Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/20 : Le TramBus de l'agglomération Bayonne-Anglet-Biarritz a franchi le cap du million de voyages, dont 200 000 en janvier. Les abonnements mensuels et annuels observent une progression de plus de 50%; les abonnements scolaires ont eux augmenté de +14 %

20/02/20 : A partir du lundi 24 février, les détenteurs d'un abonnement TBM pourront emprunter la ligne 42 du TER entre Bordeaux Saint-Jean et Parempuyre, et entre Pessac-Centre et Parempuyre, avec cette même carte TBM. Une expérimentation d'1 an renouvelable.

20/02/20 : C'était une figure de la presse française: Jean Daniel le fondateur du Nouvel Observateur s'est éteint ce 19 février à 99 ans. Ce natif d'Algérie, comme Camus, fut aussi un des témoins exigeants de la renaissance du parti socialiste dans les années 70.

19/02/20 : La métropole de Bordeaux a choisi le groupement Eiffage/UCPA/Dalkia et Banque des Territoires pour construire le futur stade nautique de Mérignac. Les travaux doivent démarrer en novembre pour une livraison en 2022.

19/02/20 : Municipales: la liste "Changer!" présente son programme pour Villenave d'Ornon autour de Patrick Bouillot et Florence Rialland ce samedi 22 février, à 10h, salle Jacques Brel

18/02/20 : Présence annoncée de Benoît Biteau député européen EELV et agriculteur en Charente-Maritime à la réunion, ce jeudi 20 février à 19h30, de la liste "Villenave écologique, solidaire et citoyenne" à l'auditorium de Sourreil.

18/02/20 : Dans le cadre des Conférences Montaigne organisées par l'Université bordelaise du même nom, Noël Mamère interviendra ce jeudi 20 février (Amphi B - 18h) sur le thème de "L’écologie, le paradigme politique du XXIe siècle".

18/02/20 : La FDSEA 64 a renouvelé son bureau: Franck Laborde, céréalier, secrétaire général de l’AGPM et éleveur de canards à Préchacq-Navarrenx en est le nouveau président, remplaçant Bernard Layre, devenu l'an dernier Président de la Chambre d'agriculture 64

16/02/20 : Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, a démissionné et conduira finalement la liste LREM aux municipales de Paris sur décision évidente d'Emmanuel Macron; le député Olivier Véran lui succède au ministère.

10/02/20 : Charente-Maritime : le festival electro Stereoparc a dévoilé les premiers noms de la programmation de la soirée Coco Coast du samedi 18 juillet 2020 : Martin Solveig, Bakermat et Bellecour.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/02/20 | Appel à projets 2020 de la MILDECA de La Rochelle

    Lire

    Le 19 février 2020, la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives lance son appel à projets 2020. Les actions de cette année, couvriront plusieurs champs allant de la prévention jusqu’à la structuration de la lutte contre les addictions sans produits. Pour simplifier les démarches, un site a été mis en place afin de traiter les demandes de subventions : demarches-simplifiees.fr

  • 22/02/20 | Bordeaux Métropole et le Bassin d'Arcachon prennent rendez-vous

    Lire

    Bordeaux Métropole a récemment signé une lettre d'intention conjointe avec les communautés d'agglomération d'Arcachon (Nord et Sud) et la communauté de communes du Val de l'Eyre. À l'intérieur figurent notamment des "champs prioritaires de coopération" : les mobilités; le développement économique, l'attractivité et le marketing territorial; le tourisme et le développement durable. Elle annonce enfin la signature, "avant fin 2020" d'un protocole de coopération qui en précisera les axes définitifs et les "modalités de gouvernance".

  • 22/02/20 | Retour de la caravane des sports du 24 au 28 février en Vienne

    Lire

    Pendant la première semaine des vacances scolaires, la caravane des sports sera sur les routes du département de la Vienne pour proposer six activités gratuites (escrime, boxe, basket, badminton, vince-pong, secourisme) aux jeunes de 8 à 16 ans. Elle fera étape lundi à Dangé-Saint-Romain, mardi à Smarves, mercredi à Lusignan, jeudi à Vouillé, vendredi à La Roche-Posay. Les inscriptions se font sur place de 10 à 11h et de 13h30 à 14h30. Plus d'infos ici.

  • 21/02/20 | Le périgourdin André Barbé, président de l'association régionale des grands acteurs du tourisme

    Lire

    André Barbé, directeur Général de la Semitour, gestionnaire de sites touristiques en Dordogne devient président de l'Association régionale des grands acteurs du tourisme. Il succède à Jean-Michel Brunet (PDG de DéfiPlanet-86)) qui reste vice-président de l’association. Créée en 2013, l’ARGAT rassemble 44 grands sites touristiques de Nouvelle-Aquitaine qui partagent l’attachement à la richesse du territoire régional et la même volonté de promouvoir leurs destinations auprès de tous les publics.

  • 21/02/20 | Cas de rage en Charente-Maritime

    Lire

    Suite à la découverte d’un cas de rage sur la commune de Saint-Martin-de-Ré chez un chien provenant d’Espagne il y a quelques jours, les personnes et les chiens ayant pu être en contact ont été identifiés. Elles ont été prises en charge et les chiens ont été mis sous surveillance vétérinaire. Toutefois, des personnes ou des animaux ayant été en contact peuvent subsister. L’arrêté préfectoral pris le 14 février dernier, restreint encore sur la commune les mouvements des chiens et des chats. Les autorités municipales ont également renforcées les mesures vis-à-vis des animaux trouvés errants.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quand l'allongement de la durée de la vie donne un coup de vieux au système de santé français

11/03/2014 | A l'occasion de leur assemblée générale les Amis d'Aqui ont proposé une conférence sur le thème de l'allongement de la durée de vie et ses enjeux au regard du système de santé français.

Conférence "Aquifestive" avec Bernard Jouannaud, président des Amis d'Aqui et Solange Ménival, Vice présidente du Conseil régional d'Aquitaine en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales

Ce samedi 8 mars, l'association "Les Amis d’Aqui!" a organisé en partenariat avec l’ALIMSO, l'Association des Lecteurs, Internautes et Mobinautes de Sud Ouest, leur première «Aquifestive» de l'année au Rocher de Palmer à Cenon. Le temps d'une rencontre avec Solange Ménival, Vice Présidente du Conseil régional d'Aquitaine en charge de la santé et des formations sanitaires et sociales, les participants ont ainsi pu dialoguer avec elle sur la thématique annoncée de «l'allongement de la durée de vie, une formidable opportunité comme autant d'enjeux économiques et culturels». Une rencontre riche en réflexions et en échanges sur les incidences et les évolutions nécessaires d'un système de santé à la française qui lui même a pris un sacré coup de vieux face aux nouveaux enjeux que porte l'allongement de la durée de vie de la population.

Le système de santé français, tel qu'il existe, a été conçu en 1945. Or depuis, «l'espérance de vie s'est allongée de 40%» chiffre Solange Ménival. Le temps aidant, le système doit désormais faire face à quatre ruptures importantes liste-t-elle. Une démographie au profil bien différent de celui qui existait au sortir de la guerre, une rupture économique qui ne permet plus de financer le système tel quel, une rupture épidémiologique, qui consiste désormais bien davantage en la gestion des maladies chroniques qu'en la fourniture de soins d'urgence et, enfin, une rupture territoriale avec une crispation forte sur les territoires notamment ruraux, et une déprise des professionnels de santé sur ces territoires.

A ces ruptures s'ajoutent de grandes évolutions à prendre en compte : le soin « par période de vie », un plus grand brassage des populations lié à la mobilité, et enfin la révolution technologique liée à internet et aux données numériques.

Vers une réorganisation territoriale du système de santéAutant de vecteurs de changement qui mettent à mal le (trop) «vieux» système de soin français, «ce système qui s'est voulu égalitaire et pensé par le haut au nom de cette égalité, devient un système inégalitaire car le monde a changé, et qu'il n'a justement pas su s'y adapter». Or désormais, il y a urgence à repenser ce système dans son organisation si l'on souhaite parvenir à garder les valeurs qu'il porte. Pour ce faire, Solange Ménival - tout autant que l'Organisation Mondiale de la Santé - préconise une réorganisation territoriale du système de santé.
Une organisation territoriale que la France est le seul pays en Europe à ne pas avoir mis en œuvre. Nous sommes aussi le pays d'Europe qui affiche le taux de mortalité précoce, en lien avec les maladies chroniques, le plus important. De là a y voir un lien de cause à effet, Solange Ménival n'hésite pas à franchir le pas. Elle ajoute à cela la nécessité d'une réponse aux nouveaux besoins, autrement dit ne plus se contenter «d'un système uniquement basé sur les généralistes et les hôpitaux, mais qui fasse le lien pour gagner en terme de maladies chroniques. De la même manière, dans notre système libéral, c'est le patient qui va vers son médecin, or les pays qui affichent les meilleures chiffres sur l'espérance de vie, sont ceux où c'est le système qui va vers le patient, en s'adaptant à son âge et à son territoire», souligne l'élue.
Révolution culturelleSur la régionalisation du système de santé, la feuille de route fixée au niveau national demande également un rôle accru des Agences Régionales de Santé, avec l'aide des Conseils régionaux pour aider à développer les nouvelles technologies et l'animation de leur prise en main par les acteurs du territoire. De nouvelles technologies, facteurs de communication et d'échange d'informations entre professionnels, mais aussi de meilleurs suivis des patients.
En Aquitaine l'élue régionale, souligne la volonté du Conseil régional de faire de la région une collectivité "préfiguratrice" de ces nouvelles organisations, et met en avant plusieurs initiatives prises dans ce sens. Parmi elles, la décision de rejoindre le consortium «Life KIC» au côté de l'Euskadi et pouvoir prétendre à l'appel à projet européen sur la thématique de l'âge et de la santé. Autre actualité, la désignation de l'Aquitaine comme région de la "silver économie" ou encore le programme de "territoire de soins numérique" mené avec l'ARS autour de Mont-de-Marsan et de l'Hôpital Layné, qui est le plus avancé d'Aquitaine en la matière. Autant dire une manne pour les entreprises régionales.
Pour autant, au delà des volontés politiques, c'est une véritable révolution culturelle qui doit s'opérer tant auprès des médecins que des patients, souligne Solange Ménival. «Il faut mettre en avant les soins primaires, or il y a pour l'heure une impossibilité culturelle de comprendre qu'être bien soigné ce n'est pas avoir les meilleurs technologies, mais c'est d'être accompagné au quotidien. Nous avons de fortes représentations à combattre sur ce que peut être un soin efficace et pourtant plus économique.» Il faudra pourtant bien en passer par là pour réussir la transition d'un système à un autre, plus économe, plus efficace, bref, plus jeune.

Voir le reportage photo d'Andrea Schmitz sur son blog

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
4954
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
2 réactions
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Solange MENIVAL | 12/03/2014

Petite précision à cet article remarquable : les gains en santé ne sont pas dus aux seules innovations thérapeutiques, mais bien à un bon environnement et à un renforcement de l'attention à l'autre du point de vue de l'environnement, du sanitaire et du social. Cette prévention de proximité apporte des gains économiques nécessaires pour financer et faire bénéficier de manière plus égalitaire des plus belles innovations thérapeutiques.

Roland MICHEL | 12/03/2014

Solange MENIVAL montre à nouveau sa remarquable capacité à dresser avec des mots simples l'état des lieux de notre système de santé et de définir clairement les enjeux et les ambitions de sa transformation.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !