Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quand la Convention citoyenne sur le climat passe par Anglet

31/07/2020 | Cinq ateliers participatifs ont été mis en place par la députée de la 5e circonscription Florence Lasserre à Anglet pour apporter une contribution au texte final

1

Dans un climat de scepticisme vis-à-vis du fonctionnement démocratique, comme l'a démontré la participation aux dernières élections municipales, la députée Modem de la cinquième circonscription des Pyrénées-Atlantiques – Pays basque — Florence Lasserre a organisé cinq ateliers sur la base de la Convention citoyenne pour le climat. Le but: faire remonter les propositions du territoire avant que ne soit rédigé le texte de loi concernant les fameuses 150 propositions. Pour cela elle était accompagnée, entre autres, du rapporteur général de la Convention et du directeur du développement du Pays basque.

"Écoute, bienveillance, pertinence des propositions… quand l’intelligence collective se met au service du climat, cela nous donne les moyens d’agir ensemble. Car il est urgent d’agir aujourd’hui, pour la sauvegarde de notre planète." C'est ainsi que la députée Florence Lasserre a conclu lundi dernier, les cinq ateliers qu'elle avait organisés. Afin de relever un défi: réunir à Anglet avec des citoyens volontaires des propositions visant à enrichir le texte des 150 propositions pour le climat dans le but de réduire les effets de serre d'au moins 40% d'ici 2040. "Je suis convaincue que la situation n'est pas irréversible. On peut encore agir. Mon rôle est de fournir des amendements pour sortir de cette impasse." Pour le mener à bien elle était entourée en ce lundi de Julien Blanchet, vice président du Conseil économique et social, (notre photo) rapporteur général de la Convention citoyenne pour le climat et des animateurs des tables rondes, comme Marion Thenet et Renaud Hermen de l'association environnementale Waterfamily, de Philippe Arretz, directeur du Conseil de développement du Pays basque et Fabien Accurso, membre de cette convention et qui fait partie du nouveau Conseil municipal d'Anglet.

Surprise des organisateurs, limités à 70 personnes, en raison du Covid, les cinq ateliers intéressant les mobilités, l’agriculture, l’habitat, l’industrie, la consommation ont vite fait le plein. Jusqu'au dernier, sur le thème "se nourrir" qui a presque obligé à écarter les murs de la salle des fêtes de la Ville d'Anglet pour en accueillir 80! La démonstration, selon Florence Lasserre, que quand les propositions d'en haut sont enrichies du fruit de l'apport des territoires, elles n'en sont que plus acceptées.

Julien Blanchet:  "La participation citoyenne est un geste politique"

"C'est important que cette Convention citoyenne percole dans les territoires même si la participation citoyenne y a débuté dans les années 90, explique Julien Blanchet, comme en Allemagne où elle y était en avance. Ici, c'est depuis 2002 qu'on a inscrit dans les textes un volet de participation citoyenne. Il est important qu'elle ne soit pas déconnectée d'en haut à Paris et cette initiative ici est bonne. Cette participation est aussi un geste politique qui consiste finalement à dire que par sa simple qualité de citoyen, on peut certes voter, être élu, mais aussi participer à la définition d'une politique publique. C'est quelque chose en France, dans un Etat très centralisé, où le fait majoritaire est très présent et où l'on est dans une démocratie représentative très forte. Cette culture de la participation citoyenne permet de remettre un peu d'épaisseur quelque part au principe d'égalité politique. Au CESE, depuis 2015, je représente une organisation de jeunes et selon des sondages, il n'y a plus que 65% qui pensent que notre modèle de gouvernance démocratique est le meilleur. Je ne pense pas que c'est une question d'âge, mais de génération ; et les jeunes, ils ont envie qu'on leur donne le pouvoir d'agir. Dans cette Convention citoyenne on avait fait le choix d'intégrer six jeunes de 16 et 17 ans, très investis et de tout milieu."

Julien Blanchet poursuit: " un autre exemple: on a à peu près 250 projets d'infrastructures en France bloqués par des collectifs citoyens. Or il y a eu des consultations publiques menées entre autres par divers organismes et ça n'a pas marché. Cette consultation nationale reste à construire en France, au niveau national, voire au niveau local. Aujourd'hui tout le monde estime avoir un droit d'interpellation par les réseaux sociaux au plus haut niveau de l'État, des parlementaires au chef de l'État. Il y a ce droit d'interpellation qui existe de fait mais il y a aussi une offre de participation. On donne à chacun la possibilité d'agir, de construire et pas d'être simplement dans l'interpellation. Au début de la Convention citoyenne, il y avait un gros débat: il y a la démocratie représentative avec les élus, la démocratie sociale et civile avec les corps intermédiaires et il y a la démocratie participative. Mais le pouvoir, ce n'est pas quelque chose qui se partage comme un gâteau, ce n'est pas parce qu'on va en donner un peu aux citoyens par la participation qu'on va en enlever à quelqu'un. Les parlementaires, dans la plénitude de leur compétence auront à amender les 149 propositions, puisque le Président a pris quelques jokers. Et c'est sain, c'est normal dans la démocratie."

Pour Julien Blanchet, l'importance de cette première Convention est que Les participants à son élaboration sont arrivés avec ce qu'il appelle des "récits de vie". "Dans une démocratie qui paraît trop désincarnée, ces récits de vie sont un moyen de régénérer cette démocratie".

Fabien Accurso: "une expérience puissante d'intelligence collective"

"J’ai reçu un coup de téléphone un dimanche me disant que je faisais partie des 250 000 personnes à avoir été choisies par hasard et me demandant si j'étais d'accord pour travailler pendant neuf mois pour cette question du climat et faire des propositions pour diminuer les gaz à effet de serre, explique Fabien Accurso, nouveau conseiller municipal d'Anglet, chargé du "défi climatique".

"J'y ai découvert une expérience puissante d'intelligence collective, se réjouit-il, avec des personnes d'expériences socio-professionnelles et de géographies extrêmement diverses, de besoins, d'envies, de positionnements culturels extrêmement enrichissants. Les sessions passant sur neuf mois m'ont fait découvrir que les idées de bon sens, venaient de la France profonde. Tout ce creuset qu'a pu mettre en œuvre le CESE par rapport aux très bonnes conditions mises en œuvre dans l'organisation a permis à chacun de pouvoir s'exprimer et se retrouver autour d'un socle commun qui démontre qu'il y a urgence à agir. La crise du Covid le rappelle aussi. La parole a été très fluide et les échanges constructifs. Chacun a été bienveillant par rapport à l'autre, par rapport à ses visions du territoire ou de l'avenir. Résultat les idées que l'on pouvait avoir au début de la convention n'étaient pas forcément celles que l'on a eues à la fin grâce aussi à l'intervention d'experts en matière de climat ou d'experts juridiques.

"Je restituerai les conclusions de chaque atelier au Premier ministre à la fin de l’été, et celles-ci nourriront le débat parlementaire au moment de l’examen du futur texte de loi", a promis la députée.

Certains toutefois exprimaient des doutes dans la soirée sur le sujet et les lendemains de cette expression démocratique de bonne volonté. Le manque d'habitude peut-être.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Félix Dufour

Partager sur Facebook
Vu par vous
7168
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !