aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

21/07/17 : Le nouveau sous-préfet de Blaye Frédéric Doué prend ses fonctions le 24 juillet; il occupait depuis septembre 2015 le poste de directeur de cabinet du préfet des Côtes d'Armor.

21/07/17 : Le chanteur Manu Chao est attendu ce soir en Charente-Maritime sur la scène du festival des Fous Cavés (21 et 22 juillet), à Port d'Envaux. Le concert de ce soir est complet depuis plusieurs mois, mais il reste des places le 22. www.lesfouscaves.f

17/07/17 : Le nouveau préfet de Charente-Maritime prendra officiellement ses fonctions mercredi. Fabrice RIGOULET-ROZE succède à Eric Jalon, nommé à Matignon par Emmanuel Macron. Il était dernièrement préfet de région de la Martinique.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/07/17 | Travaux sur la rocade de Bordeaux les nuits du 24 au 25 et 25 au 26/7

    Lire

    La rocade extérieure (A630-N230) de Bordeaux sera fermée à la circulation entre l’échangeur 20 (Tartifume) et l’échangeur 24 (Le Canon), les nuits du 24 au 25 juillet de 21h00 à 6h00 et du 25 au 26 de 21h00 à 6h00. Durant ces fermetures, une déviation par la rocade intérieure sera mise en place, le pont Mitterrand (sens extérieur) étant inclus dans la section fermée à la circulation, les usagers en transit dans le sens Sud-Nord (en provenance notamment de l'A63 et de l'A62) devront emprunter la rocade intérieure et le pont d’Aquitaine.

  • 19/07/17 | Le festival Emmaüs de Pau-Lescar résiste à l'individualisme

    Lire

    "Jours de résistance". Tel est le nouveau nom que s'est donné le festival organisé le samedi 22 et le dimanche 23 juillet par la communauté Emmaüs de Pau-Lescar. Résistance "à l'inertie et à l'individualisme pour essaimer et découvrir ensemble les clés pour construire demain". Ces journées "festives et militantes" qui commémoreront les 50 ans de la mort de Che Guevara seront marquées par une série de conférences ainsi que par des concerts. Kenny Arkana, la rappeuse Casey, HK et les Saltimbanks sont notamment à l'affiche avec Fakear, Taiwan MC, Dee Nasty. Rens. www.emmaus-lescar-pau.com

  • 18/07/17 | Henri Bies-Péré, nouveau président de AFDI

    Lire

    Le béarnais Henri Pies-Péré est le nouveau président de l'association de solidarité Agriculteurs Français et Développement International (AFDI). Installé à Montaner, dans les Pyrénées-Atlantiques où il produit du lait et du maïs grain, Henri Bies-Péré est par ailleurs le deuxième vice-président de la FNSEA. Il a été le fondateur d'AFDI Aquitaine en 1995. L'association qu'il anime construit des partenariats entre les mondes agricoles français et ceux des pays en développement. Plus d'infos: http://www.afdi-opa.org

  • 17/07/17 | Une dernière belle Nuit (et journée) atypique le 22 juillet

    Lire

    Elles animent le Sud Gironde depuis le 4 juin dernier avec leur brin de poésie, de réflexion et d'exotisme. Les Nuits atypiques, qui nous emmènent encore en Mongolie depuis Cadillac et Verdelais cette semaine (19 et 20 juillet) ont vu grand pour leur final le samedi 22 juillet. Rendez-vous à Saint-Macaire pour de précieux moments au côté, notamment, du magicien des mots franco-rwandais, Gaël Faye, et de nombreux autres artistes. Une dernière belle journée en perspective pour les 26 ans de ce Festival résolument pas comme les autres.

  • 16/07/17 | Oléron: Le département ne renonce pas à un droit de passage

    Lire

    Le Tribunal administratif de Poitiers a annulé le 13 juillet les délibérations du Département 17 concernant le lancement d'une consultation des électeurs d'Oléron concernant l'implantation d'un péage à l'entrée de l'île. Dans un communiqué, le Département a annoncé qu'il ne ferait pas appel. Il présentera lors de la session d’hiver "un rapport portant sur le principe de l’instauration d’un droit départemental de passage et d’une redevance pour service rendu" par le pont.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Quatrièmes Rencontres Citoyennes de Lormont à Génicart Ramade

10/11/2016 | C'est à Brassens-Camus, qu'a eu lieu la quatrième édition des Rencontres Citoyennes. Un Rendez-vous qui a été suivi par le second Conseil Citoyen de la commune.

génicard ramade une

C'est devant une salle comble qu'a eu lieu, au Centre Brassens Camus, pour le quartier Génicart Ramade, la quatrième édition des rencontres citoyennes de la ville de Lormont. L'occasion pour les administrés, d'évoquer les questions relatives aux problèmes qui leur tenaient à cœur, tels que les questions de mobilité, d'hygiène et de cadre de vie, de tranquillité publique ou encore, d'espace public et d'aménagement. Un échange qui a été suivi par le second Conseil Citoyen de la commune.

C'est donc à Génicart Ramade, un des quartiers les plus denses de cette commune de 22 000 habitants, qu'ont eu lieu les quatrième Rencontres Citoyennes. Une cession particulièrement suivie par la population puisque suite aux questions posées par la municipalité, 37 lui sont parvenues sur des rubriques aussi diverses que la tranquillité publique (40%), la mobilité (25%), la démocratie participative, (13%), l'hygiène et le cadre de vie (12%), ou encore, l'espace public et l'aménagement.

Et parmi les problèmes abordés dans le cadre de la première rubrique : ceux des stationnements difficiles sur le secteur. Une question à laquelle Jean Touzeau, Maire de la commune a répliqué qu'il « avait le devoir de prioriser tout ce qui peut rentrer dans le cadre de l'agenda 21 et de la politique de développement durable ». Une façon de faire comprendre à ses administrés qu'il fallait éviter de goudronner massivement et favoriser les transports en commun. « Il faut penser aux générations qui viennent. Deux tiers des habitants de Lormont sont à moins de 300 m d'une ligne de transport en commun. Nous sommes sans doute une des villes les mieux desservies de métropoles », poursuit-il en précisant que l'objectif n'est pas de gommer la place de la voiture mais de se mobiliser pour utiliser au maximum trams et bus. Quant aux plaintes pour excès de vitesse dans les différents secteurs du quartier, il appelle chacun, à respecter les limitations.

Des problèmes d'hygiène, de tranquillité publique et de voirie

Diverses questions ont été posées telles que celle des encombrants ménagers récupérés le 1er mercredi du mois. Un service primordial que la municipalité a mis en place pour ceux qui ne peuvent les déposer à Bassens et qu'elle n'entend, malgré quelques plaintes, en aucun cas supprimer. Quant aux caddies abandonnés, ils seront mis à la déchetterie par la Métropole aux frais du supermarché concerné. Autre problème majeur évoqué : celui de la police municipale, dont la présence et les compétences seraient revoir à la hausse pour certains administrés. Une question que Jean Touzeau tranche en précisant que « la police municipale travaille en fin de journée, aux heures les plus denses et elle a pour mission la conciliation ; et la police nationale est là pour les interventions lourdes et la garantie de la sécurité de la population » ; avant de rajouter que son grand regret avait été l'abandon de la police de proximité. Concernant les travaux, le Maire tient à rassurer ses administrés : « ils sont le signe d'une expansion de la commune et aussi d'emploi. Le poste de police nationale devant lui-même être reconstruit au même endroit, et donc, ne pas quitter Lormont. Des questions auxquelles il a répondu en s'adressant directement aux personnes présentes mais en précisant tout de même qu'il attendait que les habitants se « mobilisent, s'organisent et se responsabilisent », les invitant, en cela, à s'inscrire à un atelier de co-construction pour donner suite à leurs projets, ou à en proposer un, tout en se félicitant de voir qu'autant de personnes avaient répondu à son appel.

Le second Conseil Citoyen

Une première partie de soirée qui a laissé place au second Conseil Citoyen de la ville, le premier ayant eu lieu à Carriet, le 7 octobre dernier. Initiative crée par la loi du 21 février 2014 et visant à promouvoir de façon plus accrue la démocratie participative dans les quartiers dits prioritaires, la richesse de ces Conseils réside dans « les échanges, les remontées de difficultés et les réponses obtenues », précise Jean Touzeau. Fabienne Barbon, chef du bureau politique de la ville à la Préfecture, notant pour sa part qu'il faut « qu'ils soient force de proposition ». L'objectif étant de permettre aux usagers d'apporter leurs témoignages aux instances dirigeantes en vue d'une co-construction de la politique de la ville. Constitués en association de fait ou de droit ou portés par une personne morale préexistante, ils se doivent d'obéir à un règlement intérieur ou à une charte régissant leurs rôle et modalités d'organisation et de fonctionnement. Associés à toutes les étapes du Contrat de Ville, ils participent à toutes les instances de pilotage. Des Conseils qui doivent agir en toute indépendance mais, comme le rappelle Fabienne Barbon, « dans le respect de certains grands principes :

-la liberté (d'être associés et d'intervenir)

-l'égalité (car tous ont droit à la parole)

-la fraternité (car être dans un Conseil, c'est être solidaire avec tous les habitants du quartier et avoir envie d'apporter quelque chose)

-la laïcité (car le but du Conseil est l'amélioration des conditions de vie en dehors de tout contexte politique, syndicaliste ou religieux) ».

 

Une présentation à laquelle assistaient également Marie-Anne Lespiauc, déléguée du Préfet à la politique de la ville pour la rive droite et Odile Verdier, Chef du projet politique de la ville.

A noter, le 24 janvier 2017 à 14h à la Maison de la Justice et du Droit de Lormont, une réunion autour de l'observatoire de la police et des populations pour un conseiller citoyen de chaque secteur : Cenon , Bassens, Floirac et Lormont.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : E.Diaz

Lormont, un laboratoire citoyenCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
7276
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !