aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

  • 16/09/16 | L'Aragon et la Nouvelle Aquitaine réunis sur la liaison Pau-Canfranc-Saragosse

    Lire

    Alain Rousset, le président du Conseil régional, et Javier Lambán Montañés, le président du gouvernement d'Aragon, se rencontreront le 21 septembre à Pau pour travailler à la réouverture de la liaison ferroviaire Pau-Canfranc-Saragosse. Dossier dont ils iront souligner l'urgence le 18 octobre à Bruxelles. Un groupe de travail réunissant l'Aragon et la Nouvelle Aquitaine sera constitué et dédié au dossier transeuropéen de transport RTE-T tandis qu'une structure permanente de coopération sera mise en place sur le sujet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Présentation du « Pacte territoire-santé » en Lot-et-Garonne

18/01/2013 | Afin de lutter contre les déserts médicaux, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, a créé un « Pacte territoire-santé ». Réunion autour de cette mesure à l'ARS47

REUNION DE L'AGENCE REGIONALE DE SANTE LE 17 JANVIER

Le 17 janvier, l'Agence régionale de santé d'Aquitaine a organisé une réunion d'information, au siège de son antenne lot-et-garonnaise, à Agen, auprès des élus, de l'ensemble des professionnels de santé, des formateurs, des universitaires et des représentants des établissements de santé, autour du nouveau « Pacte territoire-santé », présenté le 13 décembre dernier par Marisol Touraine, la Ministre des Affaires sociales et de la Santé. Un pacte ayant pour ambition principale de lutter contre les déserts médicaux. Interview de Michel Laforcade, le directeur général de l'ARS Aquitaine...

@qui ! : Quels sont les grands axes de ce « Pacte territoire-santé » ?
Michel Laforcade : Tout d'abord, il s'agit de faciliter l'installation des jeunes médecins en partant de leur desiderata. En effet, ces derniers souhaitent de plus en plus exercer de manière collective et non plus individuelle. Aussi, ils ne veulent pas avoir trop souvent de permanence ni de tour de garde. Ils désirent travailler en réseau, en partenariat avec le monde hospitalier. Il s'agit donc de modifier l'exercice de l'art médical et de faire en sorte qu'il corresponde le plus au desiderata des nouvelles générations. Nous avons donc l'intention de multiplier les maisons de santé pluridisciplinaires. 4 ou 5 devraient ouvrir leurs portes en 2013 dans le 47. Généraliser la télémédecine entre l'hôpital, les cabinets médicaux et les maisons de retraite. Favoriser les stages en médecine générale, car nous savons que cette expérience menée en zone rurale est vécue positivement. Multiplier les bourses pour les étudiants en médecine. Enfin, créer des postes de praticiens territoriaux à qui nous garantirons un salaire de 4.600€ net/mois, pendant deux ans au minimum. Bref, ce « Pacte territoire-santé » est composé de 12 engagements. Des engagements qu'il faut appliquer ensemble afin qu'ils portent leurs fruits.

MICHEL LAFORCADE DIRECTEUR DE L'ARS


@! : Des bourses pour les jeunes médecins, des maisons pluridisciplinaires de santé... toutes ces mesures sont déjà mises en place en Lot-et-Garonne, car, depuis quelques années déjà, la CODDEM, le Conseil général, la Préfecture et l'ARS tentent de trouver des solutions pour lutter contre la désertification médicale. Du coup, peut-on dire que le Lot-et-Garonne est précurseur ?
M. L. : Absolument ! Je ne suis directeur de l'ARS Aquitaine que depuis 4 mois, et en arrivant j'ai découvert une politique très coordonnée, très harmonieuse et très partenariale, avec un plan d'ensemble cohérent et bien réfléchi. Ce travail commun entre le Conseil général, l'ARS, la Préfecture et les professionnels de santé est tout à fait exemplaire.


@! : Malgré ces nouvelles mesures mises en place dans le 47 et au vu de la démographie médicale lot-et-garonnaise (41% des médecins généralistes ont plus de 60 ans, pour ne citer qu'eux!), êtes-vous inquiet pour notre département ?
M. L. : Je suis légitimement et prudemment inquiet. Le Lot-et-Garonne n'est pas aussi atteint que d'autres départements de Champagne-Ardenne ou de Picardie. Et nous avons les moyens de faire de la prévention. En plus, quand je vois la mobilisation et les consensus pour mener ces politiques, j'ai vraiment tout lieu d'être rassuré. Mais il faudra de l'énergie et de l'engagement de tous !

@! : le 17 janvier, vous avez présenté aux professionnels de santé de Lot-et-Garonne les modalités de ce « Plan territoire-santé ». Cette réunion avait également pour but de faire remonter au ministère des Affaires sociales et de la Santé des avis et des idées. Que s'est-il dit ?
M. L. : Il y a eu plusieurs propositions très intéressantes, notamment une consistant à dire qu'il faut aussi du côté des décisionnaires nationaux se pencher sur le statut des médecins, leur rémunération et leur convention passée avec l'assurance maladie. Il est indispensable aussi que les choses évoluent pour rendre le métier attractif. En effet, un des problèmes de fond est l'image négative qu'ont certains jeunes étudiants en médecine sortant éventuellement de l'université, sur l'exercice libéral de médecin généraliste notamment en zone rurale. Il est donc urgent de prendre des décisions afin de rendre plus attractive cette profession. Aussi, il faudrait une meilleure articulation entre l'université et les besoins du territoire. Concrètement, que l'université sache quelles sont les zones prioritaires pour envoyer de jeunes stagiaires le plus tôt possible et pourquoi pas ensuite des internes sur le territoire concerné. Également, un meilleur partenariat entre l'hôpital et les médecins libéraux. Un médecin libéral s'installe notamment en sachant qu'il pourra vraiment compter sur l'apport de l'hôpital s'il est en difficulté ou s'il a besoin d'une consultation. Voilà quelques exemples de propositions concrètes que nous allons faire remonter au national.

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : SR

Partager sur Facebook
Vu par vous
669
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !