Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

  • 21/06/21 | Pau, ville moins polluée par les particules fines

    Lire

    Sur les 323 villes européennes sondées, Pau est la 1ère ville française du classement établi par une étude de l’Agence européenne pour l’environnement parue le 17 juin. L’étude de fait notamment ressortir un taux de particules fines en suspension supérieur aux valeurs établies par l’OMS pour 196 villes européennes sur les 323 sondées. Dans notre région, Pau affiche un taux de PM2,5 de 5,6 µg/m³, Bayonne de 6,4 µg/m³ et de 9,23 µg/m³ pour Bordeaux. Selon l’OMS, il ne faut pas dépasser le seuil de 10 microgrammes de PM2,5 par mètre cube d’air (10 µg/m³). En trop grande quantité, les particules fines sont nocives pour la santé.

  • 21/06/21 | L'Orchestre des Champs-Elysées au musée Sainte-Croix de Poitiers

    Lire

    L'Orchestre des Champs-Elysées se produira, le mercredi 23 juin à 19h et 21h dans l'Auditorium du musée Sainte-Croix de Poitiers. Une partition de Rimsky-Korsakov, sommet de la littérature musicale de la fin du 19e siècle, sera présentée dans une version de chambre avec violon, violoncelle, clarinette et piano. Le musée offre la possibilité de visiter l’exposition temporaire (visible jusqu'au 4 juillet) "L'Amour fou ? Intimité et création (1910-1940)" avant le concert. Le concert est gratuit mais les réservations sont obligatoires : www.musees-poitiers.org

  • 21/06/21 | Lavaveix-les-mines (23) réhabilite ses bâtiments

    Lire

    La commune de Lavaveix-les-mines en Creuse souhaite réhabiliter l’ancienne infirmerie afin d’en créer un logement locatif à destination de jeunes agriculteurs ou de nouveaux arrivants envisageant d’y développer une activité professionnelle agricole. Afin de proposer les meilleures conditions de logements possibles, la réhabilitation correspondra à des performances énergétiques et une haute qualité environnementale.

  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Première journée de vélo : destination La Rochelle !

15/07/2020 | Notre journaliste Julien Privat s'est lancé dans un périple à vélo de Poitiers à Bayonne. Une autre manière, pas toujours sans encombre, de découvrir la côte. En selle!

Départ ''officiel'' du périple depuis le Donjon de Niort. L'aventure va durer 9 jours. Objectif rallier à vélo Bayonne

Cet été, Aqui a choisi de partir à l’aventure... à vélo. Un trajet qui correspond en partie à la fameuse vélodysée (un itinéraire de plus de 8 100 kilomètre à vélo qui rallie le Cap Nord en Norvège à Sagres. A Aqui, on se contentera aisément pour nos petits mollets de la partie que l’on trouve dans notre région : la Nouvelle-Aquitaine. Le départ était programmé ce mardi 14 juillet depuis Poitiers pour rallier La Rochelle (avec un début de parcours en TER...). Péripéties et marques de bronzage de cycliste sont au rendez-vous. Récit de cette première étape d’un voyage qui devrait durer 9 jours pour rallier Bayonne ce mercredi 22 juillet.

Après avoir établi un itinéraire plus ou moins précis, me voilà avec un ami du collège, David, pour parcourir la célèbre vélodyssée. Cette route à faire exclusivement en vélo qui rallie la Norvège au Portugal. Plus de 8 000 kilomètres, un peu trop pour nous qui ne sommes pas forcément habitués à faire du vélo. On se contentera donc de 576 kilomètres selon le site de la Vélodysée de Poitiers à Bayonne.

Cependant pour commencer notre parcours - nous sommes courageux mais pas téméraires - nous avons choisi de débuter le périple à vélo à partir de Niort. Nous empruntons donc le TER - seuls trains qui acceptent encore les vélos, les réservations vélo ont été suspendues pour le TGV - entre Poitiers et Niort. Nous devions nous retrouver à 9h30 sur le quai de la gare de Poitiers. Pour la rallier, j’avais environ 8 kilomètres de vélo à faire seul. Les premiers kilomètres se passent sans encombre. Le vélo réagit bien et la remorque (qui sert à transporter : tente, affaires de camping et quelques changes) ne me pose pas trop de difficultés. Sauf qu’à mi-parcours, crevaison ! La chambre à air de la roue arrière s’est dégonflée rapidement. Première aventure. Ce n’est pas grave. Je poursuis à pieds et préviens mon ami du problème. Fort heureusement, sa mère et sa sœur sont venues me chercher pour m’emmener à la gare. Sans ça, je crois que cela aurait été juste pour prendre sereinement le train. Pour la réparation, nous nous en occuperons arrivés à Niort.

Le train pour commencer

Après à peine plus de 50 minutes de train nous voilà enfin à Niort. Début véritablement de notre périple à deux roues. Tout commence par une réparation ou plutôt un changement de chambre à air. Oui, il vaut mieux en prévoir de rechange en cas de crevaison avec un kit de réparation ! Les démonte-pneus sont fort appréciables et très utiles dans de telles situations. En une quinzaine de minutes, la roue arrière est de nouveau opérationnelle. Allez, nous sommes parés pour le départ officiel. Petite visite express de Niort. Arrêt sur un banc à proximité du marché et du donjon de Niort, un monument commandé par Henri II  Plantagenet, le roi d’Angleterre et mari d’Aliénor d’Aquitaine en 1180. Il ne vit jamais son achèvement mais il trône là, perdu, dominant la Sèvre Niortaise encore aujourd’hui en plein centre-ville de Niort. Ici nous avons échangé avec une mère et son fils qui viennent de Savoie. Après une journée au Futuroscope la veille, ils viennent visiter le Marais poitevin. Tout notre attirail questionne un peu les gens que l’on croise et suscite pas mal la curiosité . Et à chaque fois, ce sont toujours des échanges positifs et d’encouragements. Ça motive !

Les premiers coups de pédales se passent bien. Direction le Marais poitevin, également appelé la Venise verte. Cet itinéraire est celui de la Vélofrancette  (600 kilomètres de Ouistreham à La Rochelle). Les paysages sont sympathiques et bucoliques. On évolue sans cesse quasiment à l’ombre et le petit vent est assez rafraîchissant (surtout quand le mercure affiche plus de 30 degrés). Pour ne pas s’égarer, nous suivons à la lettre le chemin proposé  sur le site. Il est possible de télécharger l’itinéraire directement sur son téléphone portable. Bien utile.

Couché de soleil sur le Phare du Bout du Monde depuis le Port des MinimesCouché de soleil sur le Phare du Bout du Monde depuis le Port des Minimes à La Rochelle

Zone blanche et itinéraire aléatoire
Deuxième arrêt à Saint-Hilaire-la-Palud. Nous faisons cette fois une pause fraîcheur au bar du village. Discussion avec la tenancière lorsqu’on lui demande s’il y a du réseau téléphone. « Vous êtes un peu au trou du cul du monde » répond-elle entre humour et agacement malgré tout. Une zone blanche - comme on dit - le téléphone ne trouvait même plus le signal GPS. Nous nous sommes donc fiés aux panneaux de direction tout en prenant des routes de campagne, peu fréquentées et en délaissant donc la Vélo Francette. Nous poursuivons notre route direction Courçon pour entrer enfin dans le département de la Charente-Maritime. Nous suivons l’itinéraire que nous propose Google Maps. Il est plus court en termes de kilomètres certes, mais niveau pratiquabilité... Il y a des choses à redire. Il nous fait passer par des chemins de terre, de cailloux. La remorque a tenu le coup. Puis avec le vent de face et le soleil qui tape (bien penser à la crème solaire) parfois cela pouvait devenir compliqué et fatigant. Les kilomètres s’égrènent malgré tout. 

Nous voilà désormais à Périgny, limitrophe de La Rochelle. Nous retrouvons la piste cyclable. Elle correspond aux deux parcours. À la fois celui de la Vélodyssée et celui de la Vélo Francette. Il y a du monde. La circulation est dense entre les piétons et les vélos. Mieux vaut prendre son temps. La Rochelle, la fin de notre étape se rapproche. Nous apercevons la gare. Direction désormais l’auberge de jeunesse des Minimes. C’est là que nous nous reposerons de notre première étape. Une centaine de personnes y dort ce soir-là. Lorsque nous parlons du vélo et de la remorque à la personne qui nous a accueillis, elle fait tout de suite le rapprochement avec la Vélodyssée. Beaucoup de cyclistes s’arrêtent ici visiblement. Repos bien mérité. Bilan de la journée 74,27 kilomètres parcourus en 5 heures 25 de vélo (sans compter les pauses). Nous sommes arrivés peu avant 18 heures à destination.

 

Vue depuis l'auberge de jeunessesur le port de plaisance des miniumes. L'un des plus important de France.La Rochelle : vue depuis l'auberge de jeunesse sur le Port de plaisance des miniumes. L'un des plus importants de France.

Demain, ce mercredi 15 juillet, une autre étape nous attend. Nous allons découvrir l’île d’Aix. Petit croissant de 3 kilomètres pour 600 m de large rempli d’histoire. Le tout en longeant la côte.

 

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4336
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !