aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Quand les dirigeants de Sud Ouest échangent sur leur stratégie numérique avec leurs lecteurs

18/01/2014 | Les « grands » patrons de Sud Ouest ont débattu de la stratégie du journal pour 2014-2015 avec leurs lecteurs vendredi 17 janvier au Megarama à Bordeaux.

Rencontre entre les dirigeants de Sud Ouest et leurs lecteurs

C'est une nouvelle ère qui s'ouvre pour le journalisme. Désormais, les lecteurs peuvent réagir instantanément à la publication d'un article sur un site de presse en le commentant, sans hésiter parfois à interpeller ou contredire le journaliste. On a longtemps reproché au journaliste de rester dans sa "tour d'ivoire". Les temps changent. C'est pourquoi, quatre des responsables les plus importants de Sud Ouest, sous la houlette de Jean Petaux de l'IEP de Bordeaux, ont pris 1h30 de leur temps, vendredi 17 janvier, pour expliquer à leurs lecteurs leur stratégie et en débattre. Une initiative de l’Alimso (Association des Lecteurs, Internautes et Mobinautes de Sud Ouest).

"Il faut faire tomber certains tabous comme ne jamais parler des lecteurs comme des clients. Il faut être plus réactif à leur demande. Nous devons nous tourner davantage vers l'extérieur". Patrick Venries, directeur de publication de Sud Ouest est bien conscient que son journal comme l'ensemble de la presse quotidienne est aujourd'hui au pied du mur. Confronté à une érosion continue de son lectorat ( de 3 à 3,5% par an) ces dernières années sur le journal papier, le quotidien régional ne parvient pas à compenser la baisse de ses recettes publicitaires par le numérique. Pourtant le succès d'audience est réel. Sudouest.com a connu une progression de son audience de 50% entre 2011 et 2012 ainsi qu'entre 2012 et 2013. Mais les recettes numériques ne décollent pas. Pour tenter d'y remédier, Sud Ouest a lancé un nouveau site semi-payant le 16 décembre dernier. Tout est mis en oeuvre pour "capter" les lecteurs. "Nous développons des contenus journalistiques plus longs (e-books...), du data journalisme et la gamafication pour faire jouer l’internaute sur l’actualité", a indiqué Sébastien Marraud, chef de sudouest.com. Et, au premier trimestre 2014, une édition du soir numérique va être lancée. "A échéance de 2 à 3 ans, l’objectif est que 10% des recettes viennent des abonnements numériques", a annoncé Olivier Gerolami, président diercteur général, qui rappelle que toutes les rédactions du quotidien sont désormais passées au bi-média.  

Sud Ouest prépare une édition du soir numériqueAvec Internet, c'est une nouvelle hiérarchie de l'information qui apparaît, dictée par le lecteur. "Quand le Web a pris l’information sur Serge le lama, c’est là qu’elle est devenue mondiale", a rappelé Yves Harté, rédacteur en chef. Des informations souvent "sensationnelles", les faits divers, les frasques amoureuses du président de la République sont évidemment à la Une du site. Vendredi, certains lecteurs se sont interrogés sur la pertinence de ces choix. "C’est pourquoi il y a une zone payante pour préserver l'image de marque du média et ne pas être obligé de ne faire que du trash", a répondu Patrick Venries. D'autres lecteurs ont fait quelques propositions intéressantes comme celle de développer le fact-checking, décrypter ce qui est vrai ou faux des rumeurs qui circulent tous les jours sur Internet. Ceci étant, Sud Ouest a besoin de "cash" pour financer tous ces développements numériques et recherche de nouveaux investisseurs. Ce qui n'est pas chose aisée dans un secteur de la presse en crise, a confirmé Olivier Gerolami, qui n'exclut pas des alliances avec d'autres groupes de presse sur certains projets de développement. En 2012, le groupe Sud Ouest a restructuré Midi Libre. En 2013, Sud Ouest a lancé un plan de départs volontaires et supprimé 125 postes, dont 23 de journalistes. "Le groupe devrait être à l'équilibre fin 2014", a-t-il indiqué. Bonne nouvelle dans ce contexte économique difficile, les premiers retours sur le site semi-payant sont encourageants. "Nous avons plus d’abonnés que prévu. Et la plupart restent fidèles après le premier mois de promotion", s'est réjoui Olivier Gerolami.

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
764
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !