Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/06/21 | A La Rochelle, le 2e tour se jouera avec les anciens candidats aux municipales

    Lire

    La Rochelle 1, le binôme falorniste/PS Christophe Bertaud et Marylise Fleuret-Pagnoux passe au 2e tour avec 28,83% des voix devant les écologistes (20,87%). A La Rochelle 2, ce sont les fountainistes Dominique Guégo et Marie Nedellec qui sont en tête avec 32% des voix contre 24,13% pour la liste LR. Sur La Rochelle 3, le duo EELV Marion Pichot - Jean-Marc Soubeste, ex candidat aux municipales se distingue parmi les 7 listes en lice avec 28,19% des voix.

  • 21/06/21 | Départementales : le RN en recul en Charente-Maritime

    Lire

    En 2015, le RN était au 2e tour dans 12 cantons sur les 19 que compte la Charente-Maritime. Le scénario ne se renouvellera pas en 2021, car il est en net recul. Sauf sur le canton de La Tremblade, où la déléguée départementale du RN Séverine Werbrouck se retrouve au coude à coude, avec 31,54% des voix, avec le binôme arrivé en tête, Fabienne Labarrière et Jean Prou (32,18%).

  • 21/06/21 | Départementales en Charente : le président sortant en tête pour le 2e tour

    Lire

    L'ancien président du Département et sénateur, François Bonneau est en tête avec Marie-Henriette Beaugendre, maire de Saint-Saturnin, dans le Val-de-Nouère avec 58,60% des voix. Au deuxième tour ils affronteront Michel Germaneau maire de Linars et Isabelle Moufflet maire de Vindelle (41,40%).

  • 21/06/21 | Elections départementales : coup dur pour Lionel Quillet sur l'île de Ré

    Lire

    Parti favori, le premier vice-président du Département, également président de la Cdc de l'île d'Oléron, Lionel Quillet (LR) se retrouve au 2e tour avec un écart de 435 voix face au maire de Rivedoux Patrice Raffarin et sa colistière, en tête avec 43,50%. Un résultat qui surprend mais n'inquiète pas le président sortant du Département Dominique Bussereau, qui compte sur la bonne position des candidats de droite à Montguillon, Saintes ou encore Saujon pour atteindre 40 élus de droite au 2e tour.

  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Pyrénées-Atlantiques : « En 2020, les chiffres du surendettement n'ont jamais été aussi bas »

10/02/2021 | Frédéric Cabarrou, Directeur départemental de la Banque de France et Eric Spitz, Préfet des Pyrénées-Atlantiques ont présenté les chiffres du surendettement des particuliers en 2020.

Frédéric Cabarrou, directeur départemental de la Banque de France 64 et Eric Spitz, préfet des Pyrénées-Atlantiques

Frédéric Cabarrou, directeur Départemental de la Banque de France des Pyrénées-Atlantiques, lui-même l'avait craint. Mais l'année 2020, malgré la crise liée au Covid, n'a pas vu une explosion du nombre de dossiers de surendettement. En raison des confinements ceux-ci ont même été un peu moins nombreux. Hormis peut-être un rattrapage de l'activité 2020 sur le début d'année 2021, "l'explosion" n'est pas plus attendue sur l'année 2021. Retour sur les chiffres et les analyses livrés ce 9 février par le Directeur de la Banque de France 64 et le préfet du département, Eric Spitz.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, 1001 dossiers ont été déposés auprès de la Banque de France à Bayonne et à Pau. Là où la situation sanitaire et économique de 2020 aurait pu faire croire à une augmentation du surendettement , il n'en est rien. « Les chiffres n'ont jamais été aussi bas », confie le Préfet Eric Spitz. C'est en effet une baisse de 25% des dossiers qui est constatée dans le département. Et cette tendance n'est pas propre aux Pyrénées-Atlantiques, le repli de l'activité est de 24 % au niveau national. Pourtant selon l'aveu du directeur départemental de la Banque de France, « on s'attendait à un afflux de dossiers, il n'a pas eu lieu ».

Pas d'explosion du surendettement attendue
Selon les deux hommes, deux facteurs expliquent ce fait. D'une part, les mesures mises en œuvre par l'Etat. « Les dispositifs qui ont été mis en oeuvre comme le chômage partiel ont eu
un effet de stabilisateurs économiques et ont permis de passer le cap 2020 », analyse avec satisfaction le Préfet. L'autre phénomène expliquant la baisse du nombre de dossiers : le confinement. « Lors du premier confinement, il y a eu une véritable chute de dépôts de dossiers, environ 70% de baisse par rapport à la même période en 2019. Les gens ont cru que nos services étaient fermés, ce qui n'était pas le cas. Avec le rattrapage qui s'est enclenché sur les mois suivant, surtout à partir de juillet, on arrive à une baisse d'activité finale de -25% », détaille Frédéric Cabarrou.

Un report d'activité qui devrait se traduire sur 2021. « Dans le département, on prévoit un niveau d'activité de +10% lié à ce rattrapage. Au niveau national la Banque de France table sur +7%. ». Au-delà de ce phénomène de rattrapage, l'heure est plutôt à l'optimisme, et l'explosion du surendettement des particuliers n'est pas plus attendu en 2021. Le préfet Eric Spitz cite dans ce sens, quelques signes plutôt positifs : l'augmentation du taux d'épargne des français au cours de l'année 2020 (90 milliards d'euros placés en épargne) et une baisse des crédits à la consommation supérieure à 20%. Au-delà du plan de relance et des 100 milliards d'euros injectés dans l'économie française, le Préfet rappelle aussi les prévisions de croissance à la hausse de l'INSEE, estimées à + 6% en 2021. « Il n'est pas interdit d'être optimiste. On peut penser qu'à la fin de l'année 2021, on aura retrouver un niveau d'avant-crise, » synthétise-t-il. En d'autres termes, pas de raison apparente que le surendettement explose.
Une analyse que partage le directeur départemental de la Banque de France, qui n'envisage pas non plus une recrudescence des dossiers en 2021, « sans pour autant prétendre être devin pour les années qui suivront », nuance-t-il.

Environ 18 M€ de dettes effacées
A l'échelle de la région Nouvelle-Aquitaine, le département des Pyrénées-Atlantiques, avec 173 dossiers pour 100 000 habitants, demeurent le département recensant le moins de situations de surendettement. La moyenne régionale est en effet de 208 dossiers pour 100 000 habitants, contre 203 dossiers pour 100 000 habitants au niveau national. Un endettement qui représente au global 45 M€ dont environ 18 M€ seront effacées au regard de la situations des ménages endettés, certains ne dégagent aucune capacité de remboursement. Cette situation de « faillite personnelle », 45% des ménages basques et béarnais qui déposent un dossier à la Banque de France la connaisse. Pour les 58,6% des dossiers qui présentent une solvabilité totale ou partielle, la commission de surendettement de la Banque de France 64 décide généralement un réaménagement des dettes, à savoir, un étalement ou un effacement partiel.

Si le temps des nombreux surendettements liés aux crédits revolving et autres dispositifs de crédits agressifs est désormais terminé grâce à la loi Hamon de 2014, qui prévient et encadre strictement ce genre de pratiques, l'endettement principal dans le département reste les crédits (classiques) à la consommation (42% de l'endettement contre 37% en France), suivis de l'endettement immobilier (37,9%) et les arriérés de charges courantes qui représentent près de 12% de l'endettement total soit 5,2 M€.

Des profils spécifiques aux Pyrénées-Atlantiques
Quant aux personnes en situation de surendettement dans le département, elles sont souvent des personnes vivant seules pour 55% d'entre elles (contre 55% au niveau national) mais sans personne à charge pour 64% d'entre elles, ce qui est, élement notable, 5 points de plus que la moyenne nationale. Autre élément particulier, là où le département est pourtant un des moins touchés par le chomage, 29% des personnes surendettées dans le 64 sont au chomage, ce qui est plus que le niveau national à 26%. En outre 20% des débiteurs ou co-débiteurs sont sans profession, en congé maladie ou invalides.
De manière « classique », les femmes sont plus exposées que les hommes au risque de surendettement (54%) et, bien que les 35-54 ans représentent 46% des dossiers départementaux, le directeur de la Banque de France attire l'attention sur le fait que « le département comprend une part de personnes surendettées âgées de plus de 55 ans, plus importante qu'au niveau national : 36,5% contre 31% » Enfin, au regard des revenus, près de 6 ménages sur 10 disposent de ressources inférieures à 1179 € par mois, là où le seuil de pauvreté monétaire est « fixé » à 1063€ par mois.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3032
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !