17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Production de logements pour personnes en difficultés: Bordeaux compte avec le partenariat privé

03/04/2013 | Alain Juppé engage la ville au côté du CILSO pour continuer le maillage des hébergements sociaux à Bordeaux.

Alain Juppé et Norbert Hieramente ont signé une convention de coopération pour la livraison de logements et hébergements de personnes en difficultés

Ce mardi 2 avril Alain Juppé a consacré une partie de son après-midi au logement et à l’hébergement social. Après avoir signé une convention avec Norbert Hieramente, Président du CILSO, tendant à la poursuite du développement de la production bordelaise de logements destinés aux personnes en difficultés ou en recherche d’autonomie, les deux hommes se sont rendus dans trois structures d’accueil, symboliques de l’offre bordelaise en la matière. Au programme de la visite, la maison relai Martin-Videau, la résidence habitat jeunes Jacques Ellul et la Cour d’Albret, résidence hôtelière à vocation sociale, la seule de son genre dans l’agglomération.

C’est à la Maison relais Martin Videau, située quai de Queyris qu’Alain Juppé et Norbert Hieramente ont signé une convention engageant la Ville et le Conseil interprofessionnel du logement du sud-ouest (entité qui regroupe qui regroupe 6 organismes collecteurs du 1% logement) sur la livraison de neuf projets d’hébergement et de logement pour personnes en difficultés. L’une s’engageant à leur réalisation, le second promettant d’y contribuer financièrement par le biais de prêts à très faible taux d’intérêt _«de l’ordre de 0,5%», précise Norbert Hieramente_ auprès des opérateurs. Une coopération qui existait déjà dans les faits, mais dont cette convention permet d’affirmer la volonté des deux contractants pour renforcer l’offre d’hébergement et de logement "de stabilisation" à destination de personnes en situation de précarité.

Lors de sa visite de la résidence habitat jeunes Jacques Ellul, le Maire accompagné d'Alexandra Siarri a pu découvrir les projets d'extension de la structure, qui permettront l'accueil de 45 jeunes supplémentaires

Sur les projets envisagés dans cette convention, c’est principalement, mais pas seulement, le public des jeunes travailleurs et des jeunes en situation de mobilité professionnelle, qui est ciblé.  En effet, ce partenariat porte l’engagement de la municipalité de « doubler entre 2014 et 2020, le nombre de places à destination des jeunes» posant ainsi un objectif de 450 places sur la ville de Bordeaux. Parmis les projets: l'extension de la Résidence habitat jeunes Jacques Ellul quartier Saint Jean, une autre Bastide Niel, aux Bassins à Flot ou encore dans les anciens locaux de Santé Navale.

"Une pension de famille par quartier"Autre ambition portée par la ville et retranscrite dans la convention signée avec le CILSO: «le développement d’un lieu d’accueil à destination des publics vulnérables dans toutes les opérations d’aménagements» ainsi que «l’ouverture d’une pension de famille dans chaque quartier de la ville», énumère Alain Juppé. Plus spécifiquement dédiées à l’accueil et à l’accompagnement de personnes isolées et fortement désocialisées, des pensions de famille (ou maisons relais), actuellement au nombre de 4 à Bordeaux, sont ainsi projetées dans les quartiers Nansouty/Saint-Genès et Caudéran. Pour autant, la réalisation de ces projets est conditionnée par la participation suffisante d’autres partenaires tels que le Conseil général ou l’Etat.
Mais, selon Alexandra Siarri, Adjointe au Maire chargée de la lutte contre les précarités, les services de l’Etat semblent étudier la possibilité d’un moratoire sur le financement des pensions de famille. Une telle décision, si elle devait se confirmer, risquerait alors de remettre en cause certains de ces projets.

La maison relai Martin Videau


Un deuxième Leydet, hors BordeauxPour l’heure, à Bordeaux, entre Centres d’Hébergement et de Réinsertion Sociale, résidences sociales, pensions de famille ou encore logements d’urgence, «plus de 210 places auront été ouvertes en structure d’accueil entre 2008 et 2014». En cette fin de trêve hivernale, concernant plus précisément le logement d’urgence, et en dépit de l'annonce par la Préfecture du maintien temporaire de 90 places sur les Centres Trégey et Dupas, s'ajoutant aux 94 places du centre d’accueil permanent de Leydet, le Maire de Bordeaux estime que les partenaires compétents, dont la CUB et le Conseil général, doivent créer «un deuxième Leydet». Pour autant, selon lui, «la structure ne doit pas forcément se faire sur Bordeaux, qui concentre déjà 80% de l’offre d’accueil en urgence sociale». Le message est passé en ces temps d'esquisse de campagne électorale.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
908
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !