre sur place, et enfin de monter l’enregistrement. Un épisode de 40 minutes demande environ 6 heures de travail. La dernière étape consiste à mettre en ligne ses émissions toutes les plateformes de podcast (dont Google Podcast, Spotify et Deezer).

Louise Lesparre privilégie également la richesse à la facilité. Elle ne souhaite pas interroger uniquement les acteurs qu’elle peut connaître dans sa ville d’origine. Pour ses deux premiers épisodes, elle a utilisé le réseau social Twitter où Pauline Garcia, éleveuse de vaches dans le Cantal et Lucie Gantier, éleveuse de poules pondeuses en Vendée, communiquaient beaucoup sur leurs activités respectives. Mi-juin, cette nouvelle podcasteuse retourne à Paris et tente donc d’ores et déjà de trouver des interlocuteurs différents. « Je ne veux pas que le podcast se réduise au secteur basco-landais », déclare t-elle. Le podcast est un genre très écouté par les urbains, et ça, Louise Lesparre l’a parfaitement compris. Sa cible principale étant les citadins, le format est parfaitement adapté. Selon elle, c’est aussi un moyen d’expression assez facile d’accès. Après avoir acheté son matériel, elle a pu se lancer seule et rapidement.

Si l’on peut penser que Louise Lesparre réalise avec prouesse un grand écart entre le monde urbain et le monde agricole, ce n’est pas tout à fait le cas pour elle. En ce début de projet, une grande idée ressort des échanges qu’elle a pu avoir avec ses invités. « Entre les agriculteurs que j’ai pu voir et les entrepreneurs que je côtoie à Paris via mon métier, il y a beaucoup de similitudes. Les agriculteurs sont en fait des entrepreneurs qui parfois partent de zéro, doivent faire des choix stratégiques, font la comptabilité, s’initient au marketing pour faire venir le client… C’est un travail prenant. », conclut-elle. Avec à sa détermination, à sa personnalité lumineuse et à son caractère sociable, Louise propose de vous amener dans « les coulisses de nos fermes pour découvrir le quotidien de ces acteurs de l’ombre ». Ce rendez-vous privilégié, comme une escapade, est à retrouver tous les quinze jours jusqu’en septembre sur les différentes plateformes, puis tous les mois après septembre.

Ci-dessous les premiers épisodes de la "Clé des champs" à écouter :  

 

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : Louise Lesparre

Inno'action et agricultureCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
10129
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Lancement du prix Joël Aubert avec Bernard Jouannaud, Dominique Graciet et Bruno Millet. Société | 22/05/2022

Le prix Joël Aubert a été lancé au Salon de l’Agriculture Nouvelle-Aquitaine

Les urgences d'Oloron-Sainte-Marie dans les Pyrénées-Atlantiques Société | 20/05/2022

Urgence sur les urgences : le cas grave mais pas si unique d'Oloron-Sainte-Marie

Le collège Paul-Langevin à Saint-Junien s’est vu décerner le label « Etablissement bio engagé » par Interbio Nouvelle-Aquitaine Société | 19/05/2022

A Saint-Junien, le collège Paul Langevin est le premier établissement scolaire bio engagé de Haute-Vienne

Les futurs ingénieurs agros confrontés à l'agro-écologie et aux enjeux sociétaux Société | 19/05/2022

Les futurs ingénieurs agros confrontés à l'agro-écologie et aux enjeux sociétaux

Delphine Rouba, écrivain public - Dans le secret des mots Société | 17/05/2022

Ecrivain public, Delphine met sa plume au service des autres

Du 14 au 29 mai 2022, opération Chaussez vos bottes Société | 13/05/2022

« Chaussez vos bottes », des idées de sorties pour découvrir et fêter l'agriculture !

Messieurs Layan, Picard et Bedecarrax lors de la présentation du Groupe Soïkos à la presse. Société | 11/05/2022

Logement : Soïkos, la nouvelle maison commune du Toit Girondin et de Mésolia

L’association « Mes mains en or », et des jeunes de l'association Trisomie 21 ont été récompensée le 7 avril par le Trophée de l’engagement solidaire Société | 09/05/2022

Le Trophée de l’engagement solidaire décerné à un livre rédigé par des déficients intellectuels

domofrance medef Société | 09/05/2022

Logement : Domofrance et le MEDEF unis pour répondre à la demande dans un contexte tendu

Le centre de soins et de formations de Peyrat-le-Château sera sans équivalent en Haute-Vienne Société | 05/05/2022

Un appel aux dons pour construire un centre de soins sans équivalent à Peyrat-le-Château

Stéphanie Ioan, directrice de Bordeaux Mécènes Solidaires. Société | 04/05/2022

Bordeaux Mécènes Solidaires, « le Meetic entreprises-associations »

Nathan et Etienne s’élanceront de Biarritz le 5 mai pour tenter de rallier Marrakech pour la 25ème édition  du 4 L Trophy au volant d’une Clan GTL. Société | 04/05/2022

Le 4L Trophy de l'espoir pour Nathan greffé d'un rein

alex Société | 26/04/2022

Cancer et retour à l'emploi : l'Institut Bergonié teste la plateforme « Alex pour 1000 patients »

Jérémie Combelles, ses deux collègues Pompiers Solidaires et un intervenant polonais sur place. Société | 21/04/2022

Solidarité Ukraine : Jérémie Combelles, Pompier Solidaire raconte son intervention en Pologne

Le festival attire chaque année quelque 70 000 visiteurs Société | 14/04/2022

Quatre bonnes raisons d’aller au festival du cerf-volant de Chatelaillon