18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

31/12/2012 | Avant d’entamer les travaux permettant d’obtenir une aide de 3000 euros, le Creaq, en partenariat avec les Compagnons Bâtisseurs effectue un premier diagnostic.

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existent

La mairie de Bordeaux et ses partenaires proposent sous certaines conditions aux Bordelais, même très modestes, un panel d’aides encore peu connues afin de les accompagner dans les travaux de rénovation de leur habitation. L’objectif étant de rendre un maximum de logements économes en énergie d’ici 20 ans, conformément au projet municipal : Bordeaux 2030. Explications.

Selon l’Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l’énergie), l'énergie représente en 2012, 7,7 % en moyenne de la consommation des ménages français et le seuil de précarité énergétique se situe à 10 % des revenus. Ainsi neuf millions de Français seraient touchés par la précarité énergétique dont 3,8 millions de ménages, 90 % dans le parc privé, et pour des propriétaires dans 62 % des cas.

C’est pourquoi, dans le cadre du Projet Bordeaux 2030, la mairie de Bordeaux en partenariat avec la Communauté urbaine, le conseil Général de la Gironde, le Creaq (Centre régional d’écoénergétique d’Aquitaine), Procivis, les Compagnons bâtisseurs en Aquitaine, l'Anah (Agence nationale de l'habitat) et EDF, met à la disposition des Bordelais un panel d’aides avec l’objectif de rendre un maximum de logements économes en énergie d’ici 20 ans.

3000 euros pour des travaux d'économie d'énergie

Afin de financer des travaux d'économie d'énergie, une aide d'un montant maximum de 3 000 euros peut être accordée aux propriétaires occupants un logement dans les quartiers concernés par le projet Bordeaux 2030 dit (Re) Centre soit : Saint-Eloi, Victor-Hugo, Sainte-Eulalie, La Victoire, Les Capucins, Saint-Michel, André-Meunier, Sainte-Croix et une partie du quartier de la Benauge sur la rive droite.

Pour qui ?

Chaque propriétaire occupant peut bénéficier de cette aide à condition que le revenu fiscal ne dépasse pas en 2011 :

  • 21 500 euros pour une personne ;
  • 30 100 euros pour deux personnes ;
  • 36 550 euros pour trois personnes ;
  • 43 000 euros pour quatre personnes ;
  • 49 450 euros pour cinq personnes ;
  • + 6 450 € par personne supplémentaire.

Pour quels travaux ?

  • Isolation de la toiture et des murs ; 
  • Changement des ouvertures (double vitrage) ;
  • Amélioration du mode de chauffage ;
  • Autres travaux contribuant à faire des économies d'énergie.
  • À noter que cette aide est directement versée aux artisans à l'issue des travaux.

--> Pour en savoir plus, adressez-vous à Lydia Servary des Compagnons Bâtisseurs en Aquitaine.

Des travaux de rénovation financés à 100 %

Depuis 2011 et pour cinq ans, L’Opération programmée d’amélioration de l’habitat « Renouvellement urbain » à volet patrimonial et hôtels meublés (Opah), dispositif encore peu connu, permet aux propriétaires de rénover leur (s) logement (s) ancien (s) privé (s) et de développer s’ils sont propriétaires bailleurs, une offre de loyers sociaux dans l'habitat privé dans un périmètre bien défini : quartiers Saint-Eloi, Saint-Michel, Sainte-Croix, Marne Yser et une partie de Sainte Eulalie. Loin d'être anecdotiques, les subventions peuvent atteindre 60 à 100 % du montant total des travaux, sous réserve de conditions de ressources.

Pour qui ?

  • Les propriétaires occupants pour améliorer leur habitation principale ;
  • Les ménages modestes qui souhaitent acquérir un premier logement dans le centre-ville ;
  • Les propriétaires bailleurs qui s’engagent à pratiquer des loyers modérés. 


Pour quels travaux ?

  • L'amélioration du confort et les remises aux normes (chauffage, salle d'eau, électricité...) ;
  • Les économies d'énergie ;
  • La sécurité et la salubrité ;
  • L'adaptabilité des logements aux personnes âgées et à mobilité réduite ;
  • La création ou l'amélioration de locaux communs (poubelles, vélos, places de stationnement ;
  • Les travaux d'intérêt architectural, de mise en valeur du patrimoine.
  • Dans le cas d’un propriétaire occupant.

À titre d’exemple, un couple de retraités qui vit dans un logement de 60 m2 avec moins de 1300 euros par mois et dont le montant total des travaux d’amélioration s’élève à 17 935 euros peut être financé à 100 % en cumulant les aides accordées par l’Anah, la ville de Bordeaux, le conseil Général de Gironde, la Caisse de retraite et Procivis.

Si vous souhaitez avoir plus de renseignements, contacter inCité, animateur du projet.

 

Des kits pour économiser jusqu’à 40 % d’eau avec le Creaq

 

Précarité énergétique : à Bordeaux, des solutions existentTrois questions à Nathalie Duviella, chef de projet.

@qui! - Qu’est-ce que le Creaq ?

Nathalie Duviella - Le Creaq est une association créée depuis 1998 à Bordeaux qui emploie une dizaine de salariés. Notre objectif est de promouvoir les principes du développement durable, les énergies renouvelables, la sobriété énergétique et l’écoconstruction.

@! - Quelles sont vos actions ?

N. D. - Nos missions vont de la lutte contre la précarité énergétique en accompagnant notamment un public fragilisé, à la conception et mise en oeuvre d‘activités d’éducation au développement durable dans les écoles et centres de loisirs en passant par une information objective, neutre et gratuite des particuliers sur l’équipement et la rénovation de leur logement dans le cadre par exemple, de l'aide d'un montant de 3000 euros.

@! - Économiser jusqu’à 40 % grâce au kit que vous distribuez, comment est-ce possible ?

N. D. - Tout d’abord, je tiens à préciser que nous ne pouvons pas distribuer des kits à chaque personne qui se présente ici (sur rendez-vous). En effet, l’ensemble, qui peut comprendre un réducteur de débit douche, un aérateur pour les robinets, des ampoules basses consommations, des multiprise coupe veille et un thermomètre d’ambiance n’est réparti qu’à un public dans une situation énergétique précaire, généralement envoyé par les services sociaux. Mais oui, grâce à ces légères modifications apporter à notre habitation, chacun d’entre nous peut économiser jusqu’à 12 % d’énergie et 40 % d’eau.

 

photo credit: oNico® via photopin cc

Claire Sémavoine
Par Claire Sémavoine

Crédit Photo : Claire Sémavoine

Partager sur Facebook
Vu par vous
1899
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !