11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

06/12/17 : L’innovation au service des entreprises. Jeudi 14 décembre, la CCI47 organise un a-m de table ronde autour du « design, levier d’innovation dans les entreprises ». Pour en parler des entrepreneurs seront présents pour témoigner de leur expérience.

06/12/17 : Mi novembre, le centre national pour le développement du sport a attribué un total 5,7M€ à 16 projets néo-aquitains visant la création d’équipements structurants, l’accès à la pratique sportive des personnes handicapées et à la rénovation des CREPS

06/12/17 : C'est ce lundi 11 décembre que Didier Lallement, prendra officiellement ses fonctions de préfet de la région Nouvelle-Aquitaine, préfet de la zone de défense et de sécurité Sud-Ouest et préfet de la Gironde à la suite de Pierre Dartout.

30/11/17 : Le 20 décembre, la salle de spectacles “Les Cigales“ à Luxey (40) accueille Françis Huster pour un seul-en-scène moderne et engagé, à l’image de celui qu’il incarne: Albert Camus. Rendez-vous à 21h. Pensez à réserver sur www.musicalarue.com !

30/11/17 : Du 5 au 16 décembre, la médiathèque du Marsan (à Mont-de-Marsan) accueille une exposition d'affiches créée à l'occasion du cinquantième anniversaire d'Amnesty International. Objectif: sensibiliser et éduquer aux droits humains.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/12/17 | Bordeaux : Deux tramways en plus aux heures de pointe sur la ligne A

    Lire

    Afin d’accompagner la fermeture du pont de pierre à la circulation automobile, et à la demande d’Alain Juppé, TBM renforce le service tramway de la ligne A en heures de pointe, sur la rive droite, à compter du lundi 11 décembre. Deux tramways supplémentaires seront mis en place entre 7 h et 8 h, aux départs de « La Gardette » et « Dravemont » et entre 17h et 18h, du centre de Bordeaux vers la Rive Droite.

  • 09/12/17 | Pierre Dartout décoré en quittant Bordeaux

    Lire

    Pierre Dartout, préfet de Gironde et de Nouvelle-Aquitaine a vécu un moment singulier lors de la réception marquant son départ de Bordeaux: il a reçu des mains d'Alain Juppé la décoration de commandeur dans l'Ordre national du mérite en présence d'élus, de personnalités, de sa famille venue de son Limousin natal moment chaleureux ponctué d'un très bel hommage du maire de Bordeaux retraçant une carrière fournie au service de l'Etat et remerciement appuyé du récipiendaire à Bordeaux où il sera "très heureux de revenir". M.Dartout, le préfet de l'installation de la réforme territoriale a loué sa relation avec Alain Rousset

  • 08/12/17 | Les événements nautiques de La Rochelle annoncés au salon Nautic de Paris

    Lire

    Le salon Nautic a été l'occasion pour La Rochelle d'annoncer les événements de 2018. En avril, la ville accueillera L'Hermione avant son départ en méditerranée. En mai, ce sera la première édition des Assises de la plaisance et du nautisme. A partir de juillet, 4 championnats européens de sport de glisse vont se succéder (catamaran, dériveur et forty-niners). Sans oublier les traditionnels rendez-vous de la Semaine du Nautisme ou du Grand Pavois, qui se tiendra du 26 septembre au 1 octobre.

  • 08/12/17 | L'ambassadeur de Chine annoncé à la prochaine fête de la truffe

    Lire

    La prochaine fête de la truffe a lieu à Sarlat, les 20 et 21 janvier 2018. Cet événement culinaire accueillera l'assemblée générale de l’association des Bocuse d’Or Winners. Pour l’occasion, 17 lauréats du célèbre concours de cuisine du monde seront présents. Zhai Jun, l'ambassadeur de la République populaire de Chine, accompagné d'une vingtaine de personnes à la prochaine Académie culinaire du foie gras et de la truffe, a répondu favorablement à l'invitation de la municipalité.

  • 07/12/17 | L'avenir du vélo en débat à La Rochelle

    Lire

    Depuis douze ans, la Charente-Maritime organise ses Tribunes de l'Innovation autour de grands thèmes d'actualité comme la solidarité, la mondialisation, etc. Pour cette édition, la "petite reine" est à l'honneur, avec des conférences-débats autour de son histoire, sa place socio-économique, ses innovations technologiques et son avenir en tant que transport doux et durable. RDV (gratuit) le 14 décembre à 18h à la Maison du Département. Ouvert au grand public sur inscription au 05 46 31 72 00.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quand les "bios "d'Aquitaine demeurent sur leur faim

02/12/2008 |

Les bio d'Aquitaine

A entendre les responsables des organisations d'agriculture biologique d'Aquitaine à l'issue de la première conférence régionale organisée à la demande du ministère de l'Agriculture sur le thème du développement de cette forme de production, on aurait pu faire l'économie d'une telle réunion. Selon eux, le représentant de l'Etat, en l'occurrence le DRAF (Directeur Régional de l'Agriculture et de la Forêt), n'avait rien à dire, et il n'a rien dit, du moins de concret. L'heure était donc à la déception, si ce n'est au découragement

Une déception d'autant plus grande que le ministre et le gouvernement ont annoncé, dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, voici plus d'un an "un plan bio" qui devait permettre de multiplier les surfaces de production par trois d'ici 2012, et le ministre donnait, le 8 octobre dernier, le coup d'envoi des assises nationales de l'agriculture biologique. Selon le gouvernement des mesures ont été déjà prises, telles que la "mobilisation de l'enseignement agricole" (en Aquitaine, le lycée agricole de Sabres, dans les Landes, passe au bio), ou encore "la recherche, la structuration des filières, ou l'implication de la restauration collective".

"Un grand flou"
Des mesures qui, au fond, ne coûtent pas très cher à un Etat sans moyens. Le seul volet financier concret apparaît dans le cadre de la loi de finances 2009 avec une enveloppe de 12 millions d'euros sur trois ans dans le cadre des mesures agroenvironnementales dont il reste à voir comment l'agriculture bio pourra en bénéficier. Cette disposition est assortie du déplafonnement des aides dont peuvent bénéficier les exploitations en conversion (passage du conventionnel au bio). Le président de Bio d'Aquitaine, Dominique Leconte, remarque cependant que cette mesure bénéficiera aux exploitations les plus grosses puisqu'il n'y pas de plafonnement à l'hectare. Or, la surface moyenne dans la région n'est que de 32 ha. A la sortie de cette conférence, les responsables des producteurs bios ne semblaient pas avoir trouvé un grand réconfort auprès de leurs interlocuteurs alors qu'ils en avaient espéré du concret pour sortir l'agriculture bio de sa confidentialité, c'est-à-dire des aides. Voici quelques extraits de leurs commentaires. "C'est un grand flou, alors que nous attendions des dispositions apportant un accompagnement permettant de passer à la conversion." Et encore:"il faut multiplier par trois les surfaces d'ici 2012, mais aucun moyen n'est donné!". Et encore:" Nous sommes très déçus par les réponses peu concrètes à nos questions posées. Nous craignons qu'elles n'existent pas. On a étalé des ambitions pour la bio, mais à côté de cela, il n'y a pas de moyens". Domique Leconte remarque, de plus, que la production bio n'est toujours pas une option dans le "parcours" d'installation des jeunes agriculteurs. Il faudra donc faire vite dans la dernière ligne droite pour avoir multiplié les surfaces par trois d'ici 2012....Bio d'Aquitaine s'appuiera donc une fois de plus sur la Région Aquitaine qui aide déja largementl a filière.

Des pesticides dans le vin
Se pose par ailleurs la question du sérieux du label bio. Un point qui ne semble pas avoir été débattu dans le cadre de la conférence. Mais nombreux sont ceux qui ne se satisfont pas de la nouvelle règlementation européenne, plus laxiste, et songent à créer une nouvelle marque. Une information diffusée par l'agence Canal Com (Bordeaux) révèle que des traces de pesticides ont été trouvées dans des vins bios, ce qui confirme les interrogations autour des contrôles. Des résidus ont été relevés dans le cadre d'analyses effectuées par le laboratoire Excell, pour le compte de l'organisation de défense des consommateurs "Tests-Achats", dans quatre de 17 vins dits "biologiques". Test-Achat s'interroge dans son magazine de décembre sur la fiabilité du label bio et sur le fonctionnement des organismes de certification. Des résidus ont également été découverts dans huit des 17 vins traditionnels testés. Les limites maximales retenues pour les raisins ne sont pas, toutefois, dépassées pour des deux catégories de vins.

Gilbert Garrouty

Partager sur Facebook
Vu par vous
247
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
PierrOt | 15/12/2008

Le producteur bio ne travaille pas dans une bulle. Il est soumis aux pluies, aux vents et aux pollutions antérieures qui peuvent séjourner pour des périodes très longues dans les sols. Il est tenu à une obligation de moyens. Moyens contrôlées par des organismes agréés par l'Etat. De plus le développement des technologies abaisse les seuils de détection ce qui est une bonne chose. On en est maintenant au microgramme (un millième de milligramme), peut être bientôt au nanogramme. Dans ces conditions on trouve toujours quelque chose. Il faut édicter des limites claires pour tous : conventionnels et bio car le zéro n'existe hélas pas (et n'a jamais existé d'ailleurs).

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !