Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Plusieurs centaines de personnes ont défilé ce jeudi à la mi-journée à Bordeaux comme un peu partout en France à l'appel de plusieurs syndicats (CGT, FSU, Solidaires) pour dénoncer le plan de relance gouvernemental et les plans sociaux.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

13/09/20 : A Beynac, plusieurs centaines de personnes, des dizaines d’élus dont le député des Pyrénées Atlantique, Jean Lassalle sont présents ce dimanche matin à la manifestation en soutien au projet de contournement, qui a été invalidé par la justice.

11/09/20 : Les fortes chaleurs annoncées ces prochains jours (de 31° samedi à 36° lundi et mardi)conjuguées à la sécheresse des sols, ont conduit la préfète de la Gironde à élever la vigilance risque feux de forêt au niveau orange du 12 au 15 septembre inclus.

10/09/20 : Reporté du 31 août au 7 septembre en raison de la COVID-19, le concours de Bordeaux dévoile son palmarès. 990 médailles ont été attribuées sur les 3 427 vins candidats soit 28,8% : 327 médailles d'or, 420 médailles d'argent et 243 médailles de bronze.+ d'info

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

10/09/20 : Pour le centenaire d'aquitanis, arc en rêve propose de visiter l'architecture contemporaine à l'occasion des Journées Européennes du Patrimoine. Les visites se dérouleront au Grand Parc le 19 septembre à partir de 11h puis à la Benauge le 20 septembre.

10/09/20 : "Adolescentes", le long métrage documentaire de Sébastien Lifshitz, sorti hier, a reçu 100 000€ d'aides de la Région (écriture et production). Ce film, dont le tournage s'est étalé sur 5 ans, suit l'adolescence de 2 collégiennes puis lycéennes brivistes

09/09/20 : Suite aux résultats positifs au test Covid de l’un de ses agents à la crèche municipale du quai Chaho, 3 nouveaux cas d'agents du même établissement ont contraint la Ville de Bayonne à une fermeture de celle-ci pour au moins 8 jours jusqu'au 9 septembre.

09/09/20 : Le match opposant les Girondins de Bordeaux Féminines au PSG se déroulera ce dimanche 13 septembre au Stade Jean-Antoine Moueix de Libourne à 12h45. Seule la tribune (3 730 places assises) sera ouverte, avec application de la distanciation physique.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/09/20 | Le Grand marché Bio du Bourgailh se tiendra dimanche

    Lire

    L’association Écosite du Bourgailh valorise l’agriculture biologique lors d’un grand marché bio festif au coeur de la Forêt du Bourgailh. Une vingtaine de producteurs biologiques proposeront ce 20 septembre une offre de produits variés (fruits et légumes, viandes, épicerie, vins et bières...). Certains produits pourront être dégustés sur place lors d’un repas en plein air. Cette 4ème édition se tiendra dans le respect du protocole sanitaire lié au Covid 19 : port du masque obligatoire pour les plus de 11 ans, restauration sur place assise, respect de la distanciation physique.

  • 18/09/20 | Des CRS à demeure à Bordeaux

    Lire

    À partir du 29 septembre, une demi-compagnie de CRS viendra s'installer à demeure à Bordeaux (une trentaine de policiers). Cette décision ministérielle fait suite à la demande de la préfète de la région Nouvelle-Aquitaine et de la Gironde, Fabienne Buccio, auprès du ministère de l'Intérieur pour faire face à une montée des agressions et des violences à Bordeaux. La même demande avait aussi été faite par la sénatrice Nathalie Delattre (Mouvement Radical) et le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic. Les lieux de déploiement précis de la demi-compagnie de CRS ne sont pas encore connus.

  • 18/09/20 | Pascal Protano, élu président du syndicat des déchets de la Dordogne

    Lire

    Le syndicat mixte des déchets de la Dordogne (SMD3) a élu mardi 15 septembre son nouveau président. Il s'agit de Pascal Protano, maire de Coursac et deuxième vice président de l'agglomération périgourdine. Il est en charge de la gestion des déchets depuis sept ans et devra notamment gérer la mise en route des poubelles incitatives sur l'ensemble du département. Francis Colbac, demeure premier vice-président du SMD3. Pascal Protano a obtenu avec 46 voix sur 65 votants.

  • 18/09/20 | Charente-Maritime : l'apprentissage à la cote!

    Lire

    Après une hausse l'an dernier, les CFA du 17 confirment leur attractivité avec une nouvelle hausse de 6% des inscriptions en cette rentrée. Les aides de l’Etat pour l’embauche d’un apprenti ont contribué à cette dynamique. 1 958 apprentis font actuellement leur rentrée au CFA sur Lagord et Saint-Germain-de-Lusignan. Il reste des places. La Chambre des Métiers et le CFA organisent un Job Dating Alternance mercredi 16 septembre de 14h à 17h. Plus de 600 offres en apprentissage sont à pourvoir.

  • 18/09/20 | Prime COVID dans le Lot-et-Garonne

    Lire

    Le Département de Lot-et-Garonne vient de débloquer une enveloppe d’un million d’euros pour le versement d’une prime aux personnels des Services d’Aide et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) et des Etablissements Sociaux et Médico-Sociaux (ESMS). Cela représente 1 000 € en taux plein, pour les 2 000 salariés de ce secteur d'activités. Les modalités d’attribution des subventions du Département au SAAD pour financer cette prime seront alignées sur celles de la Caisse Nationale de Solidarité et de l’Autonomie (CNSA).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Quatrièmes Rencontres Citoyennes de Lormont à Génicart Ramade

10/11/2016 | C'est à Brassens-Camus, qu'a eu lieu la quatrième édition des Rencontres Citoyennes. Un Rendez-vous qui a été suivi par le second Conseil Citoyen de la commune.

génicard ramade une

C'est devant une salle comble qu'a eu lieu, au Centre Brassens Camus, pour le quartier Génicart Ramade, la quatrième édition des rencontres citoyennes de la ville de Lormont. L'occasion pour les administrés, d'évoquer les questions relatives aux problèmes qui leur tenaient à cœur, tels que les questions de mobilité, d'hygiène et de cadre de vie, de tranquillité publique ou encore, d'espace public et d'aménagement. Un échange qui a été suivi par le second Conseil Citoyen de la commune.

C'est donc à Génicart Ramade, un des quartiers les plus denses de cette commune de 22 000 habitants, qu'ont eu lieu les quatrième Rencontres Citoyennes. Une cession particulièrement suivie par la population puisque suite aux questions posées par la municipalité, 37 lui sont parvenues sur des rubriques aussi diverses que la tranquillité publique (40%), la mobilité (25%), la démocratie participative, (13%), l'hygiène et le cadre de vie (12%), ou encore, l'espace public et l'aménagement.

Et parmi les problèmes abordés dans le cadre de la première rubrique : ceux des stationnements difficiles sur le secteur. Une question à laquelle Jean Touzeau, Maire de la commune a répliqué qu'il « avait le devoir de prioriser tout ce qui peut rentrer dans le cadre de l'agenda 21 et de la politique de développement durable ». Une façon de faire comprendre à ses administrés qu'il fallait éviter de goudronner massivement et favoriser les transports en commun. « Il faut penser aux générations qui viennent. Deux tiers des habitants de Lormont sont à moins de 300 m d'une ligne de transport en commun. Nous sommes sans doute une des villes les mieux desservies de métropoles », poursuit-il en précisant que l'objectif n'est pas de gommer la place de la voiture mais de se mobiliser pour utiliser au maximum trams et bus. Quant aux plaintes pour excès de vitesse dans les différents secteurs du quartier, il appelle chacun, à respecter les limitations.

Des problèmes d'hygiène, de tranquillité publique et de voirie

Diverses questions ont été posées telles que celle des encombrants ménagers récupérés le 1er mercredi du mois. Un service primordial que la municipalité a mis en place pour ceux qui ne peuvent les déposer à Bassens et qu'elle n'entend, malgré quelques plaintes, en aucun cas supprimer. Quant aux caddies abandonnés, ils seront mis à la déchetterie par la Métropole aux frais du supermarché concerné. Autre problème majeur évoqué : celui de la police municipale, dont la présence et les compétences seraient revoir à la hausse pour certains administrés. Une question que Jean Touzeau tranche en précisant que « la police municipale travaille en fin de journée, aux heures les plus denses et elle a pour mission la conciliation ; et la police nationale est là pour les interventions lourdes et la garantie de la sécurité de la population » ; avant de rajouter que son grand regret avait été l'abandon de la police de proximité. Concernant les travaux, le Maire tient à rassurer ses administrés : « ils sont le signe d'une expansion de la commune et aussi d'emploi. Le poste de police nationale devant lui-même être reconstruit au même endroit, et donc, ne pas quitter Lormont. Des questions auxquelles il a répondu en s'adressant directement aux personnes présentes mais en précisant tout de même qu'il attendait que les habitants se « mobilisent, s'organisent et se responsabilisent », les invitant, en cela, à s'inscrire à un atelier de co-construction pour donner suite à leurs projets, ou à en proposer un, tout en se félicitant de voir qu'autant de personnes avaient répondu à son appel.

Le second Conseil Citoyen

Une première partie de soirée qui a laissé place au second Conseil Citoyen de la ville, le premier ayant eu lieu à Carriet, le 7 octobre dernier. Initiative crée par la loi du 21 février 2014 et visant à promouvoir de façon plus accrue la démocratie participative dans les quartiers dits prioritaires, la richesse de ces Conseils réside dans « les échanges, les remontées de difficultés et les réponses obtenues », précise Jean Touzeau. Fabienne Barbon, chef du bureau politique de la ville à la Préfecture, notant pour sa part qu'il faut « qu'ils soient force de proposition ». L'objectif étant de permettre aux usagers d'apporter leurs témoignages aux instances dirigeantes en vue d'une co-construction de la politique de la ville. Constitués en association de fait ou de droit ou portés par une personne morale préexistante, ils se doivent d'obéir à un règlement intérieur ou à une charte régissant leurs rôle et modalités d'organisation et de fonctionnement. Associés à toutes les étapes du Contrat de Ville, ils participent à toutes les instances de pilotage. Des Conseils qui doivent agir en toute indépendance mais, comme le rappelle Fabienne Barbon, « dans le respect de certains grands principes :

-la liberté (d'être associés et d'intervenir)

-l'égalité (car tous ont droit à la parole)

-la fraternité (car être dans un Conseil, c'est être solidaire avec tous les habitants du quartier et avoir envie d'apporter quelque chose)

-la laïcité (car le but du Conseil est l'amélioration des conditions de vie en dehors de tout contexte politique, syndicaliste ou religieux) ».

 

Une présentation à laquelle assistaient également Marie-Anne Lespiauc, déléguée du Préfet à la politique de la ville pour la rive droite et Odile Verdier, Chef du projet politique de la ville.

A noter, le 24 janvier 2017 à 14h à la Maison de la Justice et du Droit de Lormont, une réunion autour de l'observatoire de la police et des populations pour un conseiller citoyen de chaque secteur : Cenon , Bassens, Floirac et Lormont.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Lormont, un laboratoire citoyenCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
9571
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !