aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | "Quand les journalistes acceptent de la boucler" ou les différents visages de l'autocensure

19/10/2013 | Composante à part entière de la censure, l'autocensure reste pourtant souvent difficile à définir. Les Tribunes de la presse ont proposé un premier éclairage sur ce thème

Conférences tribunes de la presse du 18octobre 2013: "Quand les journalistes décident de la boucler"

Amira Hass, journaliste au quotidien israëlien Haaretz, Karim Boukhari, ancien directeur l'hebdomadaire marocain Tel Quel, Ammar Abd Rabbo, photo journaliste franco-syrien et John R. MacArthur, directeur du Magazine américain Harper's Magazine . Voilà les 4 invités accueillis ce vendredi en fin d'après midi sur le plateau de la grande salle Vitez du Tnba. Quatre invités, pour quatre parcours et contextes professionnels différents mais qui pourtant ont tous en commun l'expérience de l'autocensure, la leur et/ou celles de collègues. «Quand les journalistes acceptent de la boucler», tel était l'intitulé choc de cette conférence.

Amira Hass, journaliste de confession juive qui travaille et habite dans les territoires palestiniens occupés, écrit , raconte et critique, les agissements du gouvernement israélien sur les territoires palestiniens. Elle parle dans ses articles de «nettoyage ethnique», d'«apartheid», de «restrictions de droits», de «ségrégation», autant de termes que les autres journaux israéliens n'utilisent pas. Selon elles, ils ne les emploient pas car « ces autres médias israëliens respectent le volonté des israéliens d'ignorer toutes ces actions». Une autocensure qui l'afflige, d'autant plus qu' «en Israël la liberté d'expression est totale» souligne la journaliste qui assure ne subir aucune pression de la part des autorités israëliennes quant à ses écrits. Un comportement de déni généralisé qui en devient donc d'autant plus «inadmissible et lâche» pour elle.
Pour Karim Boukhari, au Maroc c'est le tabou social,intégré aux organismes de presse qui est le moteur de l'autocensure des journalistes sur un certain nombre de sujets. La religion, le sexe, Israël, sont autant de sujets que la population n'accepte pas de retrouver dans les colonnes de leurs journaux. Donc, consciemment ou non, nombre de journaux ne les évoquent pas. Quant à ceux qui le font c'est toujours précédé «d'un grand moment d'hésitation», précise l'ancien rédacteur en chef de Tel quel. Evoquer ces sujets ouvertement c'est risquer d'être attaqué et calomnié par la population et les autres médias.

L'autocensure ou le "bon sens"?Pour le photo journaliste Ammar Abd Rabbo, l'auto censure, il reconnaît se l'appliquer quant à la diffusion d'images particulièrement choquantes qui ne contiendraient pas en elle même d'informations supplémentaires à ce qui est déjà su. «Je ne diffuse pas de photos, sur lesquels apparaissent par exemple des enfants qui à cause de bombardements, auraient perdu une jambe, ou tête..» Le même a pourtant diffusé, juste après le 11 septembre, des scènes de liesse de palestiniens. «Dans le camp de Cisjordanie où je me trouvais, c'est une minuscule minorité des personnes, 30 peut être, qui s'est livrée à des démonstrations de joie. Malgré les conseils de deux autres photojournalistes, j'ai diffusé ces images». Un choix qu'il dit désormais regretter. «Beaucoup d'américains ont été très choqués après les attentats par ces photos». Mais avec ce témoignage et d'autres, comme la non divulgation de l'identité d'une source ou le secret gardé sur des prises d'otages, est-on toujours dans l'autocensure? Ou est-ce «le bon sens», «le cas de conscience» qui dicte la rétention d'informations du journaliste?
L'autocensure serait motivée par la peur, justifiée ou fantasmée du journaliste, d'être atteint dans son intégrité physique ou professionnelle, quand le cas de conscience se justifierait par la crainte pour autrui et donc son désir de protection. C'est ce que considère l'américain de la bande, John R MacArthur, qui a plusieurs reprises a insisté sur la dimension très égocentrique, voire carriériste, de l'autocensure. Pour autant, l'un est il une meilleure «justification» au silence que l'autre ou les journalistes doivent-ils réellement tout dire? En d'autres termes une éloge de la censure est elle possible? C'est le sujet d'une conférence organisée ce samedi 19 octobre.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
400
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 31 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !